Station 19 – S03E12

Épisode 12 – I’ll Be Seeing You – 17/20
L’épisode privilégie toujours les bavardages à l’action, mais ce n’est pas du tout toujours pour le meilleur. En revanche, les personnages évoluent et suivent des voies plutôt logiques, alors que les liens avec la série-mère se renforcent encore. Je suis donc dans un entre-deux avec cet épisode : il y avait de bonnes trouvailles, notamment dans l’action, mais aussi des longueurs qui ont vraiment plombé le tout… de ce qui aurait pu faire une bonne fin de saison.
> Saison 3

Spoilers

312.jpg

I’ve literally worked with anyone I’ve ever dated.

Ce nouvel épisode reprend sur Jackson en train de s’entraîner et laisse donc totalement de côté le cliffhanger de la semaine dernière. C’est bien dommage, j’étais bien plus partant pour ce feu à quatre alarmes qu’autre chose. Je m’en doutais avec l’épisode de Grey’s Anatomy qui voyait Jackson gérer l’après incendie, cependant. Bref, il fait vraiment le lien entre les deux séries et je sens que ça va être frustrant d’avoir la fin de saison de Station 19 sans les Grey’s qui vont avec.

Il n’empêche que pour en revenir à cet épisode et à Jackson en train de s’entraîner avec Ben à la caserne, Vic est un peu énervée par sa présence et ne se gêne pas pour lui dire. La scène est plutôt sympathique et prévisible, et il est compliqué de ne pas être du côté de Vic dans cette affaire : Jackson n’apprécie pas qu’elle vive chez Dean et passe tout son temps avec, c’est une chose, mais du coup, il pourrait la laisser tranquille au travail, non ? Je ne sais pas, il m’a vraiment énervé sur ce coup-là… Pourtant, je continue de les shipper, bien plus que le couple Vic/Dean. Quant à Ben, il ne semble pas apprécier tout ce drama entre ses amis, bizarrement.

D’un moment gênant à l’autre, on retrouve ensuite Emet à moitié à poil devant Travis qui n’a rien demandé non plus. Comme il n’est pas si évident de parler d’un truc secret au beau milieu d’un vestiaire – il n’est pas torse nu sans raison non plus – Emet se résout à tenter de communiquer avec Travis par SMS, mais ce dernier préfère papoter avec Jack que de s’inquiéter des sentiments d’Emet. Bon, allez, qu’on en finisse, évidemment que tu vas te remettre avec.

Pendant ce temps, dans la cuisine de la caserne, on a une réunion d’anciens pompiers qui passionnent Dean et Maya, mais clairement pas moi. Andy est toute heureuse de retrouver ceux qu’elle considère ses oncles et de les présenter à Sullivan. Ses oncles ? Ben oui, les anciens collègues de son père, donc « sa famille ».

La réunion tourne court bien vite pour une partie de l’équipe à cause d’une alarme, mais Dean reste tranquillement avec eux pour parler de Pru et de la vie. Vraiment, définitivement, la série a pris la décision cette saison d’être bavarde plutôt que d’être dans l’action. Et c’est dommage, parce que voir que Dean est un boulet qui n’envisage pas ce qu’il se passerait pour sa fille s’il venait à mourir en intervention ne lui rend pas justice : c’est la base en tant que pompier, non ?

Et puis, l’intrigue avec tous les vieux pompiers qui restent écouter la radio pour savoir ce qu’il se passe, ce n’est pas exactement ce que j’imaginais regarder pour mon samedi matin. Ils se mettent à faire des paris sur la suite des opérations, quand même. C’est absolument dingue, surtout de la part de Pruitt qui les connaît et se retrouve à parier, un tout petit peu, sur la vie de sa fille ? Normal, quoi.

Au moins, ça nous permet d’avoir tous les ordres que Maya aboie dans sa radio et les souvenirs nostalgiques d’un tas de personnages auxquels on ne peut pas vraiment accrocher qui sont choqués de se rendre compte que oups, ce n’était pas une bonne idée d’écouter la radio, mais j’y reviendrai.

Ailleurs dans la caserne, Vic est encore en pause et n’apprécie pas de voir que Jackson passe tout son temps libre dans sa caserne, sortant d’une bonne douche fumante. L’alchimie entre eux est toujours présente et leur rupture n’ayant pas vraiment de sens, je comprends qu’elle ne soit pas ravie de sa présence. De toute manière, leur flirt post-rupture, parce que c’est là qu’on en est, est interrompu par une deuxième alarme qui les amène tous les deux sur les lieux de la première et seule intervention de l’épisode.

L’intervention de l’épisode ? Elle mène nos pompiers dans un entrepôt de stockage de particuliers, car c’est de là que vient l’alarme. Par contre, le propriétaire (ou simple gardien ?) des box n’est pas heureux de les voir débarquer… parce qu’il cache en fait un locataire qui a pris la décision de vivre dans son box, en payant un peu plus en cash. OK.

Au départ, ce n’est pas tellement un problème, puisque le petit incendie est simplement dans un des box où un groupe de musique s’entraînait. Ca le devient en revanche quand le feu se propage d’un box à l’autre par les grilles d’aération et que les pompiers ne parviennent pas à l’éteindre facilement. Au moins, ça permet de nous montrer que Dean a peur du feu désormais, parce qu’il a peur pour sa vie. Bon, c’est Vic qui s’en rend compte en premier, car elle était en duo avec lui, c’est déjà ça.

Du coup, ça permet aussi à Jackson d’être bluffé par son travail : il est choqué de voir qu’elle n’a pas de pause juste après avoir retiré un homme des box en flammes. De son côté, lui, il a du mal à tout enchaîner. Cela fait beaucoup de pression d’un coup, notamment lorsqu’il se retrouve à devoir ouvrir l’homme au beau milieu d’un camion, le tout en visio-conférence avec Maggie. Trop d’ex de Jackson d’un coup-là, sérieux.

Bon, l’opération se passe super bien sous ses directives et du coup, Jackson se retrouve à surkiffer son nouveau travail. On n’a pas fini de le voir dans la série, ce qui est un bon moyen de s’assurer des audiences en hausse, j’imagine.

Tout au long de l’épisode, Travis est encore en duo avec Emet, parce qu’évidemment qu’ils passent tout leur temps en duo. Cela leur permet de parler sans en parler de leur relation pourrie par les mensonges du nouveau. Ils parcourent donc ensemble l’entrepôt tout en parlant, de même qu’Andy et Jack… qui se retrouvent coincés entre plusieurs box lorsqu’un d’eux explose. Bien sûr, les gens stockent des produits inflammables dans ce genre de box.

Le problème est donc qu’après l’explosion, nos pompiers se retrouvent sans lumière dans un véritable labyrinthe. Ils sont forcés de marquer leur chemin tout en voyant les réserves d’oxygène s’épuiser et sachant qu’ils sont totalement perdus. Cela fournit de bonnes scènes à l’épisode, notamment entre Travis et Emet ou pour Pruitt qui flippe pour sa fille.

En revanche, en ce qui concerne Andy, c’est l’occasion de flashbacks pas du tout intéressants d’une conversation au lit avec Sullivan. Non, vraiment, autant la semaine dernière j’accrochais à leur couple, autant cette semaine, ça ne prend pas. Bon, c’était important de les voir être honnêtes l’un avec l’autre, surtout quand Maya raconte qu’elle a couché avec Jack il n’y a pas si longtemps. Et puis, ça nous explique que Sullivan se précipite dans l’entrepôt à la rescousse d’Andy sans le moindre respect des consignes de sécurité élémentaires.

Le couple se retrouve bien vite dans l’entrepôt, mais leur chemin vers la sortie est obstrué tout aussi rapidement. Cela motive donc Pruitt à décider de prendre la décision de se suicider héroïquement. Une autre scène nous montre ensuite ce qui ressemble fort à une fin de saison : Andy en robe de mariée parlant avec son père qui cherche à comprendre sa décision. Il y parvient et est là pour le mariage, ce qui nous est montré en parallèle de sa décision de se suicider (peut-être) en montant sur le toit pour faire en sorte que la fumée puisse s’échapper. C’est un scénario qu’on sait improbable puisque Travis ne l’a pas fait car c’était trop risqué pour sa vie.

Le montage de l’épisode est excellent : on voit nos héros coincés dans l’entrepôt en train de s’évanouir les uns après les autres. Ainsi, Jack est tout aussi coincé dans l’entrepôt, ce qui inquiète Maya voyant toute une partie de son équipe – et son chef – coincés. Rien n’est plus inquiétant que Pruitt prenant la décision de sauver son équipe – sa famille ! – en se suicidant comme ça. Il tombe donc dans les flammes sous les yeux de Maya et Ben, impuissants.

Les pompiers peuvent tous sortir de l’entrepôt, mais en entendant les vingt cloches qui annoncent la mort d’un d’entre eux. C’est un échec, ils le savent, mais ils ne savent pas encore qui est mort. Andy le comprend donc en voyant la casquette de son père sur le camion…

Eh bah ! Je trouve presque ça dommage que ce ne soit pas la fin de saison, finalement, parce que les prochains épisodes ne sont pas forcément nécessaires – ils vont spoiler inutilement Grey’s, probablement. En plus, ça commence à faire beaucoup de décès au cours de l’année, là, il va falloir se calmer en salle des scénaristes !

> Saison 3

2 commentaires sur « Station 19 – S03E12 »

  1. Salut,

    Un très bon épisode qui aurait pu être meilleur sans la présence de Jackass. Il faut vraiment qu’il arrête de s’incruster. Mais malheureusement j’ai bien peur qu’on le voit encore…et encore…. En fait, je n’en peux plus de voir débarquer tous les personnages de Grey. Les audiences prouvent que Station 19 peut exister sans Grey puisque sur le Live elles sont meilleures. J’espère donc que pour la saison prochaine on aura moins de crossovers voire plus du tout!

    Je note l’attitude irresponsable de Sullivan qui laisse tomber tout un bataillon pour secourir Andy.
    Je m’interroge aussi sur l’utilité de Ben dans la série. Il est à nouveau « chirurgien », qu’il retourne donc dans Grey et basta!

    Sinon les scènes montrant nos héros en détresse dans l’entrepôt étaient bien, rien à dire.

    Et puis le Cpt Herrera est arrivé. Et j’avoue, j’ai versé ma petite larme. Il est mort en héros, sauvant sa fille et six autres pompiers au passage, sa famille comme il l’a dit. Je pense que c’était une bonne idée scénaristique.

    Voilà c’est tout!

    Adishatz à tous!!

    J'aime

    1. Je ne savais pas où en étaient les audiences… C’est intéressant. Après, faut pas oublier que c’est l’une des rares séries encore debout avec des inédits à proposer, ça doit jouer ! Et puis, on est un certain nombre à la continuer aussi parce qu’il y a les crossovers… J’aurais eu bien plus de retard dans mon visionnage autrement !
      Ben n’a jamais eu d’utilité, ni dans Grey’s, ni dans S19… C’est un personnage que je n’ai jamais pu piffrer. Et ça en dit long qu’il soit celui lançant le spin-off, mais pas la star pour autant. Quant à Pruit… oui, je vois ce que tu dis, mais je suis sans coeur apparemment !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.