Loki – S01E03

Épisode 3 – Lamentis – 19/20 
Les bavardages de la série continuent bien sûr dans cet épisode, mais cette fois-ci, Loki a en effet un interlocuteur à la hauteur pour que ce soit pleinement prenant. L’épisode n’est qu’un énorme détour qui prend son temps – et le nôtre avec – mais il possède les meilleures scènes d’action de la saison pour le moment, énormément d’humour et de vraies avancées dans la réflexion. Et puis, il est très LGBT sans en faire tout un foin pour autant ; et c’est parfait comme ça ! 

Spoilers 

Loki apprend à connaître la grande méchante de la saison, qui ne l’est pas tant que ça. 

Love is an imaginary dagger. 

Le début de l’épisode nous emmène ailleurs et je sens que ça va devenir une habitude. C’est super bien fait, cela dit, parce que nous sommes en fait dans la torture mentale subie par C-20 lors de l’épisode 2. Elle était avec notre variant Loki, piégée dans son esprit à croire qu’elle était sa meilleure amie. Et c’est ainsi qu’elle a fini par donner l’information capitale de l’emplacement des Time-Keepers. 

C’est un chouilla gênant, parce que la méchante a aussitôt pour but de se rendre à la TVA pour les trouver. Elle découvre au passage que ses pouvoirs n’y fonctionnent pas et n’hésite pas à désintégrer quelques gardes (les pauvres !), avant d’être stoppée par Loki qui n’apprécie pas trop ce nouveau personnage qui se fait passer pour lui. 

Un combat se produit rapidement entre eux, mais ils sont interrompus par la juge qui pousse Loki à les téléporter hors de sa portée. Le problème, c’est que les deux personnages se détestent toujours quand ils atterrissent ensemble sur Lamentis-1, une lune sur le point d’être détruite par sa planète. Cela mène enfin à une bonne scène d’action dans la série, même si ça ne laisse pas beaucoup de chance de survie aux personnages, en théorie. 

En pratique, ce sont les héros et les interactions entre eux sont géniales. On découvre ainsi que le Variant Loki déteste cet autre Loki. Elle a décidé de se faire appeler Sylvie désormais, et c’est juste génial pour la représentation de se dire qu’un variant de Loki a décidé de devenir femme au beau milieu d’un plan machiavélique visant à détruire le Temps – parce que c’est comme ça que je comprends tout ça, on l’a appelé “un Loki” pendant tout l’épisode 2, et ce n’est pas pour rien. Reste à savoir pourquoi elle déteste tant la timeline sacrée.  

Pour le savoir, il faut être patient cela dit, surtout que les personnages ont autre chose à faire, clairement : ils sont coincés sur Lamentis avec un timepad incapable de les faire voyager dans le temps, faute de batterie. C’est pire qu’un téléphone portable, tout ça. Cela dit, ça fonctionne plutôt pas mal pour l’épisode d’avoir le duo qui se met en quête d’une source d’énergie et est forcé de travailler ensemble. 

Oh, on sent bien que la saison se gagne du temps et que tout cet épisode aurait pu représenter à peine cinq minutes d’un film, mais ce qui est fun, c’est que ça permet de voir la série développer vraiment sa mythologie avec Lamentis. Bon, Loki et Sylvie s’inquiètent de ne trouver personne à proximité, mais quand ils tombent enfin sur une femme, ils apprennent – avec pas mal d’humour – qu’un train leur permettra de s’échapper. 

Il faut encore réussir à entrer dans le train, mais bon, à eux deux, ils n’ont aucun mal : Loki se fait passer pour un garde, Sylvie en charme un autre avec sa magie, et hop, il n’en faut pas plus pour qu’ils puissent entrer dans le train et avoir une petite conversation émouvante sur le passé. Ils sont ainsi enfin sur la même longueur d’onde, et c’est génial à voir. J’ai toujours beaucoup aimé Loki, me voilà donc logiquement à aimer aussi Sylvie. J’aime les variations dans le personnage, j’aime la surprise de la voir femme, j’aime les voir parler d’amour. L’amour n’est pas la haine, mais il pourrait être une sottise. En tout cas, Sylvie comme Loki sont des personnages bisexuels qui font ici leur coming-out de la manière la plus charmante possible. Le sourire des deux acteurs, c’est juste kiffant. La douleur qu’ils ont de n’avoir pas trouvé l’âme sœur, c’est juste touchant. Tu parles d’antihéros ! 

Tout ça ne les empêche pas non plus d’enchaîner les verres d’alcool, nous révélant un penchant certain de la boisson pour Loki 2012, là où le variant Sylvie est beaucoup plus modérée. Ce serait sympathique de savoir à quel moment exact elle a varié, parce qu’ils ont des points communs, d’accord, mais ces deux personnages sont quand même super différents ! Et pourquoi le nom Sylvie ? Bref, alors que Sylvie s’endort finalement, Loki charme tout le wagon-bar en chantant un petit air de musique. Il n’a même pas besoin de garder son uniforme, en fait. 

Cela ne plaît pas à Sylvie qui a passé sa vie à fuir la TVA et est sûre et certaine qu’il a attiré l’attention. Elle ne se trompe pas, mais on ne le découvre qu’après une métaphore faussement poétique où Loki affirme que l’amour est une dague – dague imaginaire. J’ai ri, j’avoue. Quant à la scène d’action qui suit, il est sympa de la voir mener à Loki qui est jeté hors du train et à Sylvie qui est forcée de le suivre puisqu’il a le timepad. 

Malheureusement, ce dernier est brisé. Loki et Sylvie se retrouvent alors condamnés à mort sur Lamentis, mais ça ne casse toujours pas l’humour qui existe chez ces deux personnages. C’est fort. Ils sont mignons comme tout dans les échanges de regard et les plans qu’ils construisent pour s’en sortir, franchement. Très rapidement, donc, ils en arrivent à l’idée de détourner l’arche de sa route : l’arche est censée être détruite, mais avec eux à bord, ils arriveront peut-être à la sauver. Pourquoi pas, allez. 

Malgré tout, en chemin, ils échangent encore quelques sympathies sur les avantages tactiques que Loki a donné à Sylvie et qui pourraient lui permettre de le tuer… avant de se rendre compte que les Minutemen de la TVA n’ont aucune idée de qui ils sont. En effet, Sylvie révèle que C-20 n’est jamais qu’un variant d’une personne normale sur Terre qui a finalement été détournée avant de devenir agent, il y a des années – et en même temps, elle nous dit des années, mais elle semble venir des années 2000 au moins début de cet épisode. 

Ils n’ont pas vraiment le temps de s’en remettre cela dit : ils arrivent à l’arche avec la ferme intention de s’en sortir. Cela dit, on voit clairement la planète s’écraser sur l’Arche, alors autant dire qu’ils sont mal barré. Tous deux savent qu’il n’y a normalement aucun survivant… mais ça ne les empêche pas d’essayer de rejoindre l’arche. Des soldats veulent les en empêcher, bien sûr, et ils leur sauvent la vie ce faisant, parce que l’arche est explosée avant même le décollage. Les effets spéciaux et les travellings dans cette scène sont absolument géniaux. C’était magnifique à voir, tout simplement. 

Bien, nous assistons ainsi à une apocalypse, et ça nous laisse les personnages dans une sacrée merde pour survivre à présent. L’épisode se termine là, cela dit, alors il va falloir faire avec ce suspense, de toute évidence. Cette fois, je vais aller me coucher et me garder pour plus tard la deuxième mi-saison.  

Sinon, désolé pour la critique qui est courte par rapport à d’habitude. Il faut être honnête, la série se savoure pour ses bavardages ; et il est difficile de résumer des longues conversations, je l’ai toujours dit sur les épisodes qui s’y aventurent. 

2 commentaires sur « Loki – S01E03 »

  1. J’ai vraiment adoré cet épisode, les interactions entre notre Loki et sa variante et je suis tombée illico amoureuse de Sylvie ! Et visuellement l’ensemble était chouette.

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.