Charmed (2018) – S02E11

Épisode 11 – Dance Like No One is Witching – 16/20
C’est peut-être parce que c’est le troisième de la journée, mais cet épisode m’a paru à la fois plus fluide et moins accrocheur que le précédent. J’ai eu l’impression qu’il se terminait juste après avoir commencé, sans qu’il ne se soit passé autant de choses que dans les épisodes précédents. Il est pourtant loin d’être un bouche-trou du côté du fil rouge. C’était bien, mais la saison 1 continue de me manquer pour le moment.

> Saison 2


Spoilers

211.jpg

Julian might be blinded by your… PHD, but I’m no fool.

Avec ses épisodes de 39 minutes, la série n’est pas forcément idéale pour un #WESéries honnêtement, mais je suis relancé dans l’intrigue après l’épisode 10 qui m’a ramené un peu mieux dans le monde de magie que je cherchais. Même si j’enchainais les épisodes, j’ai bugué au début de celui-ci par contre : il reprend par une scène où Julian se confie sur son passé auprès de Macy, donnant l’impression d’avoir raté un épisode.

Son passé ? Il a perdu ses parents dans un accident de voiture. Raconter cette séquence émotion ne semble pas l’empêcher de rire malgré tout, parce qu’il a repris sa vie en main après avoir été témoin de tout ça. Concrètement, les scénaristes ont pour intention de nous faire apprendre à connaître ce personnage, pour qu’on s’y attache alors qu’il a tout pour être un méchant apparemment.

Allez, je suis content de retrouver Eric Balfour, je ne vais pas bouder mon plaisir. Bref, Julian est un personnage qui fait fondre peu à peu Macy, mais je ne perds pas de vue que les relations amoureuses dans cette série sont vraiment torturées. Ce n’est pas une bonne idée de s’attacher à lui, même si Macy est assez attachée pour l’embrasser. Et elle hésite moins que l’an dernier à coucher avec. En même temps, elle ne l’a pas rejoint à la montagne pour faire joli quoi.

Le lendemain, elle rencontre la tante de Julian, Vivian, qui est celle qui l’a élevé, par surprise au petit-déjeuner qui est une sorte festin pour deux auquel Vivian n’hésite pas à s’incruster. Elle parle sciences, alors elle se met vite Macy dans la poche, avec des moyens technologiques impressionnants qui continuent de me faire penser que Julian va être lié à l’intrigue en toile de fond concernant ceux qui ont agressé Ray dans l’épisode précédent.

Pendant ce temps, Harry se fait blesser par un démon qui échappe au contrôle d’Abigael, ce qui énerve Mel qui ne comprend pas l’intérêt de la garder en vie si tout ça continue de leur arriver. Harry lui fait relativiser les choses, mais le pauvre ne va pas pouvoir faire grand-chose pendant longtemps : il se découvre des points noirs sur le corps et s’évanouit.

C’est con pour Mel qui est seule pour gérer cet évanouissement de l’être de lumière qui ne veut surtout pas entendre parler de Macy pour l’aider. Par contre, ramener Abigael, ça l’intéresse bien, bizarrement. Quand Macy débarque finalement au QG, Abigael est déjà là depuis un moment, du coup, et elle le prend mal, avant de décider qu’elle sait mieux que la démone ce qui peut sauver Harry. Elle est évidemment soutenue par Mel, mais je ne trouve pas que ce soit une merveilleuse idée, moi.

Macy se fie plus à la science qu’aux connaissances magiques de l’Overlord. En tout cas, moi j’aime bien l’idée qu’Harry soit malade, parce qu’il a de la fièvre, alors ça m’aide bien pour le Bingo Séries. C’était décidément la série qu’il fallait que je rattrape pour obtenir les points qu’il me manquait encore. Après, je veux bien qu’Harry soit sauvé quand même, alors j’ai bien ri de voir Macy appeler Julian à la rescousse, pour ses équipements technologiques.

Pas de bol pour elle, Julian lui envoie sa tante pour régler le problème, sauf que la tante est loin d’être aussi bienveillante une fois à Seattle : bien au contraire, elle n’aime pas du tout Macy qu’elle soupçonne d’être une espionne industrielle. Si elle ne l’est pas, elle est prête à beaucoup pour sauver la vie d’un autre homme, alors ça n’aide pas spécialement Vivian à lui faire confiance. Elle lui promet donc un accès à la machine dont elle a besoin uniquement si elle prend le temps de rompre avec Julian avant. Sympa cette Vivian.

Macy n’hésite pas à le faire et récupère la machine pour 24h, mais bon… Rien ne l’empêchera d’expliquer la situation à Julian après au moins. En plus, elle a juste besoin d’une heure avec la machine, en vrai.

De son côté, Abigael prend soin d’Harry, pour mieux l’entendre lui réclamer Macy. La pauvre ! J’ai vraiment de la peine pour elle, surtout qu’elle est en présence de Mel qui n’hésite pas à prendre la défense de Macy… Forcément, Abigael lui parle donc d’Harry comme d’un homme très bon au lit, laissant planer le doute, et j’ai trouvé ça plutôt drôle à voir. Par contre, il y en a un qui ne rigole pas, c’est Harry. Il semble complètement possédé…

Il s’attaque donc aux deux filles, Abigael n’ayant plus le choix de l’endormir sur place et de forcer Mel à accepter qu’elles se rendent chez elle pour préparer l’antidote. C’est l’occasion pour les deux femmes de continuer à apprendre à se connaître, histoire que Mel soit attendrie. Elles sont vite rejointes par Macy, qui lance le test à la machine avant d’être à son tour interrompue par un SMS de Maggie qui a besoin d’elle. Elles ont un sacré historique de SMS s’appelant à l’aide ces sœurs Vera, n’empêche.

Je ne sais pas trop pourquoi, ni comment, mais l’épisode continue ensuite à la Nouvelle-Orléans où Maggie emmène Jordan à une thérapie de groupe pour parler de sa malédiction, tout en regardant d’étranges dessins (honnêtement, on dirait un vagin transpercé par une épée, non ?).

En fait, il s’agit d’un tatouage qu’elle cherche et qu’elle finit par trouver sur la main de Bruce, un homme qui vient les voir à la fin de la séance. Concrètement, Jordan aide donc Maggie à faire ses recherches magiques sur l’arme de l’Être des Ténèbres ? OK pourquoi pas, j’imagine que c’est une manière comme une autre de briser la malédiction qui plane sur les garçons de sa famille – il est épargné, mais il aura peut-être d’autres descendants. J’aime bien l’idée d’un duo d’enquêteurs magiques comme ça, surtout qu’ils sont plutôt bons à obtenir une invitation à une soirée plus ou moins secrètes.

Ils enchaînent en tout cas sur un petit rencard qui n’en est soi-disant pas un.

Que font-ils à la Nouvelle-Orléans ? Ils cherchent à savoir ce que les contacts de Ray peuvent bien vouloir faire de l’ambre noire. En plus, ils ont vu Mel, alors ça inquiète les sœurs. Admettons. Il n’y pas grand-chose à dire du non-rencard, mais j’ai bien aimé voir Maggie et Jordan se rendre ensuite à la soirée où ils rencontrent effectivement la femme qui a volé l’ambre noire à Ray et qui se dit interréssée par l’arme de l’Être des Ténèbres.

Cela permet à Maggie de poser quelques questions… qui fait qu’on leur offre de la drogue. Suspicieuse, Maggie refuse d’en prendre, mais voyant que c’est le seul moyen d’obtenir plus de réponses, Jordan n’hésite pas à se sacrifier. Il se retrouve alors hypnotisé par l’étrange DJ/danseur de la boîte, comme tous les gens présents qui se mettent à « danser » en transe pour lui, alors qu’il… ressuscite quelqu’un ? C’est bien pratique l’ambre noir !

Cette résurrection se fait étonnamment avec les mêmes lentilles que la maladie d’Harry et en sacrifiant quelques personnes dans l’assemblée. Pour ressusciter quelqu’un, il faut donc de l’ambre noire et du liquide prélevé à l’être des ténèbres. Jordan s’évanouissant soudainement, Maggie n’a plus le choix que d’appeler ses sœurs à la rescousse.

C’est clairement une erreur vis-à-vis de son plan qui était de juste s’informer en étant discrète. Bonjour la discrétion quand elle débarque au beau milieu de la scène pour attaquer le démon ressuscitant les gens. Le cadavre disparaît au passage et Jordan est rapidement sauvé par les sœurs, Macy et Mel utilisant leurs pouvoirs sur le bâton de Maggie pour lui faire un massage cardiaque. Sacrée idée de la part des scénaristes, j’ai bien ri, mais c’est le genre d’idées que j’attends de cette série après tout. En plus, il n’y avait pas beaucoup de temps dans l’épisode pour tout régler.

Dans tout ça, il reste en effet à régler l’affaire d’Harry. Abigael décide de stopper la machine de Macy pour tout de suite administrer l’antidote, qui fonctionne. Il se remet bien vite de sa maladie et dit ne pas savoir comment la remercier, ce qui est l’occasion d’une nouvelle scène de bons sentiments quand Abby lui fait remarquer que si, il sait exactement comment faire. C’est bien mignon, mais il se barre quand même.

Maggie a plus de chance qu’Abigael, elle : elle finit l’épisode avec Jordan, heureux de savoir qu’elle lui a sauvé la vie une fois de plus. Il en profite pour lui expliquer qu’il voulait juste l’impressionner et que c’est pour ça qu’il était si tête brûlée. Allez, embrassez-vous là, sérieux. Même Macy et Julian le font malgré la rupture ! Ben oui, Julian n’est pas con et sait très bien que sa tante a forcé Macy à passer l’appel téléphonique… N’en déplaise à Harry, qui a de toute manière plus d’alchimie avec Abigael selon moi.

Reste à gérer le cliffhanger qui nous annonce que le plan des méchants commence puisqu’ils ont réussi à ressusciter l’homme qu’il voulait. Plus ou moins. Youpi, des zombies dans Charmed, ça manquait tout de même !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.