Agents of S.H.I.E.L.D – S07E02

Épisode 2 – Know Your Onions – 17/20
Ma machine à théories a eu le temps de se remettre à route face à cet épisode qui est génial, mais laisse moins de place à la surprise et plus de places à quelques longueurs et scènes superficielles. L’ensemble reste très solide et permet de discerner la future construction de la saison, un peu à la 12 monkeys ou Future Man d’ailleurs. C’est très plaisant et j’ai toujours aussi hâte d’être au prochain épisode pour voir où les scénaristes vont décider de nous amener.

> Saison 7


Spoilers

702

I’m a biochemist, not a bird.

Ce qui est bien, c’est que le résumé nous refait super bien le point sur les infos essentielles de l’épisode de la semaine dernière. Si j’avais su ça, je me serais contenté de l’attendre pour faire ma critique, parce que ça paraît tellement mieux construit d’un coup. En tout cas, la longueur du résumé prouve aussi que l’épisode était bel et bien compact la semaine dernière.

On reprend cette semaine avec une bonne scène de course poursuite pour Mack et Deke qui sont donc chargés de la protection de Freddy et ne comprennent pas trop pourquoi ce type qui n’est qu’un serveur trempant dans un trafic illégal de vente d’alcool est d’intérêt pour les Chronicons. S’ils faisaient un peu plus attention, ils auraient peut-être pu voir qu’il avait un message secret d’Hydra sur lui.

Il parvient en tout cas à en faire la livraison, grâce à l’aide d’agents du SHIELD, alors même qu’il est recherché par la police, c’est beau. En plus, ils ne savent pas qui ils aident car il n’y a aucun moyen de communication efficace à cette époque, apparemment. C’est bien de priver nos agents de leur technologie, mais c’est terrible de voir que Freddy en profite pour découvrir ce que c’est qu’une radio.

Les avancées technologiques d’Hydra viennent donc du S.H.I.E.L.D ? C’est con, ça tout de même.

En tout cas, en cours de route, Mack et Deke réussissent tout de même à se faire prendre en otage par Freddy. Cela ne dure pas pour autant : un arrêt de train suffit à ce que la situation se renverse, alors que les scénaristes ont réussi à nous rendre Freddy attachant.

Autrement, Yoyo et Jemma sont enfin en tenue d’années 20, et ça leur va super bien aussi, surtout Jemma. Yoyo, elle, se plaint et ça ne m’étonne pas. En tout cas, elle débarque dans la planque de Koening Sr pour que Jemma puisse soigner la femme blessée par balle et rattraper ce qu’elle a manqué dans l’épisode précédent. J’ai crié de joie en la voyant mettre un masque, parce que c’était parfaitement inattendu ce geste devenu notre quotidien à tous que je cherchais justement pour mon Bingo Séries ! Cela me fait un point de plus à quelques jours de la fin de cette grille !

Bref, comme toujours, nos agents n’ont pas trop le temps de se remettre de leurs émotions – ils comprennent tout de même qu’ils sont forcés de sauver Hydra, même s’ils discutent encore de solutions alternatives vaines – que la police débarque dans ce speakeasy bien sûr clandestin, à la recherche de Freddy.

Ils ne le trouvent pas et ne trouvent en fait que Koening, qui les endort comme il peu. La scène était un peu longuette, mais c’est toujours un plaisir de voir cet acteur blablater tout seul dans ce genre de scène. Oh, il y a bien un faux suspense sur le réveil de la femme blessée qui se débrouille pour casser une bouteille de vin, mais il n’y a jamais de quoi avoir peur pour nos héros, qui enchaînent ensuite par une découverte – par Jemma bien sûr – d’une étrange substance verte sur les chaussures de la femme.

Pendant qu’elle l’analyse et surprend Koening par son efficacité, Daisy interroge Yoyo sur son état, parce qu’elle s’est bien rendue compte qu’elle aurait pu empêcher la bouteille de vin de se casser très facilement en utilisant ses pouvoirs. Seulement voilà, Yoyo n’utilise plus ses pouvoirs, se figeant… peut-être à cause des Skrills. Décidément.

La saison fait en tout cas du bon travail pour nous rappeler tous les détails de son passé, et c’est quelque chose que j’aime beaucoup, avec un épisode qui reprend tout de suite sa place dans le MCU. La saison 6 en est sortie bizarrement, la saison 7 y revient : voilà donc nos agents qui aident Hydra à obtenir la formule de super soldat qui permettra la création de Red Skull.

Pour se faire, ils n’ont pas le choix d’embarquer Koening avec eux, ce qui explique probablement pourquoi le S.H.I.E.L.D avait lui aussi une longueur d’avance sur l’Histoire, par moments. Après tout, dans cet épisode, Koening a un joli cours d’Histoire avec des références à la 2nde Guerre Mondiale et un aperçu de la technologie des décennies à venir.

L’épisode revient également comme promis par le cliffhanger précédent sur le cas de May, qui se réveille finalement d’un cauchemar sur Izel pour mieux se rendre compte qu’elle est dans un caisson de soin. Elle ne supporte pas spécialement la situation et refuse d’écouter Enoch qui lui conseille de rester dans le caisson plutôt que faire son sport pépère, sur les bons conseils de Jemma.

Il n’est pas évident de faire en sorte que May l’écoute, toutefois, même en parlant de « Docteur Simmons ». Il faut dire qu’elle n’a jamais rencontré Enoch officiellement… Ainsi, quand elle entend ses amis à la radio, elle décide de se changer et de partir à l’attaque, voulant absolument aller les aider, alors même qu’elle reconnaît ne rien sentir. C’est très étrange, mais ça a l’avantage de nous rendre la May de la saison 1, plutôt froide et sans sentiment.

Oh, ça n’a pas que des avantages, notamment lorsqu’on se retrouve avec une May qui veut absolument sortir du vaisseau et un Enoch qui a pour mission de l’en empêcher. Les alliés peuvent ainsi entamer un petit combat. Autant je n’arrête pas de dire que les chorégraphies de combat me manquaient en ce moment, autant je trouve les enjeux de cette scène un peu pétés.

C’est cool à regarder, mais ça n’a pas grand intérêt puisqu’on sait qu’Enoch est plus fort qu’elle, même si elle fait vraiment plaisir à lui casser la gueule. On le voit venir à des kilomètres, mais elle ne le tue pas, puisque Coulson l’interrompt en plein milieu de son petit cassage de tronche. Dommage : on savait déjà que l’équipe débarquait avec Koening au vaisseau. Bon, d’ailleurs, c’est très drôle de voir Koening découvrir le futur pour de vrai, avec un vaisseau et des hommes-robots (Enoch). J’ai bien ri, et c’était un très bon mix pour nous dédramatiser la situation pourtant hyper dramatique de May plus robotique que Coulson qui en est un : non seulement, elle n’est pas surprise de le voir en vie, mais en plus, elle lui dit qu’il ne l’est toujours pas. Outch.

Ce n’est pas le plus gênant pourtant avec ce retour au vaisseau. Le plus gênant, c’est que Jemma nous balance soudainement qu’ils ont moins de vingt minutes pour tous se réunir parce que c’est le temps qu’il leur reste à passer dans les années 30. Après ce temps-là, la fenêtre se refermera et ils resteront coincés à cette époque. Je sens que la saison va être compliquée avec ces fenêtres qui peuvent annoncer leur fermeture à n’importe quel moment, dans 20 minutes comme plusieurs mois. C’est une bonne idée, je trouve, mais ça promet des sacrifices douloureux en cours de route (à la Endgame ?).

En attendant d’en arriver là, le Zéphyr se rapproche bien vite de la location de Mack et Deke. Cela permet à Daisy d’entrer en contact avec Deke et de lui raconter tout ce qu’elle sait sur Freddy Malick, espérant pouvoir pousser Deke à le tuer. C’est effectivement ce qu’il avait l’intention de faire, mais il respecte malgré tout l’autorité de Mack. Il aura toujours du mal ce Directeur, le pauvre.

De toute manière, au moment où Deke décide de préférer l’ordre de Daisy à celui de Mack, il est trop tard : les Chronicons, toujours déguisés en policiers, débarquent pour tuer eux aussi Freddy sans y parvenir. Le S.H.I.E.L.D et les Chronicons s’affrontent tellement que Freddy peut finalement faire sa livraison, sans que Koening ne parvienne à l’en empêcher. Tout ce qu’il récolte, c’est une blessure par balle superficielle et un nouvel allié nommé Enoch, pour un bon et long moment.

En effet, la série se débarrasse d’Enoch pour le moment : tous nos agents réussissent à rejoindre le Zéphyr à temps, mais Enoch ne court pas assez vite pour voyager avec eux vers une autre période de l’Histoire que nous ne connaîtrons pas encore. C’est le genre de conclusion qui donne envie d’être Koening : il finit avec Enoch qui accepte de lui raconter le futur et ce qu’il sait sur le S.H.I.E.L.D ou les Chronicons. Lui, au moins, il a plus d’infos que nous, qui restons en suspense total sur ce que réservera la série la prochaine fois qu’on la retrouvera.

Autrement, du côté des théories pour la suite – arrêtez-vous de lire si vous ne voulez pas savoir ce que j’imagine, donc, parce que qui sait ? ce sera peut-être un spoiler – l’insistance autour du temps suffisant passé par Jemma en fin de saison précédente pour mettre au point toute la mission de cette saison finit par me poser vraiment question. On ne nous dit pas tout, Fitz n’est toujours pas là et on a tout de même une intrigue qui nous prouve que les métamorphes existent… Je commence à vraiment sentir super mal les choses pour Jemma. Si elle n’était pas ce qu’elle prétend être ?

Plus logiquement, j’imagine bien un épisode nous révélant que Jemma et Leo ont vécu toute leur vie à créer tout ça, qu’ils sont morts de vieillesse et que Jemma est juste une LMD elle aussi, qui combinerait les souvenirs de Fitzsimmons. Moins kiffant, mais plausible aussi : elle pourrait être la fille de Jemma et Fitz, donc la mère de Deke, mais ce serait gros qu’elle lui ressemble trait pour trait. En tout cas, je ne le sens pas, ça semble être leur nouveau « it’s a magical place » de dire qu’elle a eu assez de temps pour tout faire… On verra bien, je vais éviter de me faire spoiler si possible !

Saison 7

4 commentaires sur « Agents of S.H.I.E.L.D – S07E02 »

  1. C’est vrai que c’est bizarre cette insistance à dire que Jemma a eu beaucoup de temps pour faire les choses ! Bon non ce ne peut pas être la fille de FitzSimmons, ce serait une copie parfaite de sa mère, jusque dans les moindres tics de langage. Bon l’épisode était super, j’ai bien aimé Koening qui était amusant, dommage qu’Enoch soit laissé derrière mais comme il ne vieillit pas, je suppose qu’ils le récupèreront à leur prochaine escale temporelle. Bon il y a un truc qui m’a chiffonnée quand même c’est qu’à propos du serum super soldat, à aucun moment, l’un des Shield, Coulson, par exemple, ne dit que si pas de serum, pas de Captain America, et si pas de Captain America, c’est la merde ! 😀

    J'aime

    1. C’est le troisième épisode où on nous fait le coup, ça ne peut pas être un hasard cette manière d’éluder la question !
      Pour Enoch, je sens aussi qu’il va être un témoin clé pour la série et qu’on va découvrir des liens sympas le concernant…

      J’ai pensé aussi à Captain America, mais si on suit la logique : pas de sérum = pas d’Hydra = pas la merde, même sans Cap !

      J'aime

      1. Oui mais Captain America n’est pas important que par rapport à Hydra, il y a toute son implication dans le refus des accords de Sokavia et dans les autres films Marvel et notamment les Avengers.

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.