Fear the Walking Dead – S06E12

Épisode 12 – In Dreams – 16/20
J’y ai vraiment mis de la mauvaise foi au début et ça se sent dans la critique, mais encore une fois, la série parvient à me faire tomber dans son piège cette semaine. Je n’aime pas spécialement la construction de cet épisode, mais le message que ça fait passer et les intentions des scénaristes sont parfaitement clairs et efficaces pour mener à une fin d’épisode que je n’oublierai pas.

Spoilers

Grace se réveille, apparemment amnésique, au milieu d’une jolie forêt rose.

She was in labor when we left.

Bon, j’ai parié dans mon article du jour sur un article de qualité très inférieure après une excellente reprise et je dois dire que la première scène de l’épisode ne me rassure pas tellement avec un filtre et des arbres roses absolument partout autour d’une Grace endormie. Evidemment.

Elle manque de se faire tuer par un zombie, mais est sauvée in extremis par une jeune femme qui dit se nommer Athena, comme la déesse grecque. On note rapidement que Grace n’est plus enceinte, même si elle continue de marcher comme une femme enceinte et que la série est partie dans un délire de filtre et d’abus de rose un peu partout, exactement comme sur mon blog en ce moment, hein.

Bien sûr, il est évident que Grace n’est pas vraiment en danger dans cet épisode : elle est simplement en train de rêver, comme le révèle le titre de l’épisode qui n’est pas qu’une simple référence à une chanson, cassant tout ce que nous sommes en train de regarder. Bon, en revanche, vraiment, il est évident que ma prophétie auto-réalisatrice va bien se concrétiser : cet épisode va être chiant à regarder.

Grace est débile à ne pas comprendre qu’elle est la mère d’Athena, quand c’est évident très rapidement que c’est le cas : la petite lui dit qu’elle vit depuis seize ans à la communauté établie par Morgan quelques mois plus tôt. Nous voilà donc seize ans plus tard, et la série en profite pour nous établir un très joli futur pour tous les personnages.

Alicia est donc retournée au stade brûlé par sa mère pour créer sa propre communauté avec Luciana et Wes, Al est partie à la recherche d’Isabelle sans donner la moindre nouvelle, et les autres sont encore là. Dwight a deux enfants de sa Sherry (jeu de mots ô combien original), Daniel et Victor sont devenus amis et il n’y a que Morgan qui paraît ridicule avec sa barbe de père Noël.

Tout ça est bien gentil, mais le docteur Dorie, aka June, ne voit pas de concussion quand elle examine Grace, alors c’est très étrange comme épisode. Finalement, il est rapidement révélé qu’il y a quelque chose à deviner sur le présent au milieu de tout ça, parce qu’on a quelques flashs de l’hôpital où Grace était censée se rendre – à moins que ce soit autre chose ?

Cela sent vraiment mauvais, en tout cas, car il y a des zombies dans le tas, et rapidement, on en arrive à une voiture « The end is the beginning » dont Morgan se souvient. Il n’en faut pas plus pour que la voiture explose et qu’on comprenne qu’elle a probablement subi un traumatisme, ou une explosion, ou allons savoir.

Grace est en train de rêver de toute manière, et elle se retrouve prise dans une sorte de boucle temporelle pas exceptionnelle où Athena tue toujours le même zombie en essayant d’attirer sa mère vers le mur. Celle-ci comprend alors qu’elle est inconsciente après un attentat à la voiture piégée – et bien sûr, la série ne met pas longtemps à nous révéler que c’est le cas. Dans notre présent, Morgan essaie de réveiller Grace, parce qu’ils sont entourés par les zombies et parce qu’il faut bien qu’elle accouche. C’est plus simple si elle est réveillée tout de même.

Evidemment. L’épisode est long à nous montrer Grace comprendre tout ce qui arrive, mais je dois dire que j’ai fini par accrocher à tout ce qui arrivait. C’est chiant d’avoir tout un épisode se centrant uniquement sur ce personnage, évidemment, surtout dans un rêve, mais ça marche bien parce que la grossesse de Grace a été un point de suspense très important de tout ce début de saison.

Voilà donc qu’elle est en plein travail et inconsciente dans une écurie entourée de zombies et où Riley, le méchant de l’épisode précédent, ne met pas longtemps à débarquer aussi. Morgan communique avec June par radio avant leur arrivée, et ce n’était peut-être pas très malin de le faire. Il se retrouve forcé de déplacer Grace dans une brouette pour échapper à quelques balles tirées par Riley et ses hommes.

Cette partie de l’épisode fonctionnait étrangement bien, alors que dans son rêve, Grace entend en partie ce qui arrive dans la réalité. Elle peut notamment le faire grâce au lecteur et aux écouteurs de sa fille, qui est encore plus conne qu’elle à ne pas savoir ou comprendre que c’est sa mère. Franchement, ce n’est pas bien compliqué à comprendre, non ?

Bon, il faut toutefois que l’épisode avance, alors quand Morgan retire les écouteurs de Grace, Grace n’entend plus trop la réalité dans son rêve. Elle se présente toutefois à sa fille et s’arrange pour qu’elle la conduise à une intersection où elle pourra à nouveau appeler Morgan et peut-être lui parler. Soit. Le chemin à faire est long et semé d’embûches.

Elle parvient toutefois à le faire, tuant un Riley imaginaire au passage avant de monter sur un cheval blanc arrivant comme par magie quand elle en a besoin. C’est pratique les rêves. Cela permet aussi de rendre plus intéressant les monologues habituels des personnages : Grace raconte à Athena son passé et l’identité de son père, Matthew, de manière plus cool que ce qu’on a d’habitude.

Dans ce rêve, Grace finit par arriver dans les mêmes écuries que celles où elle est censée être dans le présent, et on a toujours ces jolies feuilles roses oniriques. Je trouve ça cool car l’esthétique de l’épisode est vraiment sublime. Par contre, ça sent mauvais pour Grace – on sent la mort qui se pointe encore pour elle. Je veux dire, on a vu sa tombe dans ce futur et, après tout, elle a aussi eu droit à sa dose de radiation avant qu’on ne la rencontre.

L’avantage de cet épisode est alors d’avoir une vraie scène émotionnelle entre elle et Athena, qui aurait été moins facile à écrire si elle avait dû interagir avec un bébé. Cela passe bien, avant d’en arriver à une scène d’action peu utile dans un monde rêvé contre un Riley zombifié. Je me dis juste, face à cette scène, qu’Athena me manquera quand elle ne sera plus dans la série.

Dans la réalité, on en arrive aussi à une confrontation entre Morgan et Riley. Le but de ce dernier est de récupérer la clé que possède Morgan. Allons bon. Je ne vois pas pourquoi Morgan s’obstine tant que ça pour une clé qui n’ouvre rien de concret à ses yeux. C’est le symbole de la paix aux yeux de Morgan, m’enfin, quand même.

Morgan parvient à planter Riley, laisser inconscient ou mort ses hommes, et tout semble bien finir pendant un instant… mais Grace s’écroule morte dans son rêve alors qu’elle arrête de respirer dans la réalité. Dans le rêve, c’est un vieux Morgan qui réapparaît et sauve Athena, avant d’emmener Grace vers une jolie porte blanche. Dans la réalité, Morgan fait ce qu’il peut pour que Grace survive… mais son massage cardiaque ne marche du tout.

Oh. L’épisode est bien triste sur ce coup-là, mais ce n’est pas évident de survivre à un accouchement en pleine apocalypse zombie. Grace y arrive pourtant, se réveillant brutalement et sans la moindre crédibilité dans la réalité lorsqu’elle passe les portes blanches des écuries, l’amenant vers la réalité. C’est à une Grace totalement désillusionnée que Morgan peut ainsi parler.

Mourante, toujours, et en plein travail, toujours, elle explique à Morgan qu’elle aura une petite fille, Athena, et que le futur sera beau, comme dans son rêve. Moui. Elle se réveille assez pour avoir le temps de parler et d’enregistrer une cassette pour son gosse, mais aussi de se faire jeter dans du foin par Morgan qui cherche à la protéger d’une nouvelle attaque de Riley.

Celui-ci débarque en voiture dans l’écurie et manque de les percuter, mais ils s’en sortent en vie tous les deux. Morgan est tout de même forcé de lui donner la fameuse clé qu’il convoitait tant que ça et Grace comprend soudainement qu’Athena (pff encore un A majuscule dans la série, c’est abusé après Alicia et Althea) lui a indiqué, dans son rêve, que la clé était une manière d’avoir la paix. Elle supplie Morgan de donner la clé et d’avoir la foi, parce qu’elle sait que tout ira bien.

Sa fille lui a dit, par conséquent, Riley ne peut que perdre. Eh, c’est bien, elle est convaincue par ce qu’elle dit. Elle peut ensuite accoucher en musique dans une scène jolie comme tout, nous réduisant les douleurs de l’accouchement. J’aurais aimé rire un coup en apprenant qu’elle accouchait d’un petit garçon, mais la vérité, c’est que les scénaristes sont bien plus tordus que ça. Ils lui font accoucher d’une petite fille morte-née.

Et on ne peut que se retrouver en plein deuil d’un personnage qui avait l’air très cool. Pauvre Grace. Elle a une vie terrible, quand même, entre Matthew, les radiations et cet accouchement super triste. Elle arrive malgré tout à rire de tout ça, parce que ce n’était qu’un rêve… Oui, d’accord, mais bon. Cette fin d’épisode sera marquante, parce qu’il n’y a pas pire que cette situation pour une maman. Je veux dire, cette grossesse a duré plus de neuf mois pour nous, en plus, alors on a vraiment eu l’occasion de la sentir.

On s’est imaginé un bébé, on s’est imaginé un joli futur… et on n’aura rien de ça. La série a toutefois juste raté un truc, qui nous aurait tous détruit encore plus : le bébé ne s’est pas zombifié tout de suite. M’enfin, à part ça… Quelle horreur cette fin d’épisode. Il n’y a pas de mots face à la mort d’un bébé, de toute manière.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.