Les films vus en décembre (1/2)

Salut les sériephiles !

Le mois de janvier est déjà pas mal entamé, mais je n’ai pas encore pris le temps de vous rédiger les bilans habituels de début de mois. Forcément ! C’est un début de mois chargé la nouvelle année, alors inévitablement, j’avais plein d’articles à écrire en priorité. Pas de panique, vous aurez quand même la liste complète des films que j’ai vus en décembre… enfin plutôt que j’ai revus. Et puis, dans la deuxième partie de l’article, ce sera l’occasion aussi de dresser un bilan de mon année films !

I'll Be Home for Christmas

Semaine 49 – I’ll Be Home For Christmas (2016)

Oui, j’ai cédé à la mode des films de Noël début décembre, parce que dans mon calendrier de l’Avent, j’ai eu la bonne idée de mettre des actions à effectuer. Ce film a été une bonne surprise des suggestions Netflix, principalement parce qu’il réunissait deux acteurs de Life in Pieces ! Eh oui, John le grand-père, Sophia la petite-fille, tous les deux dans un film où ils sont de nouveau grand-père/petite-fille ? Je ne pouvais pas me permettre de passer à côté de ce film !

Bon, est-ce que je le conseille ? Moui, pourquoi pas, en décembre 2020, par contre, parce que c’est vraiment le genre de téléfilms hyper prévisibles qu’on aime toujours voir à Noël. Des bons sentiments, une romance qu’on voit se développer à des kilomètres et des réconciliations familiales que seuls les personnages n’attendent pas sont à espérer du visionnage de I’ll Be Home For Christmas ! Un bon moment pour se mettre dans l’ambiance des fêtes quoi.

Résultat de recherche d'images pour "harry potter and the philosopher's stone"

Harry Potter à l’école des sorciers

Ben oui, si vous avez suivi le blog en décembre, vous savez que je me suis décidé à faire un bon gros rewatch de toute la saga avant Noël, parce que, ma foi, ça passe bien avec l’esprit des fêtes, ça aussi ! Pas de fantaisie, j’ai décidé de les revoir dans l’ordre, et c’est presque sans regret. Presque ? Il est clair que ça a joué sur ma panne de séries de revoir autant de films !

Pour en revenir à ce film, forcément, je n’ai pas eu de grandes surprises : je le connais par cœur. C’est juste toujours étonnant de se rendre compte que les acteurs y étaient si jeunes et, maintenant que je suis professeur de 6e, c’était même marrant de comparer les personnages à certains élèves, notamment dans les interactions. Voilà, on s’amuse comme on peut, écoutez ! Le film est toujours aussi bien, en tout cas, et pfiou, le nombre de scènes devenues cultes parmi les fans, sérieux – leviooosa !

Résultat de recherche d'images pour "harry potter and chamber of secrets"

Harry Potter et la chambre des secrets

Oui, ça va être long comme article, mais que voulez-vous, huit films à voir en 24 jours, forcément qu’il a fallu que je fasse mon fou ! Ce deuxième film est l’un de ceux que j’aime le moins, et ça non plus, ça ne change pas. Pourtant, c’est aussi celui dans lequel je connais le plus de citations par cœur, je pense. Enfin, attention, c’est aussi parce que j’ai tout revu en anglais plutôt qu’en français. Le film est sympathique à voir, mais je dois bien avouer que je n’étais pas super réveillé non plus : les grèves commençaient déjà à avoir leur impact sur mon capital fatigue !

Résultat de recherche d'images pour "harry potter and the prisoner of azkaban"

Semaine 50 – Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban

Là, pour le coup, c’est un de mes films préférés de la saga, et ça ne change pas non plus. J’adore le livre et je suis forcément frustré des nombreuses coupes qu’il y a dans l’intrigue, mais vraiment, c’est pour moi le film qui a assuré vraiment le succès des cinq qui suivraient. Eh, tout ça aurait pu s’essouffler en cours de route ! Seulement, voilà, Alfonso Cuaron a mis sa touche, à laisser tomber pas mal de choses et a produit un film beaucoup plus adolescent.

C’est tant mieux. La musique exceptionnellement géniale, les acteurs qui grandissent et se révèlent vraiment doués (Emma Watson ! Tom Felton !), les transitions d’une saison à l’autre, l’ambiance plus sombre pour la fin, l’histoire qui m’a fait aimer les voyages dans le temps… Que voulez-vous, tout y est parfait, je ne peux pas résister !

Résultat de recherche d'images pour "harry potter and the goblet of fire"
said Dumbledore, calmly.

Harry Potter et la Coupe de Feu

C’est plus difficile pour moi de parler de ce film avec objectivité. En effet, le quatrième livre est probablement celui que j’ai le plus relu car je me suis retrouvé « coincé » trois semaines sans internet, avec seulement ce livre-là (ayant eu la mauvaise idée de prêter le tome 5 à mon père qui a mis 500 ans à le lire). C’était à l’étranger, dans un camping international, avec un cinéma qui diffusait tous les deux jours… Harry Potter et la coupe de feu. Ce film, je l’ai vu en anglais, en français, en espagnol, en italien et en mandarin, et peut-être même dans une autre langue. Le tout sur une période de trois semaines.

Bref, je le connais absolument par cœur, mais ça ne m’empêche pas d’être toujours frustré lors de la coupe du monde de Quidditch, fasciné par le jeu de David Tennant qu’on ne voit pas assez, dévasté par le cri de Fleur au retour d’Harry et Cedric. Un truc que je n’avais pas remarqué avant, par contre, au-delà des cheveux longs et du rythme infernal, c’est le fait que tout le monde passe son temps à crier sans raison dans ce film. Outre le gif ci-dessus de Dumby, un meme plus que connu, j’ai halluciné de voir que les quarante premières minutes du film étaient absolument épuisantes : ça part dans tous les sens, en criant toujours plus fort et sans raison… pfiou, laissez-nous respirer, wesh !

De plus, à partir de ce film, il n’y a pas à dire : je trouve qu’il vaut mieux les lire que les voir. C’est aussi que le chapitre du retour de Voldemort est un traumatisme d’enfance, probablement. Et puis, le quatrième livre est tellement plus riche ; l’univers se complexifie tellement !

Résultat de recherche d'images pour "harry potter and the order of the phoenix"

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Voilà un film que j’avais détesté lors de sa sortie et que j’ai peu revu depuis… et ben, franchement, mon moi adolescent était un petit capricieux qui voulait trop voir en film le livre qu’il avait adoré tout en sachant que ce n’était pas possible en 2h30 (et probablement pas non plus en 5h). Il faut comprendre de cette phrase, donc, que ça a été une bonne surprise !

J’avais le souvenir d’un film au rythme haché et peu compréhensible pour ceux n’ayant vu que les films. Finalement, ce n’est pas tellement le cas ; et c’est même plutôt fluide face à la masse que représente le tome 5. C’est sûrement la preuve qu’en grandissant, on change. Ou juste que j’ai oublié des passages du tome 5…

Voilà donc pour ce début de décembre ; je vous ferai la fin de ce bilan la semaine prochaine, mais vous pouvez déjà deviner de quoi on parlera, je crois ! Un dernier point à souligner tout de même : de revoir tous les Harry Potter d’un coup, il faut que je souligne à quel point j’adore toutes les scènes de retrouvailles entre Harry et Hermione. Elles sont toutes écrites de manière super sympathique et ça lance souvent le film avec le retour du trio. Ou alors, c’est juste mon amour d’Emma Watson, allez savoir…

2 commentaires sur « Les films vus en décembre (1/2) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.