Younger – S07E05

Épisode 5 – The Last Unicorn – 17/20
Si une sous-intrigue fonctionne moins bien que le reste, l’épisode n’en reste pas moins hilarant. Cette série est l’une des dernières à réussir encore à me faire vraiment rire, je suis franchement triste que ce soit sa dernière saison. Force est de constater toutefois qu’on se dirige naturellement vers une conclusion de tout ça à laquelle j’ai hâte d’arriver malgré tout.

Spoilers

Quinn met le grappin sur Charles, mais ce qui dérange le plus Liza, c’est apparemment son livre.

Because I’m what ? – Undatable ?

Après quatre épisodes faciles à trouver la semaine dernière, il était frustrant de galérer autant sur cet épisode 5, mais j’ai fini par mettre la main dessus, forcément. Et le voir dans la foulée. On commence par une étrange scène où Clare nous apprend que Rob et elle ont rompu. Elle balance ça à Josh, comme si de rien n’était. Cela motive Kelsey et Lauren à lui proposer une virée entre filles, qui commence en un brunch pour parler ruptures difficiles (mais où est Liza ?) et se termine en une soirée hors-écran où Lauren tente de coucher avec Clare. Normal.

On enchaîne sur du meilleur heureusement, avec Lauren qui pète un câble devant son portable sans rien expliquer à personne. Elle se barre aussitôt chez Liza en obligeant Kelsey à lui ramener ses affaires au boulot et Maggie à lui ramener des bagels. Non, vraiment, Lauren m’a fait mourir de rire : elle montre ainsi à Liza que Quinn est désormais en couple avec Charles…

Et Liza a intérêt à s’y faire, parce que Quinn n’a pas l’intention de s’en cacher : elle est ainsi en couple dans la presse et en réunion à Empirical. Et en réunion, elle se comporte comme une adolescente avec Charles, à le toucher en permanence et à mettre mal à l’aise absolument tout le monde quand il est censé être question d’éditer son livre. Bien sûr, le livre ne plaît pas du tout à Liza qui a l’impression de voir des mensonges partout et s’inquiète de ce que ça pourrait donner pour la maison d’édition si c’était le cas.

Il n’est toutefois pas si simple pour Liza de le prouver, même si Charles lui laisse la possibilité de faire des recherches dessus après de rapides excuses sur la manière dont elle a découvert qu’il était en couple. La scène était marrante, mais Liza a beaucoup à gérer avec ce script à fact-checker.

C’est de toute manière le début d’un week-end où elle est censée se rendre à une soirée déguisée, alors elle laisse ça de côté un temps. Elle avait prévu des costumes de couple, mais se retrouve seule pour ça. Kelsey et Lauren la forcent toutefois à s’exposer dans sa robe année 20 devant Charles, histoire de lui faire comprendre ce qu’il perd. C’était plutôt marrant et j’aime toujours autant l’amitié entre Kelsey et Liza, qui est vraiment le moteur de la série. Le spin-off sur Kelsey ne verra probablement pas le jour maintenant qu’elle a obtenu un rôle dans How I met your father (oui, oui, une nouvelle version de How I met your mother, parfaitement), mais ce n’est peut-être pas si grave car peut-être que l’équilibre n’aurait pas été trouvé sans Liza.

En tout cas, la soirée s’avère finalement être un anniversaire de mariage, alors sa vision du mariage comme quelque chose de dépassé qui ne fonctionne peut-être pas ne fait pas franchement de Liza une invitée très fun avec qui discuter. Ainsi, Liza se retrouve seule sur la piste de danse pour un Charleston, et c’est beaucoup trop drôle à voir. L’actrice s’éclate comme jamais dans ce rôle, c’est une évidence. Elle devient la star de la soirée super rapidement… et se fait ainsi remarquer par un certain Vince. Divorcé depuis quelques années, il se pointe sans costume, apprend à Liza qu’il a suivi sa vie sur les réseaux sociaux et lui demande de lui apprendre quelques pas de danse.

C’est absolument dingue, j’adore les séries, c’est toujours si simple d’y croiser l’amour. Il suffit de se faire larguer, et hop, on rencontre quelqu’un. C’est quand même fou, mais ça marche bien dans cet épisode ; tout y est fluide.

De son côté, Maggie se voit proposer un rôle de professeur d’art, parce que cela fait des années que son art fonctionne à fond. Elle se rend ainsi à un vernissage où elle attire l’attention de son monde professionnel, mais aussi d’une femme hyper sexy et hyper intéressée par elle. Je ne la sens pas trop… Mais Maggie passe une très bonne nuit et s’en confie à Liza le lendemain. Elle, elle n’est pas si sûre de recontacter son Hot Dad et elle passe une bonne partie de son week-end à travailler.

Ben oui, elle veut fact-checker le livre de Quinn, elle contacte ainsi son ancien assistant, puis un prêtre, mais tout ça la mène à bien des impasses. En fait, tout son livre semble véridique, alors le samedi de Liza semble plus que merdique. La pauvre a heureusement une bonne nouvelle : Vince a envie qu’elle devienne son amie de dîner, histoire de continuer à partager quelques souvenirs de lycée.

Liza accepte ce rencard qui n’en est pas, surtout que Quinn continue d’être insupportable et de caser Charles dans chacune de ses conversations avec Liza. Oui, oui, elle provoque un tas de conversations hypocrites pour la féliciter sur son travail et parler de Charles. Pauvre Liza. Elle passe au moins un bon dîner pendant la soirée, à expliquer qu’elle a eu un divorce compliqué et qu’elle a mis du temps à arriver à un stade de sa vie où elle peut avoir à nouveau des surprises.

Pendant ce temps, Charles et Quinn passent un rencard – un vrai rencard, eux. Quinn y est tout l’opposé de Liza et a des problèmes franchement peu passionnants, du genre, se sentir seule entourée d’employés, quand Charles assure détester les surprises. Bon, au moins, les scénaristes n’y vont pas par quatre chemins pour enterrer la relation Charles/Liza. Et si tout se passe bien pour le rencard avec Quinn, on ne peut pas en dire autant de Liza et Vince.

En effet, Liza finit par éclater en sanglots incontrôlables puisqu’elle aime toujours Charles et qu’elle comprend que Vince veut juste la voir comme une sex-friend. C’est sa licorne, car elle est comme lui. Ah.

C’en est donc fini de ces deux-là et tant pis pour les souvenirs en commun du lycée. Liza doit donc se faire à l’idée de son célibat tout en voyant Charles et Quinn roucouler en permanence à Empirical. Pas simple, comme situation. Il n’y a pas grand-chose qu’elle puisse faire contre ça, cependant… Et elle termine l’épisode en fâcheuse posture quand une ancienne consultante communication de Quinn l’appelle pour lui annoncer qu’elle était en charge de souligner les défauts dans sa campagne politique.

Oh, jusqu’ici tout va bien… mais ce n’est pas aussi simple : un des plus gros défauts de Quinn aux yeux du public était de paraître trop froide et de ne pas être mariée. Le conseil qu’elle a alors reçu était de se marier avec un type beau, ayant un enfant tout ce qu’il y a de plus ordinaire, histoire de pouvoir vendre l’image de la parfaite famille. Charles, quoi. Mais venant de Liza, cette information ne paraîtra que comme de la jalousie ;

Oh, et sinon, vous vous souvenez quand j’ai souligné que le rencard de Maggie, je ne la sentais pas ? Enfin, rencard… Coup d’un soir, plutôt. Ben, j’avais évidemment raison sur ce coup-là : elle est la femme de sa nouvelle patronne, puisque Maggie accepte le job de prof, bien sûr. Voilà qui promet.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.