Home for Christmas – S01E06

Épisode 6 – The Final Christmas Countdown – 18/20
En six épisodes, la série a su imposer sa petite tradition : ce dernier épisode n’y déroge pas et me surprend à plusieurs reprises, en faisant vivre un tas de choses à l’héroïne, et à nous aussi. Le réveillon proposé est un brin excentrique, mais pour une fois, je m’attendais à une conclusion du genre. Ce cliffhanger, en revanche, je vous jure, ça devrait être interdit de faire un truc pareil !

> Saison 1


Spoilers

24 décembre ?! La série reprend quatre jours plus tard, et je suis déçu de voir que la série reprend si tard dans la chronologie. Pourquoi seuelemnt six épisodes ? Je sais que tout le monde a dû se poser la question, mais je rejoins tout le monde, et c’est comme ça.

Bon, le 24 décembre, Johanne a la drôle d’idée de faire ses courses. Ce ne sont pas des courses de Noël a priori, c’est étrange. Elle tombe sur son père, qui tente de s’expliquer, mais elle refuse d’avoir la moindre explication de sa part, le jugeant un peu trop vite à mon goût quand je pense vraiment que la mère n’est pas une sainte avec l’ex ministre là.

En rentrant chez elle, Johanne a le droit de voir qu’elle a un karma vraiment merdique, puisque Jorgunn a foutu le feu à la maison, et plus particulièrement aux cadeaux de Noël. Aha. A la fin de l’épisode précédent, Johanne avait bien dit que c’était une cause courante d’incendie en Norvège les bougeoirs de Noël… mais alors là, je suis KO tellement je ne m’y attendais pas malgré tout. J’aime vraiment bien trop cette série – et j’en tire la leçon qu’avoir tous mes cadeaux au même endroit, ce n’est pas une bonne idée du tout.

Bon, tous les cadeaux ont brûlé, et c’est clairement un mois de décembre naze pour Johanne. Deux de ses cadeaux sont encore sains et saufs, heureusement : le tricot qu’elle avait fait (mais quand, dans un tel mois ??) et sa boule de Noël. Quelle angoisse : elle doit refaire tous ses cadeaux en une journée, le jour de Noël. Elle appelle son frère à la rescousse.

Morty, c’est son nom, est super attachant dans cet épisode, et ça fait regretter de ne pas l’avoir vu avant. Il confie à sa sœur qu’il savait que son père trompait sa mère, et que sa mère trompe aussi son père. Ils ont un accord et doivent prendre une décision sur leur couple avant le Nouvel an. Ah ben sympa de prévenir. J’aime beaucoup le personnage de Morty, le plus jeune, qui a toutes les informations sur la famille, y compris le spa nudiste. Ca me fait tant rire !

Le frère et la sœur se rendent dans une librairie pour trouver de nouveaux cadeaux de Noël (mais pourquoi ne pas racheter les mêmes ?). Elle tombe sans surprise sur Stein. Je me doutais bien qu’il reviendrait dans ce dernier épisode, parce que c’est finalement le plus sain qu’il lui reste. Ils achètent le même livre, chacun le faisant pour sa maman.

C’est un point commun sympa et ils continuent d’avoir beaucoup en commun. L’arrivée de Morty dans leur conversation m’a fait beaucoup rire et j’avoue que je me suis attaché à Stein au cours de ces quelques épisodes. En un mois, il a eu l’occasion de séduire Johanne aussi, l’air de rien. Et ils n’ont jamais rien fait, mais il est encore là, c’est chouette.

Il doit toutefois rentrer chez lui, et Johanne doit continuer ses achats. Dans la rue, elle retombe sur Jorgunn complètement dépitée d’avoir flambé à la fois les cadeaux et son crédit de carte de bleu. Elle la réconforte comme elle peut, puis se rend à l’hôpital, où elle va encore avoir une journée lourde à supporter.

Les deux cadeaux que Jorgunn avait sauvé ? Ceux pour les patients de Johanne. Elle donne donc la boule à neige à sa fumeuse invétérée, lui demandant si elle regrette de ne pas avoir fait d’enfant. Elle lui répond justement que choisir d’être seule, ce n’est pas se sentir seule. J’aime beaucoup l’idée. Un petit miracle de Noël se produit alors : sa boss prend la décision de lui laisser sa soirée libre pour le réveillon.

Johanna en est toute contente, mais sa joie va être de courte durée. Henrick débarque en effet pour lui confier qu’il a des sentiments pour elle. Alors… La scène est super sympathique et je le trouve charmant comme tout avec son discours… mais… non. Je n’ai pas aimé le personnage dans sa première scène et je reste coincé là-dessus. De toute manière, ils sont interrompus par Sebastian qui fait une crise cardiaque.

C’était bien la peine de recevoir une couverture de la part de Johanne, dis donc ! Celle-ci ayant sa soirée, elle ne peut toutefois pas rester à l’hôpital, et on en restera là pour le moment sur cette intrigue. C’est déprimant, et ce n’est donc pas étonnant que Johanne finisse en larmes dans un couloir de l’hôpital où elle est réconfortée par Raul lui offrant des répliques de Love Actually. Ben ça alors.

Si le courant semble passer entre eux, ce n’est rien du tout par rapport au courant que Raul a avec… Jorgunn ! Incroyable, mais vrai ! Jorgunn et Raul ont directement un coup de foudre l’un pour l’autre, et c’est chouette à voir. Jorgunn ? Elle est là pour amener la robe de réveillon de Johanne. Ben dis donc.

Elle a tout prévu pour une nana qui devait bosser ce soir-là. Sa robe est magnifique, mais avant de la voir, il faut qu’elle se réconcilie avec son père. Elle le fait en lui apportant un générateur pour les décorations extérieures et des excuses pour lui, parce qu’elle a bien compris qu’elle s’était plantée.

Une fois que c’est fait, on peut enchaîner avec le réveillon tant attendu. Johanne annonce assez rapidement qu’elle a prévu de ramener du monde et que c’est une bonne chose de voir que sa mère a fait plein de bouffe. Si j’étais surpris de voir qu’elle ramenait Raul, surtout après une longue introduction sur le fait que cette personne lui avait changé la vie en lui faisant relativiser les choses (avec une réplique de film niais, rappelons-le !), c’est sans surprise qu’elle ramène également Jorgunn au réveillon.

J’aime bien l’idée, et ça me paraissait évident depuis plusieurs épisodes, dès qu’on a su que Jorgunn était seule à Noël. Par contre, j’ai été plus surpris de voir débarquer aussi la patiente de l’hôpital. Vraiment, elle ramène toute la ville au réveillon, c’est gros. Admettons, cela dit.

La porte sonne une nouvelle fois, et ça, ce n’était pas tellement prévu. Johanne se rend pour ouvrir la porte et tombe sur sa meilleure amie, qui lui apprend que son mari est au courant de sa coucherie avec Thomas, le barman. Elle a décidé de lui dire la veille de Noël, parce que c’est tout à fait le genre de choses qu’on fait quand on est marié avec des enfants, non ? Je ne m’y attendais pas du tout après cet épisode ayant passé sous silence ce cliffhanger pendant près de trente minutes.

Pour bien foutre une bonne ambiance à table, la meilleure amie annonce qu’elle a foiré avec son mari, et la mère avoue qu’elle n’est pas la seule à avoir foiré. Mais quelle angoisse ! Il faut ramener la bonne ambiance et ce n’est pas si facile à faire. Le groupe peut compter sur Jorgunn pour le faire avec un chant traditionnel de chez elle.

L’ambiance revient… et Mme Nergaard, la patiente de l’hôpital, la fait repartir aussitôt avec la lecture d’un conte triste. Mais mangez purée ! J’ai tellement faim pour eux à ce stade !! On enchaîne ensuite sur un petit montage du réveillon où tout le monde passe un beau réveillon. Johanne finit par offrir à ses parents une moufle pour deux.

C’est un joli moyen de tenter de les réconcilier. Raul ? Il fait le clown toute la soirée et finit par balancer des paillettes partout à table. Quelle angoisse ! J’espère qu’il fera le ménage. Toute la soirée se passe donc super bien… mais elle est interrompue par un coup de sonnette. Un autre invité ? Personne n’est au courant, pas même Johanne. Le mystère va demeurer complet, parce qu’elle ouvre la porte et est heureuse de voir qui se trouve derrière. Trop de possibilités dans ses amants : Stein, Jonas ou Henrick ? Ou sa collègue ? Ou quelqu’un d’autre, genre Thomas ? Mystère. Je ne vais pas trop parier, parce que la série m’a donné tort sur l’ensemble de la saison 1, je vais juste attendre la suite qui va mettre trop longtemps à arriver.

Non, vraiment, j’ai hâte de connaître la suite de cette série… et ça tombe bien, parce que je vais publier cet article un petit quart d’heure avant la diffusion de la saison 2. Je n’ai pas trop longtemps à attendre, ça me fait plaisir.

> Saison 1

EN BREF – C’est une belle surprise cette série. J’en avais peu entendu parler l’an dernier, un peu plus cette année, et je comprends qu’elle gagne peu à peu le cœur des sériephiles autour de moi. Je me suis laissé surprendre par les rebondissements de l’ensemble de la saison 1, je pense vraiment qu’il n’y en a pas un que j’ai vu débarquer à l’avance. C’est toujours un gage de qualité quand c’est comme ça !

Johanne est attachante, l’intrigue fait de beaux détours, mais elle réussit à captiver avec une écriture très réaliste. Il y a bien un épisode un peu en-dessous, mais tout le reste m’a conquis, tout simplement. Vite, Netflix, la saison 2 (et plus sérieusement : vite que cette journée se termine, j’ai tant d’épisodes de séries à voir aujourd’hui !).

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.