Emergence – S01E03

Épisode 3 – 2 MG CU BID – 16/20
Eh bien, cet épisode m’est apparu meilleur que dans mon souvenir de la série et, en plus, il a réussi à vraiment m’intriguer en apportant déjà un paquet de réponses. J’étais au courant que ça allait être le cas, mais je n’avais pas forcément anticipé que les réponses seraient celles-ci. C’est intriguant et ça donne vraiment envie de poursuivre la série cette fois. On verra si je trouve le temps pour ça !

> Saison 1


Spoilers

103-2.jpg

She’s traumatized enough, all right?

TF1 diffusant la série tous les mercredis à partir de ce soir, cela m’a paru être une bonne idée de me remettre moi aussi à la série, après quelques mois sans voir le moindre épisode. Pourquoi pas, après tout ? C’est un peu particulier, surtout qu’il n’y a eu que 24h pour les personnages entre les épisodes. Voilà qui promet.

L’épisode reprend par Jo et Alex, qui se disputent parce qu’elle en a déjà marre d’avoir son ex chez elle et parce que cela envoie le mauvais message à leur ado, Mia. Elle n’est pas super sympa Jo quand même, parce que son ex venait juste de proposer de l’aider à déchiffrer le message codé de l’épisode précédent et parce qu’elle était bien contente de trouver Alex quand c’était la merde. Mais bon, je comprends aussi son point de vue.

De son côté, Piper commence l’épisode avec quelques cauchemars, notamment une porte qui ne s’ouvre pas, et de la température pour inquiéter Jo et son père. Ouep, le grand-père vit toujours là, mais il a aussi sa propre vie à gérer, ce qui finit par pousser Jo à demander à Alex de garder Piper, même si ce n’est pas sa fille. Et oui, il accepte, parce que c’est un gentil. C’est la pire des idées, et la médecin de l’hôpital le fait remarquer à notre shérif. Je ne me souvenais pas qu’elles étaient si potes !

Elle a de la chance Jo, surtout qu’elle est loin d’être si gentille, elle : elle envoie balader le journaliste qui revient la voir pour négocier une interview de Piper à coup de beignets, sachant bien qu’il n’a aucune chance d’y arriver si vite. C’est effectivement le cas, puisque Jo le plante pour aller à l’hôpital où son suspect préféré est réveillé, et menotté évidemment.

Après quelques menaces, elle réussit à faire parler l’homme qui avoue qu’il était là sous les ordres d’un certain Richard, un PDG d’une grosse industrie, pour récupérer un morceau de technologie caché dans la maison. Oh, et il devait éviter au maximum le contact avec Piper – ce qui n’est pas spécialement rassurant pour Jo quand on sait qu’elle l’a laissée avec Alex. Ce dernier est harcelé par Piper qui n’a pas trop envie de regarder la télévision, mais leur conversation est très sympathique… jusqu’à ce qu’elle déchiffre le code sonore sur lequel il travaillait. Cela l’épate autant que ça l’inquiète, surtout qu’elle nous traduit juste un code tout pourri.

Comme la fièvre n’empêche apparemment pas Emily de sortir, il l’emmène faire quelques courses. Une hallucination plus tard, elle hurle et s’effondre, pour mieux terminer à nouveau à l’hôpital. Alex doit vraiment être heureux d’avoir accepté ce baby-sitting, franchement.

De son côté, en faisant des recherches sur Richard, Jo découvre que son reporter a écrit un article sur lui. Pas si amical que ça le reporter finalement ! Il révèle pour autant tout ce qu’il sait, à savoir que Richard a mis au point des expériences et expérimentations qui expliqueraient pourquoi une petite fille peut survivre à un crash d’avion. Soit. Cela nous permet d’effleurer quelques réponses et ça donne envie à Jo de rencontrer ce fameux Richard.

Et là, c’est le drame, je découvre seulement aujourd’hui que Terry O’Quinn joue dans cette série. John Locke ! Et il a une barbe ! Si j’avais su ça, ça m’aurait sûrement convaincu de jeter un œil plus tôt que ça à la série. Bien sûr, la scène où elle rencontre Richard ne mène à rien de particulier, mais elle parvient finalement à attirer son attention en lui rendant la fameuse carte, avec quelque chose de moins cependant. Richard et son assistante (?), Emily (je connais cette actrice !), ont réussi à m’intriguer en tout cas.

Jo n’a pas trop le temps de s’en occuper cela dit, parce qu’elle est appelée pour retourner à l’hôpital où Piper lui raconte son hallucination où elle a tout de même vu un mur être arraché comme s’il s’agissait d’une partie d’avion. Et Abby, le médecin, ne sait pas quoi faire pour Piper… jusqu’à ce que Jo reçoive par SMS une prescription médicale et soit forcée d’expliquer à Abby qu’elle pense que Piper était un test d’expérience.

Abby accepte donc de prescrire ce médicament et Jo est heureuse d’être à l’hôpital quand elle découvre que son seul témoin est assassiné par une petite overdose de morphine sous la surveillance de son second. Ouep, la morphine est dosée par informatique, et il y a un « bug » qui lui donne une trop grande dose. Jo se retrouve donc avec un meurtre sur les bras, et une Piper qui est sauvée par un SMS anonyme.

Son réflexe ? En parler au reporter, apparemment, espérant qu’il puisse l’aider à faire parler la fameuse Emily pendant qu’elle attend les résultats d’IRM de Piper, terrifiée à nouveau par une nouvelle hallucination. Elle perd donc connaissance, s’imaginant être détruite – Avengers style – comme le reste du mur en face d’elle ou la poignée de la porte de sa chambre le matin même. Jo est terrifiée… et elle rappelle donc Alex pour qu’il surveille Piper pendant qu’elle part enquêter à nouveau, avec le reporter. Jamais dans l’abus avec son ex, elle.

L’enquête ? Ils interrogent Emily, la soupçonnant d’être celle qui a envoyé le SMS anonyme. Elle refuse de reconnaître quoique ce soit… à voix haute. En revanche, elle écrit sur son portable qu’elle est surveillée et ne peut parler à ce moment-là. Elle renvoie un autre SMS anonyme, plus tard, pour donner un point de rendez-vous à Jo. C’est l’occasion d’une longue attente seule à seul dans la voiture avec le reporter, ça.

Pour aider Piper, Emily propose à Jo et au reporter d’entrer par effraction dans un bâtiment dont elle désactive les alarmes et les machines. Magnifique de demander de faire ça à une flic pour sauver une petite fille tout en refusant d’entrer elle-même par effraction dans le dit bâtiment. C’est tellement abusé. Jo finit par accepter de le faire, quitte à risquer de perdre son job. C’est du grand n’importe quoi et elle laisse ses empreintes un peu partout, en plus.

Un sas de décontamination plus tard, notre couple de personnages entre dans un entrepôt. S’ils trouvent ce qu’ils cherchent, ils activent bien sûr des alarmes et sont vite menacés par des chiens robotiques plutôt bien faits côté effets spéciaux. J’aime beaucoup l’idée en plus et ça permet de frapper les chiens robotiques sans choquer personne. En tout cas, nos héros sont filmés, c’est très clair…

Ils sont finalement sauvés de justesse des chiens par Emily qui réussit à les désactiver. Il est alors temps pour les révélations : Emily leur apprend qu’ils ont volé un disque dur qui permettra de sauver Piper en le téléchargeant dans le bras de Piper. Ouep, elle est un robot elle aussi. Effectivement, on m’avait dit que la série donnait des réponses dès cet épisode, et c’est bien le cas. En plus, je trouve que c’est meilleur que dans mon souvenir, c’est une bonne chose.

Bon, même si Jo refuse de croire les révélations d’Emily, elle tente malgré tout de mettre le mini disque dur sur le poignet de Piper et aussitôt, la petite se réveille alors qu’elle était dans un état médical catastrophique. C’est gênant tout ça, quand même, mais ça n’empêche pas Jo de ramener Piper chez elle, normal, ni de proposer encore à Alex de rester chez elle. Il ne le fait pas, mais il lui révèle toutefois que Piper a craqué le code… Ma foi, c’est mystérieux tout ça !

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.