The Walking Dead – S10E12

Épisode 12 – Walk With Us – 17/20
C’est dommage, l’épisode commence super bien… puis il retombe dans les travers de la saison 4, qui est restée un traumatisme où je n’ai jamais accroché aux mêmes épisodes que les autres fans. Bref, ça m’a un peu fait peur cette boucle six ans après, mais la vérité, c’est que l’épisode lui-même est une boucle : le début est excellent, la fin est excellente. Entre les deux, eh bien, il fallait bien combler quelques minutes de ces quarante-quatre minutes, j’imagine. Et puis, franchement, même les moments bouche-trou de l’épisode ne sont pas si mauvais et font avancer les choses cette semaine.

> Saison 10


Spoilers

1012

It is not a victory if I do not have everything I want.

Difficile de ne pas voir cet épisode dès ce soir sachant qu’il est disponible, surtout qu’on reprend, contrairement à ce que j’imaginais, exactement là où on en était, à savoir une scène de bataille enflammée contre les zombies digne de Game of Thrones. Franchement, je crois que jamais la série ne s’était donnée autant de mal sur une bataille. Concrètement, ça rappelle la prison il y a six ans, mais avec des flammes en plus.

Le tournage a dû être éprouvant, mais ça valait le coup : ça part dans tous les sens, on a de jolies explosions, on a Carol et Daryl qui déchirent à buter un peu tout le monde, Lydia qui refuse de suivre Alpha, Judith qui nous tue un Chuchoteur contre toute attente et Eugene qui… Putain, Eugène fait encore de la merde à vouloir à tout prix sauver sa radio des flammes.

Oui, parce que les flammes gagnent rapidement les lieux de vie de nos héros. C’en est fini de la Colline. Si chacun lutte pour sa survie, il faut voir à ne pas oublier que la vie paisible est en train de partir en fumée derrière eux. J’aime beaucoup cette longue scène d’introduction ! Il était difficile de décrocher de son écran, même s’il est dur aussi de comprendre comment nos héros ont pu passer la barrière de flammes face à laquelle ils étaient la semaine dernière. Mais bon.

Juste avant de nouvelles explosions et le générique, on notera aussi le retour de Magna, mais pas très en forme. Elle est aperçue par sa copine au milieu des zombies. Après le générique, le jour s’est levé pour de bon et les Chuchoteurs peuvent savourer leur victoire… en théorie. En pratique, c’est différent parce qu’Alpha n’est pas ravie de ce qu’il s’est passé : elle n’a toujours pas récupéré Lydia et Negan continue d’achever les victimes en leur explosant le crâne. C’est un problème pour elle, parce qu’elle veut récupérer un maximum de zombies pour sa horde.

Negan essaie bien de satisfaire Alpha, mais ce n’est pas si simple de lutter contre son envie de buter du zombie. Il en tue donc un, en rapporte quelques autres à Aaron (qui s’occupe d’un blessé ayant perdu une jmabe), lui jurant qu’il n’est pas tout à fait le traître qu’on pense… puis va kidnapper Lydia, étant donc le traître qu’il était soupçonné d’être. Superbe. Il l’abandonne dans une cabane, puis veut se faire bien voir d’Alpha.

Alors que Lydia essaie de s’échapper, Negan et Alpha papotent tranquillement de l’allégeance du premier et de l’ordre hiérarchique de la meute d’Alpha. À ce stade, on approche cependant de la fin de l’épisode et je dois avouer que… pfiou, j’ai décroché ! Franchement, j’adorais Alpha et j’adorais la rédemption de Negan, mais les deux ensemble, ça ne prend pas du tout sur moi. Eh, ça fait quatre épisodes que je vous le dis, ça ne doit plus vous surprendre à force !

En tout cas, Negan nous refait un petit discours comme quoi il est mort pour ce monde et tout, et il essaie de faire comprendre à Alpha qu’elle se plante royalement. C’est lourd-dingue. Lourd, parce que c’est du déjà vu dans la série (avec le Gouverneur, voire avec Negan lui-même). Dingue, parce qu’il balance tout ça à Alpha, ce qui est une sacrée prise de risques. Elle est tellement dingue Alpha, elle est capable de le tuer n’importe quoi, franchement.

Finalement, elle préfère l’embrasser et lui dire qu’elle veut tuer sa femme précisément parce qu’elle l’aime encore. Le suspense n’est pas mauvais du tout : on suit Lydia qui tente de s’enfuir de la cabane où elle est alors que Negan essaie de convaincre Alpha de ne pas aller la tuer. On sent bien que la cabane vers laquelle se dirige finalement Alpha n’est pas la bonne, mais je dois reconnaître que je ne m’attendais pas tout à fait à la fin de cet épisode : Negan égorge Alpha ! Oui, la série se débarrasse de sa meilleure méchante à quelques épisodes de la fin de saison… et je ne m’y attendais pas du tout.

Le reste de l’épisode nous replonge en pleine saison 4 : nos héros se retrouvent séparés après la chute de la Colline. Ils ont un point de rendez-vous auquel se rendre, mais ils le font séparément, parce qu’ils n’ont pas eu d’autres choix que de se répartir en petits groupes pendant la pagaille de l’évacuation. Pas le temps de faire leur deuil : il faut encore fuir l’ennemi qui les suit.

Plusieurs groupes se forment et les scénaristes se sont amusés à les constituer. Le premier groupe que l’on suit, c’est Gamma (dont j’ai oublié le vrai nom), l’ex d’Enid (dont j’ai de nouveau oublié le nom – Alden ?) et la sœur de Connie (dont je crois que je n’ai jamais su le nom). Vraiment, c’est de nouveau la saison 4 pour se consacrer autant à des personnages secondaires. Ce trio a bien évidemment en charge le bébé de Frances, le fameux bébé abandonné par les Chuchoteurs et sauvé par Connie.

C’est intéressant d’avoir ce trio du coup, parce que Gamma et l’ex d’Enid se disputent bien sûr pour le bébé, et Gamma s’avère finalement une véritable pro avec. C’est aussi une véritable experte en zombies et chuchoteurs : elle est ainsi capable de sentir qu’ils sont en train de se faire encercler. Elle se débrouille pour mettre à l’abri son neveu et ses deux nouveaux amis, puis éloigne la horde de zombies autant que possible.

Gamma est heureuse de s’en sortir des zombies et de profiter du soleil, et elle tombe ainsi dans un cliché de séries et films que l’on connaît bien trop pour ne pas le voir venir immédiatement : elle est poignardée par Beta au moment où elle s’y attend le moins. Elle parvient bien à lui arracher un bout de son masque, mais il faut finalement se faire à la terrible vérité : elle marchera bien avec les Chuchoteurs à nouveau. Le plus intéressant dans cette scène, parce que je n’accrochais pas encore assez à Gamma pour être satisfait de tout ça, c’est qu’un autre Chuchoteur semble reconnaître Beta. Reste à savoir qui il est exactement.

Quant à Gamma, elle revient en zombie pour mieux être tuée une deuxième par l’ex d’Enid qui préfère lui donner la paix que de régler le cas de Beta en premier. Ca aurait été bien plus logique, pourtant !

Un peu plus loin dans la forêt, on retrouve Eugene et les bouts de sa radio, Carol et sa dépression, Magna et sa copine. C’est une bonne chose, Magna est encore en vie ! Je pensais vraiment que des deux, ce serait elle qui y passerait. Finalement, il est clair que personne n’y passe : Connie était encore en vie après l’explosion, elle a juste été séparée de sa pote par les zombies. C’est bon, c’est réglé, elle est en vie pour un autre épisode.

Par contre, tout ça nous énerve la petite amie de Magna (son nom est Miko, il faut que je le retienne !) qui n’hésite pas à cogner sur Carol pour soulager ses nerfs. C’est top ça ! Finalement, les deux copines ont une petite conversation sur leur relation, alors que Carol, de son côté se laisse plus ou moins draguer par un zombie qu’elle finit par tuer devant Eugène, qui ne fait rien pour l’aider. Bordel, je préférais encore le trio précédent, hein, parce qu’Eugène qui demande la permission pour rejoindre sa future petite amie, merci, non merci !

Sinon, désolé d’en faire la réflexion, mais j’ai trouvé Magna absolument magnifique dans cet épisode, alors qu’elle était censée être plus crasseuse que jamais. Les cheveux plats, c’est ça qui doit faire toute la différence. On n’est pas là pour parler du look des acteurs qui prennent toujours cher, mais pour une fois que c’est pour dire que c’est beau, hein, profitons-en !

Continuons de parler beauté avec le groupe suivant qui est beaucoup plus grand et a à sa tête Rosita. Bon, d’accord, elle est accompagnée de Daryl, mais ça marchait moins pour ma transition. Et avec eux, il y a aussi Jerry et Nabila (Elle s’appelle Nabila, j’ai tellement ri) et tout plein d’autres. Ils se rendent au point de rendez-vous fixé au préalable dans l’espoir de retrouver les enfants du couple, avec tous les autres enfants d’ailleurs.

Malheureusement, tout ce qu’ils y trouvent, ce sont des zombies. Les enfants ? Ils n’ont pas été emmenés par Ezekiel, mais par un autre vieil homme – Earl – qui leur demande de lui faire confiance… pour mieux leur mentir. Comme il leur propose de se taire tel un Chuchoteur, je me méfiais un peu de lui, mais il est rapidement révélé qu’il s’est fait mordre par un zombie. Il envisage donc le suicide, même s’il a toujours sa femme et son fils.

Bien sûr, parmi les enfants, il y a Judith, et Judith refuse de laisser faire ça. Son cadavre de la veille s’est vite estompé de son esprit et elle a une petite conversation Earl. Elle décide finalement de le laisser seul, même si le suicide semble être sa seule option. C’est étrange : elle aurait pu facilement lui couper le bras, non ? Il n’aurait peut-être pas survécu, mais ça aurait été une fin plus joyeuse que son suicide où il se perce volontairement le crâne.

Bizarrement, il se plante un pieu dans le front, mais parvient encore à se rater : il meurt, oui, mais quand Judith vient vérifier ce qu’il en est, il a le front pas si ravagé et le pieu à côté de lui. Là où une simple observation suffit à comprendre qu’Earl est devenu zombie, même s’il ne bouge pas encore, Judith se rapproche tout doucement et se laisse prendre le bras par le nouveau zombie.

Oh, tout ça n’est qu’un faux suspense car l’on sait déjà que Daryl arrive pour la sauver, en compagnie de Jerry et Ezekiel – qui était assommé à la Colline, tout simplement. C’est gros, mais ça fonctionne plutôt bien. J’aurais juste préféré passer plus de temps avec Judith, surtout qu’elle s’en sort toute seule évidemment. Pas besoin d’un sauveur, Judith !

En fait, plus personne n’a besoin du moindre sauveur maintenant que l’on sait qu’Alpha est morte. Le dernier twist de l’épisode est très bon : si Negan nous embrasse Alpha quand il l’égorge, il n’hésite pas ensuite à la décapiter de manière à pouvoir ramener sa tête zombifiée à… Carol. Il est alors révélé que la trahison de Negan était planifiée depuis le début, puisque Carol semblait au courant de cette mission.

Certes, Negan a toujours essayé de protéger la vie de son ancien groupe, mais je trouve ça quelque peu abusé. Il y a longtemps qu’il aurait pu agir pour la tuer, et ça bien avant qu’elle ne détruise la Colline. Mais bon, admettons, ça fait un bon twist final et la série ne perd pas tout intérêt sans sa méchante : il nous reste à comprendre qui est Beta et il nous reste toujours à retrouver Michonne, un jour ou l’autre.

> Saison 10

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.