The 100 – S07E03

Épisode 3 – False Gods – 15/20
Même s’il se passe plein de choses dans cet épisode, je dois avouer qu’il y a une mauvaise impression qui se dégage de l’ensemble, avec des scènes qui paraissent presque parodiques des meilleures saisons et des rebondissements qui n’en finissent plus d’arriver. La série m’a habitué à beaucoup mieux et je sens que cette saison va faire yoyo. Espérons que les scénaristes se reprennent, ce serait dommage de finir la série sur sa moins bonne saison alors qu’ils avaient toutes les cartes en main pour déchirer une dernière fois.

> Saison 7


Spoilers

703

Go be a cockroach.

Qu’est-ce que j’aime le jeudi ! Agents of S.H.I.E.L.D et The 100 le même jour, les américains me gâtent et améliorent significativement ma semaine, tout de même… Même si cet épisode semble confirmer dès le début mes plus grandes craintes. On reprend donc à Sanctum cette semaine, et ça ne m’intéresse pas des masses a priori, même si la première scène nous présente assez évidemment des personnages qui ne survivront pas à l’épisode.

Il s’agit d’un homme travaillant dans une station nucléaire et de sa petite amie, et ils ne trouvent rien de mieux à faire que de s’embrasser au beau milieu de la station. Le cœur du réacteur a clairement un problème, et ça les embête, parce qu’ils doivent aller s’en occuper manuellement. J’ai de la peine pour eux. Ce petit côté Interstellar ne me trompe pas : ça va très mal se passer pour eux, malgré leur assurance et leur insouciance amoureuse. Le monsieur se la pète à dire qu’il peut faire ça dans son sommeil, alors qu’on sait déjà que non.

Cela ne manque pas, les deux sont couverts par les radiations hyper rapidement et meurent ainsi dans d’atroces souffrances. Ah. Bon, ça les apprendra à critiquer Raven, j’imagine.

De son côté, Clarke a quelques regrets d’avoir brulé le palais, mais Gaïa la rassure autant qu’elle peut, sous la pluie en tenue d’été. Oups, il y a clairement un ship qui est en train de se dessiner entre ces deux-là, et je n’arrive pas à être convaincu. En tout cas, la pluie tombe bien pour calmer l’incendie de Sanctum et Clarke prend la décision d’enterrer sa mère comme elle peut, en présence de Gaïa. Les deux enterrent ainsi ensemble le collier d’Abby et la Flamme détruite dans un parterre de fleurs. Bon. Allez, avançons, s’il vous plaît.

De son côté, Russel est promis à une mort certaine, mais les regrets de Clarke dès la deuxième scène de l’épisode nous assure que ce ne sera probablement pas le cas. Pourtant, quand elles lui rendent visite, Clarke refuse de changer vraiment d’avis et Indra l’informe que son exécution aura lieu le soir même. Elles lui laissent tout de même le soin de choisir la manière dont il va périr, et il choisit… les flammes qu’il voulait éviter à tout prix la veille.

Ben voyons. Les femmes n’ont pas l’air de se rendre compte qu’il n’est plus tout à fait lui-même, alors qu’il est de nouveau bizarrement vaillant. C’est bien dommage, ça pourrait accélérer le rythme de cet épisode si elles ouvraient un peu les yeux. Après, admettons, elles ont d’autres choses à faire.

En-dehors de la prison, la situation géopolitique de Sanctum, avec divers groupes politiques forcés de cohabiter, n’est pas simple. On nous rappelle la rancœur de l’intrigue Delilah, ce qui est une bonne chose, puisque Jordan l’a totalement oublié maintenant que son cerveau a été lavé de force. Jordan découvre que vivre avec d’autres êtres humains, ce n’est vraiment pas simple. Il s’est fait un paquet d’amis depuis son arrivée, mais tous n’ont plus envie de l’être maintenant qu’il a permis à Clarke de s’attaquer à Russell.

Il est génial de retrouver aussi Miller et Jackson pour parler de l’exécution Russel à venir, parce qu’ils l’attendent, avec une petite culpabilité de la part de Jackson qui est un médecin souhaitant normalement sauver des vies. Ne sont-ils pas choux quand ils s’y mettent ?

Le palais a brulé ? Eh, cela n’empêche pas Murphy et Emori d’en profiter. Non, ce qui les empêche d’en profiter, c’est Raven qui est inquiète de voir que le réacteur ne fonctionne plus comme prévu et a envie de continuer à enseigner ce qu’elle sait à Emori. Pourtant une fois dans la station nucléaire, c’est Emori qui est la plus maligne à s’équiper pour connaître le taux de radiations.

Par contre, les filles sont rapidement flippées de découvrir le problème de ce réacteur nucléaire au cœur qui surchauffe. Bon. J’adore la série, mais là, elle est en train de tourner en boucle avec cette intrigue. J’imagine que tout le monde va se diriger petit à petit vers la planète Beta, mais pour le moment, ce n’est pas glorieux. En plus, on a Raven qui nous fait un topo de la situation en parlant encore de « ce qu’il reste de la race humaine », alors qu’on sait que ce n’est pas le cas.

Ah, c’est frustrant de savoir qu’il y a tellement plus ailleurs, surtout que tout l’épisode manque d’enjeux à partir du moment où l’on sait qu’il reste des tas d’options pour qu’ils s’en sortent. La réunion avec les explications de Raven paraît alors vraiment superficielle et clichée, même pour cette série que j’adore. Bon, ce n’est jamais que la quinzième fois que ça doit leur arriver d’être confrontés à des radiations depuis la saison 2.

Il est alors décidé qu’Emori va s’occuper du problème, avec l’aide de Murphy, qui a à son tour du sang noir, une information que j’avoue honteusement avoir oublié entre les deux saisons. Ils ont tout de même besoin de mains d’œuvre aussi pour réparer le réacteur, et ça ne peut se faire qu’avec quelques risques d’exposition aux radiations. Pas de quoi s’inquiéter selon Raven, juste quelques jours de vomissement. Euh, pardon ? La série ressemble à une parodie d’elle-même avec cette scène, je n’ai pas bien compris.

En plus, Raven insiste pour avoir de la main-d’œuvre Grounders, la seule à qui elle fait confiance. Pour cela, Indra organise une réunion de tout Wonkru pour leur présenter la situation, leur expliquant que la Commandeur leur ordonne de les aider. C’est bien beau tout ça, mais les soldats commencent à douter du discours d’Indra et ils demandent à parler à Madi, ce qui est plutôt logique.

Le problème, c’est que Clarke refuse de voir sa fille faire face à une armée à qui elle devrait dire d’aller s’exposer à des radiations : Gaia propose alors de raconter la vérité, tout simplement. Indra est contre, mais c’est finalement ce qu’elle fait : elle annonce aux Grounders qu’elle a décidé de détruire la Flamme pour échapper à Shedheda. La décision est très mal accueillie, comme prévu. D’un coup, d’un seul, il n’y a plus grand monde pour se porter volontaire dans une mission suicide.

Oh, pas de quoi s’inquiéter pour autant : Raven peut toujours aller recruter des Enfants de Gabriel pour faire le job, c’est juste qu’en dix secondes, Gaia a réussi à détruire l’unité de Wonkru et rendre encore plus instable la situation. Pour ne rien arranger, Jordan prévient alors Clarke que les adorateurs des Premiers projettent désormais un attentat avant l’exécution de Russell le soir-même. Ne pouvait-elle pas s’y prendre avant et le tuer en fin d’épisode 1, franchement ?

Jackson est super énervé de la mort d’Abby, encore, et il empêche Clarke de céder aux bons arguments de Jordan pour un temps. Le problème, c’est aussi que Jordan est manipulé par Russell, alors il insiste et ça finit par être efficace, avec Clarke qui accepte que Russell puisse parler à ses adorateurs… On comprend aussitôt où on va dans l’épisode : Wonkru va découvrir que Sheidheda est toujours là, c’est sûr.

Bon, OK, j’en fais peut-être trop : il n’a même pas le temps de finir son discours qu’un Enfant de Gabriel se faisant passer pour un adorateur débarque avec un flingue et ne tente de le tuer. Magique. Que d’attentats ! Miller est un bien mauvais chef de la sécurité, en tout cas, je suis déçu de lui ! Bon, avant que ça parte une fois de plus en vrille, Russell a toutefois le temps de dire que Clarke a raison et qu’il souhaite une paix sans vengeance.

Blessé, Russell doit donc être sauvé, et c’est Jackson qui s’en charge, malgré toute la haine qu’il a pour lui. Comme prévu, Russell a donc su prouver son utilité à Clarke, qui décide de le laisser vivre et a droit à une nouvelle scène avec Gaia. Leur rapprochement sort tellement de nulle part ! Le cliffhanger ? Il nous révèle que Sheidheda a tout prévu lui aussi : il a les fidèles de Russell prêts à mourir pour lui, et d’ailleurs, c’est ce qu’a fait l’homme qui lui a tiré dessus. OK, mais du coup, c’en est presque trop lent : on sait que Sheidheda finira par tenter de prendre le contrôle de Wonkru, et j’ai juste envie qu’on y arrive au plus vite.

Du côté de Raven, la dream team est rapidement en place dans la station nucléaire, avec toujours autant de problème. Raven est insupportable à avoir trop pris la confiance, et elle envoie donc les Enfants de Gabriel se faire irradier sans les prévenir de ce qui les attend, énervant Murphy qui n’hésite pas à lui faire remarquer que ce n’est pas très charmant de sa part.

C’est finalement Emori qui parvient à les calmer, et c’est hyper énervant. J’adore le couple Memori, je ne peux pas m’empêcher de shipper aussi Raven et Murphy. J’en arrive à me dire qu’un plan à trois pour eux serait finalement la meilleure solution, mais je flippe vraiment de voir Emori être la plus calme de l’affaire. Franchement, à les calmer comme ça à chaque fois, elle est juste promise à une mort certaine de la part des scénaristes pour les réunir, non ?

En tout cas, elle se prend une bonne dose de radiations dans cet épisode parce qu’elle persiste à rester à proximité du cœur du réacteur pour améliorer la situation. Elle se retrouve donc bien vite à vomir, mais le problème, c’est que Murphy le fait à son tour. Raven comprend aussitôt qu’elle a fait une erreur dans ses calculs : il y a plus de radiations que prévu.

Les enfants de Gabriel sont donc en train de bosser à la manière des ouvriers de Chernobyl, en allant droit vers leur mort. Sans le savoir. Raven le sait, mais elle refuse de leur dire la vérité, puisqu’ils sont déjà morts selon elle. Elle a toutefois besoin que les réparations soient rapidement faites.

Ne leur faisant pas non plus confiance pour que ça aille assez vite, elle envoie donc Murphy les aider, sachant parfaitement qu’il sera le cafard qu’il a toujours été et se dépêchera de réparer la fuite. C’est ce qu’il fait, mais ça paraît bien long alors qu’il sympathise avec le cadavre ambulant. Sans surprise, la fuite est réparée à temps, mais tous les Enfants de Gabriel recrutés meurent. C’est l’occasion pour Raven de comprendre qu’elle a fait pas mal d’erreurs dans cet épisode.

J’ai adoré les répliques de Murphy dans cette scène, puisqu’il fait bien comprendre à Raven qu’après des saisons à vouloir se considérer comme le compas moral de la série, elle vient de faire exactement comme tous les autres : elle a eu du pouvoir, elle en a abusé et elle doit payer ses erreurs, qui prennent la forme de trois cadavres supplémentaires et une veuve (bon OK, ils n’étaient pas mariés) très énervée qui lui démolit la face alors qu’elle se laisse faire.

C’est une bonne évolution pour Raven, mais c’est dommage de lui faire perdre la face si près de la fin de la série. En plus, tout comme pour Emori, je ne peux m’empêcher de me dire qu’ils sont peut-être en train de lui construire une fin où elle se sacrifierait pour sauver ses amis – ce qui ne serait d’ailleurs pas étonnant pour ce personnage à qui on a toujours refusé la moindre once de bonheur. Je comprends la décision d’explorer ce côté-là de Raven, mais ça se fait trop rapidement et ça ne lui ressemble pas de bâcler autant le travail. En même temps, ça ne ressemble pas non plus aux scénaristes de la série de bâcler le travail, et pourtant, j’ai l’impression qu’ils vont s’être trop concentré sur l’intrigue Skyring pour fournir quelque chose de vraiment bien à Sanctum. J’espère par contre me tromper !

> Saison 7

2 commentaires sur « The 100 – S07E03 »

  1. Je ne comprends pas pourquoi tu dis que le rapprochement de Gaia et Clarke sort de nulle part, ça fait deux épisodes qu’on les voit toujours ensemble et complices 🙂 Bon pour ma part j’ai apprécié l’épisode mais je ne vois pas trop l’utilité de s’attarder sur Sanctum alors qu’ils ont lancé une intrigue dans l’épisode précédent et qu’il reste peu d’épisodes finalement pour tout boucler.

    J'aime

    1. 🤔 Ben il sortait de nulle part dans le 7×01 le rapprochement Gaia/Clarke. Bon, Clarke est reconnaissante car elle a sauvé Madi plutôt que la Flamme, mais on ne les voyait jamais ensemble avant et là en 48h, elles deviennent meilleures amies inséparables 🤷🏻‍♂️

      Clairement, ils nous refont le coup du un épisode sur deux du début de saison 5. Ça avait bien marché donc je leur fais confiance pour tout relier, mais Sanctum plombe l’ensemble pour le moment, surtout avec cette histoire de réacteur !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.