Loki – S01E06

Épisode 6 – For All Time. Always. – 16/20 
Ben là, c’est problématique : je suis au bout de la saison, de la série, du temps, et je ne sais toujours pas ce que je pense de tout ça. D’un côté, c’était hyper bavard et explicatif ; de l’autre, je trouve que ça manque d’explications et de logique sur les voyages temporels. Faut-il que je regarde à nouveau pour me faire une meilleure idée ? Je ne sais pas trop. Je vois ce que ça lance pour le reste de la phase 4, je vois l’impact que ça aura… mais je ne vois pas tellement d’où ça vient, finalement. Ni où ça ira avec cette scène post-générique ?? WTF.

Spoilers 

Après le Vide au Bout du Temps, il y a la Citadelle du Bout des Temps et les réponses qu’elle contient.

We can’t take away people’s free-will.

Pas de générique du Marvel Studios pour ce dernier épisode, mais tout autant de frissons garantis avec un merveilleux montage audio des phrases cultes des divers films des dix dernières années, puis des discours cultes – de Martin Luther King à Greta Thunberg. Etonnant mix, franchement, mais l’idée est de nous introduire un tout nouveau lieu clairement important pour la mythologie du MCU.

Nous voilà donc après le Vide de la fin des temps… et Loki et Sylvie prennent encore le temps de papoter devant la porte de l’immense manoir où ils arrivent. C’est qu’elle a envie de défoncer la porte mais aimerait bien quand même qu’on la retienne et l’empêche de faire une connerie. Ce n’est pas exactement ce qui finit par se produire.

La porte s’ouvre toute seule et derrière elle, dans la Citadelle au Bout du Temps, se trouve… Miss Minutes. Allez, putain, je ne lui faisais pas confiance ! Elle assure à Loki et Sylvie que leur long voyage L’impressionne en tout cas, Lui, Celui qui reste à la fin de tout. C’est tellement… chelou. Miss Minutes est un hologramme après tout.

Elle a toutefois les bons mots pour Loki et Sylvie. Au premier, elle promet la victoire à New-York et la victoire contre Thanos ; à la seconde, elle promet une vie heureuse où elle pourrait vivre avec de joyeux souvenirs aux côtés de Loki. Elle leur promet une jolie place dans la timeline, avec des mensonges qui ne peuvent clairement convaincre personne et certainement pas Loki. Nos héros ne se laissent donc pas berner et se débarrassent de Miss Minutes, pour pouvoir continuer de progresser dans la citadelle.

C’est un peu longuet comme exploration, mais c’est bien logique après tout, il faut maintenir le suspense. J’imagine qu’une bonne centaine de théories au moins a dû exister sur l’identité de la personne derrière tout ça. Et finalement…

Ce n’est qu’un homme comme les autres, a priori. Il pourrait être un Loki que ça ne m’étonnerait pas. En tout cas, il n’a pas l’air de vouloir se battre avec Loki et Sylvie. Il mange sa pomme tranquillement, se cure limite le nez et n’en a rien à foutre de la présence d’une même personne en deux exemplaires pour le tuer.

Sylvie tente évidemment d’en profiter, en vain. On ne s’attendait pas à autre chose : chaque fois qu’elle est sur le point de l’attaquer, il disparaît, tel un hologramme. Oh, nos héros continuent de se méfier de lui, mais c’est en vain, là aussi. Au moins, cette fois, ce n’est pas bavard. Enfin, pas trop. L’idée est évidemment que l’homme en face d’eux sait déjà tout ce qu’il va se passer. Il a un script avec toutes les répliques de Loki et Sylvie et un TimePad qui sait déjà quand le téléporter et où.

Adieu le libre-arbitre, Il explique à nos héros qu’Il est celui qui a pavé le chemin pour eux. Il a fait en sorte qu’ils arrivent jusqu’à lui, mais Il a pris soin de leur tracer un chemin mouvementé capable de les changer. Et une fois que c’est expliqué, il leur montre qu’il les connaît bien en faisant douter Sylvie.

Une fois que c’est fait, Il explique la mythologie à découvrir et retenir pour comprendre le multivers : au 31e siècle, une version de lui était donc un scientifique qui a découvert l’existence des mondes parallèles. Si au départ, ça se passait bien avec des rencontres entre des variants très polis, ça s’est rapidement transformé en catastrophe et en guerre entre les univers.

Seulement, à force de détruire et conquérir des mondes, Alitoh a fini par être créer. Il s’agit d’un monstre capable de manger le temps et l’espace… mais ça n’effraya pas notre scientifique qui l’apprivoisa et stabilisa le sort du monde en mettant fin à la guerre des univers. Et malgré tout, il affirme avoir des variants bien plus maléfiques que lui !

Cela laisse nos héros face à un dilemme problématique : ils ont le choix entre laisser cet homme au pouvoir avec une TVA qui semble efficace ou le tuer… et craindre le pire pour le remplacer. Sylvie remarque bien qu’il risque de mentir, mais pour les convaincre, il leur explique qu’il est prêt à les laisser au contrôle de tout son empire, eux deux. Pfiou. C’est inutilement compliqué tout ça, mais c’est intéressant d’imaginer Loki et Sylvie en maîtres du temps, je reconnais. Après, ça ne plaît pas trop à Sylvie de se sentir comme un jouet dans les mains de ce Scientifique.

Tu m’étonnes. On est loin de la baston attendue pour du Marvel, en tout cas, et la conversation finit par être interrompue par le passage d’un seuil. Ce seuil, c’est celui après lequel il ne sait plus du tout ce qui va se produire. De toute manière, il s’en fiche : soit ils le tuent et d’autres variants de lui recommenceront la guerre des différentes branches temporelles jusqu’à ce que l’un d’entre eux arrive au pouvoir et recommence tout le cycle ; soit ils prendront sa place et il pourra vivre en liberté.

Le dilemme est intéressant, en vrai, mais je ne vois toujours pas précisément où la série va s’inscrire dans le MCU. Et bien sûr, le dilemme divise Sylvie, qui veut tuer l’Homme, et Loki, qui a peur qu’il dise la vérité et préfère réfléchir à sa proposition de prendre le trône. Enfin, bien sûr, il affirme qu’il n’en a rien à faire du trône et qu’il s’inquiète surtout pour l’univers – alors que de nouvelles branches temporelles commencent à se créer.

Franchement, autant j’adore les séries sur les voyages dans le temps, les multivers et tout, autant cette histoire me paraît compliquée à cerner. On ne sait pas trop d’où elle vient, où elle commence, où elle va, où elle se termine. Je sais bien que c’est tout le but de la saison, mais les enjeux peinent à me convaincre. Peut-être que c’était trop court ?

Non parce que Loki a beau dire à Sylvie « après tout ce temps, tu me prends pour ça », moi, je trouve que le temps est passé vite dans cette série. Par contre, les acteurs sont toujours aussi brillants, clairement. Les voilà qui se mettent à se battre dans une bonne scène d’action, jusqu’à ce que Loki empêche Sylvie de tuer Celui qui reste et lui affirme une fois pour toute qu’il ne veut pas le Trône, mais juste savoir qu’elle ira bien.

C’est l’heure d’un bon gros baiser entre eux, avant une trahison que je voyais venir depuis longtemps : Sylvie renvoie Loki à la TVA et achève Celui qui reste d’un bon coup d’épée. Sa réaction lui fait toutefois comprendre qu’elle s’est probablement trompée, parce qu’il ne change absolument pas de discours.

En parallèle, à la TVA, nous retrouvons Ravonna papotant avec Miss Minutes. Elle ne lui donne pas les fichiers qu’elle avait demandé, mais les dossiers qu’Il pense capable de lui plaire davantage. Humph. Elle fait en tout cas ses bagages après tout ça, mais elle est interrompue par Mobius qui vient se venger d’avoir été désintégré par elle.

Et la vengeance est un plat qui se mange (sans sauce) froid : il s’attaque directement à son autorité en envoyant B-15 révéler qu’elle n’était qu’une directrice d’école dans la timeline sacrée. Soit. Ravonna révèle en tout cas qu’elle en sait bien plus qu’on ne le pensait : elle sait que le seul avec du libre-arbitre est le Créateur, elle sait très bien tout ce qu’elle fait… mais elle part malgré tout à la recherche du libre-arbitre une fois Mobius neutralisé.

Non, vraiment, elle, je n’arrive pas à la cerner, pas plus que Celui qui reste à la fin de tout. La série mène à la mort de ce dernier et à la destruction de la Timeline sacrée aussitôt après. À la TVA, on assiste donc à la création d’une multitude de branches temporelles à tous les stades de la chronologie et, franchement, ça nous mène à de belles migraines si l’on commence à se demander comment le passé peut être altéré ainsi, hein.

En tout cas, c’est une sacrée performance d’acteur pour les héros de cette série, avec un Loki-2012 qui se sent trahi par Sylvie et déprime un temps. Une fois que c’est fait, il se précipite vers les archives pour expliquer à Mobius et B-15 tout ce qu’il vient de se passer… mais ceux-ci ne le reconnaissent pas. Pire, en lieu et place des Time-Keepers trône désormais une statue de Celui qui reste. Humph. Il aura forcément son rôle à jouer dans le reste du MCU, du coup ?

Et la scène post-générique ? COMMENT CA IL N’Y A PAS DE POST-GÉNÉRIQUE ET IL Y AURA UNE SAISON 2 ? Pfiou. QUAND ? Pourquoi ? Comment ? Je suis paumé.

EN BREF – J’attendais une série sur les voyages temporels et le multivers, un peu à la Endgame dans son exécution avec des branches et des rencontres d’alter-égos de personnages. Un bon gros fourre-tout plein de easter-eggs aux films passés et à venir, ça me convenait à 100%. La série m’a dérouté bien rapidement à ouvrir cette branche temporelle de la TVA, on ne va pas se mentir.

J’ai passé les six épisodes à tenter de cerner les enjeux de la série, les intérêts et motivations de la plupart des personnages et, à la vérité, j’ai l’impression d’avoir échoué à comprendre ce que voulait raconter la série. Alors oui, évidemment, la création du multivers à la fin avec toutes les branches temporelles est nécessaire pour la suite de la phase 4… mais Endgame nous avait déjà introduit l’idée des différentes branches temporelles, et WandaVision aussi en soi.

Là, on a une série qui reste déconnectée du MCU – je veux dire, ça commence en 2012, donc pourquoi est-ce que ça n’aurait un impact sur la timeline que dix ans plus tard ? Et pourquoi pas cent ? Et pourquoi pas un effet rétroactif ? Ou ça en a ?

La série pose plus de questions qu’autre chose, je suis paumé. En revanche, merveilleuse esthétique tout du long, casting au top, rien à redire sur le produit global. Juste, je ne sais pas quoi faire de ce scénario. Je m’attendais pourtant vraiment à ce que la série soit la plus complète et la plus proche du MCU… Verdict, je ne sais pas à quoi m’attendre. Une saison 2 ? Hell yes, je veux revoir ces personnages !

Par contre, pour raconter quoi ? Mystère.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.