The 100 – S07E08

Épisode 8 – Anaconda – 19/20
Est-ce que j’ai vraiment envie que le spin-off de la série soit commandé pour l’an prochain ? La réponse était oui avant même de voir cet épisode qui en est le « back-door pilot », à savoir un épisode-test au sein de la série d’origine. C’est conceptuel, mais ça marche vraiment bien et explore à merveille les origines manquantes de la série, et de la saison. Par contre, on est officiellement à la mi-saison et ça soulève encore plus de questions, je ne vois pas comment ils peuvent faire le tour de tout ce qu’il y a à explorer là.

> Saison 7


Spoilers

708.jpg

That’s a very long story.

L’épisode commence étrangement par le générique (assez logique, vu son écriture, finalement), avant de reprendre directement où on s’était arrêté : Bellamy est mort… C’est donc Miller qui reprend le contrôle de la situation en premier, alors que Raven et Clarke encaissent le choc. Nous, on a eu une semaine pour digérer la scène, mais Clarke finit par reprendre du poil de la bête bien plus rapidement que nous pour donner des ordres comme il se doit. Bill débarque alors, accompagné d’Anders. Clarke lui fait confiance lorsqu’il demande à rester seul avec eux, parce qu’elle le reconnaît.

Oui, oui, elle le reconnaît : elle a eu la Flamme, c’est plutôt logique qu’elle sache reconnaître le créateur du bunker des saisons 4 et 5. Et on nous apprend au passage que Bill est capable de parler le Trigedaslang, ce qui est tout de même hautement improbable puisqu’il était censé s’agir de la langue de Trikru avec qui il n’a aucun rapport… A moins que ? Oui, il y a encore tant à faire du côté de la mythologie de la série, et c’est exactement à ça que va servir cet épisode dont la critique s’avère déjà interminable.

Bill comprend que la vie a continué sur Terre et il insiste pour appeler Clarke « la clé ». Comme tout le monde, j’ai levé les yeux au ciel quand on nous a dit la semaine dernière qu’elle était l’élue… Je suis en revanche carrément convaincu par l’explication fournie aussi : la clé, c’est en fait la manière dont il appelle la flamme. Et d’un coup, ça change tout, parce que la flamme, elle est détruite, or c’est clairement le but recherché par Bill. Reste à comprendre pourquoi.

En attendant, Clarke révèle à ses amis qu’il a brûlé Becca sur le bûcher précisément parce qu’il pensait que Becca était folle de dire qu’une intelligence artificielle pouvait être capable de fusionner avec un être humain, ce qui est bon signe car ça veut dire que je ne suis pas trop à côté de la plaque dans mes souvenirs. Bill, lui, espère désormais tout l’inverse pour que Clarke soit sa fille, Calliope, grâce à la Clé… et on part alors dans un flashback. Il ne manquait plus que ça, ma foi.

La série reprend sur une époque bien lointaine d’elle, mais si proche de nous, avec deux jeunes filles qui regardent la télévision où l’on parle de Becca Franko, ce qui intéresse l’une des deux qui regarde ça avec passion. Sa copine ne l’entend pas de cette oreille et fait couper le son de la télévision pour parler avec elle. Il est assez évident qu’elles parlent de Second Dawn, mais Lucy, la copine, a un t-shirt au logo de Trikru. On apprend alors qu’elles font toutes les deux parties d’un mouvement de protestation qui s’appelle ainsi. HUMPH. Je sais que la série nous propose là un épisode qui nous introduit son futur spin-off (pour l’instant uniquement en projet), mais ça me fait un peu tiquer de savoir que l’origine de Trikru daterait d’avant même l’apocalypse quand on nous avait suggéré que c’était apparu après coup…

Les deux filles reçoivent alors de la visite, les forçant à planquer la drogue qu’elles ont chez elle. Je les imaginais dans une chambre universitaire, il n’en est rien : elles sont en fait dans la maison – pardon, la villa – de la mère d’une des deux, qui sera clairement l’héroïne de l’épisode.

Si l’épisode est sympathique, il a le problème que je suis complètement à côté de la plaque pour la critique. Forcément, à ne pas connaître les personnages, on ne comprend rien à ce qu’il se passe. Et puis, c’est bien, ils ont des prénoms qu’on ne peut pas orthographier facilement… La fille descend ainsi dans le salon où un hologramme l’attend. Il s’agit d’un membre de Second Dawn, mais aussi son frère, Reese. Ils sont interrompus dans leur conversation d’adolescents par leur père, Bill. Ben oui, il est révélé que la fille est bien Calliope, la fille de Bill. Jusque-là, je m’y attendais.

Le problème, c’est qu’elle ne s’entend pas avec son père, qui est toujours à la tête de sa secte – même s’il explique à Clarke qu’ils n’étaient pas une secte – qu’elle a quitté avec sa mère. La série nous expose tout ça bien rapidement, de même qu’il apparaît rapidement évidemment que Callie est une fille assez intelligente qui a abandonné ses études pour rejoindre un mouvement de protestation nommé Trikru. Ma foi.

Ils sont à nouveau interrompus et Bill demande alors à parler à la mère de Callie, qui s’appelle Gemma, histoire d’évacuer les problèmes de prénom tout de suite. Bill lui balance « Anaconda », lui dit qu’elles ont 20 minutes et que les hélicoptères seront chez elles dans cinq minutes. La panique s’empare de la mère alors qu’on entend des alarmes anti-missiles résonner et que l’on comprend assez vite vers quoi on se dirige : l’apocalypse.

La mère est convaincue de ce qu’il se passe, mais Calliope ne veut pas quitter Lucy, la copine, qui n’est toutefois pas de Second Dawn. Elle n’a donc pas son ticket d’entrée dans le bunker, ce qui est un problème : elle sera refusée quoiqu’il arrive, elle ne peut pas faire partie de la mission de sauvetage envoyé par Bill. La mère nous endort donc bien vite Lucy, puis prend l’hélicoptère avec sa fille, nous révélant que oui, les missiles sont bien lancés dans l’air. Wow. On repart loin dans les origines de la série, là.

Tout ça finit par nous mener au bunker, le fameux oui. Il y a toutefois un homme qui veut faire demi-tour : il s’appelle August et est dégoûté parce qu’il est niveau 12, contrairement à sa copine. En gros, elle est laissée pour morte et pas lui. Sympa cette secte qui n’est pas une secte et qui voit déjà des hommes vouloir la quitter. On l’en empêche de justesse, alors que le missile finit par effectivement arriver et exploser toute la ville sur son passage. Adieu Washington, bonjour Polis.

Sans trop de surprise, on en arrive alors à la révélation que Calliope parle Trigedaslang, alors que Bill s’intéresse à l’anomalie. La première partie n’est pas une surprise car c’était dit en début d’épisode : Callie est celle qui a inventé cette langue quand elle était enfant. PARDON ? Je suis absolument dégoûté. Trikru passe encore, mais franchement, ils ont utilisé un linguiste pour créer le Trigedaslang en s’appuyant sur des évolutions logiques de la langue anglaise et des variations phonétiques crédibles pour… en faire un langage inventé par une gamine ?? C’est beaucoup trop complexe pour une enfant, aussi intelligente soit-elle. Et c’est beaucoup moins classe que l’effet voulu à l’origine de la série, à savoir une dégradation de la langue anglaise.

Allez, on va laisse se reposer l’universitaire révolté en moi et reprendre la critique, mais vraiment, cette partie était une déception. Revenons à la deuxième partie de ma phrase, à savoir que Bill s’intéresse à l’anomalie dont il a justement la Pierre dans son bureau – vous savez, celui qu’Octavia occupait ? Cela confirme donc la théorie de Gabriel, ce qui était déjà suggéré plus tôt. Bref, Bill nous a dégoté la pierre de l’anomalie au Machu Picchu et l’a ramenée dans son bureau parce qu’il était riche. Cela ne nous dit pas (encore ?) d’où vient cette porte franchement.

Il montre alors une photo du Machu Picchu à sa famille – Reese, Callie et Gemma sont donc là -, photo sur laquelle il y a sept points sur le mur, ce qui correspond aux coordonnées pour se déplacer dans l’espace selon lui. Il est ainsi persuadé d’avoir les moyens de se téléporter ailleurs, parce que c’est logique d’immédiatement penser aux sept chevrons de la porte des étoiles apparemment… Pas de bol, ça ne fonctionne pas comme il l’espérait et il ne se passe rien. Cela divise une nouvelle fois la famille, ce que la mère refuse catégoriquement : ils ne peuvent pas se permettre de se montrer désuni.

Ah, ça nous rappelle bien des choses, ça. Ils sont un peu plus de 1000 dans le bunker, mais il n’y a que 92% des niveaux 12 qui ont réussi à entrer à temps (ouais, c’est super précis comme compte vu la panique que c’était). Callie refuse de rester écouter toutes ces considérations : il reste 8% de place pour les autres, c’est bien assez pour tenter de sauver d’autres gens.

En essayant alors de sortir du bunker, elle tombe sur l’homme qui voulait sortir de là, August, qui a assommé un garde, Tristan. Ce dernier a toujours pour but de retrouver sa petite amie coûte que coûte. C’est notre futur Murphy, je crois… Il pense devoir menacer Callie pour obtenir son aide, mais en fait non, pas besoin : elle est déjà OK pour l’aider, puisqu’ils ont le même plan.

Ils découvrent alors qu’ils sont des Trikru tous les deux, apparemment des membres d’un culte à l’intérieur de la secte. Tout s’explique progressivement, on va dire. Le problème, c’est que Tristan se réveille et veut mettre fin à leurs actions, ce qu’August refuse catégoriquement.

Quelqu’un demande alors à rentrer dans le bunker, depuis l’extérieur, s’évertuant à donner des coups de poing sur la porte. Le frère de Callie n’aime pas beaucoup l’idée quand il débarque et voit sa sœur prête à venir en aide à cette inconnue frappant à la porte pour survivre. Ben oui, ce n’est pas une niveau 12, sinon elle aurait la clé du bunker… OK, sympa dis !

Alors que Reese fait virer August de là, Callie est super énervée de découvrir que son frère est un connard qui laisse des gens mourir, quand nous, on sait très bien la suite : Callie réussira à s’enfuir, de toute manière. Elle tente de convaincre son frère de la suivre, mais ce n’est pas exactement le plan qu’il a en tête.

Deux ans plus tard, les premiers hommes sortent donc enfin du bunker pour faire des recherches, avec à la tête de l’expédition Callie et Reese, réconciliés par magie au cours de ces deux années. Ils sont à peine sortis qu’ils voient débarquer un parachute avec une capsule temporelle. La série repart donc sur une scène de l’épisode 8 de la saison 3 si je ne me plante pas, avec l’arrivée de Becca Franko sur Terre, révélant au passage qu’elle est capable d’y respirer. C’est ce que la mort de Lexa nous avait permis de découvrir…

Cette fois, on va plus loin : Becca est ainsi invitée dans le bunker, puisqu’elle veut apporter son aide aux hommes ayant survécu à l’apocalypse. Malheureusement, le garde avec eux, toujours Tristan, fait alors une attaque, parce qu’il a été exposé aux radiations. C’est un faux problème et surtout une solution de facilité pour que les scénaristes révèlent que Becca débarque avec quelques doses de son sérum anti-radiations. Tristan est vite sauvé, devant Callie qui trouve enfin une solution à son problème de confinement dans un bunker admirant son père comme un dieu.

Un autre problème surgit aussitôt : lorsque le bunker est ouvert et qu’elle s’approche du bureau de Bill, Becca entend un bruit perçant qui la fait saigner du nez – du sang noir, évidemment. Ce qui lui fait mal ? Elle entend l’anomalie venant de la boule des coordonnées… Oh la la, c’est complexe tout ça. Apparemment, ce serait la flamme qui lui donnerait la capacité d’entendre tout ça. Pour calmer les bruits, elle rentre donc d’instinct certaines coordonnées… et nous ouvre aussitôt un portail vers ailleurs. Ce fut rapide. Personne n’en revient, surtout pas Bill qui a tenté pendant des années de réussir à ouvrir ce portail sans y parvenir, ou moi, qui trouve que tout ça va bien vite.

Gemma, la mère qui est aussi médecin, est plus intéressée par le sang noir de Becca, évidemment. Celle-ci explique qu’avant de voyager à travers le portail comme Bill souhaite le faire, il vaut mieux faire quelques calculs et un peu de maths pour savoir de quoi il en retourne. Pendant qu’ils feront ça, elle propose de donner à tout le monde dans le bunker de quoi survivre aux radiations. C’est un joli plan… sauf que Bill refuse d’utiliser de quoi aider son peuple, malgré les vingt suicides récents et les plaintes de sa fille.

Pour Bill, le portail est une réponse à toutes leurs prières et il est hors de question de rester vivre sur Terre… La fin de l’épisode se dessine clairement : Calliope veut rester sur Terre, alors que le reste veut partir vers un autre monde. C’est simple comme bonjour : Trikru restera à Polis, Bill, sa femme et son fils partiront vers un autre monde. Encore faut-il voir comment tout ça se joue, mais à ce stade, j’étais plutôt convaincu par les origines de la série. Dommage de tout boucler en une quarantaine de minutes quand il y avait de quoi faire un double épisode… Après, je suis ravi tout de même : ça m’aurait vraiment emmerdé de perdre deux épisodes de la saison finale avec ce backdoor pilot !

En tout cas, Calliope est bluffée, après vérification, de découvrir que le sérum de Becca fonctionne, en plus, ce qui fait qu’elle veut aussitôt s’associer avec elle. Calliope idéalisait déjà Becca avant l’apocalypse, mais maintenant qu’elles ont le même objectif, Callie veut juste profiter d’elle. Pour se faire, elle lui prouve avant tout son utilité, à savoir son intelligence. Elle a remarqué la cicatrice dans le cou de Becca et elle a aussitôt compris qu’elle avait une intelligence artificielle en elle, intelligence artificielle qui devait altérer, voire augmenter, ses sens pour lui permettre d’entendre chanter la Pierre d’Anomalie (bon, elle appelle ça une Balle de l’Espace, ça a moins la classe).

Becca explique donc qu’elle a bien raison, et qu’elle a renommé cette intelligence « La Flamme », en hommage à Prométhée. Ben tiens, ça faisait longtemps ! Becca révèle tout de même que c’est une punition de porter la Flamme, ce qui est assez cohérent avec le reste de la série : elle s’en veut d’être responsable de la destruction de la Terre… mais se garde bien de l’expliquer à Callie.

Tout ça permet à Becca de comprendre que ce qui permet d’ouvrir de nouveaux portails est finalement le silence de certaines coordonnées : elle en faisait le catalogue et il y en a sept qui ne font aucun bruit selon elle. Elle ouvre un nouveau portail, donc, mais ça transforme cette porte des étoiles en une nouvelle boule d’énergie blanche étrange qui nous absorbe Becca, devant Callie.

Bill choisit ce moment pour arriver… et voir la boule de lumière s’éteindre après avoir recraché Becca. En revenant, Becca parle alors du Jugement dernier et explique à Bill qu’il n’est pas prêt pour ce qui se prépare pour lui. Elle veut toucher à nouveau la boule de coordonnées, mais il s’y oppose fermement, inévitablement. Callie ment aussitôt à son père, disant à son père qu’elle n’a rien vu. Elle endort ainsi sa surveillance pour mieux voler la mallette de Becca contenant le sérum.

Maligne, la petite. Pas comme Becca qui en dit beaucoup trop d’un coup à Bill et pas comme le garde chargé de surveiller Becca – c’est toujours Tristan, parce qu’économie de budget ? En tout cas, ça commence à faire beaucoup pour Tristan : il se fait cette fois assommer par Callie. C’est mon nouveau héros ce type, c’est la troisième fois qu’il est chaos en vingt minutes d’épisodes.

Bref, Callie fait ça pour avoir le temps de parler à Becca : elle lui apprend que Reese a lu son journal de notes et sait tout de la Flamme, alors qu’elle a de son côté transformé un paquet d’enfants, et leurs parents, en « Nightblood » comme elle les appelle. Pourquoi tant de poésie ? On ne saura pas. Sang noir, ça devait pas sonner assez poétique et accrocheur pour les fanatiques du bunker, j’imagine !

La Flamme prend alors son importance : Becca refuse qu’il l’obtienne et veut qu’on lui retire. Elle apprend donc à Callie qu’il y a une manière de retirer la Flamme sans la tuer pour autant. Elle fait donc d’elle la première gardienne de la flamme finalement. Elles sont interrompues par le frère de Callie, qui insiste pour obtenir le code des coordonnées. Il ne l’obtient toutefois pas et Bill brûle ainsi Becca sur le bûcher, avant que Callie ne puisse récupérer la Flamme. C’est embêtant : c’est donc Reese qui la récupère, et Becca vient juste de nous dire que dans les mauvaises mains (coucou Shedheda !) cela serait désastreux. Elle a aussi refait toute l’explication simplissime de la mythologie derrière cette puce, évidemment, à commencer par l’importance d’être Nightblood pour réussir à la supporter.

Alors que Reese rentre au bunker après avoir brûlé Becca en-dehors du Bunker – ça ne colle pas trop avec la scène qu’on connaissait, il me semble, où on voyait clairement le visage de Bill sans masque de protection malgré les radiations – il se retrouve avec ses hommes confrontés à Callie et les Nightbloods, qui veulent sortir vivre sur Terre. Cela part rapidement en vrille et Callie décide d’arrêter les pertes et fracas en lançant un défi à son frère, comme quand ils étaient enfants, pour régler le problème.

Pas de bol, si Reese lui fait confiance, il a tort. Elle lui tire dans le bras et le laisse à terre, récupérant ainsi la Flamme et s’enfuyant avec le reste des Nightblood. Avant de le faire, elle file le sérum à son frère en espérant qu’il changera d’avis et viendra la rejoindre à l’Ouest du bunker, mais n’a pas le temps de le laisser à sa mère à qui elle fait donc ses adieux, sachant que c’est la dernière fois qu’elle pourra la voir.

La mère est celle qui parvient au dernier moment à sauver in extremis sa fille des gardes de Bill en fermant le sas du bunker pour éviter les radiations. Si elle a refusé le sang noir, c’est aussi parce qu’elle a bien l’intention de découvrir cet autre monde vendu par son ex-mari, parce que la Terre, elle connaît déjà. Je comprends sa curiosité, j’avoue.

Reese est rejoint alors par Bill, qui n’était donc peut-être pas à l’exécution de Becca, contrairement à des images que j’ai en tête. Reese veut absolument partir à la poursuite de sa sœur pour récupérer la Flamme, assisté d’un disciple, voilà, le terme est lâché pour nous parler de Bardo. Ma foi, je comprends bien le potentiel pour un spin-off avec ces origines, franchement. Bill prend toutefois très mal la trahison de sa femme. Il lui fait un dernier câlin, puis la jette hors du bunker, concrètement, signant son arrêt de mort, devant son fils parfaitement.

La mère se retrouve donc à devoir enfiler une tenue anti radiation pour suivre sa fille, alors que Bill s’enfuit avec une poignée de disciples vers un autre monde, grâce au portail. Pauvre Gemma… Elle rêvait d’un autre monde, quoi. Elle sera aussi suivie par Reese, qui est laissé derrière (probablement avec Tristan et d’autres disciples) pour retrouver la Flamme et la ramener à son père. Je suis par contre curieux de savoir où est passé la Pierre de l’Espace un siècle plus tard quand Clarke et compagnie débarquent au bunker…

On en revient alors au présent de la série (trois siècles plus tard, si je ne me perds pas dans mes calculs), avec Clarke expliquant à Bill que Calliope est bien là en elle. Elle sait aussi que Bill a fait tuer Lucy et tout ce qu’il s’est passé. Elle est peu ravie de ce souvenir…

On en arrive donc à ce qu’on attendait encore : les retrouvailles de tous nos héros. Octavia, Echo et Diyoza débarquent en tenue de soldats et retirent leurs masques. Reste à savoir combien de temps elles l’ont été – ça donne l’impression qu’elles viennent juste d’accepter vu comment était monté l’épisode de la semaine dernière, mais ça ne paraît plus si sûr sur cette fin d’épisode. Puis, il reste encore et toujours à savoir contre qui les soldats de Bardo sont en guerre.

Concrètement, Clarke assure qu’elle a toujours les souvenirs de Callie en elle, mais j’ai comme un doute : je ne suis vraiment pas sûr que ce soit si simple et je ne la vois pas accepter de porter la Flamme alors que son frère est à sa rescousse et qu’elle est la seule à savoir la retirer… J’aimerais vraiment le spin-off pour en savoir plus sur toute cette histoire, même si ça n’a rien d’essentiel à la série.

Plus essentiel à la série est maintenant le problème de savoir que Becca connaissait l’existence de la pierre d’anomalie. Concrètement, ça veut dire que Clarke, Madi et Shedheda sont censés savoir s’en servir aussi, au moins grâce à des souvenirs, sauf que Clarke l’a déjà vue plusieurs fois sans s’en souvenir. Dans le même genre, qu’est-ce que Becca a bien pu voir pour l’appeler Le Jugement dernier ? Cela semble lui faire peur… mais personne n’en parle plus après elle ?

Toutes les personnes ayant eu la Flamme ont fait des cauchemars, certes, mais personne ne semble se souvenir spécifiquement de cet épisode-là qui est tout de même hyper marquant dans la vie de Becca puisque ça mène à sa mort. Il n’y a pas un Commandeur qui s’est dit que ça pourrait être sympa d’aller explorer ce nouveau monde pour échapper à Mount Weather ? Si l’épisode apporte beaucoup de réponses, il laisse tout de même des questions et je ne sais pas si tout sera envisagé par les scénaristes à ce stade-là de la saison finale.

Bref, c’était bien, je veux un spin-off, mais je veux aussi la suite de cette saison, purée !

> Saison 7

4 commentaires sur « The 100 – S07E08 »

  1. Bon, d’abord, avec ce nouveau design, j’ai cru que je m’étais trompée de blog ! 😀 Mais c’est très sympa. Pour ce qui est de l’épisode, je l’ai beaucoup aimé, franchement, je n’ai pas vu passer le temps et je suis tout à fait pour le spin off. En ce qui concerne l’origine de Trikru c’est en fait Tree Crew dont fait partie Calliope. Pour le Trigedaslang, j’aimais bien aussi que ce soit une évolution de l’anglais sur le centenaire écoulé entre l’apocalypse et le début de la série. Mais bon c’est rigolo en fait que ce soit une gamine qui l’ait inventé et que ça ait perduré par-delà les décennies.

    J'aime

    1. Aha oui petit coup de tête nocturne 😂 il était temps !!

      Ah, c’est légèrement mieux si c’est en deux mots, mais tu es sûre ? Parce que partant du principe que Calliope a inventé le trigedaslang, ça pourrait tout à fait être déjà dans cette langue 😔 en tout cas, j’ai vraiment envie de voir le spin off

      J'aime

      1. Je suis sûre dans la mesure où les sous-titres (officiels car tirés de la version diffusée sur les plateformes) ont écrit Tree Crew pendant tout l’épisode 🙂

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.