Grey’s Anatomy – S16E21

Épisode 21 – Put On A Happy Face – 19/20
Eh bien, malgré de nombreuses craintes, cette fin de saison tronquée passe vraiment très bien : on a de bonnes conclusions pour une majeure partie des intrigues et on finit sur des cliffhangers assez similaires à ce qui aurait pu être proposé pour une longue pause. C’est donc la meilleure décision possible d’arrêter la saison ici. On était sur une belle soirée pour les séries médicales de Shonda, finalement !

> Saison 16


Spoilers

1621.jpg

I don’t want to see him in pain, but are we really willing to ignore this?

Bon, l’épisode de Station 19 était en riche en émotions, mais ça ne doit pas nous éviter de capter que cet épisode est le dernier de la saison 16, tronquée par le coronavirus (ouais, on va finir par le savoir, je le dis dans chaque critique, pardon). Alors que vaut ce season finale ?

Il nous ramène une Maggie mille fois plus inquiète que dans ses scènes de Station 19, parce que Richard est toujours malade. Andrew et Meredith passent tout le temps qu’ils peuvent ensemble pour trouver une solution médicale au problème de Richard. Ce ne sont pas les seuls, évidemment, mais ce sont eux qui refusent de dormir, ne voient pas le temps passer (j’ai aimé la sortie de Zola au zoo qui se fait grâce à sa tante) et de se rendre à l’évidence du diagnostic d’Amélia et Tom : Richard a Alzheimer, tout simplement. Et pour une fois, j’ai bien aimé Maggie, même si je sais que les scénaristes lui donneront tort.

Catherine décide donc de ramener Richard sur lui, ce qui n’est pas une superbe idée, puisque sa maison est littéralement l’hôpital, normalement. Cela énerve Andrew qui n’hésite pas à accuser Catherine d’être en train de tuer son mari, mais ça permet aussi à Meredith de découvrir de nouveaux symptômes de Richard ne correspondant pas à l’Alzheimer, à savoir qu’il ne sent plus trop ses pieds et mains.

Pire : il a mal quand on lui touche les jambes, ce qui semble suggérer que la maladie touche ses nerfs. Cela change le diagnostic de Tom et Amelia, mais cette dernière n’a pas trop le temps de s’en occuper pour autant, parce que oui, elle perd les eaux, encore. Juste avant ça, c’était devant le tableau de chirurgie plein de deux (merci pour le Bingo Séries) qu’Amelia et Link se retrouvaient. En une semaine, le ventre d’Amelia a bien grossi, mais elle n’était toujours pas prête à laisser tomber ses interventions, alors ça aurait pu être triste de la voir perdre les eaux… seulement voilà, la scène était super drôle à voir.

Dans une autre chambre de l’hôpital, on découvre une adolescente bien bitchy qui a besoin d’une opération et d’une greffe d’une partie de sa jambe sur son visage afin de pouvoir sourire à nouveau. Elle est bien insupportable avec son père, mais aussi avec ses médecins, qui sont Jo, Jackson (pas du tout affecté par le cliffhanger émotionnel de Station 19, comme Bailey d’ailleurs ???) et… le nouveau dont j’ai réussi à ré-oublier le nom, encore. C’est triste tout de même de ne pas le retenir, je ne sais pas pourquoi je fais un blocage comme ça : Cormac, ce n’est pas si dur pourtant.

En tout cas, avec l’adolescente qui cherche à recaser son père sur des applications de rencontres… ce qui permet une sympathique conversation à ce sujet entre les trois médecins. On n’est pas dans l’urgence habituelle d’une fin de saison, mais ça passe bien comme scène après tout, surtout que ça arrive quelque temps plus tard.

Cet épisode revient aussi sur la relation peu intéressante entre Teddy et Tom, avec Owen dans le triangle aussi. Et pas qu’un peu ! En effet, Teddy va se marier avec Owen, mais elle n’invite même pas son amant qui se permet d’être vexé de le découvrir. C’est n’importe quoi, franchement, évidemment que t’es pas invité, t’es l’amant, putain. Parfois, les personnages de cette série arrivent à me souler à vivre dans leur égoïsme.

Certains en sortent parfois : ainsi, Catherine avoue aussi à Tom qu’elle veut s’occuper de Richard et qu’elle est prête à lui laisser gérer un peu plus la fondation. Enfin, encore faut-il que ce soit finalement ce que fait Catherine : ça suppose que Jackson refuse son rôle et ça suppose que Catherine s’occupe vraiment de Richard. Ce n’est pas gagné parce qu’Andrew trouve finalement ce qu’a Richard : il est empoisonné par une prothèse de hanche, tout simplement !

Eh oui, elle est en cobalt et elle empoisonne son sang, ce qui explique les tremblements, les problèmes neurologiques et les nouvelles douleurs de cet épisode. Oh, il faut bien sûr qu’Andrew arrive à convaincre Bailey qu’il n’est pas fou et qu’il a bien raison, mais avec l’appui de Meredith et le fait qu’il dise bien la vérité, ce n’est pas si difficile.

Du côté des urgences, Levi et Owen s’occupent d’un patient qui débarque avec qui ressemble presque à un pieu dans le cœur. Franchement, ça m’a plus donné envie de regarder Buffy que de finir cette saison, mais bon. Il se retrouve avec une batte de base-ball dans la poitrine, donc, et c’était marrant de voir les réactions de Levi et Maggie, ayant mal pour lui. Surtout Levi, d’ailleurs.

En pleine opération, Maggie finit par découvrir ce qu’a Richard, ce qui est tout de même une bonne nouvelle. La nouvelle se répand vite : même Amelia en plein accouchement est prévenue. Il faut dire que Lincoln ne peut rester présent à l’opération parce qu’il doit retirer la prothèse fautive de Richard. L’accouchement reste principalement drôle pour le coup, avec Amelia voulant des baisers de Lincoln, puis forçant à Bailey rester avec elle… avant de se souvenir, au milieu de ses douleurs, qu’elle est en train d’assister une femme ayant fait une fausse couche à assister à son accouchement. C’est abusé, mais l’accouchement d’Amelia était plutôt bien écrite dans l’ensemble. J’adore Carina en même temps, et j’adore le fait que Bailey reprenne les gestes de Georges il y a des années pour aider Amelia.

En parallèle, c’est Jackson qui est aussi retiré de son bloc opératoire pour s’occuper de Richard, alors qu’Andrew négocie auprès de Bailey de pouvoir assister à l’opération puisqu’il est celui qui a trouvé le problème. Et ce n’est pas n’importe quel problème : la prothèse est vraiment en sale état et Lincoln pense que cela peut être une trouvaille médicale majeure de la part d’Andrew.

On assiste alors à l’opération de Richard, comme une bonne moitié de l’hôpital et tout se passe à merveille. On peut donc enchaîner sur la suite de l’hôpital : Amelia a bien accouché d’un petit garçon que Lincoln considère tout petit… alors qu’il a au moins quelques mois ce bébé ! Ca n’empêche qu’on a une scène super mignonne avec cette nouvelle famille.

En parallèle, Maggie est soulagée de découvrir que Richard est stable, et comme Levi lit ses messages, on sait aussi que Winston est toujours dans l’équation. Quant à Owen, il découvre que son mariage est en péril quand Levi lit un message vocal de Teddy en plein bloc, et que le message, c’est Teddy en train de prendre beaucoup de plaisir.

Après l’opération, il écoute le message pour découvrir qu’elle couchait avec Tom, mais qu’elle voyait ça comme un au revoir, refusant de faire quoique ce soit de plus avec lui. Pour la fin de saison, ça fait un bon cliffhanger, de même que le réveil de Richard en aurait fait un bon. Finalement, il a le temps de se réveiller en fin d’épisode, pour mieux rejeter Catherine. Et oui, c’est bien beau tout ça, mais il n’a pas oublié qu’elle s’est comportée en véritable harpie avec lui.

Finalement, tout ça nous fait une bonne fin de saison : Amelia et Lincoln sont heureux, Andrew finit en larmes, flippé d’avoir peut-être la maladie de son père, Meredith est de nouveau entre deux hommes (Cormac, qui l’invite à boire un verre, et Andrew, dont elle s’occupe) et Teddy… Ben dans une longue tradition de mariage pour fin de saison, Teddy découvre que son mariage est reporté parce qu’Owen est, soi-disant, retenu pour une chirurgie. OUPS.

1621-2.jpg

EN BREF – Cette saison est abrégée, mais ce n’est pas plus mal. Cela promet un début de saison assez chouette l’an prochain puisque les épisodes qui n’ont pas été tournés le seront en septembre. On aura donc deux épisodes un peu mous pour le retour, mais aussi beaucoup de dramas avec un épisode final qui interviendra dès octobre !

Du côté des intrigues, les cliffhangers de cet épisode sont dignes d’une fin un peu heureuse pour la saison, avec un bébé qui naît et un personnage qui est sauvé de la mort. C’est efficace, les émotions sont là, on a même le suspense classique du mariage… Vraiment, cet épisode remonte à lui tout seul le niveau d’une saison qui aura été par ailleurs bien moyenne. Ce n’est pas plus mal de la voir être écourtée, parce que cette année, la série a trainé en longueur à de nombreuses reprises.

Je suis triste de ne pas avoir mon mois supplémentaire d’épisodes, mais au moins, la lente agonie est finie pour cette année. Je ne doute pas que le confinement pourra inspirer de bonnes intrigues pour la saison 17, dont j’espère un traitement du sujet – c’est inévitable, non ? L’attente va être bien longue d’ici septembre, mais c’est comme ça !

1621-3.jpg

> Saison 16

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.