American Horror Story – S09E08

Épisode 8 – Rest in Pieces – 14/20
Aïe, c’est encore un épisode de transition qui s’emmêle les pinceaux dans une entrelacs d’intrigues que les scénaristes ne parviennent plus à démêler de manière fluide comme plus tôt dans la saison. On touche une nouvelle fois au défaut de base de la série qui est de multiplier les intrigues secondaires sans raison et de dévier perpétuellement de sa course. Sur les saisons courtes et les épisodes courts comme ils font dorénavant, c’est mieux qu’en début de série… mais ça reste un défaut qui provoque l’ennui.

Saison 9


Spoilers

908.jpg

She can’t recognize you, you’re dead!

La veille d’Halloween et du festival, Donna et Brooke se font un déjeuner dans un diner où Brooke a droit à un rattrapage sur les années 80 et les films d’horreur, se terminant par la « final girl », celle qui survit aux films d’horreur pour tout raconter. Pour Donna, il s’agira soit de Margaret, soit de Brooke, mais pas d’elle-même, parce qu’elle est noire. Certes. Je pense que la série nous fera bien un délire de ce genre, mais elle va nous pondre un autre personnage pour ça.

D’ailleurs, ça tombe bien nos deux amies sont interrompues par une journaliste, Stacey, qui écrit un livre sur le massacre de Redwood. Ben oui, c’est bien pratique, tout de même. Celle-ci reconnaît bien évidemment Brooke, mais également Donna, comme elle le révèle plus tard. Son enquête sur Redwood fait qu’elle sait tout sur ce qu’il s’est passé là-bas… mais elle est tout de même surprise d’entendre Brooke lui révéler qu’elles font tout ça pour la vengeance parce que la seule vraie serial-killer de Redwood est Margaret Booth.

Cela n’a aucun sens, mais admettons. Brooke profite de l’opportunité de pouvoir tout raconter, parce qu’elle y voit aussi l’opportunité d’entrer discrètement à Redwood, dans sa voiture. Une fois sur place, Brooke raconte tout ce qu’elle peut et on découvre donc que Brooke n’a pas pu témoigner lors de son procès, ce qui explique un peu mieux pourquoi elle a été condamnée à mort… Mais bon, la police aurait pu enquêter un peu plus.

Brooke envisage en tout cas de tuer Stacey et le révèle à Donna. Elle n’était pas une tueuse avant, elle l’est désormais. Elle révèle à Stacey que Donna a joué son rôle dans l’interminable nuit du début de saison, avant de la menacer de mort pour de bon. Elle y était presque, mais Donna l’empêche finalement de tuer Stacey. Elle ne veut tuer que Margaret, parce que ça ne sert à rien selon elle de tuer Stacey, qui est innocente.

Après le générique, la saison continue de nous servir une belle bande-originale – j’ai oublié de parler du générique de Charmed il y a deux épisodes dis donc ! – et nous prépare le terrain pour un bel Halloween, avec Bruce qui arrive à Redwood pour se venger de Donna et Brooke qui auraient mieux fait de le tuer.

Il prend en stop un fantôme, alors qu’il a une femme dans le coffre. Même si ce n’est pas nécessaire, la série nous propose alors un flashback sur la manière dont Bruce a été sauvé par celle-ci. Le lendemain, il n’hésite donc pas à la tuer pour la remercier, après s’être moqué d’elle. Être gentil dans cette série, ça n’a jamais rien apporté.

La preuve est faite aussi avec Courtney, l’assistant de Margaret, qui se retrouve à devoir nettoyer le bus de la star internationale. Pas évident la vie… surtout quand le groupe répète comme si de rien n’était. Ben oui, ça vaut le coup de mourir au Camp Redwood après tout, je comprends ce qu’ils viennent tous y faire…

Ainsi, Benjamin débarque au beau milieu d’un solo de Ramirez qui vivait pourtant sa meilleure vie dans l’attente du festival. Le combat entre les deux tourne court quand Benjamin est finalement percuté par la voiture de Bruce. Oups. Benjamin meurt donc une nouvelle fois, l’occasion de nous révéler qu’à chaque mort, les fantômes oublient quelques souvenirs d’eux et peuvent perdre des parties de leur corps. Cela ne donne pas du tout envie quoi.

Bruce me confirme en tout cas que Ramirez s’appelle bien Richard, je ne m’étais donc pas trompé dans l’épisode 2. Youpi. Sans trop de surprise, les deux serial killers s’associent pour tuer Benjamin ensemble et ils sont aidés alors par Xavier, qui leur montre l’emplacement de la tombe de Benjamin. Bruce en a pour son argent, à voir un cadavre de Benjamin, et Xavier se faire tuer par Benjamin qui a l’air bien en vie. C’est sûr que les fantômes sont bizarres cette saison.

Le truc, c’est que la relation Benjamin/Ramirez ne me passionne pas tellement, surtout qu’ils sont bavards. Au moins en début de saison, on se battait sans parler. Là, ça papote, Ramirez menace le bébé de Benjamin, puis Benjamin se fait tuer par Margaret. Elle a besoin de tueurs et est contente de retrouver Ramirez qu’elle connaît évidemment.

Benjamin ? Il se réveille à la merci de tous les fantômes de ses victimes. Xavier, Ray, Montana et les figurants de la saison (désolé les gars) se retrouvent donc à le menacer… Ce qui pousse Benjamin à enfin révéler le passé de Montana et sa relation avec Ramirez. C’est vrai que personne n’en a parlé jusque-là, c’était marrant à voir. Par contre, ça m’a un peu blasé de voir Benjamin les supplier de le libérer pour pouvoir libérer son fils.

Les autres fantômes n’en ont rien à faire et s’amusent à le tuer, en boucle, parce que c’est rigolo de le voir souffrir et mourir lentement. Ah. C’est con, il avait un joli plan avec son suicide Benjamin, mais il tombe finalement dans le piège de sa mère qui savait parfaitement qu’il souffrirait davantage comme cela : ses victimes peuvent s’amuser avec lui, encore et encore.

En fin d’épisode, Benjamin est finalement tué par son propre frère qui sort de l’eau sous les yeux de Montana. Il se réveille alors au son de la voix de Bobby et de la bonne odeur d’un pique-nique préparé par sa mère. Cette dernière n’en a rien à faire de son petit-fils, et moi, je suis blasé. Benjamin était un bon personnage, mais son obsession de sauver son fils est redondante, en peu de temps. Et puis, comme toujours, il y a trop d’intrigues compilées dans la même saison. Benjamin obtient ici une sorte de happy end avec des réconciliations familiales, finissant avec sa mère et son frère.

Bon, bon, bon, next. Dans tout ça, j’en oublie les motivations de Margaret. Elles sont pourtant bonnes. Elle est frustrée de voir son mari retourner dès qu’il en a l’occasion coucher avec Montana qui l’attire toujours autant sans le moindre problème. C’est d’ailleurs Montana qui nous fait le résumé de la vie d’un fantôme dans cette saison : ils sont grosso modo en vie comme si de rien n’était, sauf qu’ils ne peuvent quitter Redwood et qu’ils ont envie d’être en vie. Mouais, ça va, franchement, mais ce n’est pas la meilleure idée des scénaristes de la série.

Le couple Trevor/Montana ne l’est pas non plus… Trevor propose à Montana de mourir à Redwood, de manière à pouvoir rester avec elle pour l’éternité. C’est mignon comme tout, mais Montana refuse qu’il fasse cela pour elle parce qu’il ne la connaît pas. Sans même lui parler de son improbable couple avec Xavier, elle réussit à le faire changer d’avis et nous balance un gros discours de féministe en lui révélant qu’elle est l’ex d’un serial killer et en lui reprochant sa réaction.

Il est amusant autant de l’entendre dire qu’elle est à son tour une serial-killer, puis se débarrasser de Trevor qui nous fait une jolie parodie de plein de films. Amusant, oui, mais parfaitement inutile et un peu long, aussi.

Margaret s’associe en tout cas avec un maximum de tueurs dans cet épisode pour révéler enfin son plan ultime, destiné à la rendre millionnaire au moins : elle compte tuer tous les artistes venant à son festival, pour pouvoir organiser un festival permanent du meilleur de la musique des années 80 à Redwood. C’est un plan solide, ma foi. Par contre, où est le cliffhanger au juste ? Ah, j’oubliais, Ramirez et Bruce tuent Stacey, aussi. L’épisode aurait manqué de meurtre, sinon.

Saison 9

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.