Charmed (2018) – S02E09

Épisode 9 – Guess Who’s Coming to Safespace Seattle? – 16/20
J’ai mis un bon moment à me replonger dans la série et je ne suis pas sûr que ce soit une série qui se bingewatche facilement finalement. En tout cas, il se passe plein de choses dans l’épisode, mais ce qui me passionne le plus, c’est définitivement le fil rouge qui se remet en place tout doucement… Bien dommage, mais au moins, j’ai d’autres épisodes à voir pour ça.

> Saison 2


Spoilers

209.jpg

I really thought he was dead.

Après des mois d’attente, il est largement temps de me remettre à Charmed, même si je dois bien avouer que j’ai tout oublié depuis le temps. Je me sens plus rouillé qu’après la pause entre deux saisons, c’est dire… En tout cas, j’ai bien aimé la reprise avec la traditionnelle scène de fausse agression dans la rue, grillée dès que l’on voit Maggie en train d’écouter de la musique à fond dans la rue.

Elle s’entraîne en fait avec Jordan qui lui donne quelques cours de self-defense, se souvenant vaguement de ce qu’il s’est passé dans l’épisode précédent (bienvenue au club) et de Parker. Ah oui, c’est vrai qu’il est battu le pauvre. Cela perturbe encore Maggie d’en parler, surtout qu’elle cherche encore à gérer son nouveau pouvoir de vision, tout comme Mel essaie de récupérer, chez elle, le contrôle de la manipulation moléculaire.

Pardon ? D’où Mel récupère les pouvoirs de Piper au point de modifier les molécules et faire bouillir le thé ? Je suis à l’Ouest, là, franchement, j’ai vraiment tout oublié d’où j’en étais dans cette saison : elles ont récupéré de l’ambre noire pour ça, voyons. Au moins, j’ai de meilleurs souvenirs que Maggie qui affirme qu’elle n’est pas amoureuse de Jordan alors qu’on sait bien que si.

Une nouvelle vision intervient à la fin de cette petite scène, pour nous lancer l’épisode : Maggie est persuadée que l’Être des Ténèbres est de retour. Ce fut rapide. La vision la mène sur la piste d’un motel auquel elle se rend bien rapidement avec Mel et Harry, qui justifie la survie de l’Être des Ténèbres par le fait qu’il a survécu lui-même.

Les trois se rendent donc dans un motel où les scénaristes ajoutent quelques gags sur les fréquentations peu recommandables de ce genre d’établissement avant de nous montrer qu’Harry reprend peu à peu le contrôle de ses pouvoirs. Il finit par tomber sur une chambre avec une sorte de bombe dans laquelle il fait rentrer les filles qui sont alors très surprises de tomber nez à nez avec leur père. Qui n’est pas mort. Que c’était mal joué !

Au moins, ça me donne de manière inattendue un point de Bingo Séries que je ne pensais plus avoir puisque Mel ne compte que jusqu’à deux au lieu de trois. Alléluia ! Harry soupçonne le père de ne pas l’être, mais les filles sont vite convaincues que c’est bien lui. Ray leur révèle alors qu’il n’est pas du tout un professeur d’archéologie, mais en fait un voleur.

Le problème, c’est qu’il a volé au passage l’arme vue par Maggie dans sa vision et qui correspond à l’Être des Ténèbres. On n’est pas bien sûr que ce soit lui le centre de cet épisode cela dit : tout ce que voit Harry qui fait le guet, c’est un homme tout de noir vêtu semblant menaçant et se rapprochant dangereusement d’eux. Il prend donc la décision nécessaire dans ce genre de cas : il assomme le père et téléporte tout le monde loin de là.

J’aime bien le fait qu’il l’assomme pour qu’il ne voit pas la magie, mais qu’il le ramène dans une maison qu’il a vu brûler… du coup, les filles en profitent pour annoncer à leur père qu’elles sont des sorcières, comme leur mère. Bonne ambiance familiale, d’un coup ! Le père s’avère très surpris de la nouvelle, mais bizarrement, je ne lui fais pas du tout confiance. J’ai bien ri de son « nope », en tout cas, et des pouvoirs de Mel qui se sont développés de manière dingue entre les épisodes. Elle est capable de geler ou réchauffer les liquides sans le moindre mal désormais. Eh ben, on est loin des développements lents de la série originale quand même !

Il est rapidement révélé que le père a volé un talisman de son ex-femme après son enterrement. Il est tout de même archéologue en tout cas, donc, et il a volé leur mère on ne sait pas bien pourquoi, mais ça choque les filles. Elles perdent de vue l’essentiel : il vole des objets magiques et quelque chose de maléfique essaie de le tuer pour ça, le suivant coûte que coûte, qu’il laisse des traces ou non. Pour ne pas finir comme ses filles, il a donc fait semblant d’être mort.

Eh, ça se tient ! En fouillant dans ses affaires, Harry, Mel et Maggie trouvent alors un cube étrange qui semble contenir quelque chose, un peu à la manière d’un Kinder Surprise. C’est bien pratique : Mel a reconstruit un sortilège tout pourri depuis le Livre des Ombres cramé qui leur permet d’obtenir ce qui est à l’intérieur du cube. C’était bien la peine de le cramer. Quand le cube s’ouvre, il révèle un objet magique qui provoque une onde de choc semblant… rendre à nouveau visible la maison. Oups.

Les filles sont dès lors super énervées après leur père, mais le pire reste à venir : ce nouvel objet refuse de quitter les mains de Ray, ce qui force finalement Mel et Harry à quitter la maison pour rejoindre le QG et chercher dans le livre des Fondateurs de quoi rompre le sort maléfique qui semble poursuivre Ray et de quoi rendre à nouveau la maison invisible avant qu’elle ne soit repérée.

Ouais, apparemment, une maison qui apparaît de nulle part, ça ne choque personne. Laisser Ray avec la seule sorcière qui n’a pas un pouvoir actif, ça ne choque personne non plus… mais bon, on avait besoin d’une scène sentimentale pour Maggie et Ray après tout. N parallèle, Mel et Harry comprennent que Ray a volé une pierre totem censée protéger la Crète.

Rien que ça. Et cette pierre a un bien sûr un gardien magique censé récupérer la pierre quoiqu’il arrive. C’était marrant à voir, parce que ça se fait avec une révélation toute pétée du visage du démon sous un masque et que ça enchaîne sur Maggie regardant les étoiles les yeux plein de larmes au point d’en oublier son portable. Pourquoi oublient-elles toujours qu’elles ont un portable dans les moments les plus critiques ?

Maggie ne pourra que le regretter : elle préfère aller se réconcilier avec son père pour avoir une nouvelle scène émotion, et une nouvelle vision pour tout gâcher avec l’arrivée du monstre. La vision n’a que quelques secondes d’écart avec la réalité, ce qui est bien gênant pour protéger le père. Elle y parvient tout de même, découvrant que le monstre… peut se dédoubler quand on l’attaque. Dommage.

Il faut bien revenir aussi à l’existence de Macy : c’est au QG qu’elle fait de petites expérimentations de potion pour retrouver ses pouvoirs, comme ses sœurs. Malheureusement pour elle, ça ne fonctionne pas tellement et comme elle a peur en plus d’être confronté à l’Être des Ténèbres qu’elle ne se sent pas encore prête à affronter, elle se retrouve à prendre la place de Maggie pour faire la visite de Safespace à un nouveau groupe de volontaires.

La série en profite pour développer un peu plus le personnage de Jordan, dont la copine est jalouse du temps qu’il passe à parler de Maggie évidemment, et Swan, qui m’a fait bien trop rire à être totalement fan du nouvel arrivant dans la série : un certain Julian Shea qui a la très bonne idée d’être interprété par Eric Balfour.

Je suis si heureux de retrouver l’acteur que je suis prêt à fermer les yeux sur son introduction pas bien brillante du côté de l’écriture : il joue un riche donateur de Safespace qui débarque de manière anonyme et pousse Macy bien rapidement dans ses retranchements, avant de la draguer. Allez, c’est bien sympathique tout ça, mais c’est hyper prévisible et pas fou par rapport à l’intrigue concernant Ray qui se déroule en parallèle.

Julian annonce tout de même son nouveau projet bien problématique : faire de Safespace un projet pilote pour mettre en place une source d’énergie hydraulique sous-terraine. Si j’ai bien entendu. Macy aussi veut confirmer ce qu’elle a entendu, parce qu’il veut creuser sous Safespace, ce qui pose problème : c’est là qu’est le QG tout de même. Elle l’invite donc à dîner dans ce qui ressemble fort à un rencard qui rend immédiatement jaloux Harry quand Macy fait un saut dans la maison et découvre que Ray est en vie… mais s’en accommode bien rapidement. Il faut que l’intrigue avance, que voulez-vous ?

Elle profite donc de ce rencard pour tenter d’en savoir plus sur son projet de creuser sous le sol, inventant toute sorte de raisons pour qu’il ne le fasse pas : une nappe phréatique à ne pas polluer, un sol sableux et… des salamandres ? Franchement ! Comme Julian s’en tire plutôt bien malgré tout, elle décide de mettre une potion de vérité dans son verre pour en savoir plus quand il a le dos tourné. Elle le regrette aussitôt : quand il revient, il lui dit tout ce qu’il pense sans filtre, parce qu’il est beaucoup trop fan de Macy qui ose lui dire tout ce qui lui passe par la tête depuis le début de l’épisode.

Et en plus, c’est une bonne chose : Julian avoue qu’il n’a pas contacté de géologue et qu’il va désormais le faire, et tant pis si ça provoque un délai dans les travaux. Il propose alors de trinquer, ce qui permet à Macy de nous refaire un coup de « drunk & clumsy » en renversant le verre de son rencard. J’ai bien ri. Pas de potion pour lui, au moins.

Le rencard se passe vraiment bien et finit par Macy retirant le vin de la chemise de Julian. Oh, elle refuse de voir ça comme un rencard, cependant, surtout qu’elle est interrompue par Harry et Mel lui annonçant une nouvelle attaque de la maison.

Malheureusement, la scène d’action est bien brève : le trio débarque pour sauver Maggie et Ray à temps (Macy utilise même son pouvoir démoniaque pour protéger Maggie, youpi !), et l’intrigue est facile à résoudre : Ray donne la pierre au gardien qui disparaît et permet aussitôt à la maison de redevenir invisible. Il faut donc fêter ça, et c’est le retour du Coquito pour Mel, Maggie et Ray ! J’ai tellement ri. Ray veut s’en servir un dans sa tasse préférée, qui a permis la vision de Maggie en début d’épisode. Et voilà, j’ai envie d’un Coquito, moi, maintenant.

De son côté, Jordan a toujours des flashbacks de l’agression de Parker, et ça ne sent pas bon du tout, parce qu’une recherche Google lui permet de savoir que Maggie et Parker faisaient des petites excursions au zoo. Oh, et accessoirement, que Maggie Vera est morte. En fin d’épisode, il décide de ne pas la confronter sur cette nouvelle information perturbante et il la suit… pour mieux se rendre compte qu’elle disparaît quand elle essaie de se rendre au QG. Il fallait bien que ça arrive à un moment ou un autre.

> Saison 2

2 commentaires sur « Charmed (2018) – S02E09 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.