The Mandalorian – S02E07

Épisode 7 – The Believer – 18/20
Outre la musique et les scènes d’action toujours aussi bluffantes, cet épisode trouve mes bonnes grâces en développant plus que jamais certains personnages. Il est agréable de voir que les scénaristes mènent leur barque avec plus d’efficacité cette saison, se servant de tout ce qui a été introduit l’an dernier pour proposer de vrais bons épisodes. En revanche, tout un potentiel est sous-exploité… mais bon, on fait avec !

> Saison 2


Spoilers

I never saw your face.

Comme je m’en doutais, le résumé de l’épisode nous rappelle que le prisonnier que Mando cherchait à la fin de l’épisode précédent est évidemment un type déjà croisé en saison 1 – dans ce qui était leur meilleur épisode, je pense ? Une fois que c’est fait, l’épisode reprend sur une planète digne de la Terre de Wall-E qui est la planète où se trouve le prisonnier 34667.

Cara vient l’y chercher et je cherche encore l’intérêt d’avoir commencé cet épisode par un Android quand elle aurait pu être directement celle qui venait le chercher et puis basta. Admettons. Rapidement, il est révélé que Cara n’est pas seule sur cette planète. Mando est là lui aussi, ainsi que Fennec et Boba. C’était marrant à voir, surtout du côté de la réaction de Mayfeld.

J’aime bien l’idée de cet épisode, qui n’est pas sans me rappeler Firefly avec un groupe de hors-la-loi dans l’espace. Ils ne sont pas tous hors-la-loi, mais Cara explique à Mayfeld qu’elle a tordu quelques lois tout de même pour le libérer, ce qui en dit long. Elle en dit beaucoup trop. Et je ne sais pas si c’est parce que j’en ai appris plus sur l’actrice ou non, mais j’ai eu énormément de mal avec le personnage de Cara dans cet épisode.

En même temps, je lui préfère largement Fennec, inévitablement. On devrait lui donner bien plus de répliques à Ming-Na, mais j’ai l’habitude qu’elle soit silencieuse. BREF. L’épisode nous met rapidement en place l’intrigue avec Mayfeld qui a des informations sur l’Empire permettant à nos héros de mettre au point un plan plutôt efficace. Ils débarquent sur une planète où Mayfeld leur indique une base dans laquelle ils pourront accéder aux coordonnées de Gideon. Le seul problème, c’est qu’il faut s’infiltrer dans cette base où est transporté du rhydonium.

Une petite discussion plus tard, Mando décide d’accompagner Mayfeld pour le surveiller, et c’est sacrément simplifié par le fait que les conducteurs de camions de cette planète portent des masques. Mando peut ainsi en porter un et ne pas montrer son visage. Mayfeld aussi est censé en porter un une fois que Cara a mis KO les gardes, mais il est évident que ça poserait des problèmes de compréhension de qui est qui pour la suite de l’épisode.

Mayfeld retire donc son masque, et ça permet aussi de le voir s’inquiéter quand on lui rappelle à la radio qu’il a un chargement de rhydonium, une matière instable qui pourrait vite les faire exploser en cas de secousses sur sa route. Tout ce qu’ils croisent, cependant, ce sont des villageois peu heureux d’avoir des envahisseurs dans leur village. Je peux les comprendre, hein.

Oui, c’est plus simple de comprendre des villageois que le Mandalorian. D’ailleurs, Mayfeld le souligne lui aussi puisqu’il ne comprend pas trop pourquoi Mando accepte désormais de retirer son masque. Enfin, pourquoi, il le comprend bien : c’est pour sauver Grogu. La vraie question, c’est de savoir si le Mando n’est pas en train d’enfreindre ses règles maintenant qu’il est désespéré. Malheureusement, on n’aura pas trop de réponse car Mando n’a pas envie de lui parler, et parce qu’ils sont vite attaqués par des pirates.

La cargaison de rhydonium intéresse beaucoup les pirates qui ont pour but de la faire exploser de manière à handicaper les plans globaux de nos méchants. Bref, Mando et Mayfeld se retrouvent à combattre les pirates, alors même que les pirates sont grosso modo du bon côté sur ce coup-là. Equipé de son plus beau costume de Stormtrooper, Mando monte donc sur le toit du camion conduit par Mayfeld et se bat contre quelques pirates, utilisant un pistolet laser à proximité du rhydonium.

Ce n’est pas la meilleure des idées, mais il s’en sort. Il arrive à mettre à terre une première salve de pirates, puis une deuxième, puis une troisième. Comme toujours, les scènes d’action de la série sont vraiment sympathiques à regarder, même s’il y a quelques incohérences, de type détonateur qui sont plus lents quand ils mettent vraiment en danger le héros.

Après, difficile de s’en plaindre quand les pirates sont vraiment stupides : ils veulent absolument monter sur le camion et poser les détonateurs directement sur le rhydonium, mais en vrai, il suffirait de balancer le détonateur sur le camion puisque les secousses perturbent celui-ci. Enfin bon, qu’importe. Ce qui importe, c’est que la fin est problématique : le Mandalorian est dépassé par le nombre de pirates qui sont là.

Par chance, Mayfeld l’a assez rapproché de la base qu’ils souhaitaient rejoindre pour que des Stormtroopers débarquent et les sauvent. Super, des stormtroopers efficaces, ça change ! Une belle victoire pour eux, et ils y croient en plus. En tout cas, Mayfeld et Mando sont enfin dans la base où se trouvent les coordonnées qui permettront de retrouver Gideon, et donc Grogu.

Etonnamment, celui-ci ne manque pas trop. En revanche, Cara, Fennec et Boba Fett n’ont aucune utilité, c’est assez violent. L’autre truc violent, c’est que Mayfeld veut tout abandonner en cours de mission en cours de mission quand il se rend compte qu’il connaît l’un des commandants dans le réfectoire où sont les coordonnées. Mando n’a d’autres choix que de se lancer dans sa quête, même si ça signifie qu’il va devoir montrer son visage.

En effet, les coordonnées ne lui seront données qu’avec un scan facial. Malgré cette information qu’il a dès le départ, il décide de lancer le scanner avec son casque de Stormtrooper. Il attire beaucoup trop l’attention du fameux commandant qui décide aussitôt de l’interroger. Par chance, Mayfeld décide de sauver Mando ! Leur alliance est au moins aussi improbable que le fait de voir le visage de Mando, mais c’est pourtant bien ce qu’il se passe. Mando n’a d’autres choix que de montrer son visage, à la fois au commandant, mais aussi à Valin Hess, le commandant qui faisait peur à Mayfeld.

Le problème, c’est que ce commandant finit par titiller Mayfeld aussi. Celui-ci perd patience quand la mord de tous ses hommes importe peu au commandant, et il décide donc de tirer sur ce commandant, qui meurt sur le coup. Il grille aussi totalement leur couverture, là. Mando et Mayfeld se retrouvent ainsi à devoir se battre dans la cafétéria de cette base.

C’est assez intéressant comme scène, mais j’étais triste de voir Mando remettre son masque. L’acteur est bon franchement, c’est frustrant de ne pas pouvoir le voir jouer vraiment… Il n’y a pas à dire voir ses yeux aide tout de même à se faire une idée de ce qu’il pense et de qui il est. Il est prêt à aller très loin pour Grogu, et c’est chouette à voir dans cet épisode où l’absence de Grogu ne se fait pas trop sentir.

Mando et Mayfeld parviennent finalement à s’exfiltrer grâce à l’aide de Fennec et Cara en sniper – une scène où elles peuvent sympathiser – et grâce au vaisseau piloté par Boba Fett. Mayfeld en profite pour faire sauter la base de l’Empire en tirant sur le rhydonium une fois qu’il est suffisamment loin, et c’est un geste qui motive Cara à lui redonner sa liberté. Mando l’était probablement déjà puisque Mayfeld est celui qui lui fait remettre son casque en assurant qu’il n’a jamais vu son visage. Il l’a pourtant appelé Brown Eyes.

J’étais à peu près sûr que Mayfeld ne passerait pas l’épisode, surtout une fois que le visage de Mando était vu… Et pourtant, il survit donc et est même un homme libre en fin d’épisode. L’épisode se termine alors sur le Mandalorian envoyant un message de menaces à Moff Gideon maintenant qu’il sait où il est. Yihaa. A la semaine prochaine !

> Saison 2

2 commentaires sur « The Mandalorian – S02E07 »

  1. Voilà un épisode de The Mandalorian comme j’aime ! Qui ne fait pas du fan service sur les séries qu’on n’a jamais vues et qui s’occupe de sa propre histoire ! Avec en prime la tête de Pedro Pascal c’était tout bonus ! En revanche, je n’ai pas compris ta réflexion sur l’actrice qui joue Cara !

    J'aime

    1. Oui, j’ai bien aimé le fait que ça se concentre sur son intrigue, moi aussi !

      L’actrice qui joue Cara est anti-masque, pro-Trump, persuadée que l’élection était truquée, etc. Ses tweets sont un brin flippants 😦

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.