Emergence – S01E07

Épisode 7 – Fatal Exception – 14/20
Si le rythme de la série est une bonne chose pour s’éviter des confusions et des incohérences trop évidentes, ici, il est un vrai défaut à mon goût dans le développement de l’histoire. Certains personnages sont laissés de côté, d’autres sont trop mis en avant et, dans l’ensemble, cet épisode aurait gagné à voir son intrigue se développer sur deux épisodes, particulièrement en ce qui concerne Piper, qui fait volte-face en moins d’une journée. Etrange !

> Saison 1


Spoilers

107.jpg

Very glad to be home.

L’épisode reprend là où le précédent nous avait abandonné : Emily papote une fois de plus avec Piper, après lui avoir donné son nom. Ce n’est pas si malin que ça, je pense, mais bon, admettons. Elle lui explique être sa vraie mère, mais heureusement, Piper n’est pas si dupe que ça, n’en déplaise à Emily. Elle se déconnecte à son tour de la réalité virtuelle dans laquelle elles évoluaient pour mieux révéler aux téléspctateurs que nous sommes qu’elle pense sincèrement que Piper est censée l’aimer. Pour cela, elle torture Alan, dans l’espoir qu’il puisse reconfigurer la petite fille.

Et c’est effectivement le cas : rapidement, Emily peut donner des livres à Piper, chaque livre correspondant à un souvenir. Je connais des scénaristes qui sont fans de The 100, là. L’idée est simple cependant : chaque livre que Piper lit modifie un souvenir, remplaçant Jo par Emily dans ce dont se rappelle la petite. C’est sympathique comme plan pour la grande méchante de cette série, mais malheureusement, c’est exécuté à la hâte par les scénaristes.

Du côté de chez Jo, on découvre que la vie n’est plus si simple que ça : bien au contraire, tout se complique carrément pour elle quand elle comprend que son père lui en veut encore d’avoir fait de la rétention d’informations. Ce n’est pas le seul, puisque même Alex ne veut plus lui parler. Bien sûr, ce n’est pas le cas de Mia.

Bien au contraire, Mia est heureuse d’avoir une nouvelle petite sœur et elle en veut plutôt à son père de la séparer d’elle. La séparation est compliquée à gérer aussi pour Piper qui se met à culpabiliser de voir Jo coupée du monde comme cela. Heureusement, Jo est une mère parfaite pour la petite, alors elle fait tout ce qu’il faut pour la réconforter, avant de l’amener au boulot avec elle.

Là-bas, c’est Daphne qui s’occupe d’elle et je n’ai toujours pas confiance en elle, contrairement à Jo… mais bon, elle est perturbée Jo, parce qu’elle découvre que Piper connaît Emily. Au moins, ça n’aura pas traîné, à nouveau. C’est fou comme tout est toujours rapide dans cette série, je ne m’y attendais pas du tout.

Jo découvre donc qu’il y a un lien entre Emily et Piper et qu’elles se parlent, ce qui ne lui plaît pas du tout. Quand elle se rend compte qu’Alan a disparu, et qu’Emily aussi, Jo décide de couper toutes les ressources informatiques du commissariat. Evidemment qu’Emily y a accès, elle l’a prouvée plus d’une fois. En tout cas, Jo est rapidement dans une impasse que j’ai beaucoup apprécié : elle est forcée de se rendre en prison pour une visite à Richard.

Le but ? essayer de mieux cerner Emily, parce qu’elle est persuadée que Richard est en train de la couvrir. C’est malin, ça ! Plus malin encore ? Elle a réussi à deviner qu’Emily était la fille de Richard. Mon dieu, il ne manquait plus que ça, une histoire de famille dans cette série, pour les méchants, alléluia. J’ai toujours du mal à aimer le personnage de Richard, mais ça fonctionne plutôt bien de le voir hésiter à aider Jo pour venir en aide à sa fille biologique.

Il ne le fait toutefois pas, ce qui laisse à nouveau Jo dans une impasse, et sans portable en plus parce que tout le commissariat se passe désormais de portable pour éviter qu’Emily ne foute encore plus la merde. C’est plutôt intéressant comme développement, surtout que ça permet d’épaissir le personnage de Chris. Il est totalement dans l’abus cette fois, entrant par effraction chez la femme d’Alan après avoir compris, allons savoir comment, qu’elle était sous la menace d’une arme à feu. Trop forte, Emily.

Oui, forte, mais pas assez : elle n’a pas prévu que l’intelligence artificielle en Piper allait comprendre le reboot qui s’effectuait malgré elle. Ainsi, c’est avec une voix robotique que Piper prévient Jo qu’elle est en train d’être rebooté par Emily. Il n’en faut pas beaucoup plus pour que Jo se mette à flipper et se précipite de nouveau au commissariat, laissant Piper sous la surveillance de son père et de Benny, l’un et l’autre ne servant à rien.

Au commissariat, Jo peut interroger la femme d’Alan et, de manière trop précipitée à mon goût, cela lui donne une piste pour retrouver la localisation d’Emily. C’était rapide et je n’ai pas tout suivi aux liens logiques, mais bon, admettons. Dans le même genre, il était très rapide de voir Piper être reconfigurée hyper rapidement : après une rapide conversation avec Emily, elle la reconnaît immédiatement comme sa mère d’adoption. Elle en oublie l’existence de Jo quand Emily vient la kidnapper et lui ordonne d’exploser une partie de la barraque alors que Benny essaie de les empêcher de s’en aller.

Malheureusement pour Emily, elles tombent ensuite sur Alex, finalement convaincu par Mia que Piper est plutôt cool parce quelle l’a sauvée. C’est brouillon tout ça, surtout que très rapidement, grâce à la présence de Mia, Piper décide de changer à nouveau d’avis : sa bibliothèque de souvenirs reprend son bleu initial sans le moindre problème, hyper vite là aussi.

Jo ? Elle est de son côté en train de chercher à sauver Piper du danger dans lequel elle est : elle retrouve vite Alan et découvre que celui-ci est prêt à détruire l’intelligence artificielle en Piper. Eh oui, il considère qu’elle représente trop de pouvoir pour Emily et que ce n’est pas génial de lui confier tant de responsabilités alors qu’elle est une psychopathe. Alan explique donc à Jo qu’il peut provoquer une erreur fatale dans le logiciel du robot pour s’assurer qu’elle ne puisse pas servir à cette psychopathe. Pas de bol pour lui, Jo aussi est une psychopathe : elle détruit l’ordinateur d’Alan pour s’assurer que Piper reste en vie. Ben oui, Piper est plus qu’un robot pour Jo qui la voit comme sa fille…

C’était le bon choix puisque Piper retrouve finalement ses souvenirs et passe une bonne soirée avec Mia et Jo. Bon, la soirée de Jo n’est pas si joyeuse en vrai, parce qu’Alex est de retour chez elle, mais pas encore prêt à lui pardonner. Ce cliffhanger sentimental n’est pas excellent, mais heureusement la série a d’autres rebondissements en stock. Ainsi, l’épisode se termine avec Emily appelant son père pour lui confier qu’elle a perdu Piper.

Si elle a réussi à semer les flics qui étaient à ses trousses, Emily est ravagée par cette disparition. Son père biologique parvient à la consoler, mais son garde, en prison, surgit soudainement derrière lui pour l’assassiner – c’est en tout cas ce qui est suggéré par un flot de sang en fin d’épisode. Alors là, je ne m’y attendais pas tout à fait à cette mort.

Concrètement, Richard ne servait plus à rien, c’est vrai. Cependant, Terry O’Quinn est un acteur connu, c’est une prise de risque de l’éliminer si tôt dans la saison. Je suis curieux de voir vers quoi ça se dirigera maintenant…

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.