9-1-1 – S04E11

Épisode 11 – First Responders – 17/20
Un épisode très sympathique cette semaine, avec une écriture intéressante qui permet aux intrigues d’avancer de manière fluide, tout en se concentrant sur des personnages secondaires que l’on apprend à mieux connaître. C’est tant mieux, car ça me fait les apprécier davantage ! En plus, comme toujours avec cette série, certaines scènes sont suffisamment marquantes pour qu’on se souvienne longtemps de l’épisode.

Spoilers

Depuis sa voiture, Sue est témoin de quelque chose qui la choque et va provoquer bien des remous pour tous les héros de la série.


Don’t even think about it, Buck.

Quel étrange titre d’épisode que celui-ci ! Et quel étrange début, en plus. On y voit un homme que l’on ne connaît pas faire ses courses et oublier d’acheter des fleurs pour sa femme, qu’on connaît très bien, elle, pour le coup. Il s’agit de Sue, la chef du centre d’appels que l’on suit depuis quatre saisons déjà. Et après sa réplique de la semaine dernière comme quoi elle est la mère de tout le centre, les scénaristes frappent directement un grand coup : elle se fait renverser par un chauffard sur le parking, hurlant à quelqu’un de s’arrêter.

Elle est clairement témoin de quelque chose, mais nous ne savons pas quoi, et elle fait beaucoup de peine à voir ensuite quand elle essaie d’indiquer aux pompiers qu’elle a une urgence pour eux. Heureusement, la garde du supermarché qui regarde l’accident sans pouvoir rien faire annonce à Buck que ce n’est pas un hasard, tout ça : elle a été percutée volontairement.

Cela n’a pas beaucoup de sens pour Buck, Josh et Maddie qui cherchent à comprendre comment il est possible d’avoir voulu s’en prendre à elle. En tout cas, en son absence, c’est à Josh de prendre la direction du centre d’appels, et bonjour l’angoisse. Il culpabilise en plus de l’accident de sa boss, parce qu’il était au téléphone avec elle juste avant l’accident. C’est dur pour lui de savoir qu’il était là sans être là pour elle.

En plus, il a une relation particulière avec Sue comme on le sait. Ce qu’on ne sait pas encore par contre, c’est qu’elle lui a sauvé la vie en 2006. En effet, alors qu’il commençait un nouveau job, Josh s’est retrouvé seul dans un immeuble possiblement en feu, au 32e étage. Personne n’a pensé à le prévenir de l’évacuation qu’il ne pouvait entendre et que l’on voit très peu en arrière-plan – il avait un casque, les gens ne le connaissent pas.

Et quand il appelle le 9-1-1, il tombe évidemment sur Sue, qui va lui venir en aide. Le problème, c’est qu’il n’est pas trop d’accord avec ses idées lorsqu’elle lui dit de monter vers le toit de l’immeuble. En même temps, le feu est juste en-dessous de lui. Il fait bien de descendre cependant, parce qu’il trouve une autre victime de l’incendie, une femme qui est inconsciente. Il peut lui sauver la vie grâce à Sue qui lui explique comment la prendre en charge.

Franchement, c’est un sacré héros ce Josh, parce qu’il a pris la femme sur son dos pendant cinq étages, histoire de s’éloigner des fumées. C’est une sacrée histoire, mais l’adrénaline fait faire des trucs de dingue après tout. Pour le coup, à sa place… Non, ben j’aurais suivi le conseil de Sue, franchement. Mais sinon… Mon dieu, je ne peux pas porter quelqu’un sur cinq étages, franchement !

Il s’en sort bien sûr en vie, la femme aussi, et Josh peut donc ensuite se rendre au centre d’appel pour remercier Sue de lui avoir sauvé la vie. Il est aussi en pleine crise existentielle et cherche à changer de job : il dactylographiait avant des conversations téléphoniques, finir dans un centre d’appel semble tout de même la chose logique à faire à présent. J’aime bien que la série prenne le temps de développer le personnage de Josh. Après tout, ce centre d’appel fait l’originalité de la série – on ne s’occupait jamais trop de ce genre d’endroits plus d’un épisode avant !

Dans le présent, Josh prend donc les commandes du centre d’appel et il s’en sort plutôt bien, avec l’aide de Maddie bien sûr. Cela ne l’empêche pas de gérer à fond ce qu’il fait, notamment lorsqu’il prend un appel compliqué : il s’agit d’une femme qui harcèle un homme devant chez lui. Quand Athena arrive sur place, elle découvre cependant que la femme a une bonne raison de le faire : elle soupçonne l’homme d’être responsable de la disparition de sa fille.

Comme trop souvent, c’est une situation qui n’est pas sans rappeler un épisode de Station 19 où une situation plus que similaire et bien plus marquante s’est déroulée. Ce n’est pas la première fois qu’ils nous font le coup. J’imagine qu’en plus de s’échanger des acteurs, ils s’échangent des scénaristes, et il serait bon de communiquer mieux sur les situations répétitives entre les séries.

En même temps, je dis ça, mais ça ne doit pas me détourner du vrai message à faire passer : comme la jeune femme qui a disparu, Tracie, est noire, personne ne semble se soucier d’elle au commissariat. Cela énerve énormément Athena qui se met aussitôt sur le cas avec un détective qu’elle entraîne là-dedans. Inévitablement. Elle en parle à l’occasion d’un petit apéro avec Hen, parce que ça la remue énormément d’avoir cette affaire en cours alors même que, pendant ce temps, May cherche à prendre son indépendance. L’idée lui vient en début d’épisode et semble sortir de nulle part, puisque ça ne fait que quelques mois qu’elle a un job, mais bon, admettons.

De son côté, Buck retrouve son ex, la journaliste dont il est vraiment temps que je me souvienne du nom, pour lui parler de ce qui est arrivé à Sue. Il espère lui vendre un sujet autour de Sue, présente depuis 1984 à la création du centre d’appel. Sue est un sacré personnage après tout, alors il y a de quoi faire un reportage sur elle.

Cela intrigue la journaliste qui se rend donc sur le parking après avoir fait un sujet sur Sue, histoire de voir la vidéo de surveillance de l’accident de Sue. Elle découvre à son tour que ce n’est pas un accident, et quand elle se rend compte qu’il y a des poubelles juste à l’endroit où était la voiture avant de démarrer, elle propose à Buck d’aller fouiller pour savoir ce qu’il en est.

Pas de bol pour eux, Athena et le détective arrivent pile à ce moment-là, parce que leur enquête sur Tracie et sa disparition a bien avancé. Ils ont ainsi compris qu’après une soirée au poker – vendue par sa collègue – Tracie a été droguée par un homme qui l’a ensuite escortée en-dehors du casino. C’est là que Sue a pu voir l’homme jeter ses papiers d’identité dans les bennes à côté du supermarché. Athena remonte donc cette piste et ça permet d’avoir beaucoup d’informations d’un coup, grâce à Buck qui prend conscience que le « nine-one-one » murmurée par Sue était peut-être « nine-one-walt », comme une plaque d’immatriculation.

Bon, c’est gros, mais ça fonctionne et ça permet le lancement d’une alerte qui permet de retrouver rapidement la voiture, puis Tracie, droguée et abandonnée dans un containeur. Tout ça n’est pas terminé pour autant, loin de là : les pompiers doivent venir la secourir alors que les flics sont en train de quadriller le secteur pour retrouver le kidnappeur.

Se faisant, il s’éloigne un peu trop de l’endroit où est Tracie et, franchement, ils auraient dû s’en rendre compte bien plus vite que ça. La série nous montre un Josh débordé par le fait que personne ne lui donne sa localisation exacte, quand c’est la première information-clé à donner lors d’une urgence. Il galère donc, fait des maths dans sa tête et explose le budget effets spéciaux numériques de manière plus inhabituelle que d’habitude, mais il comprend heureusement que nos pompiers sont en danger.

Grâce à ça, il sauve in extremis la vie de Bobby et permet l’arrestation de l’homme. Pfiou. Tout ça ne nous dit pas pour autant comment va Sue : tout le monde s’inquiète pour elle dans l’épisode, même la journaliste qui ne la connaît pas ! Il faut dire qu’une fois à l’hôpital, elle doit subir une opération d’urgence… mais finalement elle s’en tire intacte.

Après tout ça, Athena pose ses conditions au déménagement de sa fille, lui balançant beaucoup trop d’ordres alors que Sue peut revenir au travail auprès de tous ses enfants, comme elle les appelle, avec simplement une canne. C’est beaucoup trop rapide, mais ça permet une jolie séquence émotions pour tout le monde quand on lui souhaite la bienvenue.

Et hop, la série peut continuer comme si de rien n’était – comme d’habitude. Moi, j’en retiens que Bobby manque carrément de tact quand il annonce à May l’accident de sa boss, mais aussi que Buck et sa journaliste passent tout leur temps ensemble désormais. Ils finissent l’épisode autour d’une bouteille de champagne pour célébrer la justice et le sauvetage de Tracie et Sue.

> Saison 4

 

2 commentaires sur « 9-1-1 – S04E11 »

  1. J’ai beaucoup aimé cet épisode et qu’il se concentre sur ces deux personnages que j’aime beaucoup (surtout Josh que je trouve attachant). J’avais oublié que Buck et la journaliste (pas retenu son nom non plus) étaient séparés, je pensais qu’ils étaient encore ensemble.

    J'aime

    1. Buck et la journaliste ne se sont pas remis ensemble officiellement, du coup, je n’arrive pas à savoir quelle relation ils ont officiellement lol

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.