Deux épisodes inégaux du Caméléon (The Pretender, #07)

Caméléon (le) - Geek-ItSalut les sériephiles,

Autant être honnête avec vous, sans ma petite habitude de poster chaque semaine la critique de quelques épisodes, je n’aurais probablement rien vu du Caméléon cette semaine… Là, je me suis un peu forcé à y revenir – non pas parce que je n’avais pas envie de voir de nouveaux épisodes après la bonne fournée de la semaine dernière, mais parce que le temps me manquait. La rentrée a frappé malgré la distance, c’est tout.

Cela se voit sur le blog, je n’ai pas vu grand-chose, et sans les transports pour m’aider, en plus, c’était bien galère. Enfin bon, nous y voilà, j’ai quand même pris le temps de regarder deux épisodes ce soir. De toute manière, trois ça ne fonctionnait pas car ça ne m’en aurait laissé que deux pour la semaine prochaine. Bref, autant n’en avoir que deux cette semaine et s’éclater dans le train la semaine prochaine, non ?

S01E18 - Le grand plongeon - Le caméléon

Épisode 18 – Unhappy Landings – 14/20
C’est peut-être le contexte qui a joué, mais j’ai mis vraiment longtemps à entrer dans l’épisode cette semaine. Pourtant, il y avait de bons moments dedans. Cette fois-ci, Jarod est donc enquêteur, mais j’ai trouvé ça répétitif tout de même. Il est là pour se mettre à la place d’un type en fuite, histoire de le retrouver au plus vite, parce qu’il doit témoigner à un procès. Heureusement que Jarod est là, en tout cas, parce que le flic sur cette affaire a clairement une dent contre ce pauvre Eugene.

Une petite enquête rondement mené lui permet également de se rendre compte que les flics ripoux sont déjà légion dans les années 90. C’est merveilleux. Il gagne heureusement la confiance de la femme d’Eugene, ce qui lui suffit pour le retrouver… et pour accumuler les preuves contre les flics ripoux. Trop simple, honnêtement.

C’était moins simple par la suite quand Jarod s’est retrouvé dans un avion à deux doigts de se crasher, avec des flics ripoux et de bonnes idées de twist franchement. Par contre, l’ensemble avait un mauvais côté McGiver pour éviter que l’avion ne s’écrase et il y avait trop de simplicités et grosses ficelles dans le scénario.

De son côté, Miss Parker se sert de Broots pour enquêter sur la mort de sa mère et, bizarrement, elle lui dit. C’est très sympathique de les voir sympathiser à moitié, même si Miss Parker conserve son ascendant malgré tout. En tout cas, l’épisode nous permet de bien avancer sur cette intrigue : Miss Parker a une sœur, Dara, qui est morte. Décidément.

Dara a été confiée à l’adoption par la mère de Miss Parker, et elle avait un bracelet avec le même code étrange que celui donné par le frère de Sydney à ce dernier. C’est problématique. Et ça l’est d’autant plus quand Broots annonce à Miss Parker que tous les gens dans le dossier de sa mère sont morts au cours des six derniers mois d’étranges maladies.

Miss Parker n’est pas la seule à remonter des pistes, puisque Sydney en est arrivé à la conclusion que son frère n’était peut-être pas dans le coma par accident. C’est intéressant de le voir dépité et dépassé par les événements, parce qu’on nous révèle alors qu’il passe voir une psy. C’est inattendu… Et même s’il est au bord de la dépression, il retourne au Centre pour protéger Broots de son supérieur, Mr Raines. J’aime ce trio qui se forme, ça remonte clairement l’épisode. Bref, une fois de plus, je suis fan du Centre, pas de Jarod, désolé !

Les flashbacks étaient intéressants aussi dans cet épisode, nous ramenant dans le passé de Jarod pour nous montrer qu’il a croisé d’autres génies aussi quand il était enfant ; même s’il en était isolé. Et il a à peine vu le gamin qu’il décide d’en faire son ami. Ah, la solitude. Sydney finit par arranger la rencontre avec un certain Kyle… et ça aura forcément un rôle à jouer par la suite.

Le Cameleon L iNTEGRALE S1E19 FRENCH Part 02 - Dailymotion VideoÉpisode 19 – Jarod’s Honor – 18/20
L’épisode propose dès le départ un très bon twist dans la formule classique de la série : Jarod est envoyé par Sydney vers sa couverture de l’épisode, parce qu’il y trouvera peut-être des réponses sur son passé. C’est, je, quoi ? OK. Vraiment, ça part bien. Le problème, c’est que Sydney reçoit le mail, de la part de Jarod. Ah.

Cela semble vraiment nous mener vers un épisode qui va nous retourner le cerveau alors que, pour une fois, il est clair que Jarod sera le méchant de l’épisode : il prend la place d’un serial killer, rien que ça, et ça nous change aussi de ses rôles de gentil docteur ou flic, au moins. Le rôle du bad boy convient très, très, bien à l’acteur, franchement. On nous fait croire au passage qu’il tue des gens… mais il est très clair qu’il ne s’en prend qu’aux méchants, pas aux gentils. C’était amusant de les voir nous faire suivre cette fausse piste, tout en sachant qu’elle était fausse.

J’ai beaucoup aimé le suspense autour de cette enquête et les différents rebondissements qui fonctionnaient bien, notamment la manière dont Jarod sauve les victimes ou punit les méchants. En plus, l’enquête le menait aussi vers des dossiers dans lesquels il espérait retrouver une trace de son passé… en vain. Il retrouve tout de même le détective privé engagé par ses parents pour le retrouver il y a des années de ça, mais Sonny Herbert n’est pas très causant sur son lit de mort. C’était frustrant.

Bien sûr, Mr Raines est toujours là pour surveiller les faits et gestes de Broots, qui n’est pas des plus malins dans cet épisode, contactant Miss Parker sur la ligne qui est probablement sur écoute par Raines. Franchement. Ce n’est pas malin de sa part… Mais ça m’a fait rire. Quant à Miss Parker – elle galère avec ses sacs et avec la vie maintenant qu’elle essaie d’arrêter de fumer – et Sydney, ils se retrouvent dans un hôtel hébergeant une convention pour jumeaux.

C’est l’occasion d’avoir la certitude qu’ils sont amenés là pour une raison : Miss Parker trouve des cigarettes sur son oreiller, Sydney trouve d’anciennes patientes de son frère. Elles sont atroces ces jumelles, en plus, finissant chacune les phrases de l’autre. L’angoisse. Cela remue bien des choses en Sydney qui se souvient alors, en boucle, de l’accident de son frère, puis se met à lui parler – enfin, à parler à son souvenir. Dingue tous les points de Bingo Séries qu’il y a encore dans cet épisode !

L’épisode se termine sur Miss Parker qui reprend la clope, Sydney qui apprend que Raines n’est pas innocent dans ce qui est arrivé à son frère, qu’il avait menacé de mort, et surtout sur la révélation qu’Angelo est probablement celui ayant envoyé les mails à Sydney et Jarod. AH. On y revient enfin, ça devenait frustrant aussi de ne pas avoir de nouvelles de lui ! En tout cas, tout ça faisait un très bon épisode !

Et maintenant, à la semaine prochaine pour la fin de saison 1. A ce rythme-là, je vais vraiment finir la série avant 2022 ehe !

4 commentaires sur « Deux épisodes inégaux du Caméléon (The Pretender, #07) »

    1. Simplement introduit en tant qu’enfant avec qui Jarod est ami… Et encore, ils se sont croisés une fois, parlé une fois, ce n’est pas l’amitié du siècle 😂 mais je me doute qu’il aura son importance. Ils plantent beaucoup de graines, vivement la récolte 😂

      J'aime

      1. J’aime beaucoup tous ces petits bonshommes, Angelo, Kyle, le petit Jarod, Miss Parker, ils sont tellement choux ❤

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.