Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E11

Épisode 11 – Zoey’s Extraordinary Double Date – 18/20
Pfiou, juste quand je pensais qu’on allait avoir un répit de par l’absence de certains personnages, bam, la série frappe à nouveau : elle excelle pour faire passer d’une émotion à l’autre et pour être très maligne et perspicace dans l’évolution de ses personnages et des relations. C’est encore un bon épisode qui réussit à prendre par surprise grâce à l’intelligence émotionnelle proposée par la série, et c’est tant mieux. Je veux bien une saison 3. J’attends vraiment impatiemment les upfronts là…

Spoilers

Zoey a du travail à faire sur elle-même pour remettre sa vie en ordre, car son pouvoir a tout compliqué et est à ça de la mettre en dépression elle aussi.

Do you believe a word I’m saying?

Ces scénaristes sont fous et commencent l’épisode par Zoey dans la salle d’attente de son psy, découvrant que ce n’est pas si simple d’être une patiente d’un cabinet. La scène est excellente à voir, parce qu’on en arrive rapidement à une chanson de tous les patients pour exprimer leur anxiété, là où Zoey voudrait d’abord se concentrer sur elle-même.

Le fan de Glee en moi était content de retrouver Becca Tobin, même pour un petit rôle, et j’avoue que j’ai immédiatement espéré voir son rôle se développer. Elle joue la patiente un peu cassante de ce début d’épisode, il y a forcément de quoi la faire revenir plusieurs fois, surtout si Zoey entend ce que désire son cœur à chaque fois.

En attendant, la série se concentre surtout sur la session de psy de Zoey qui en trois heures a eu le temps de raconter toute sa vie. Le psy a donc l’occasion de souligner qu’elle semble s’en vouloir de négliger Simon et qu’il est donc temps pour elle de régler ça en se souciant davantage de lui. En revanche, ça convainc beaucoup trop notre héroïne à mon goût.

Zoey en fait donc beaucoup trop quand elle se rend au travail pour voir son compagnon – qui est aussi son employé. Bien sûr que Simon préfère rester discret et bien sûr que ça finit par stresser Simon de la voir autant sur son dos et dans l’exagération, inévitablement. Heureusement qu’ils sont censés rester discrets, d’ailleurs, parce qu’elle finit à moitié sur son bureau, tout de même.

Comme elle est au travail, on en revient aussi à la fameuse compétition entre Tobin et Mackenzie sur leur prototype de nouveau téléphone… et c’est finalement Leif qui remporte cette compétition, avec une proposition passée en douce auprès de Zoey : le Dronephone. C’est bien du Leif, ça. Zoey m’a fait rire aussi à vouloir être aussi grande que lui quand elle l’annonce.

Tobin et Mackenzie ne sont pas heureux du tout de voir que Leif a agi en traître sur ce coup-là, mais il est vrai que son dronephone est plutôt marrant malgré des effets spéciaux peu exceptionnels. L’avantage de leur énervement est que ça permet ENFIN d’en arriver au premier baiser entre Tobin et Mackenzie ; la haine commune entre eux pour la même personne les aidant à passer ce cap autour duquel ils tournaient depuis quelques épisodes.

En plus, comme Leif les fait rester travailler tout le week-end et qu’il en profite aussi pour squatter le bureau de Zoey, Tobin peut aller directement le remercier… et casser l’image de haine qu’il est censé avoir pour son meilleur ami en sautillant avec lui. Ils m’ont fait mourir de rire, et j’aurais aimé passer plus de temps sur cette intrigue avec eux.

De son côté, Maggie est confrontée par Deb sur ses soirées au Casino. Ben oui, c’est bien beau de noyer son deuil et son chagrin, mais ça ne peut pas se faire sans que Deb ne soit au courant, puisqu’elle connaît l’un des croupiers. J’ai trouvé ça super rassurant parce que je ne voulais pas voir Maggie sombrer totalement.

Malheureusement, Maggie est très amère envers Deb et l’envoie paître, finissant à nouveau seule au casino. Deb finit heureusement par passer voir Maggie le lendemain et tout s’arrange un peu trop simplement à mon goût quand elle explique qu’elle voulait juste dépenser la dernière paie offerte par l’architecte qui envisageait d’être son amant. Alors, d’accord, mais je ne suis pas super convaincu que ça suffise à stopper une addiction – parce qu’on nous dit qu’en fait, quand elle se rend au casino, Maggie n’arrête pas de gagner de l’argent… ce qui fait qu’elle est désormais richissime. Pour quelqu’un qui voulait se débarrasser de l’argent obtenu, c’est raté.

Cela me laisse perplexe, tout de même. Les addictions ne commencent-elles pas par ce genre d’immense gain ? Bien sûr, quand Zoey passe les voir, tout ça termine en duo sur l’argent et la richesse. C’était à mourir de rire de voir les deux actrices s’en donner à cœur joie dans cette chanson, et je vois bien que les scénaristes avaient cette idée en tête depuis le début.

De là à tout valider de cette intrigue, je ne sais pas quand même. De toute manière, peu importe : un tiers de l’argent ira à Miles, un tiers à la réparation du toit du garage et un tiers dans une croisière. Soit.

Pendant ce temps, tout va bien pour Max et Rose, qui vivent un super moment en couple lorsque MaxiMo cartonne dans la presse. En revanche, Rose est un personnage qui déborde d’idées et qui ne va pas tarder à déstabiliser Max et Zoey à plusieurs reprises. Tout commence lorsqu’elle a la bonne idée de proposer à Zoey et Simon qui mangent aussi à MaxiMo de participer à une course déguisée le lendemain, avant de revenir à MaxiMo pour un double rencard.

En parallèle, Mo a aussi rendez-vous le lendemain avec Perry et Brad, l’ex de ce dernier, pour le rencontrer. Mo va se retrouver avec les enfants et c’est la chose mature à faire… mais c’est loin d’être évident. Pourtant, il semble prendre ça plutôt bien Mo.

Le plateau avec les deux appartements de Mo et Zoey est tout de même assez génial, et l’épisode en profite totalement pour des plans très fluides – nous indiquant aussi qu’une chanson est sur le point de commencer. C’est au tour de Perry de se mettre à chanter sa crainte de voir Mo se rendre compte qu’il risque de le voir comme il était avant.

Zoey en profite aussitôt pour interrompre Perry avec une excuse bidon pour finalement chercher à comprendre ce qui dérange Perry dans la rencontre entre Brad et Mo. Il lui explique que les deux forts caractères risquent de poser problème, et Zoey propose son aide à Perry pour simplifier les choses. Super pour une nana qui est censée s’occuper d’elle et de son couple avant tout. Elle ne parviendra jamais à mettre de côté son don, et comme elle ne veut pas en parler à Simon, son couple ne pourra jamais fonctionner.

Pendant ce temps, Rose propose aussi à Simon un changement de vie radical, l’air de rien. Alors qu’ils se rendent chercher des costumes, elle propose à Max de monter un deuxième restaurant MaxiMo, mais à New-York, parce qu’une de ses amies serait prête à investir dedans. Evidemment que la bonne idée derrière ce restaurant donne envie d’une expansion… mais ça signifie un déménagement de l’autre côté du pays pour Max, ce n’est pas rien.

Il a besoin d’y réfléchir et ça le perturbe pour un moment, y compris quand il se rend finalement à la course déguisée. La course est beaucoup trop drôle, et pas seulement pour les costumes (Rose en Victoria Beckham et Zoey en électricité statique, c’est quelque chose quand même), mais aussi pour le « Don’t stop me now » qui s’ensuit pour montrer que, si, il y a des gens pour kiffer ce genre de journée, contrairement à ce que disait Zoey.

Max finit par confirmer qu’il fait ça surtout pour Rose quand Zoey lui explique qu’elle sait qu’il lui ment, puisqu’il n’a pas chanté avec les autres. Je pense surtout qu’il a la tête ailleurs après la proposition de Rose cela dit. Le début de la course était bien trop drôle aussi, et je suis déçu de ne pas l’avoir eu en entier, surtout qu’évidemment, Zoey tombe en cours de route et se fait mal à la cheville.

Cela ne l’empêche pas de se rendre au double rencard et Rose en profite aussitôt pour poser un milliard de questions à Simon, Zoey et Max, parce qu’il y a clairement un historique trouble super étrange. C’est clair que tout ça m’angoisse, Max et Zoey étaient en couple à peine quelques semaines avant, franchement.

Au comptoir, Perry présente au même moment Brad et Mo, dans une ambiance particulièrement glaciale. Ils ont beau être matures, c’est super étrange comme situation, inévitablement. Brad demande les pronoms de Mo et c’est déjà ça de pris, mais Perry demande discrètement l’aide de Zoey. L’avantage c’est que Zoey a un costume si naze que Brad et Mo peuvent immédiatement bien s’entendre en le critiquant.

Le problème, c’est que ça finit par trop bien fonctionner – Mo va clairement terminer beaucoup trop fan de Brad et ça pose un problème à Perry, on le voit bien. En fait, Perry se rend donc compte, grâce à Brad, que c’est lui qui a un problème, pas Mo ou Brad. Tout ça intervient lors d’une seconde intervention de Zoey, puisque Mo est forcé de travailler au bar, pour prendre la température. Brad souligne que Mo a un caractère finalement assez similaire au sien, et Perry n’est pas d’accord sans avoir pour autant de contre argument.

La crise est terrible à voir pour Perry qui finit par demander à Zoey de rester seul, pour réfléchir à tout ça. Dans le même genre, le double rencard de Max, Rose, Zoey et Simon vire à la catastrophe hyper rapidement quand Max se met à chanter qu’il est en New-York State of Mind. Alors que Zoey en fait beaucoup trop auprès de Simon, elle comprend qu’elle risque de perdre Max, et ça ne lui plaît du tout. Humph. Ecoutez, je ne sais plus. Je ne suis toujours pas fan du couple Zoey/Simon, mais j’aime beaucoup voir Max avancer avec Rose.

Il y a en plus un problème de livraison de nourriture à MaxiMo, alors Max n’a pas tellement le temps de parler de tout ça à Zoey, qui décide de s’en confier à son voisin. Seulement voilà, Mo est déjà au courant, il en parle à Zoey pour savoir ce qu’elle, elle en pense. Si elle ne répond pas tout de suite, tout ça se voit très visiblement ensuite quand elle retourne à sa table.

Déjà, elle continue d’en faire bien trop avec Simon, passant au massage alors qu’il n’a pas de nourriture. Le pauvre passe un super mauvais moment, parce que non seulement Zoey exagère tout, mais en plus, elle décide de poser un milliard de questions à Max sur son déménagement probable, pour le convaincre qu’il s’agit là d’une mauvaise idée. C’est gênant pour tout le monde, surtout que Max et Zoey en reviennent à leur dispute de couple principal, à savoir le reproche de Max sur Zoey qui ne sait pas rester à sa place et est trop « intuitive ».

Rose est clairement énervée de voir Zoey se comporter comme une ex – ce qu’elle est, en même temps – alors que Simon doit regretter d’avoir dit qu’ils étaient un livre ouvert quelques minutes plus tôt. Et bien sûr, Zoey peut raconter tout ça à son psy le lendemain. Il y a clairement de quoi faire, là. Le psy est excellent, en plus, parce qu’il permet à Zoey de voir que ce n’est pas tellement les sentiments qu’elle éprouve encore pour Max qui sont en cause, c’est sa crainte de le perdre comme elle a perdu Joan ou Mitch. C’est vrai que ça fait beaucoup d’un coup. Moi, j’ai relu mes notes, et je suis content, parce que c’est ce que j’avais écrit aussi : elle a peur de le perdre plus qu’elle n’a de sentiments pour lui.

Quand elle raconte tout ça à Simon, il ne peut pas la croire par contre. Il fait comme si, mais sans vraiment l’écouter tout raconter, et il se met sans surprise à chanter le contraire de ce qu’il dire. Elle ose interrompre sa chanson, et c’est franchement dommage, parce qu’elle partait bien. Je me demande comment tout ça finira pour cette saison… Il semblerait que Max soit sur le départ en tout cas : Zoey le retourne le voir pour s’excuser et on peut passer à un bon moment dépressif où Max prend conscience que ce n’est plus possible pour eux de continuer comme ils le font.

S’il assure à Zoey qu’il lui dira quand il prendra sa décision, il l’a déjà prise et elle le sait puisqu’il rechante New-York State of Mind. Dur.

L’épisode doit encore en revenir aussi à Mo et Perry, parce que ce dernier ne va toujours pas bien. Et le malaise est énorme, au point qu’il décide de parler de son anxiété à Mo. Il est anxieux par rapport à… son coming-out, en fait. Je ne m’y attendais pas du tout après l’introduction de ce personnage comme un papa ayant été en couple avec un mec pendant des années, mais l’idée est donc de nous dire qu’il n’est pas à l’aise avec le regard des gens.

Cela passait bien quand il était avec Brad, car Brad est moins… excessif que Mo. Je n’aime pas le mot excessif. Extravagant ? Bon. Brad est moins visiblement de la communauté LGBT. Bref, Perry n’est pas à l’aise d’être avec Mo en public, parce qu’il a peur du regard des gens. Mo a la bonne réaction en le remerciant pour ce partage d’émotion, mais on passe du fun de l’épisode à une scène particulièrement atroce où Mo peut clairement évoquer son propre coming-out et son chemin douloureux pour devenir ce qu’il est.

C’est quelque chose que la série n’a pas eu l’occasion de traiter – et je trouve ça bien d’ailleurs, ça change un peu – mais qu’il fallait bien aborder. Je crois que c’est l’une des premières fois que je vois ça abordé comme ça, en plus, par le prisme du nouveau partenaire qui est attiré mais n’assume pas en public. En tout cas, là, le couple va traverser une sacrée crise…

 

2 commentaires sur « Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E11 »

  1. La scène où Mo parle de ce qu’il était avant de faire son coming out et du chemin qu’il a parcouru depuis m’a beaucoup émue. En revanche, là, en lisant ton avis, j’ai un blanc, il est toujours avec Perry ou la gêne de ce dernier les a fait se séparer ? Je ne sais plus…
    Toujours pas fan du couple Simon/Zoey non plus (mais Simon a toujours de très chouettes chansons) et je la préfère avec Max mais j’ai le même dilemme que toi car Rose et Max vont très bien ensemble aussi. Argh !

    J'aime

    1. Idem, c’était terrible. La série nous laisse dans le flou. Cela ressemble fort à une rupture, mais les mots ne sont pas prononcés comme ça… Je pense que Perry va vouloir rester, mais il a un énorme travail à faire sur lui-même pour ça.

      Yep, les chansons de Simon sauvent le personnage, c’est clair !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.