Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E04

Épisode 4 – Zoey’s Extraordinary Neighbor – 16/20
Beaucoup de chansons et beaucoup d’intrigues se croisent et recroisent dans cet épisode, mais ça donne un résultat franchement agréable à suivre, parce que toutes les interactions paraissent fluides et efficaces pour mener d’un point A à un point B. Les solutions proposées aux problèmes compliqués de cet épisode sont en revanche trop simples pour être parfaitement crédibles… ce qui n’est pas si dérageant car la série a au moins le mérite d’en parler !

> Saison 1


Spoilers

104

Holy blessed father full of Christ…

Allez, on est lundi, il est temps pour moi de voir cet épisode parce que j’adore la série et que je ne vais quand même pas aller me coucher sans avoir vu le moindre épisode, non ? On recommence cette semaine sur la relation Mo/Zoey, où l’on (re)découvre que Mo est censé gérer tout l’immeuble.

De son côté, Zoey découvre ainsi qu’elle a un voisin vivant au rez-de-chaussée alors qu’elle n’a jamais vu personne entrer ou sortir de l’appartement en deux ans. Comme je la comprends, moi non plus, je n’ai pas encore croisé tous mes voisins en six mois. Forcément, la scène finit en chanson, avec Mo qui se met à chanter une chanson sur sa solitude. Il était temps d’entendre Mo chanter : depuis Glee, je savais qu’il avait une voix de dingue, après tout. Malheureusement, ce n’est pas tellement mon genre de chansons. J’ai bien ri d’entendre Mo parler d’un montage sur Walking on sunshine d’ailleurs, parce que c’est exactement ce que Glee avait fait.

En tout cas, Mo prétend donc que tout va bien alors qu’il est super triste ; mais forcément quand Zoey lui en parle, il refuse de le reconnaître. C’est le serpent qui se mort la queue cette histoire, et Zoey finit par le croire quand il suppose que ses pouvoirs sont cassés. Ce qui est intéressant, c’est que la chanson de Mo s’est déclenché quand il a expliqué prendre soin de l’agoraphobe du rez-de-chaussée et qu’en rentrant chez elle Zoey entend justement l’agoraphobe se mettre à chanter.

Et voilà, c’est évident que pour régler les problèmes des deux, il faudra les mettre en contact direct. Quoiqu’il en soi, Zoey veut absolument aider Mo et elle se met donc à le suivre jusqu’à son Eglise où il chante dans la chorale… en étant habillé comme un garçon. C’est l’occasion de lancer le générique avec un nouveau juron (j’adore l’idée), mais aussi de brouiller les deux nouveaux amis, parce que Zoey n’a pas la moindre idée de ce que c’est que la foi religieuse et que Mo est vexé de la voir se mêler de sa vie privée – chanson ou pas.

Zoey se décide aussitôt à se renseigner et demande donc des conseils de lecture à sa mère ; ce qui m’a beaucoup fait rire quand il était question du Kamasutra. Bon, en ce qui concerne Mo, l’intrigue nous le fait chanter tout plein de chansons, donc c’était top de l’entendre un peu plus, mais malheureusement, il est tellement mal à l’aise d’être à l’Eglise en garçon que ça vire à la catastrophe. Il fuit donc sa répétition et refuse de donner le moindre signe de vie à qui que ce soit, au point que le pasteur finit par passer chez lui et tomber sur Zoey.

On découvre que le pasteur Steven est ainsi très ouvert d’esprit et n’a aucun mal avec le fait que Mo soit gender fluid. C’est intéressant de mettre le nom dessus, et c’est intéressant de voir Zoey s’occuper de Mo comme ça. On en découvre plus sur lui, qui a l’oreille absolu et une peur bleue de voir ses mondes entrer en collision : il se rend compte qu’il est hypocrite de se rendre à l’Eglise en chantant. Pour mieux comprendre le personnage et sa souffrance, il faut en tout cas retourner dans le passé : sa découverte de son identité de genre a été très compliquée à gérer avec l’Église quand il était enfant, au point d’avoir dû changer plusieurs fois d’Église. Bien sûr, avant de venir dans cette Église-là, il s’est renseigné auprès du Pasteur et il sait que celui-ci l’accepte… mais il n’empêche qu’il a peur de la réaction des autres membres de la congrégation.

Bref, il se confie à Zoey et celle-ci décide… d’aller en parler directement avec le pasteur Steven qui est un personnage super sympathique. Zoey se met à se confier à lui bien plus que nécessaire et on passe des problèmes de Mo aux siens bien trop rapidement. Il n’empêche que ça finit par être efficace tout ça : Zoey y voit plus clair dans ses problèmes, et ça lui permet d’aider Bonnie, la voisine du rez-de-chaussée agoraphobe. Rapidement, elle lui propose de regarder les étoiles avec un télescope pour la faire sortir de chez elle et contre toute attente, ça finit par fonctionner.

Il s’agit là d’un véritable miracle pour Mo qui rencontre enfin cette locataire, et ça tombe bien : Mo avait besoin d’un miracle pour retourner à l’Église. L’épisode se termine alors en toute simplicité avec Mo qui se décide à chanter là-bas, en femme. Et bien sûr, il est accepté par tous sans le moindre problème. La série prend vraiment la voie de la simplicité sur ce coup-là.

En parallèle, Zoey est toujours très proche de Simon, et même un peu trop. Mo est persuadé que cette relation trahit des sentiments de sa part, là où Zoey insiste pour dire qu’ils sont amis et que c’est tout à fait normal comme relation. Mouais.

Les relations de Zoey au travail, c’est toute une histoire de toute manière. C’est à se demander quand elle travaille, franchement : elle semble plutôt occupée à gérer toutes ces dynamiques et ses petits-déjeuners au travail. C’est l’occasion aussi d’apporter une conclusion à l’épisode de la semaine dernière avec une boss qui retrouve sa paix intérieure maintenant qu’elle n’est plus en couple. C’est tout le contraire pour Max qui revient au travail en chantant Con te partiro dans sa tête.

Euh, je n’aurais pas forcément pensé que ça voulait dire qu’il avait couché avec sa copine, mais pour Zoey, c’est évident. J’aime beaucoup le personnage de Max et j’aime beaucoup comment cet épisode nous a enchaîné les chansons dans quasiment chaque scène. De Max heureux de vivre à Joan dépressive, il n’y avait qu’un pas et la reprise de Miley Cyrus par la boss m’a beaucoup fait rire – en plus, ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu Wrecking Ball et la mise en scène faisant clin d’œil au clip était réussie.

Du côté de la famille de Zoey, il est temps de découvrir que sa belle-sœur est enceinte. Mon sens de l’observation est cassé. En tout cas, je suis plutôt content de cette scène qui présente le frère de Zoey et sa femme sous un nouveau jour, parce qu’ils me font bien rire. Et puis, ça me rappelle quelques scènes de Station 19 que j’ai bien aimées dernièrement. Bon, en tout cas, le frère décide de s’occuper de son père pendant que la mère prend un peu de temps pour elle, et il en profite pour demander des conseils à son père sur sa paternité à venir.

C’est très sympathique comme intrigue, surtout que le père a fait de gros progrès avec son clavier et surtout qu’il lui conseille de regarder la vidéo de son mariage. Et dessus, le père était en pleine forme. Je note surtout que c’est l’occasion pour moi d’apprendre le nom du frère : David. C’est compliqué d’écrire la critique sans prénom parfois.

Le toast que le père fait au mariage de David est super parce que c’est exactement ce dont David a besoin en ce moment, mais ça fait craquer le père qui se met à pleurer devant la vidéo. Ben oui, il est malade et prêt à mourir, alors la pensée de son petit-enfant, c’est compliqué à gérer, surtout qu’il ne peut pas en parler.

David s’en confie à sa femme et tous les deux décident finalement de faire une fête pour révéler le genre de leur bébé. Ouep, c’est leur idée pour faire en sorte de rassurer le père sur les grands moments qu’il va manquer : il y en a d’autres qui peuvent arriver avant. C’était très sympathique comme intrigue, et comme conclusion. David et sa femme vont donc avoir un petit garçon… et ça permet à Zoey de consoler sa boss avec le gâteau rose qui était prévu en cas de petite fille.

Autrement, comme prévu, la mère de Zoey prend un peu de temps pour elle, mais contre toute attente, ce temps pour elle finit par être l’organisation du mariage de… Simon. Ouep, leur fleuriste les a plantés (putain, et mon Bingo Séries alors ?), alors ils l’embauchent pour gérer les compositions florales. C’est du grand n’importe quoi, mais bon, le monde est petit, surtout quand Zoey donne le numéro de sa mère à tout le monde, j’imagine.

Bien sûr, ça signifie surtout que la mère comprend bien vite que Simon était le crush de sa fille dont elle lui avait parlé. Elle se rend donc chez sa fille pour partager une bouteille et lui expliquer qu’elle ne la juge pas de la relation qu’elle entretient avec Simon – ils s’envoient des SMS assez tard quand même. La bonne nouvelle que Maggie (la mère) apporte à sa fille, c’est que plus jeune, elle aussi avait eu un flirt avec un certain Ray, et qu’elle a fini par rencontrer plutôt son mari. Zoey pose donc son portable sans répondre à Simon, et tant pis pour tous les shippeurs qui les veulent ensemble.

> Saison 1

6 commentaires sur « Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E04 »

  1. Chouette épisode, j’ai beaucoup aimé qu’on se focalise sur Mo (et quelle voix quand il chante à l’église à la fin). Pour ma part, j’étais ravie d’entendre The Great Pretender car j’adore cette chanson, enfin la version chantée par Roy Orbison dont on (le mari et moi) écoutait, en boucle, l’album sur laquelle elle est, il y a 30 ans 🙂

    J'aime

    1. C’était chouette d’enfin développer Mo, ça manquait ! Et ton souvenir est encore plus chouette !! Je ne connaissais pas la chanson outre mesure, et ça va continuer comme ça je pense 😅

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.