Hale Appleman (#75)

Salut les sériephiles,

Non, vous ne rêvez pas : l’article est à peu près à l’heure ce matin alors qu’on est dimanche. J’ai juste triché en l’écrivant cette nuit, en fait ! Sinon, même commentaire que ces dernières semaines : malgré les vacances, je n’ai pas trop pris le temps de regarder de séries, donc forcément, on se retrouve avec un choix limité. Oui, le choix est limité, mais non, je n’ai pas eu à hésiter longtemps parce qu’il n’y avait que dans The Magicians que je pouvais faire mon choix, avec un double épisode tellement parfait… et un acteur qui sort du lot, en plus. Ainsi donc, mon choix se porte sur…

Résultat de recherche d'images pour "the magicians eliot"

La performance de la semaine :
Hale Appleman

La série concernée : The Magicians
L’épisode : S05E06 – Oops I did it again – 20/20


Pourquoi ? Comme je le disais en introduction, la série nous a proposé cette semaine un double épisode et, à vrai dire, le personnage d’Eliot était au cœur du deuxième épisode. C’est bien simple, sans lui, le monde ne serait plus. Mais ça ne suffit pas forcément à faire de l’acteur qui l’interprète un bon acteur, ça. Non, ce qui permet de se rendre compte de son talent, c’est l’étendue des émotions abordées dans son interprétation, justement, depuis le début de la saison et particulièrement dans le sixième épisode.

En effet, le personnage d’Eliot a pas mal souffert ces derniers temps, entre la perte de Quentin et sa possession par le Monstre. Depuis le début de la saison, les scénaristes prennent donc le temps de développer le personnage et ses sentiments, et l’acteur gère le deuil du personnage (sa culpabilité, son manque, son refus d’envisager la situation) avec beaucoup de brio. C’est crédible et il est hyper touchant dans ses scènes.

Résultat de recherche d'images pour "the magicians eliot"
Tout est dans les yeux, en fait.

Cette semaine encore, il était confronté à sa solitude et ses maux puisque le monde touchait à sa fin et qu’il était coincé dans une boucle temporelle lui permettant de le sauver. Bon, ça, c’est une chose, mais quand en plus Margo qui était avec lui dans la boucle en est soudain exclue, les yeux de chien battu de l’acteur sont terribles à voir.

Alors bien sûr, on savait déjà que l’acteur était excellent pour jouer son personnage dépressif et alcoolique, mais il fait encore une démonstration de l’étendue de son talent cette semaine, et rien que pour ça, ça méritait d’écrire un article sur lui, non ? J’ai adoré ses scènes, aussi bien l’évolution de son duo avec Margo que celles où il se retrouve seul à parler à son ami imaginaire. Eh, ça aide bien les scénaristes d’avoir cette possibilité, c’est sûr, mais au moins, l’acteur a pu se donner à fond pour nous faire ressentir ce que ressent le personnage. Et il a réussi, surtout que les scénaristes lui ont donné plus de temps… au point qu’on espère tous qu’il gagne en importance et remplace Julia, autodésignée nouvelle Quentin, non ?

Résultat de recherche d'images pour "the magicians eliot"


Vu aussi dans : Eh bien, déjà vu dans pas grand-chose, en fait, parce que l’acteur est en début de carrière encore. Enfin, concrètement il a eu son premier rôle en 2006 dans Beautiful Ohio, où il jouait le rôle d’un personnage nommé… Elliot, avec deux l. C’est qu’il devait être prédestiné depuis le départ à ce rôle d’Eliot qu’il interprète avec perfection.

Résultat de recherche d'images pour "hale appleman"

Bon, forcément, j’ai connu le personnage interprété par Hale Appleman alors je ne suis peut-être pas le plus impartial sur la question, mais je trouve vraiment que l’acteur est très bien choisi. Depuis que j’ai commencé les livres, force est de constater que toutes les descriptions d’Eliot sont assez similaires à une description de l’acteur. Et ça, c’est toujours cool quand un acteur correspond autant au personnage qu’il interprète, même si la série s’éloigne des livres.


Résultat de recherche d'images pour "the magicians eliot"

L’info en + : La série s’éloigne tellement des livres que l’intrigue du Monstre lui est propre ; elle n’est jamais apparue dans les livres. Bon, ça s’est un peu senti par moments avec une série qui semblait se perdre en chemin, mais c’était une excellente intrigue, quand même. L’autre différence plus connue entre les livres et la série est le personnage de Margo, qui s’appelle Janet dans les romans.

Mais bon, j’en parlerai sûrement une autre fois plus longuement, parce que Summer Bishil qui l’incarne à l’écran aura bien son article « performance de la semaine » consacré d’ici la fin de saison, je pense ! Elle est tellement géniale que j’ai longtemps hésité à lui offrir cet article. C’est bien parce que les scénaristes ont choisi de développer un peu plus Eliot cette semaine que j’ai pris la décision d’écrire sur Hale Appleman plutôt que Summer Bishil.

Résultat de recherche d'images pour "the magicians eliot"
Je les adore tellement ces deux-là, ils sont parfaits !

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

4 commentaires sur « Hale Appleman (#75) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.