3% – S04E07

Épisode 7 – Sol – 17/20
Il y a de bonnes révélations finales, mais pas forcément la digestion de ce qu’il s’est passé avant, ni une conclusion parfaitement satisfaisante. On a à peu près tout ce qui a fait le succès – ou en tout cas la qualité – de la série à un moment ou un autre, mais je ne suis pas entièrement convaincu par ce volet final. Dommage que ce soit terminé, la série va réussir à me manquer.

> Saison 4


Spoilers

1h14 sans Michele ? Que reste-t-il à faire ? Comment tout reconstruire ? L’Autre rive débarque dans le village pauvre du Continent pour de jolies retrouvailles familiales. Marcella retrouve la nourrice et Mauricio (mais la nourrice se barre, parce qu’à quoi bon rester au service de Marcella), Denise retrouve sa mère, Natalia, Rafael, Elisa et Joana retrouvent l’air libre.

Ariel et les personnes de l’Autre rive sont accueillis en dieux dans l’Eglise de fortune du village, qui subi aussitôt un attentat. Inévitablement. La situation géopolitique est tendue et la merde bien répandue : c’est la Coquille qui s’attaque aux survivants de l’Autre rive. La guerre civile n’aura pas mis longtemps à éclater… c’est parti pour encore pire qu’avant, bienvenue dans les 100%.

Deux semaines plus tard, le Continent a pourtant repris ses habitudes de toujours, le processus en moins. André y débarque, toujours en vie, toujours entouré de gardes. On apprend que le bâtiment du Processus est détruit, mais que c’est là que le Continent souhaite voir rester les gens de l’Autre rive. Il va de soi qu’André ne se laisse pas faire comme ça, tue pour avoir accès à de l’eau et que le bordel est loin d’être terminé.

En deux semaines, personne ne semble avoir eu le temps de revenir dans le bâtiment du Processus pour savoir ce qui était arrivé à Michele. C’était pourtant évident. C’est Xavier qui finit par retrouver son corps, mais la production ne se fait même pas chier à payer Michele pour l’épisode (elle en aura rater deux sur cette courte saison tout de même). Son corps est brûlé par ses amis, en présence également du vieil homme de la Cause. Pauvre Micheleeee. Je ne m’attendais vraiment pas à sa mort. Déjà que Fernando, c’était violent.

Cette mort révolte en tout cas Xavier… Il n’hésite pas à en parler aux autres, et Rafael remarque alors que la situation est encore pire qu’avant, avec une guerre civile que personne ne peut contrôler. Ben oui, en même temps, c’était prévisible ça les gars. L’enterrement est alors attaqué par des gens du Continent à la recherche de tous ceux de l’Autre rive qu’ils peuvent tuer.

Rafael et Elisa sont ainsi dans la merde assez vite, alors que Natalia et Joana poursuivent une étrange piste auprès du vieillard de la Cause. Natalia veut en avoir le cœur net sur les origines de la Cause et l’interroge sur Tânia, qu’il a bien connu. Avant de mourir, elle a demandé à obtenir quelque chose appartenant à sa mère. Il n’avait aucune idée qu’elle était la fille du Couple fondateur, par contre.

Bon, tout ça nous fait une quête d’un étrange objet à aller chercher, franchement. Cela donne aussi un but à Natalia qui comprend que la Fondatrice était revenue voir sa fille, regrettant sa décision d’avoir voulu diviser le monde.

Malgré tout ce que j’imaginais, cet épisode nous réserve encore des flashbacks bien lointains. Il faut faire le tour de la mythologie de la série, et il nous reste après tout toutes les histoires autour de la Cause. Celle-ci gagnant en popularité, l’Autre rive a envisagé un test de processus pour prouver la perfection du processus.

L’Autre rive ? Le Couple fondateur a voulu créer ce test pour tester le Continent et prouver une nouvelle fois leur supériorité. Après, bien sûr, le but est aussi de revoir leur fille, qui est donc à l’origine de la Cause. Vitor, malade, voulait revoir sa fille une autre fois, alors que tous leurs amis de l’Autre rive s’amusaient à tuer les membres de la Cause. Sympa.

La mère est mal à l’aise de ce qu’elle fait subir à sa fille et, forcément, elle finit par se décider à retrouver Tânia, qui ne s’attendait clairement pas à voir sa mère sur le Continent. La réaction est assez violente, et elle finit par braquer sa mère. Celle-ci est venue avec une photo du père et lui annoncer regretter la création du Processus, mais honnêtement, c’est un peu tard pour ça.

Tânia décide donc de s’échapper, laissant sa mère en arrière. Elle ne pourra que le regretter, parce que sa mère finit par mourir entre deux feux, à cause de… la Cause. Tânia fait donc enterrer sa mère et la photo de son père – mourant – sans même la regarder, en plein milieu du village. En apprenant la mort de sa femme, Lais, Vitor se laisse mourir.

Le Couple fondateur est mort, et il est aussitôt décidé que le Couple fondateur doit devenir un mythe. Ils sont effacés des photos, parce que les gens sont faibles, alors un couple de gens, c’est non merci. Soit.

 

De longs flashbacks, donc, mais tout ça permet finalement une bonne chose : Natalia est persuadée que le peuple doit savoir que le Couple Fondateur avait des regrets pour apaiser la situation. Je n’arrive pas à me dire que c’est le dernier épisode. Les deux femmes décident de partir en quête de l’objet, tout en espérant une grande réunion à terme.

Pour l’instant, elles sont réunies avec des souris et un cadavre cela dit. Elles finissent par trouver l’espèce de clé usb sphérique qui projette en hologramme des photos du couple, une vidéo de Tania et des images du test. La déception est réelle pour Natalia qui pense que le Couple ne regrettait finalement rien, mais ce n’est pas exactement ce qu’il fallait pourtant retenir. Heureusement, elle a Joana avec elle. Je compte sur Joana, là, franchement.

Pour en revenir à Rafael, il décide finalement de se réfugier chez sa mère, parce que c’est la seule cachette à laquelle il pense encore. On a connu mieux. Elle n’est pas si heureuse de le revoir, mais elle ne veut pas pour autant qu’il reparte : pour elle, les enfants ne servent qu’à être abandonné ensuite. C’est triste… mais c’est aussi long. Rafael prend alors la décision d’aller chercher ses frères.

De son côté, Elisa est capturée et emmenée auprès d’André qui… lui demande un baise-main en gage de sa fidélité. Humph, j’ai un doute. En tant que médecin, elle est embauchée pour soigner les malades qu’André lui emmènera dans sa guerre pour récupérer le continent, alors que Xavier, lui, est embauché pour aller tuer André. Un job sur mesure par rapport à ses envies.

Gloria et Ariel sont autrement toujours à l’Eglise, le seul endroit sûr, à constater que le prêtre mène un mouvement de révolte qui attise aussi la guerre civile. Quant à Marcella, elle s’occupe de son petit-fils, que Gloria doit toujours penser mort, pendant un temps avant de l’abandonner le temps d’accomplir quelque chose. Quoi ? On ne le sait pas immédiatement, la série préférant s’embarquer dans sa guerre civile, parce que pourquoi pas.

Le tout se fait avec une jolie musique et un petit rap inattendu… qui aboutit à la chanson du générique. C’est soit une composition originale, soit l’origine du générique, ma foi. En tout cas, tout mène à un gros affrontement final et je n’ai pas encore eu l’occasion de souligner que Pedro faisait partie du camp d’André désormais. Soit. Le mec a passé 15 minutes dans les 3%, franchement.

Comme prévu, Joana débarque pile au moment où l’affrontement allait commencer, avec la boule hologramme de Lais. Elle déclare à tout le monde avoir un objet de la Fondatrice, enterré sur le Continent, avec son corps. C’est gênant. Elle a trouvé le test des Fondateurs et elle compte désormais le faire. Il n’y a que six candidats qui peuvent participer, et le choix est assez évident. Outre Joana, Xavier et Raphaël se présentent. Marcella débarque aussi de nulle part pour l’occasion, après une proposition de Veronica. Il faut dire que le gagnant pourra récupérer le contrôle du continent.

Et finalement, André n’a pas trop le choix de participer, poussé par son nouveau bras droit Pedro et par Elisa qui s’amuse de ses doutes. Il laisse également de derniers ordres à Pedro, et ça ne me dit rien qui vaille.

Bon, le nouveau Test peut commencer au moins, et c’est le dernier. Les règles sont aussi compliquées que simple, avec Marcella assez agile pour récupérer en première le test. Les choses vont assez vite, même si les scénaristes font monter le suspense. L’enchaînement est bon et comme d’habitude, on se prend la tête pour comprendre les règles et voir si on est capable de récupérer le continent.

Les tests sont géniaux, mais soyons honnêtes, ce ne serait pas intéressant à critiquer. En plus, j’étais à fond. Du coup, je me contenterais de dire que Xavier est éliminé bien rapidement, puis Veronica à cause de deux erreurs, puis Rafael, puis Marcella, parce que Rafael est assez malin pour aider Joana.

Tout le suspense monte à fond, mais finalement, c’est du 50/50 pour Joana qui a une chance incroyable et trouve la bonne réponse. Malin, André fait signe à Pedro de détruire l’objet du test. Et bim, il s’en sort et la situation géopolitique repart en vrille.

Joana perd donc sa chance de régner alors même qu’elle avait gagné et Pedro se prend un coude dans la tronche pour oser demander si André allait perdre, alors que c’est évident que si. Contre toute attente, c’est alors Gloria qui décide de l’ouvrir à l’Eglise et de faire réagir tout le monde sur les inégalités de leur société. En vain.

Xavier abandonne son idée fixe de tuer André, la nuit tombe et la fin de cet épisode n’arrivera donc jamais ? C’est long une heure dix. Cela permet une dernière scène mignonne pour Raphael et Joana, cela dit. Ils stressent toute la nuit que la guerre ne reparte… mais au petit matin le soleil se lève sur une ville qui a décidé de vivre en paix.

Tout le monde se rend, comme Joana l’avait demandé la veille, au bâtiment du processus, même Marcella qui s’amuse à éclater l’épaule de Joana (j’ai bien ri), même André qui fait le choix ironique de se suicider avec les 3% d’oxygène restants dans le sous-marin. Il retrouve ainsi Michele qui vient accueillir son frère dans la mort (ah bah chouette, ils ont fait revenir l’actrice quand même).

Tout le reste du casting se retrouve ainsi dans le centre du processus, à sourire et pleurer parce que c’est terminé, mais… je reste sur ma fim. Ca veut dire fin, en portugais.

EN BREF – La série fut vraiment une bonne surprise, avec une qualité meilleure à chaque saison, parce que je savais à quoi m’attendre et j’avais chaque fois un peu plus envie de découvrir comment l’histoire allait se développer. Pour le coup, je m’attendais toutefois à une fin différente, parce que cette dernière saison se termine légèrement en queue de poisson.

Ce n’est qu’un détail, vous me direz : le voyage était très bon, avec une saison finale qui fait la part belle à l’ensemble des personnages, et pas seulement à Michele. Un peu déçu des dernières scènes pour Marco et Gloria, qui ne se retrouvent pas, mais à part ça, c’était à la hauteur de la série… Et même plutôt couillu, je dois dire !

Une bonne conclusion qui nous fait nous souvenir de ce qu’on a aimé dans la série, avant de nous dire adieu ! Dommage… Encore une série qui se termine en 2020.

> Saison 4

2 commentaires sur « 3% – S04E07 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.