God Friended Me – S02E06

Épisode 6 – The Fighter – 14/20
Si j’aime beaucoup le réseau de personnages secondaires qui se dessine en toile de fond pour la série et qui permet de faire de chouettes échos aux épisodes précédents, l’intrigue de cet épisode ne parvient pas vraiment à me convaincre du côté de la crédibilité. D’accord, je suis là pour les bons sentiments, mais tout de même, ça ne les empêchait pas d’être dans des histoires cohérentes avant. Cette saison est un peu décevante, ou c’est moi qui ne suis plus dans le mood !

> Saison 2


Spoilers

206.jpg

Are you fake OK ?

Hop, je me replonge dans le monde merveilleux de cette série où tous les problèmes sont réglables en un jour ou deux, ça fait toujours plaisir à voir. C’est un peu une série doudou de ce point de vue-là.. Même si le début de l’épisode n’est pas vraiment très fort dans ce rôle-là, avec Miles qui apprend que son père va devenir le nouveau « Bishop of NYC » à la place du révérend Thompson. Ce n’est pas exactement ce à quoi il s’attendait pour son père, surtout que ce n’est pas du tout ce que souhaite Trish.

De toute manière, son mari n’a pas encore pris le temps de lui dire, donc bon. Miles comprend mieux pourquoi son père l’a appelé du coup, parce qu’il voit clair dans son jeu : Arthur veut être réconforté dans sa décision. Pas de bol, son fils lui précise qu’il choisirait Cara plutôt que le compte de Dieu s’il avait affaire à ce dilemme.

Ben voyons, les scénaristes se préparent le terrain pour un épisode, clairement. En attendant, Miles est perturbé par une phrase de son père qui lui fait comprendre qu’il doit son nouveau poste au compte de Dieu. Il en parle à Cara, mais ils sont rapidement embarqués dans l’intrigue de l’épisode, ce qui fait que ses doutes sont laissés de côté bien vite. L’intrigue de l’épisode ? On repart sur des cas chouettes de la première saison, avec le détective privé, Ray, ayant adopté un enfant grâce à eux.

Il n’en faut pas plus pour que Cara embauche Ray afin de retrouver plus rapidement Audrey Grenelle. De son côté, Miles rencontre Elena, une assistante sociale, et son copain Austen qui débarque au moment où il repère des traces de coups sur son bras. C’est… Gros. Il en parle aussitôt à Cara qui met sa parole en doute, mais c’est sans surprise qu’Elena devient aussitôt sa nouvelle notification du compte de Dieu.

Elena est une collègue de l’ex de Ray, évidemment, alors il se lance lui aussi dans cette enquête, avec l’aide également de Rakesh. Ensemble, ils font une sacrée équipe flirtant encore et toujours avec l’illégalité. Ils découvrent rapidement qu’Austen et Elena font de la boxe. Elle a clairement le dessus sur son mec, en plus, et elle explique ainsi à nos héros que tout va bien dans sa vie. Le seul problème que Cara et Miles arrivent à déceler, c’est son fils, Gabe, qui a des punitions à l’école. Pas exactement une histoire de dingue.

Cara parvient à rester avec Elena pour écrire un article, alors que Miles s’occupe de Gabe avec Ray, parce que pourquoi pas. Les deux hommes l’emmènent au restaurant pour l’interroger sur ce qui lui arrive : il fait exprès d’être puni à l’école pour éviter un harceleur.

De son côté, Cara creuse tant qu’elle peut la vie d’Elena, essayant de comprendre pourquoi elle veut séparer sa vie privée et sa vie perso. Tout remonte à une agression qui l’a fait se motiver à se mettre au sport de combat pour se protéger. Elle reçoit d’étranges sms et n’est pas en forme sur le ring ensuite, ce qui inquiète Austen. Malheureusement, elle refuse de lui dire ce qui ne va pas… Forcément.

Quelques recherches plus tard, nos héros comprennent que Léo James, son agresseur, est sorti de prison le jour-même. Ils vont donc confronter Elena le lendemain pour lui faire prendre conscience qu’elle prend trop de risque : la libération de James fait qu’elle est déconcentrée et qu’elle est moins bonne en combat. Son copain est bien choqué de découvrir qu’elle lui cache des choses, aussi.

Bien sûr, Miles et Cara interrogent la sœur du premier pour avoir des bonnes informations sur son profil psychologique. Pour en revenir à Arthur, il cherche pendant l’épisode un moyen d’annoncer sa grande nouvelle à sa femme, remettant toujours à plus tard ce qui l’attend. Miles n’attend pas, lui, et en parle à sa sœur. Il fait bien, parce qu’ils vont ensemble visiter un lieu pour la réception de mariage d’Arthur, avec Trish qui découvre la vérité. C’est violent pour elle, parce qu’elle se rend compte qu’il n’est pas prêt à faire les sacrifices qu’elle a déjà fait, notamment lorsqu’elle a vendu son magasin. Pof, pof, pof, il n’en faut pas plus pour qu’Arthur se fasse larguer et qu’elle lui dise qu’elle ne veut pas se marier. C’est mérité, ma foi.

Malgré tout, Trish accepte de revenir parler le lendemain à Arthur, pour lui dire qu’elle s’en va. Elle a besoin de prendre de la distance pour gérer la déception et la blessure. C’est donc bien une rupture que propose la série pour ces personnages. Bon, je ne m’inquiète que moyennement, ça finira forcément bien d’ici la fin de la saison.

Dans tout ça, Cara n’a pas envie de voir Elena monter sur le ring et en parle avec Ray, cherchant désespérément l’élément qu’il leur manque. C’est facile à trouver : elle est en fait blessée depuis deux semaines, mais elle n’a rien dit à personne. C’est pourtant une sacrée blessure qu’elle a, avec un détachement de la rétine qui l’empêche clairement de se battre. Comme d’hab, nos héros font donc de l’ingérence et finissent par dévoiler son état médical, obtenu illégalement, devant Austen, qui fait donc annuler le combat.

Puis, ils proposent à Elena une place dans un centre où elle pourra parler de ses sentiments et être confrontée à son agresseur pour qu’il s’excuse. Peut-être. Merveilleux cette série, vraiment, quarante minutes et hop, tous les problèmes disparaissent… mais pas forcément de la meilleure des manières. Du coup, Elena ment à tout le monde et envisage d’aller se battre avec son agresseur, dont elle a l’adresse.

Très malins, Cara, Ray et Miles racontent tout ça devant Gabe qui, sans surprise, décide de venir en aide de lui-même à sa mère en se débrouillant pour se rendre chez l’agresseur, afin de lui demander de parler à sa mère. C’était plutôt chouette comme tournure des événements, surtout qu’Elena n’avait finalement pas envie d’aller se battre. On reste dans les bons sentiments.

Adam est toujours dans la série autrement, histoire de continuer de pimenter la vie de Cara avec une compétition malsaine entre eux. En plus, évidemment, les histoires de Cara ne fonctionnent plus tellement pour son journal… Curieux de voir où tout ça mènera !

Pendant l’épisode, Ray se débrouille pour retrouver la trace de Grenelle, et ça paraît drôlement facile. En plus, nos héros peuvent aussi compter sur leurs relations grâce au compte de Dieu pour obtenir des informations désormais. J’aime bien le name dropping que se permet de faire la série, utilisant tous les personnages introduits pour faire avancer l’intrigue. Malheureusement, Sara ne reprend pas contact très vite avec eux, mais Rakesh sait bien que ce n’est pas si simple puisqu’elle est policière et aime respecter les règles. Ben oui.

Elle finit tout de même par rentrer en contact avec eux et leur proposer enfin des infos sur Audrey Grenelle qui est surprise de voir le trio débarquer chez elle et lui parler du tableau en étant bien trop précis. Miles lui explique alors que le message caché dans le tableau était pour lui… Mouais, pas sûr qu’elle le voie comme ça, elle !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.