The Magicians – S05E06

Épisode 6 – Oops I did it again – 20/20
Je le savais ! Je le savais que la série avait encore la capacité de pondre des épisodes à la hauteur de celui-ci, c’est-à-dire des épisodes absolument parfaits du début à la fin. Est-ce que je suis partial parce que cet épisode se concentre sur mes personnages préférés ? Probablement. Mais c’est un schéma d’épisode que j’adore, le titre est parfait, les blagues, les références, les répliques sont géniales. Vraiment, cet épisode est la raison pour laquelle je regarde cette série. Chaque saison, ils pondent des épisodes qui décrochent un 20/20 dans mon cœur et je suis heureux de l’avoir mis de côté pour cet épisode !

> Saison 5


Spoilers

06.jpg

We will fix the moon decisively.

Deux épisodes d’un coup ? Eh, la série nous fait un joli cadeau de St Valentin là, mais tant qu’à faire, j’aurais aimé la semaine prochaine pour mon anniversaire. J’ai adoré ce début d’épisode en tout cas : la lune explose ? Pas grave, le président des États-Unis affirme qu’il va réparer la lune et qu’il n’y a rien à craindre. Allez bim, la critique de Trump est hilarante pour le coup.

Nos héros ont donc douze heures avant que les premiers morceaux de lune tombent sur eux, ce qui est un peu gênant, surtout qu’ils n’ont toujours pas pris le temps de dormir. Nope, pas même Kady qui a eu la bonne idée de se balader dans la rue et dans le métro. J’ai tellement ri de sa perte de chaussures et de ses répliques.

Elle débarque en tout cas avec une idée pour sauver la planète, et, encore mieux, elle se réconcilie avec Julia. Quoi ? Chacun ses fixettes dans la vie, ça me rend heureux de les voir heureuses comme ça. En tout cas, on comprend vite que l’épisode a autre chose en réserve pour nous. Ouep, on passe de douze heures de la fin du monde à… 5 minutes.

Et à 5 minutes de la fin du monde, la panique gagne le monde et les journalistes qui se mettent à régler leurs comptes à la télévision. C’est si drôle. Les réconciliations sont belles si proches de la fin, avec un baiser entre Josh/Margo et Margo/Eliot. Le monde est donc bon pour être détruit, même si tous nos magiciens font ce qu’ils peuvent pour tenter de le sauver… Sauf que non, tout explose, même le générique.

Par chance, Margo et Eliot sont heureux de se découvrir dans une boucle temporelle et de revenir au début de l’épisode. C’est si parfait, c’est si génial ! Margo et Eliot qui remontent le temps ? Un épisode de boucle temporelle avec ces deux-là ? Et en plus un épisode d’apocalypse ? Et en milieu de saison ?! Et en plus sans les faire dormir ?! Mais sérieusement, je suis fou d’amour pour ces scénaristes et cette série !

Dans cette nouvelle boucle temporelle, ils demandent à Penny 23 de se téléporter pour tenter un plan autre que celui de Kady… C’est un échec et on recommence avec la destruction du monde. On en arrive bien vite à une dizaine de boucles temporelles pour nos héros qui sont hilarants à voir. J’adore cet épisode, franchement ! L’échec de Penny était à mourir de rire, mais ce n’est pas le seul.

Margo et Eliot finissent par savoir qu’ils sont les élus de cette boucle temporelle grâce aux parfums de Fillory, mais ça finit encore par un échec, même si le retour du personnage de la saison 4 qui a perdu sa mère à cause de Penny 23 était vraiment intéressant comme concept. C’était juste une fausse piste de plus avant une nouvelle apocalypse.

Très vite, on comprend que la solution sera finalement Eliot et le monstre lui demandant de sortir de là où il est enfermé. Eh, ça craint : il est obsédé par des messages ensanglantés lui demandant de sortir… tout en étant en train d’enchaîner des fêtes excellentes à Brakebills. Margo fait la fête sans perdre de vue qu’elle veut sauver le monde, Eliot ne pense plus à sauver le monde, flippé qu’il est de savoir le Monstre encore en lui.

Quand il finit par en parler à Margo, elle rationnalise et lui explique que c’est un mauvais tour de son esprit et de ses souvenirs, mais il ne le vit vraiment pas comme cela, lui. Et lorsque le monde est à nouveau détruit et que la boucle recommence, Eliot découvre soudainement qu’il est seul : Margo ne se souvient pas de la boucle. C’est horrible. Les scénaristes s’acharnent tellement après Eliot… Ils savent comment en faire le meilleur personnage de cette série, mais j’ai de la peine pour lui.

Il se retrouve à devoir gérer seul, à prier et à se confier à Josh qui est un pro des boucles temporelles en ayant vu à peu près les mêmes films et séries que moi. J’adore cette série et ses références, ça marche toujours si bien, franchement ! Et j’adore le fait que l’Harmonic Convergence soit interrompue pour finalement mener quand même à une apocalypse alors qu’il avait été dit plusieurs fois que l’Harmonic Convergence ne détruirait pas l’ensemble du monde.

En tout cas, Josh est assez doué pour redonner confiance en lui en Eliot, parce qu’il a lui-même confiance en lui. Il n’a pas peur de mourir, puisqu’il sait qu’Eliot finira par trouver un moyen de le sauver. C’est beau. Pris de cette force nouvelle, Eliot se décide à se confronter au Monstre et ouvre une porte qui apparaît devant lui… pour mieux découvrir que celui qui en sort n’est pas le Monstre, mais son ami imaginaire de la saison dernière, Charlton.

Eh ben honnêtement, je sens que j’aurais dû le voir venir, mais ça n’a pas été le cas. C’est excellent de voir le personnage se développer comme ça, en parallèle d’une fin du monde. Et c’est excellent d’avoir Charlton lui expliquer que Margo a quitté la boucle temporelle parce qu’elle était peut-être trop près de la solution pour sauver le monde. Après tout, il a été dit plus tôt dans l’épisode qu’une force supérieure (la lune probablement) empêchait de remonter le temps. Quelle maîtrise de la mythologie de la série, l’air de rien !

Charlton et Eliot se retrouvent alors à remonter un câble sur la plage pour mieux tomber sur une télévision où il peut parler à des baleines qui lui expliquent que les Baleines, toutes, sont en fait des magiciennes à l’origine de la boucle. La série est tellement, tellement, tellement perchée ! Je dois avouer que l’écho autour de la voix des baleines n’est pas génial pour tout comprendre (eh, je regarde sans sous-titres), mais il faut en retenir que les baleines ne peuvent pas réparer la Lune et que la Terre va continuer à être détruite. Finalement, elles n’apportent aucune réponse à Eliot.

La boucle recommence alors à nouveau et Charlton propose cette fois à Eliot de consulter ses amis. Après tout, il n’est pas seul, même si Margo n’est plus dans la boucle à cause des baleines. Ses amis ? Ils ont de bonnes idées, mais ça leur prend douze heures. De parvenir à la meilleure idée du monde : relâcher le Kraken duquel les baleines se protègent coûte que coûte. Elles refusent apparemment de le faire… mais finalement, c’est bien le cas, puisqu’un plongeur émerge de la mer.

C’est si drôle, mais ce n’est pas le Kraken. Le Kraken, il tue Eliot… mais ce n’est pas grave du tout : cette fois, il remonte encore plus tôt, avant la boucle. Et il peut donc demander à Margo d’intervenir pour foutre un coup de poing à Marina avant qu’elle ne détruise la lune.

Simple, efficace. Le monde est sauvé de l’Harmonic Convergence, nos héros peuvent faire la fête… mais pas Margo ou Eliot. Ce pauvre Eliot, ça en fait des souvenirs en lui, entre sa vie avec Quentin, les boucles temporelles et la possession du Monstre ! Finalement, si c’est Josh qui repoussait une conversation avec Margo au début de ce double épisode, c’est bien Eliot qui en avait besoin. La scène est merveilleuse : alors que tout le monde fait la fête, Margo s’isole et Eliot vient ENFIN se confier à elle. Les deux personnages communiquent pour de vrai, cette fois, et c’est beau. Les compliments fusent, les meilleurs amis ont la plus belle amitié des séries ; avec une compréhension et une complicité qui sort de tous les cadres conventionnels. Ils se comprennent sans se parler, sans se voir, sans être dans la même temporalité ; ils sont parfaits.

Et la blague finale était géniale : Margo a roulé des pelles à Todd, et elle le découvre de la bouche d’Eliot, juste avant que Todd ne se pointe justement à l’appartement. Voir Margo apparaître et disparaître à l’arrière-plan de la dernière scène m’a fait mourir de rire, mais tout de même, il faut noter que Todd a eu droit à une apparition similaire à celle de Julia dans le 5×01 : notre bon cochon lui a ainsi révélé que le monde allait être détruit… mais le monde n’est pas la Terre, c’est Fillory. Julia comprend donc qu’elle a sauvé le mauvais monde et que sa quête n’est pas terminée. J’espère qu’on aura droit à plus de Todd dans la suite de cette saison, parce qu’il m’a bien fait rire dans cet épisode.

Sinon, c’était un épisode sur la fin du monde, et je tiens à dire qu’en quarante minutes, j’ai eu droit à un temps hyper ensoleillé, une averse de grêlons hyper impressionnante et de nouveau du soleil, avant de la pluie venant de nuages hyper noirs. Angoisse.

06-2.jpg
Ce casting est si parfait !

> Saison 5

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.