American Horror Story – S09E05

Épisode 5 – Red Dawn – 18/20
On enchaîne les retournements et les révélations, même si parfois, ces révélations sont répétitives avec juste un changement de personnages… Pas grave : la série s’en tire bien avec un scénario préparé aux petits oignons, beaucoup d’humour, beaucoup d’hémoglobine et beaucoup de bons moments. J’aurais eu envie que ça dure plus longtemps, mais voilà, cette première mi-saison se termine sur un tournant dans l’intrigue. Pas sûr que ça me plaise autant pour la deuxième partie, on verra bien.

Saison 9


Spoilers

905.jpg

It’s your fault my future is on radio !

L’épisode reprend en 1980 avec Donna observant un certain David (c’est pratique d’activer les sous-titres pour ce genre de série quand on fait les critiques !) avec une femme. Bon, ça doit être son mari à tous les coups, avec sa maîtresse… Ou juste son père. Wait what ? Il avait l’air jeune pourtant. J’imagine que le but est de nous expliquer pourquoi elle part en vrille dans le présent, et c’est efficace.

Elle imaginait son père en train de sauter sa copine, elle le trouve finalement en train de dépecer une de ses victimes. Son père est en effet un serial killer à en croire les photos sur son tableau de chasse et sa dernière victime implorant Donna (Dee Dee) de la sauver.

Malheureusement, le père finit par débarquer et trouver sa fille avec sa victime. S’il la menace rapidement, on sait vers quoi on se dirige : son père se suicide en se donnant un coup de couteau dans la trachée. Expéditif, sanglant, mais efficace. Pauvre Dee Dee… On comprend mieux pourquoi elle part en vrille quatre ans plus tard. Ou pas.

Dans le présent, on retrouve Donna face à Ramirez, possédé par Satan. Si son corps flottant n’était pas encore une preuve suffisante pour Donna, Ramirez lui prouve en lui expliquant qu’il connaît son surnom Dee Dee et l’ensemble de ses actions jusque-là. Oups. Il lui révèle qu’il y a du mal en chacun, mais aussi qu’elle n’est pas en train d’étudier le mal comme elle le pense. Non, non. Elle est le mal.

Toujours pas convaincue, Donna doit alors l’entendre du fantôme de son père. Oui, Satan peut nous ramener des fantômes de serial killer apparemment, alors pourquoi s’en priver ? Le fantôme ne tue pas Donna cependant, alors elle continue d’errer dans le Camp Redwood pour plus tard… Ils sont tellement nombreux à se balader dans les bois, l’air de rien.

Du côté des voitures brûlées, Xavier décide quant à lui de profiter des incendies pour envoyer un grand signal, mais les autres ne sont pas convaincus par son plan. Du tout. Montana essaie de le calmer, et Margaret l’assomme. Voilà qui est fait. Tout le monde retourne donc dans une cabane pour essayer de trouver un nouveau plan de fuite du camp maintenant qu’il n’y a plus de moyen d’aller bien loin.

Margaret révèle donc que son flingue est vide car elle a utilisé ses balles pour protéger Trevor et clairement, le visage de Montana semble indiquer qu’elle a compris quelque chose… Elle envoie donc Chet avec Margaret (est-ce vraiment volontaire ?), malgré ses blessures et elle se retrouve donc seule avec Brooke et Xavier, inconscient. Cela l’arrange bien, franchement. Elle peut trouver facilement un angle d’attaque pour s’en prendre à Brooke.

Cependant, Brooke s’échappe : elle pense voir Ray à travers la fenêtre et sort donc de la cabane pour aller le chercher et le ramener avec elle… Ce n’est pas gagné ça. Montana se retrouve finalement à devoir supporter les cauchemars de Xavier et à le rassurer en lui disant que plus personne ne va venir les aider… Super.

Ray ? C’est bien lui que voit Brooke, mais ça n’a aucun sens puisqu’il est décapité. Clairement, le délire de Satan va encore frapper là. En attendant, il faut supporter Brooke qui nous raconte une fois de plus son passé. J’aime bien l’actrice, mais ce genre de rôle est vraiment insupportable et avec une scène pareille, j’ai juste eu envie qu’elle se la ferme au plus vite. Du coup, la voir coucher avec Ray, ça m’arrangeait bien.

Je ne m’attendais en revanche pas à ce qu’elle trouve ensuite sa tête au congélateur. Qui a bien pu la mettre là ? Mr Jingles ? Pour Brooke, qui vient de vivre sa première fois sexuelle, c’est la douche froide, forcément. La pauvre ne comprend pas avec qui elle vient de coucher, mais Ray non plus ne comprend pas bien comment tout ça est possible. Hâte d’avoir une explication moi-même ! Brooke s’enfuit bien sûr et retourne auprès de Montana, maintenant seule dans la cabane.

Ouep. Xavier n’est plus avec elle parce que Donna est passée les voir à la cabane et a révélé qu’elle était celle qui avait libéré Mr Jingles. Elle n’avait pas trop le choix après son combat avec Montana et le fait qu’ils ont vu Rita.., seulement voilà, Xavier ne prend pas du tout bien le fait d’avoir face à lui celle qui est responsable de son détour par le four.

C’était super drôle à voir : Xavier ne lui reproche pas d’avoir failli mourir, mais de ne pas pouvoir faire de la télévision désormais et d’avoir l’obligation de faire sa carrière à la radio. Le look avant tout, hein. Bref, Donna s’enfuit après un rapide combat entre eux, le forçant à lui courir après pour se venger.

Cela nous laisse donc Brooke et Montana seules. Il est alors temps d’en arriver à la vengeance de Montana. Quelques coups dans la tronche de Brooke font du bien à nos nerfs. Montana est hyper bavarde et ne révèle pas immédiatement ses vraies intentions, torturant un peu Brooke. C’est une erreur, parce que Brooke parvient à trouver une arme pour la blesser et s’enfuir en courant à son tour. Décidément !

Brooke s’enfuit dans la cantine du camp, poursuivie par Montana qui finit par la retrouver dans un jumpscare sacrément rapide et bien fichu. Le combat peut donc se poursuivre entre elles pour le reste de la nuit…

Dans une autre cabane, Donna se met à l’abri de Xavier mais… elle retombe sur Mr Jingles, qui lui en veut de l’avoir amené au Camp Redwood. Sans elle, il n’aurait jamais tué personne, sauf qu’il a su la vérité trop tard cette fois. Il se retire les balles qu’il avait lui en accusant Donna de tout le mal qu’il a fait. Forcément.

On tourne en rond ? Oui ! Donna demande ainsi à mourir, mais il refuse de la tuer, préférant la laisser vivre dans sa souffrance et réserver son dernier meurtre à Margaret. C’est merveilleux. Pendant ce temps, Margaret et Chet s’en vont ensemble à la recherche de campeurs aperçus par Margaret. Ben voyons. Elle l’isole sur un lac, mais c’est clairement pour finir le travail de Mr Jingles. Evidemment. Chet est sûr d’être en sécurité avec elle, mais il comprend bien vite son erreur quand elle lui révèle toute l’histoire. Et bah. C’est violent comme scène, franchement.

Se prendre un pieu n’était pas suffisant pour Chet : il se fait assommer à moitié par Margaret qui lui coupe ensuite l’oreille. Il ne se laisse toutefois pas faire et un combat commence. Rapidement, il se retrouve à l’eau avec un boulet attaché au pied, mais toujours un grand désir de survie. Il se raccroche donc au bateau, ce qui permet à Margaret de lui arracher l’oreille avant de le couler définitivement. Ou pas… J’ai du mal à croire qu’il meure puisqu’il n’a pas eu son dernier souffle à l’écran.

De retour sur le rivage, Margaret tombe nez à nez avec Mr Jingles qui tente de l’étrangler une bonne fois pour toute. Malheureusement pour lui, il doit alors faire face à Xavier qui récupère un arc et parvient à le tuer. Oh ben merde. Il m’a bien fait rire avec ses quatre flèches et sa petite danse de la joie d’être venu à bout du meurtrier en série qui ne l’était pas tant que ça.

Il se précipite ensuite pour sauver Margaret qui en profite pour le tuer, évidemment. C’est tellement n’importe quoi ! Le pauvre ! J’adore cette saison qui gère à merveille tout ses rebondissements, c’est juste brillant comme scénario. Et cette fois, c’est bon, le soleil peut se lever sur le Camp Redwood. Un bus plein d’enfants peut donc arriver juste à temps pour voir Brooke prendre le dessus sur Montana et la tuer. Je suis tellement triste de la voir mourir comme ça… mais c’est une bonne chose qu’elle soit morte sur les lieux de la saison avec cette série.

En effet, si Brooke est arrêtée et que Margaret se fait une fois de plus passer pour une victime blâmant Brooke de tout ce qui est arrivé, il reste à régler l’intrigue de Ray. Celui-ci est bel et bien mort, et on nous le confirme lorsqu’une ambulancière veut prendre son pouls… Et qu’il n’en a pas. Elle l’emmène donc loin du camp Redwood vers l’hôpital, sauf que Ray ne peut plus quitter le périmètre du camp.

Il se retrouve ainsi fantôme bloqué à Redwood pour toujours, en compagnie de Jonas et de Montana, cette dernière n’hésitant pas à tuer un flic pour le fun maintenant qu’elle est un fantôme. Je la comprends, ma foi, elle peut être une déesse à Redwood, ça vaut le coup. Puis, elle est tellement drôle ! Par contre, c’est beaucoup moins fun de découvrir que Ramirez et Benjamin s’enfuient ensemble dans une voiture de police volée, direction Los Angeles.

Passer le reste de la saison à Redwood, pourquoi pas. Voir la saison partir vers d’autres horizons, je suis moins convaincu. C’est en tout cas un sacré premier arc de saison !

Saison 9

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.