The Rookie – S02E17

Épisode 17 – Control – 15/20
Encore un bon épisode bien ficelé qui mêle ses intrigues juste assez pour que ce soit galère à critiquer. Cela dit, c’est plutôt cool à suivre comme épisode en tant que simple spectateur, je ne peux pas leur retirer. Pourquoi cette note alors ? Parce que j’en attendais davantage d’une des intrigues de cet épisode après l’avoir attendue depuis quelques temps. C’est toujours mon problème avec les séries procédurales, et encore, là je vois plusieurs épisodes par semaine au moins !

> Saison 2


Spoilers

217

Everyone spends the morning on foot control.

Allez, je continue un peu cette saison 2 maintenant que j’approche de sa fin. L’épisode commence plutôt bien avec un criminel piégé par Lucy et le reste du commissariat pour avoir sa confession. Marrant, rapide, efficace, comme toujours avec les introductions de cette série.

Pas de voiture dans cet épisode, histoire de changer de la structure habituelle. En effet, les policiers doivent engager un peu plus la conversation avec la communauté dans cet épisode, quitte à prendre quelques selfies pour aider les gens dans la rue. Soit.

C’est l’occasion pour Nolan de tomber sur Bianca en plein deal de drogue. Au moment de l’arrêter, elle révèle qu’elle est au courant d’un énorme deal de drogue à venir de la part du Ripper, le fameux dealer que Nyla traquait sous couverture. C’est une bonne chose. Je déteste l’actrice de Bianca, mais j’adore l’intrigue de couverture de Nyla et Nolan, alors je suis content d’y revenir si vite.

Par contre, alors qu’ils montent une opération, ils sont interrompus par le DEA, et notamment un certain Michael, que Nyla connaît déjà. Il n’est pas heureux de voir les policiers de Los Angeles sur son affaire, mais il finit par voir son intérêt quand il apprend l’existence de Bianca. D’accord, John se démène pour s’assurer qu’elle reste aussi clean que possible dans son temps hors écran, mais la voilà prête à redevenir une indic pour la police.

Enfin, clairement, elle n’est pas prête, mais Michael s’en fout pas mal. John fait son possible pour l’aider à se préparer, craignant qu’elle finisse par se faire tuer… Et craignant ensuite qu’elle se fasse des films et le pense amoureux d’elle. Il demande conseil à Gray qui lui conseille de mettre fin à l’opération. C’est plutôt chouette de voir Nolan apprendre à se rebeller contre l’autorité, puis mettre un bon râteau à Bianca.

J’ai déjà dit que je n’aimais pas cette actrice ? C’est top, parce qu’en plus, ça permet logiquement à Crystal de revenir sur le devant de la scène, avec son bleu sous couverture, évidemment. Crystal est envoyée auprès de Ripper pour lui proposer un acheteur pour le stock énorme de drogue qu’il a. Bien sûr, l’acheteur est un homme du DEA, et il serait le cousin du personnage de Nolan. C’est plutôt sympa de revoir Nolan sous couverture…

Malheureusement, sa couverture a bien changé, de même que Crystal. Il aurait réussi à calmer l’addiction de la droguée et à lui trouver un job, trop fort ce vieux ! Ripper finit par leur faire confiance, ce qui permet à l’opération d’être rapidement montée… mais tout tombe à l’eau quand Bianca débarque et prévient Ripper de l’opération en cours. Elle a fait de la merde sur ce coup-là.

Avant ça, Nolan a tout de même eu l’occasion de surprendre Nyla et Michael en train de flirter en souvenir du bon vieux temps… Après ça, on y revient en fin de critique, parce qu’il y a encore à développer avant, puisque toutes les intrigues ont la bonne idée de se croiser.

Tim a sa définition bien particulière d’aider les gens de la ville lorsqu’il est à pied, se faisant passer pour un figurant. Toutefois, lui et Lucy sont rapidement confrontés à un vol à l’étalage qui finit mal, avec une femme percutant le voleur qui se jette sous ses roues et surtout à travers son pare-brise. Aïe, j’ai mal pour lui.

Lucy se fait aider par une des petites filles scouts qui vient d’être volée et sait déjà faire un garrot à son âge. C’était plutôt drôle, et elle se fait ensuite draguer par le pompier qui intervient pour sauver l’homme, Emmett. Sa technique de drague ? Détester Tim. C’est une idée comme une autre, ma foi, et ça a l’air de marcher sur Lucy. Elle n’ose toutefois pas fixer une date de rencard avec lui, puis demande conseil à Tim qui préfère ne pas se mêler de ce qui ne le regarde pas. C’est plutôt chouette de voir le personnage de Lucy être développée comme ça, surtout que sa relation avec Tim s’améliore grâce à ça.

En effet, ils finissent par reparler de la situation quand Tim comprend que Lucy fait semblant d’être au téléphone avec Rachel, alors qu’il sait que ce n’est pas le cas. C’est bête, ça. Pourquoi Lucy a besoin de ça ? Parce que West lui a dit qu’elle était une colocataire relou à se la jouer troisième roue dans son couple avec Sterling.

Pendant ce temps, West continue de voir son bel acteur, ce que j’avais fini par oublier. Lucy est toujours une colocataire insupportable. Il en parle inévitablement à Angela, surtout qu’il n’ose toujours pas lui dire quoique ce soit.

Ils sont toutefois interrompus par un premier appel qui les fait intervenir sur une scène de meurtre où le mari de la victime est toujours là. Cela ne plaît pas du tout à l’inspectrice qui arrive ensuite sur la scène de crime et les envoie faire une enquête de voisinage. La détective bâcle le travail de manière évidente, ce qui ne plaît pas du tout à Angela, faisant tout ce qu’elle peut pour régler le cas de son côté.

Elle découvre aussi que la détective la déteste en fait à cause de Wesley qui l’a ridiculisée lors d’un procès. Pas de bol pour elle, elle est surtout ridiculisée par Angela dans cet épisode et elle s’en fait ainsi une amie, parce qu’elle a bien envie de s’excuser tout de même. Elle la laisse donc interroger son principal suspect et Angela n’a aucun mal à le faire craquer. Ouep, elle est de plus en plus prête à être détective Angela, et j’espère que la série suivra cette piste pour la saison 3. C’est apparemment ce qu’ils ont en stock, vu la fin d’épisode.

Justement, la fin d’épisode ! Elle permet de revenir à l’intrigue sur le Ripper, qui se fait arrêter, mais pas sans péripétie, ni sans une fusillade pour John, Nyla et Michael. Pas de bol pour eux : après l’avertissement de Bianca, Ripper est monté dans une voiture et s’est cassé super vite. Michael a pensé qu’il s’agissait d’un leurre et a ordonné l’assaut sur la maison de sa planque, mais ce n’était finalement pas le cas.

Du coup, c’est à Lucy et Tim de suivre la voiture-leurre qui n’en est pas un. Ils se retrouvent ainsi dans un accident de voiture, parce que Ripper a tout prévu. C’est un peu flippant, mais c’est finalement une bonne chose : cela permet à Lucy d’être soignée par Emmett qui est de service aussi ce soir-là, comme par hasard. Bon, ça risque d’être un brin redondant avec mes autres séries de pompiers en ce moment cette intrigue, mais on verra bien comment ça évolue.

Finalement, Nyla/Crystal parvient bel et bien à arrêter le Ripper à cause de son téléphone portable qu’elle a réussi à traquer. J’imagine que ça marque la fin de Crystal maintenant que sa couverture est découverte, et franchement, j’en suis bien triste, parce que ça manquait d’ambition comme épisode final pour Crystal.

De son côté, John est forcé d’arrêter Bianca qui finit en prison (c’est si triste pour John, mais il boit une bière avec Gray au moins), alors que Nyla refuse une offre d’emploi de Michael. Son job au DEA est intéressant, bien sûr, mais il ne permet pas de gérer sa vie de famille et de rester heureuse comme elle l’est à présent. C’est si chouette de la savoir heureuse !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.