Charmed (2018) – S02E10

Épisode 10 – Curse Words – 17/20
Honnêtement, j’ai du mal à raccrocher les wagons pour cette deuxième partie de saison. Sur les trois intrigues de l’épisode, il y en a une à laquelle je n’accrochais pas, une que j’ai trouvé trop bavarde… et une que j’ai vraiment adorée parce qu’elle jouait sur les codes des films d’horreur. Je retrouve là les jeux malins de réécriture et de parodie que la série mettait en place sur sa première saison, et ça fonctionne mieux que les bons sentiments qu’elle nous vend. Je suis difficile aujourd’hui, dis-donc, alors qu’en plus cet épisode gère bien la réunion des intrigues pour une fois, d’où la note !

> Saison 2


Spoilers

210.jpg

Thank you for a… memorable birthday.

Bien heureux de voir que cet épisode reprend avec Jordan et Swan, car j’aime beaucoup ces personnages secondaires. En plus, c’est l’anniversaire de Jordan qui sera clairement au centre de l’épisode avec sa malédiction qui veut le voir mort avant le jour de ses 26 ans. Certes, Maggie pensait s’en être débarrassée de cette malédiction, mais une vision lui apprend rapidement que son inquiétude est justifiée : un accident manque de le tuer – mettant fin à la fête, bizarrement.

Une vision prévient Maggie du désastre à venir alors elle lui sauve la vie, la rendant encore plus mystérieuse aux yeux de Jordan qui doit la voir comme un ange gardien. Il sait bien qu’il y a une malédiction, évidemment, et il n’hésite pas à en parler à Maggie pour voir sa réaction. Ses réactions ? Oh, il est grillé qu’elle en sait plus qu’elle ne veut bien le dire, alors il finit par la confronter.

Il est bien mignon : il suppose que Parker étant dangereux, Maggie n’a pas eu d’autres choix, mais c’est gros tout de même. En plus, elle ne répond pas spécialement sur l’endroit où elle a disparu en fin d’épisode précédent, alors qu’ils sont vite interrompus par une vague de froid qui les sépare : Jordan va s’occuper de la climatisation alors que Maggie comprend qu’il est pourchassé par l’esprit d’une sorcière maléfique.

L’avantage, c’est que le fantôme est vite enfermé après une ou deux petites scènes dignes de films d’horreur. Maggie peut ainsi parler avec elle, dans le miroir, pour découvrir que la malédiction vient après tout d’une sorcière qui a bien raison d’en vouloir à l’ancêtre de Jordan : il a tué 25 sorcières en les brûlant, y compris celle-ci. Elle compte bien obtenir sa vengeance désormais, et il lui reste 29 minutes pour le faire quand elle comprend qu’elle peut s’enfuir du miroir où elle est enfermée.

Dès lors, Maggie court après Jordan pour mieux découvrir que Swan est possédée par le fantôme, les scénaristes jouant clairement sur les clichés de films d’horreur. Même Jordan le remarque une fois qu’elle est mise KO par Maggie, forcée de lui révéler toute la vérité sur une malédiction qu’il pensait être juste une idée comme ça, pas la réalité.

Et au moment où Maggie allait annoncer qu’elle était sorcière, voilà que le fantôme se débrouille pour éclater toutes les ampoules et forcer Maggie à descubrir el camino secreto. Bien, ce pauvre Jordan prend cher et découvre la vérité comme ça. Yeah, il était temps !

Avant tout ça et contre toute attente, Ray débarque au beau milieu de la fête et c’est Mel qui se décide à se rapprocher de lui pour savoir ce qu’il peut bien faire là. Elle passe son temps avec lui, l’emmenant même au QG où elle fait un peu de magie en écoutant son père lui raconter l’Iraq. Pas ouf, surtout que ça part sur une intrigue secondaire entre Ray et Mel, où il est question de Niko. Elle nous manque ! Bon, il est aussi question du mariage bien foireux des parents Vera, et ça au moins, ça m’a fait rire.

Après, il est surtout question pour Ray de payer ses dettes auprès d’étranges personnes qui veulent récupérer les artefacts qu’il a volé. Bon, je n’accroche pas du tout à ce personnage, qui force Mel à intervenir. Ben oui, l’artefact qu’il donne avait un traqueur placé là par Mel, alors pour s’en sortir, il n’a eu d’autres choix que de donner de l’ambre noire à ses agresseurs.

Elle n’apprécie pas ça du tout, Torito (le surnom que Ray donne à Mel), donc elle intervient pour venir en aide à son père et manque de se faire tuer par une voiture. Dans tout ça, Ray découvre donc l’existence de l’ambre noire… Tout ça mène à une nouvelle séquence émotion. Après Maggie dans l’épisode précédent, c’est donc à Mel d’avoir une scène pour découvrir que son père n’est pas qu’un connard qui les a abandonnées, mais est un être humain.

Qu’il quitte sa mère parce que Maggie n’était pas sa fille et qu’il sombre dans l’alcool pour la même raison, c’est tout de même beaucoup plus compréhensible que sa vision romancée des choses depuis la saison 1. Le truc, c’est que si on nous accroche autant à Ray, ce n’est pas pour rien. Je trouve l’écriture paresseuse : il est soit un grand méchant, soit un futur décédé dans la vie des filles… Non ? J’exagère peut-être, mais c’est une évolution trop schématique pour ne pas aboutir là-dessus.

En tout cas, il y a un petit contre-temps quand Ray et Mel sont interrompus par l’arrivée de Maggie et Jordan dans le QG. Jordan est tout décontenancé, mais il rencontre son futur beau-père ce qui permet aux scénaristes un peu d’humour. Puisqu’il est protégé dans le QG en tout cas, Maggie et Mel peuvent ressortir à la poursuite de Swan, mais pas sans prévenir avant cela Macy.

Yep, Macy, faisons le point sur son intrigue. Elle continue de distraire Julian comme elle peut, c’est-à-dire en recevant des billets d’avion pour Aspen. Eh beh, c’est pépère, ça. Elle est toutefois distraite elle-même lorsqu’Abigael redébarque totalement blessée et tombe dans les bras d’Harry. Elle se dit empoisonnée, forçant l’être de lumière à la soigner avant de lui demander plus d’aide encore.

Harry est évidemment motivé pour jouer les chevaliers servants, contre l’avis de Macy, qui se sent forcée de l’accompagner, inquiète de le voir repartir dans le monde des démons. Moi, je suis content du retour d’Abigael, en tout cas. C’est déjà ça. Elle a un super bel appartement en tout cas et de jolies bouteilles d’alcool qui donnent envie et coûtent apparemment une blinde. C’est pratique d’être un démon… Surtout qu’elle n’a même pas besoin de payer un majordome : elle a Harry.

Macy est tout de même suspicieuse et se décide à fouiller l’appartement gigantesque. Elle doit se sentir bien seule là-dedans Abigael, malgré ses plans à trois. Macy découvre bien vite qu’Abigael n’a jamais été empoisonnée : elle s’est contentée de faire semblant de survivre à une tentative d’assassinat, de manière à se rapprocher à nouveau d’Harry. On a donc droit à un joli combat d’égo entre les filles, chacune voulant Harry pour elle. J’ai beau les aimer, ce n’était pas fifou.

Après, ça force Macy à révéler à Harry qu’elle l’a vu embrasser Abigael, donc c’est plutôt mignon comme avancée pour le couple, mais ça manquait d’action et de magie. Cela tombe bien, parce que de l’action et de la magie, on en a dans l’intrigue de Maggie. Harry est donc interrompu dans sa rupture avec Abigael – il refuse de sortir avec parce qu’ils ne sont pas faits pour aller ensemble – par Macy qui lui demande de le ramener au plus vite à Safespace.

Elle n’y sert pas à grand-chose : c’est Maggie qui fait tout le travail pour convaincre l’esprit qui a pris possession de Swan que Jordan n’est pas si méchant. Il est un jeune homme charmant qui accepte même de lui rendre sa bague. Voilà, il n’en faut pas plus pour que l’esprit accepte de stopper sa malédiction et de s’en aller, pour ne pas devenir exactement ce qu’elle détestait : quelqu’un capable de brûler tout Safespace pour des raisons personnelles de haine.

Toutefois, la malédiction n’est pas encore levée : d’après l’esprit, Jordan doit encore se débrouiller pour rétablir l’équilibre de la justice. Bon courage. J’imagine qu’un baiser avec Maggie suffira, mais elle n’est pas encore prête pour ça apparemment. En tout cas, Jordan connaît désormais son secret et c’est plutôt cool. Quant à Swan, elle se réveille juste avec un petit mal de cou.

On termine l’épisode sur Harry décidant de retourner malgré tout auprès d’Abigael et en informant Macy, lui disant de poursuivre ses désirs d’aller coucher avec Eric Balfour. Hum. Pardon, c’est l’idée, et elle ouvre aussitôt un portail pour Alpen. C’est pratique, tout de même. Quant à Mel et Ray, on termine sur une scène d’au revoir où Mel essaie de le convaincre de rester. Bon, il reviendra dans quelques épisodes pour mourir, j’imagine. En attendant, il faut qu’il se casse pour éviter qu’on ne le poursuive maintenant qu’il est connu qu’il peut avoir accès à l’ambre noire. Il abandonne donc ses filles en espérant qu’elles pourront gérer les personnes qui lui couraient après… Et dont on découvre qu’ils gèrent assez bien l’ambre noire pour la faire ressusciter des animaux. Oh mon d… Oh ma magie !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.