Fear the Walking Dead – S06E02

Épisode 2 – Welcome to the Club – 13/20
C’est un étrange épisode qui possédait pas mal de bonnes idées et avait du bon potentiel… mais ne parvenait pas à l’exploiter comme il faut. Grosso modo, on suit mes personnages préférés dans une journée pas bien passionnantes et la construction de certaines intrigues fait tellement de détours et une marche arrière que l’on fait du surplace pour pas grand-chose. Déçu… parce que j’en attendais beaucoup trop, tout simplement.

> Saison 6


Spoilers

We need to keep all our people safe, and there’s another way.

Je suis peut-être en vacances, mais j’ai quand même trop envie de savoir de quoi il va en retourner dans cette saison pour ne pas profiter de la nuit pour regarder cet épisode. Ce n’est pas sérieux ? Quimporte, je le fais quand même. Alicia, quoi ! L’épisode commence par de nouveaux inconnus qui se voient offrir une chance par Virginia.

Je sens que nous n’avons pas la même définition de chance… Et effectivement, on découvre rapidement que la chance qu’ils ont consiste à pouvoir se faire fusiller ou tenter de survivre face à une meute de zombies affamés. Bon, elle a la gentillesse de les armer, certes, mais ça craint quand même énormément. J’ai de la peine pour ces humains qui ne peuvent pas fuir et sont forcés de faire face à des zombies eux-mêmes coincés dans un hangar à la porte coulissante.

Les choses tournent finalement plus mal que prévues et le seul qui survit est celui qui précisément voulait fuir au plus vite face à cette épreuve de dingue. C’était bien drôle à voir, ma foi, surtout que le connard qui pensait avoir tous les pouvoirs se retrouve finalement aspiré sous la porte coulissante par les zombies. Franchement ? La scène est kiffante, même si on ne sait pas exactement de quoi il en retourne.

Après le générique, on retrouve ENFIN Victor et Alicia. Ils portent des masques, ce qui est plutôt rigolo en cette période, sachant que tout a été tourné avant… Ils sont apparemment de corvée, même si on ne sait pas bien en quoi consiste leur corvée pour le moment. Un homme – qui se définit comme un ranger – leur demande toutefois de déplacer tout ce qu’ils sont en train de faire parce qu’il veut profiter de son repas sans avoir à sentir les odeurs de merde.

Ouep, on comprend donc qu’ils sont occupés à jouer les chasses d’eau pour nos nouveaux ennemis. Ils déplacent donc des seaux de merde, et ça ne plaît pas tellement à Victor qui n’hésite pas à se rebeller face à ce ranger. Si ce dernier est motivé à l’idée de le tuer, il laisse rapidement tomber les choses quand une certaine Dakota – la fille de Virginia ? Elles se ressemblent – l’en empêche. On découvre au passage que le connard de ranger s’appelle Marcus.

Dakota ? Elle sympathise comme elle peut avec Alicia et Victor, qui sont emmenés évidemment vers Virginia, occupée à se faire couper les cheveux par notre increvable Daniel. Bien qu’increvable, il refuse finalement de parler à Alicia et Victor, préférant ne pas risquer d’ennui avec Virginia. Cette dernière a une jolie coupe de cheveux (non) et un très joli bureau où elle informe Alicia et Victor qu’elle va les replacer ailleurs qu’aux latrines, parce que tout de même, ils valent mieux que ça.

Mouais. Elle les abandonne volontairement avec Daniel, qui continue de refuser de les reconnaître. Ben ça alors, il est convaincant le vieux quand il joue les amnésiques. C’est gênant. En plus, soyons honnêtes… on se fait un peu chier dans ce début d’épisode. Cela m’emmerde d’autant plus que ‘adore Alicia et j’aime beaucoup Victor ! C’est horrible quand des personnages qu’on aime finissent dans des épisodes peu exceptionnels.

Bon. Qu’importe, vous me direz, il suffit de s’accrocher à l’épisode, où nos héros sont ramenés à la porte métallique coulissante. Leur rôle est donc de faire le ménage dans l’entrepôt où se trouvent de nouveaux zombies supplémentaires depuis la dernière fois. Forcément. Histoire de se mettre dans le bain, le duo découvre ce qui arrive aux gens qui fuient : ils se font tuer. Toutefois, avant de se mettre au ménage de l’entrepôt, ils retombent sur Charlie, puis sur Janis. Je n’ai plus aucun souvenir de qui est Janis, honnêtement.

Elle a tout de même les informations les plus essentielles pour Victor et Alicia : ils sont face à neuf rangers, ce qui permet à Victor d’envisager un plan d’évasion. Ce ne serait pas Victor sans ça, j’imagine… En attendant de faire le ménage dans l’entrepôt, Victor et Alicia peuvent interroger le prisonnier qui ne s’est pas fait tuer en début d’épisode et apprendre un peu ce qui les attend dans l’entrepôt.

Tout ça permet à Alicia de prendre conscience qu’ils ne font pas encore le poids face aux rangers de Virginia, contrairement à ce que pense Victor. Alors qu’ils se disputent sur la marche à suivre, Charlie finit par découvrir Dakota au fond du camion d’armes dans lequel ils sont. Il est alors révélé que Dakota a entendu leur conversation et qu’elle est… la sœur de Virginia.

Parfait, ça marche mieux que la fille, et le casting est très réussi puisque les actrices se ressemblent. Bien sûr, Dakota veut s’enfuir elle aussi, préférant échapper au contrôle de sa sœur et à Lawton. Si elle demande l’aide d’Alicia et Victor, c’est parce qu’elle a eu l’occasion de voir les fameuses vidéos… Décidément. Je n’étais pas convaincu par cette idée, mais elle hante tous les personnages cette saison, j’ai l’impression !

Dakota explique rapidement que dans l’entrepôt, il y a une arme que Virginia veut à tout prix trouver et dont ils pourraient se servir contre elle… Pour gagner la confiance de notre duo de héros, Dakota précise qu’elle vit avec Ginny et sait tout de sa sœur, y compris le deal qu’elle a passé avec Strand. Oups, Alicia n’était pas au courant : il a fait en sorte de pouvoir rester avec elle. C’est vrai que ça manquait d’une explication claire de pourquoi ils étaient ensemble.

Daniel lui explique donc qu’il veut se souvenir de qui il est et qu’Alicia l’aide à rester un humain respectable. Soit. Alicia accepte son explication… mais elle refuse de suivre son plan pour autant, préférant de loin se démerder pour exécuter ce que Virginia veut d’elle. On peut donc enfin en arriver à la grosse scène d’action de l’épisode.

Loin de se contenter du plan débile du début d’épisode, nos héros ouvrent donc l’entrepôt après avoir sécurisé les lieux en créant un passage plutôt sympathique les forçant à venir un à un à eux. J’ai beaucoup aimé voir ce plan se mettre en place… jusqu’à ce que Shanjay fasse de la merde et quitte son poste. Forcément, il fallait de la vraie action et on y arrive avec les zombies qui réussissent à s’échapper plus que prévu. Charlie n’arrive pas à fermer la porte des barrières de fortune mises en place, en plus. Elle est sauvée in extremis par Alicia… mais également par Dakota. On dirait vraiment qu’un ship se met en place entre les deux femmes, mais le problème c’est que Dakota est du coup repérée par des rangers.

Qu’importe : si Virginia est prévenue, les zombies finissent par s’échapper du passage prévu pour eux. Dakota parvient donc à échapper à la surveillance des rangers qui se font tuer par négligence. Eh, ça permet de récupérer facilement des armes ça… Enfin, facilement, ça reste à voir. Victor tente d’attirer les zombies à lui et Dakota en klaxonnant dans un van, mais c’est en vain. Sanjay, qui s’y planque, lui explique donc que les zombies préfèrent toujours de la chair fraiche.

Il aurait mieux fait de se taire : Victor prend la décision de sacrifier Sanjay, sans lui demander son avis. Il le blesse et l’envoie donc à bouffer aux zombies, sauvant au passage Janis, Alicia et Charlie qui étaient autrement dans la merde. Je suis bien dégoûté du sort réservé à Sanjay, franchement, c’est juste horrible comme développement. Victor est censé être un bon personnage et notre petit héros… fais chier, sérieux.

Sanjay meurt et grâce aux flingues que les filles récupèrent ainsi aux rangers, tous les zombies sont vite butés pour de bon. Reste alors à faire face à Virginia qui arrive, même si nos héros cherchent avant tout à trouver l’arme voulue par Virginia. Qu’est-ce que je la déteste celle-ci ! Finalement, il est révélé que Virginia et son sourire de merde veulent juste créer une armée à ses ordres. Evidemment. Victor en devient le leader naturel, puisqu’il a été capable de faire le ménage…

Avant ça, Charlie prend bien sûr la défense de Dakota, sans raison, lorsqu’aucune arme n’est là. Quel foutage de gueule. Bizarrement, l’épisode se termine alors non pas sur cette scène où Victor monte en grave et obtient une clé de Virginia, mais… sur une scène entre Daniel et Charlie. J’avais oublié qu’ils étaient si proches l’un de l’autre en théorie.

Il est confirmé que Daniel est bien amnésique quand il ne reconnaît pas Charlie et lui demande si elle est une amie d’Ofélia. Ah Ofé… je t’aimais bien. La scène ne sert pas à grand-chose apparemment, même si ça nous confirme l’amnésie de Daniel. Quant à Victor… il change du tout au tout dans cet épisode, encore une fois.

J’en ai marre de ce personnage girouette. À chaque fois, j’ai envie de l’aimer pour le bien qu’il fait, mais il finit toujours par faire de la merde. Après avoir tué Sanjay pour de mauvaises raisons, il se persuade donc qu’il n’aurait pas dû écouter Alicia. Maintenant qu’il a une clé de la ville, il récupère du pouvoir et il peut donc se démerder pour réaffecter les personnages autour de lui. Janis se retrouve donc à faire des lessives et Alicia… se fait dégager.

Il voulait rester avec elle pour être plus humain, mais être plus humain l’a conduit dans une impasse le forçant à tuer Sanjay. Par conséquent, il se débarrasse d’Alicia qui, comme toujours, nous sert une jolie scène bien interprétée où elle est clairement paniquée par la situation. Avant de l’abandonner en versant une larme, Victor lui offre tout de même la médaille donnée plus tôt par Daniel. Humph.

Victor peut ainsi finir l’épisode avec Daniel et lui souligner, en espagnol, qu’il envie son amnésie. Je n’arrive toujours pas à croire à cette amnésie, et c’est d’autant moins crédible en fin d’épisode où Dnaiel se remet à siffler et que quelqu’un lui répond en sifflant aussi, à distance. Le garde qui l’accompagne ne semble pas se rendre compte qu’on siffle également à proximité et baisse sa vigilance.

Il ne devrait pas… parce que ça permet à Morgan, hyper barbu désormais, de contacter Daniel, qui se souvient parfaitement de l’identité de son vieil ami. Bon… OK ? Etrange, cet épisode, franchement.

> Saison 6

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.