The Walking Dead – S10E11

Épisode 11 – Morning Star – 15/20
Concrètement, cet épisode nous informe qu’il est important d’être très patient et de tout supporter, parce qu’il est long, lent, limite soporifique… avant de nous rappeler que, si, The Walking Dead en a encore dans le ventre et peut proposer de jolies scènes d’action, de suspense et, désormais, de chorégraphies rondement menées. J’ai adoré les dix dernières minutes de l’épisode, mais ça ne suffit pas à tout sauver cette semaine. Et je suis sûr que la semaine prochaine ralentira encore le rythme !

> Saison 10


Spoilers

1011

Wait… We’re gonna die tonight?

C’est reparti pour cette saison 10 qui reprend du côté des Chuchoteurs faisant des réserves de sève (intrigant, mais le pourquoi du comment est bien amené) cette semaine, et d’Alpha et Negan continuant leur flirt on ne peut plus gênant. On passe cette fois à une scène de sadomasochisme pur, avec Alpha demandant à Negan de la frapper avec un bâton, avant de vouloir lui rendre la pareille. Il faut vraiment arrêter avec ces deux-là, dont on découvre qu’ils étaient en fait en train de se préparer à aller au front contre nos héros, parce qu’Alpha espère qu’ils se joindront à elle. Bien, bien, bien, on y croit vachement qu’elle est prête à les récupérer en vie.

L’avantage, c’est qu’ils sont vite grillés nos Chuchoteurs : Lydia les a balancés à Daryl qui prévient aussitôt la Colline. D’ailleurs, là-bas, on découvre un nouveau personnage, Earl. Il est celui qui a recueilli le bébé de la sœur de Gamma, mais ça n’est pas bien passionnant de le voir être protecteur comme ça et refuser qu’elle le rencontre. C’est juste parfaitement normal comme réaction et ça ne mène à rien. J’ai préféré le conseil de crise qui se tient dans la maison, avec tout un tas de personnages qui ne sont pas là depuis bien longtemps finalement.

Aaron est toujours en charge, et ça le fait… sauf que c’est finalement Daryl qui prend les décisions. Parmi celles-ci, il y en a même une logique : il refuse que Judith aille se battre. Je doute qu’un refus suffise à stopper cette gamine, mais ça paraît au moins être un choix logique de sa part !

De son côté, Carol est toujours dans sa déprime absolument inintéressante, et elle est consolée par… Ezekiel. J’en avais presque oublié son existence depuis tout ce temps. Franchement, ça ne me passionne pas, mais au moins, ça permet de nous la ramener à l’intérieur du campement de la Colline et de remettre sur le tapis l’intrigue de la tumeur d’Ezekiel. Qu’est-ce que ces scènes étaient lentes ! J’ai envie parfois de secouer les personnages pour qu’ils se mettent à parler un peu. Je sais que je suis du genre impatient et que je parle trop vite, mais il y a des limites à tout quand même.

Et puis, une fois de plus, c’est fou comme les romances de cette série me laissent beaucoup trop indifférent. Ainsi, savoir que Carol et Ezekiel remettent le couvert, ce n’est pas exactement le genre d’informations qui me font sauter de joie au plafond. À la rigueur, j’ai largement préféré la scène entre Carol et Lydia, elle m’a semblé beaucoup plus juste pour révéler la sensibilité de ces deux personnages. En revanche, Lydia est en train de se transformer en geignarde, et même si l’actrice le joue incroyablement bien, ben… merci, non merci, en fait. Elle n’est pas aidée en même temps : Ezekiel lui file la tenue de combat d’Henri, c’est triste, non ?

Pour en revenir à Carole, son arrivée la confronte à un petit problème : c’est qu’à la Colline, ils essaient de s’enfuir de là. Ils savent qu’Alpha arrive avec tous ses zombies, et il y a des enfants à protéger tout de même.

Malheureusement pour eux, Alpha a évidemment un coup d’avance sur eux et a bloqué les routes, une pratique que Daryl reconnaît immédiatement comme celle de Negan. Euh… moui. Je ne suis pas hyper convaincu que ce soit logique comme lien : il n’est pas le seul à savoir que bloquer les accès et les sorties est ce qu’il y a de plus malin à faire en cas de guerre.

Cela dit, tout le monde ne semble pas spécialement obnubilé comme ils devraient l’être par la guerre. Ainsi, Alden – le copain d’Enid, j’ai enfin son nom… même si je sens que je vais l’oublier encore ! – soutient Earl pour protéger le neveu de Gamma de sa tante. Malgré cela, une horde de rats errants finit par avertir nos héros de l’arrivée de la meute de zombies et hop, tout le monde se prépare au combat qu’on nous annonce tout l’épisode et qui tarde tellement à arriver que je me suis mis à comprendre qu’il serait pour la semaine prochaine – voire pour dans deux semaines après un petit détour par Alexandria. Et aussi, franchement, Michonne manque à la série, je n’aurais pas cru écrire ça un jour !

Ces préparatifs de combat s’accompagnent aussi d’une scène parfaitement étrange où Ezekiel avoue à Daryl qu’il a un cancer. Qui s’en fout ? Daryl, apparemment. Les deux hommes font un pacte pour protéger les enfants quoiqu’il arrive et s’assurer que l’un d’entre eux s’en occupe. C’est mignon. Tout ça se fait sous les yeux de Judith qui insiste une fois de plus pour aller combattre auprès de Daryl. Ca devient gênant cette série où le meilleur personnage – ou presque – est une enfant de dix ans, non ?

J’ai adoré la voir parler de ses peurs théoriques, c’était un joli développement pour le personnage, et l’actrice est plutôt douée tout de même. Elle fait ses adieux à Daryl, au cas où, en lui promettant de suivre Ezekiel si c’était lui qui revenait à la maison en premier pour mettre à l’abri les enfants.

Et une fois cette promesse faite, Daryl peut s’isoler à nouveau pour mieux être embêté par Carol lui demandant de ne pas la haïr. Ah, c’est vrai que ces deux-là sont en froid et c’est vrai qu’il ne lui a pas parlé de l’épisode. Finalement, il ne lui accorde qu’une petite phrase, qui est grosso modo un « va je ne te hais point ». La littérature, version Walking Dead.

Sinon, juste après le générique, il était difficile de ne pas décrocher avec Eugène de retour dans son grenier à parler à la voix de l’inconnue. Celle-ci est plus méfiante que lui, mais Eugène est vraiment sous le charme de cette voix de Stéphanie, à qui il propose de fixer un rendez-vous. Ben voyons. J’étais heureux d’avoir oublié cette intrigue, honnêtement. Cela dit, je suis plutôt content car ça nous ramène Rosita.

Pas encore remise de sa petite rencontre avec Beta, elle rend visite à Eugene pour mieux découvrir qu’il communique avec une inconnue – qu’elle imagine d’Oceanside. Elle ruine bien vite le flirt d’Eugène en essayant d’entrer en contact avec Stéphanie, ce qui nous énerve le relou de service qui lui demande alors de s’en aller. Bon, c’est assez basique comme intrigue ça… et les deux amis recommencent à parler ensuite, parce qu’on ne peut pas faire la tête trop longtemps à Rosita apparemment.

Elle abuse un peu dans la scène, à mon goût : pour convaincre Eugene qu’il est amoureux de Stephanie, elle lui demande un baiser. Après je ne sais combien d’épisodes et de saisons à vouloir sauter Rosita (désolé, il faut dire ce qui est), voilà qu’Eugène se dit incapable de l’embrasser car il est amoureux… d’une fille dont il ne connaît que la voix et qui ne veut plus lui parler ? Euh ? Ce n’est pas exactement comme ça que ça fonctionne l’amour et les désirs humains, si ? C’est gros. Bon, je l’admettrais de tellement d’autres séries que je vais laisser passer ça, mais bon dieu, qu’est-ce que c’était mauvais.

Heureusement, il y avait Rosita. Je laisse tout passer si on continue de voir Rosita être développée. J’ai espoir de tellement plus que ce qu’on a pour elle ! Malheureusement, il y avait aussi Eugene, et c’est sur lui qu’on se concentre cette semaine : il se met carrément à chanter à Stéphanie. Celle-ci finit par lui répondre, se renseigner sur Rosita et lui donner rendez-vous dans une ville une semaine plus tard. Sympa les rencards qui mettent une semaine à se planifier dis donc.

En plus, avant d’arriver à son rencard, Eugene a un petit problème : les Chuchoteurs arrivent pour ravager sa maison avec une horde de zombies. Les images sont plutôt jolies pour le coup, même si c’était un peu sombre et qu’on ne voyait pas toujours grand-chose, malheureusement. Il était temps en tout cas d’en arriver à cette confrontation qui permet d’observer les techniques militaires mises en place par la Colline.

Au-delà du militaire, ils sont rusés : ils ont mis en place une première ligne de défense intéressante, à savoir un fil électrique tellement chargé qu’il nous décapite une zombie. La deuxième ligne est un tas de ronces derrière lequel des figurants se protègent de boucliers pour tuer quelques zombies supplémentaires, alors que les héros (Daryl, Rosita… mais aussi Luke ?!) ne se donnent pas cette peine. Ben voyons.

La fin de l’épisode est alors excellente par rapport à la médiocrité ambiante du reste, mais ça suffit à tout remonter. On découvre que les récoltes de sève faites par les Chuchoteurs en début d’épisode n’étaient pas innocentes : ils les balancent sur nos guerriers et les zombies, avant d’envoyer des flèches enflammées révélant que la sève est un excellent combustible. Nos héros se retrouvent rapidement coincés alors qu’ils battent en retraite : derrière eux, des zombies, devant eux des palissades en feu les empêchant d’entrer dans la Colline, surtout qu’ils sont eux-mêmes plein de sève inflammable.

Alpha révèle alors l’évidence à Negan : oui, elle veut que la Colline se joigne à elle… mais en tant que zombies, tout simplement. Je l’avais vu venir, ça, mais c’était cool !

> Saison 10

5 commentaires sur « The Walking Dead – S10E11 »

  1. Rosita m’agace cette saison…Cet épisode m’a rappelé un épisode GoT tellement il était sombre et le côté « guerre » également. c’est quand la fin de saison ? o:)

    J'aime

    1. Noooon pas Rosita t’as pas le droit 😭

      Ça ne m’étonne pas, je m’attendais à ce que quelqu’un me parle de got, j’ai failli l’évoquer dans ma critique au moment de la bataille 😂

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.