The Walking Dead – S10E13

Épisode 13 – What We Become – 18/20
Wow ! Cet épisode se concentre sur un personnage dont l’interprète a malheureusement décidé de quitter la série il y a un petit moment et, franchement, il le fait bien. Si sa tournure quelque peu en « et si ? » est répétitive malgré eux cette semaine et s’il y a bien sûr quelques facilités, ces 50 minutes nous montrent bien toute l’évolution du personnage, tout en paraissant logique et en ouvrant des pistes vraiment intéressantes pour la franchise… malgré des longueurs, toujours. Eh, ça me raccroche encore un peu plus à l’envie de découvrir les films promis un jour ou l’autre avec Andrew Lincoln.

> Saison 10


Spoilers

1013.jpg

Well this is how it feels to be your family

Quoi de mieux en plein confinement que de profiter des beaux espaces verts de The Walking Dead ? J’ai eu un gros bug dès le début de cet épisode qui semble repartir en saison 3. Je me suis demandé franchement si je n’avais pas eu le mauvais lien, parce qu’on retrouve Michonne avec deux zombies édentés et sans bras, qui se refuse à venir en aide à ce qui avait tout l’air d’être Andrea. J’ai tellement bugué.

Heureusement, le générique arrive assez vite et m’a confirmé qu’on était bien en saison 10. Une fois que c’était fait, j’étais rassuré de retrouver Michonne où on l’avait abandonné il y a une éternité, à savoir sur un bateau avec un quasi inconnu. Youpi quoi. Elle arrive donc sur une île où, apparemment, quelques groupes se sont répartis. Quant à l’inconnu qui veut retrouver sa famille ? Oh, il s’appelle Virgil et il la retrouve, mais ils sont juste morts et enterrés déjà.

Il a promis des armes à Michonne, c’est sûr, mais il avait en fait surtout besoin d’elle pour le protéger. D’autres hommes sont arrivés sur l’île, apportant la maladie avec eux et tuant toute sa famille. Par contre, si on les pense enterrés, Michonne découvre vite que ce n’est pas le cas : femme et enfants de Virgil sont zombifiés, et il a juste besoin d’elle pour réussir à les récupérer pour les enterrer.

Le pire, c’est que maintenant que Michonne a fait tout ce chemin, elle est vraiment prête à lui venir en aide. Elle est beaucoup trop sympathique depuis la mort de Rick, quand même, non ? Et malgré la sédentarisation des dix dernières années, elle n’a perdu ses réflexes et bonnes habitudes.

Enfin, un peu quand même : partir dans un entrepôt plein de zombies avec un newbie qui lui a avoué ne pas avoir de connaissances particulières pour se défendre contre les zombies, c’est débile. Sans trop de surprise, il fait donc de la merde et nous met Michonne en danger, mais c’est sans surprise non plus qu’elle s’en sort et lui sauve la vie. La conclusion arrive vite pour ce personnage qui retrouve sa famille pendue dans une pièce de l’entrepôt où ils ont réussi à ne pas se faire mordre, au moins.

Michonne reste même pour l’enterrement alors qu’elle avait envie de rentrer chez elle… Elle est beaucoup trop gentille pour quelqu’un qui veut juste récupérer des armes. J’ai vraiment beaucoup de mal avec son nouvel ami qui vient à bout de ma patience à une rapidité déconcertante. Michonne, censée être cent fois plus impatiente que moi, le supporte pourtant et accepte de passer la nuit sur l’île sans obtenir aussitôt ses armes. C’est fou, je ne la reconnais plus après tout ce temps, finalement.

Là où je la reconnais, par contre, c’est quand elle se lève en pleine nuit pour partir en exploration dans l’entrepôt… où elle est finalement prise au piège par l’homme qu’elle vient d’aider. C’est débile comme tout : Michonne, une guerrière accomplie, se fait avoir comme une bleue.

Pire encore, une fois prisonnière, elle ose s’endormir et perdre son sabre parce qu’il lui confisque évidemment. Une fois réveillée, elle se rend compte aussi qu’elle n’est pas la seule prisonnière de celui qui s’avère être un psychopathe : il a pété un câble parce qu’il est responsable de la mort de sa famille. J’ai beaucoup ri devant cette scène, au moins, parce que Michonne réussit à communiquer avec des gens qui sont de l’autre côté d’un mur en… murmurant ? Même moi, je n’arrive pas à l’entendre quand elle parle. Comment ils la comprennent, au juste ?

En tout cas, Michonne se décide à mordre dans la pomme laissée par son geôlier et le regrette bien vite, parce qu’il la drogue avec… de la pomme épineuse, d’après Google Trad ? Je ne suis pas un expert en drogue, clairement, mais j’ai bien ri de voir Michonne être en pleine hallucination et se retrouver à répéter la même conversation. Je ne connais pas de drogues réputées pour avoir cet effet-là. En même temps, je ne connais pas non plus de drogues capables de nous faire avoir des hallucinations de personnes de notre passé.

Cet épisode se démerde donc pour nous ramener Siddiq, qui reproche sa mort et la non-protection de sa famille à Michonne, avant de se transformer en zombie et de nous ramener au présent avec Virgil qui entraîne Michonne dans son passé. On retrouve ainsi la scène de début d’épisode avec Michonne laissant Andrea mourir, puis une scène du passé où Daryl nous abandonne Michonne au bord d’une route. C’est dingue comme cette partie de la série me manque finalement, c’était lent, mais je ne sais pas, ça me rend nostalgique.

La série s’amuse ensuite à imaginer ce qu’il se serait passé dans la vie de Michonne si Daryl ne l’avait pas recueillie et qu’elle avait atterri chez Negan à la place. Pas de Gouverneur dans cet épisode « et si ? » apparemment à la mode cette semaine aux États-Unis. Pas de Gouverneur, mais le retour de Glenn avec des images d’archives bien choisies. Le retour aussi d’une des scènes les plus marquantes de la série ensuite.

Michonne nous tue Glenn et se retrouve ensuite dans LE cliffhanger introduisant Negan. Vous savez, ce fameux tirage au sort pour savoir qui va se faire tuer ? La série alterne à merveille ses images d’archives et de nouvelles images, franchement. La prouesse technique est excellente, même si ça ne fait pas avancer le schmilblick des masses. L’épisode est sacrément cool à voir : en pleine hallucination, Negan passe Lucille à Michonne pour qu’elle tue quelqu’un du groupe de Rick.

C’est finalement Michonne elle-même qui y passe. Ouep, Michonne nous tabasse Michonne. Plus tard, elle se fait tuer par Daryl et Rick. C’est beau comment avec des images d’anciens épisodes de la série on peut créer de nouvelles choses très crédibles. Sur certains plans, ça paraissait tellement fluide qu’on aurait dit que ça venait d’être filmé.

Bon, après s’être fait tuer plusieurs fois en hallucination, Michonne se réveille finalement et prouve une fois de plus qu’elle est redoutable en regroupant assez de force pour s’attaquer à Virgil. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’elle réussisse à s’échapper, avec aussi les trois autres prisonniers. Il est malheureusement trop tard pour elle : le bateau a été brûlé et elle ne peut plus quitter l’île. Ah, belle ironie du sort.

Michonne se retrouve à vouloir tuer l’homme… mais change d’avis finalement. Elle en arrive même à convaincre les trois autres prisonniers de ne pas tuer ce connard de Virgil. Yep, ils décident finalement de mettre en prison à son tour Virgil, parce que le tuer leur empêcherait d’avoir la paix intérieure. Bref, c’est le discours de Rick concernant Negan, quoi.

Une fois emprisonné, Virgil continue de blablater avec Michonne, et ça manque un peu d’intérêt d’avoir un approfondissement de ce personnage. C’est cool de savoir qu’il aime sa famille et tout, mais on en n’a absolument rien à cirer en fait. En plus, Michonne nous informe qu’il n’y a aucune arme sur l’île. Normal, elles sont sur un navire !

Une fois dessus, et avec Virgil tant qu’à faire, Michonne retrouve dans la cale du bateau… les bottes de Rick. C’est hyper violent comme révélations et je ne m’y attendais vraiment pas du tout. Michonne comprend soudainement que le cadavre de Rick est passé par là… mais ça laisse vachement la place au doute sur sa survie, pour la première en bien des années pour elle. La pauvre prend vraiment cher parce qu’elle retrouve ensuite d’autres affaires de Rick dans le bateau.

Le bateau en question a été ramené par une tempête… mais bon, Rick s’était barré en hélicoptère, c’est abusé. Bizarrement, Michonne décide de continuer à faire confiance à Virgil par la suite : elle se méfie de lui, le pense en train de lui tendre un piège, soupçonne qu’il en a tendu un à Rick… et comme nous, elle reste dans le doute de savoir ce qui est arrivé à Rick. C’est la première fois que la série nous donne un nouvel élément depuis la fin de l’arc sur son héros. J’ai hâte de voir les films maintenant… ils sont forts !

Très vite, en tout cas, Michonne quitte l’île avec plus que ce qu’elle pensait avoir : trois nouveaux alliés – Virgil décidant finalement de rester seul sur l’île même si ses prisonniers étaient prêts à lui venir en aide malgré tout – et un bateau. Et elle passe son temps à regarder les souvenirs de Rick, notamment une gravure d’elle et Carl. Elle décide de contacter ses enfants dès qu’elle en a l’occasion – ce qui nous permet de découvrir que son fils parle !

La conversation à distance avec Judith est brillante, en tout cas : il y est question de tout ce qu’il s’est passé et je comprends mieux pourquoi la saison a avancé si vite. Il faut se débarrasser de Michonne comme l’actrice veut quitter la série. Quelques épisodes sans elle, c’était déjà pas mal… mais là, ils font fort. Après avoir pris des nouvelles de Rosita (à cause de l’hallucination de Siddiq) et après avoir entendu qu’Alpha ne pouvait blesser ses enfants (mais Beta si, putain !), Michonne apprend à Judith qu’elle pense avoir trouvé des affaires prouvant que Rick était possiblement en vie.

Des années de psychothérapie sont nécessaires pour cette gosse franchement… mais elle demande à sa mère de continuer ses recherches : il n’y a plus vraiment besoin d’armes maintenant qu’il se pense à l’abri des Chuchoteurs et retrouver Rick est clairement plus important aux yeux de Judith et Michonne que tout le reste.

C’est génial et ça nous ramène une Michonne qui édente et ampute des zombies… pour finalement bien vite tomber sur deux inconnus – pas si inconnu que ça, coucou Faith de Unreal ! – à qui elle vient en aide pour rejoindre… une armée ? Des gens marchant en étant encadrés par des cavaliers, en tout cas. Le mystère s’épaissit concernant le nouvel ordre du monde post-apocalyptique. En tout cas, avec la petite musique épique qui va bien, cet épisode termine à merveilles et avec tout ce qu’il faut de suspense et indices pour la suite. J’aime beaucoup la tournure que ça prend… et je suis super frustré que l’actrice quitte la série comme ça, avec une guest-star que j’adore.

J’imagine qu’on en saura plus dans les films… Un jour. En attendant, cet épisode était bien fichu avec le peu de temps que l’actrice a finalement laissé aux scénaristes. Son placement dans la saison est logique puisqu’il intervient après la défaite d’Alpha et dans un moment où il est logique que Judith propose à sa mère de continuer sa route vers Rick. Le départ de Michonne paraît donc dans la lignée de son évolution, et cet épisode a vraiment pris la peine de nous réexpliquer d’où venait le personnage et comment elle avait évolué, grâce aux hallucinations. C’est un départ plus réussi que celui de Rick et, en tout cas, plus savoureux. Par contre, on aurait pu se passer du cliffhanger qui donne envie d’en savoir tellement plus pour nous teaser une suite qui ne viendra pas avant plusieurs mois. C’est frustrant…

> Saison 10

4 commentaires sur « The Walking Dead – S10E13 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.