The Outpost – S04E01

Épisode 1 – Someone Has to Rule – 17/20
Eh bien, ça me fait mal de le reconnaître, mais j’ai adoré cet épisode de reprise. J’y allais avec mauvaise foi, pourtant, mais ils conservent pour le moment le niveau d’intérêt qu’ils avaient réussi à maintenir tout au long de la saison 3. L’épisode offre assez vite de nouvelles perspectives, prenant le temps d’introduire des intrigues qui seront importantes à long terme mais dont on peine encore à savoir exactement où elles iront. Chacun a son moment dans l’épisode pour évoluer et on ne perd pas de temps inutilement. C’est top comme début de saison !

Spoilers

Maintenant que Gwynn s’est sacrifiée pour sauver son peuple, l’Outpost se retrouve sans dirigeant légitime. Talon acceptera-t-elle de reprendre le trône ?

 

Are you coming in pregnant, uh, priestess.

Si jamais on avait réussi à oublier la mort de Gwynn, ce titre d’épisode nous le rappelle tel un poignard dans le cœur. Et le résumé de la saison précédente aussi, d’ailleurs ! Je me suis vite replongé dans toute cette intrigue, avec Yavalla et les Kinj, mais vraiment les noms alambiqués de la série ne me manquaient pas pour la critique. Le résumé était top en tout cas, mais il rouvrait la blessure de la mort de Gwyn se sacrifiant pour mettre fin aux agissements de Yavalla.

Et il le faisait bien, parce que l’épisode s’ouvrait ensuite sur l’enterrement de Gwynn. Malgré ça, l’épisode reprend bien vite en se centrant sur un nouveau personnage que je pense aimer rapidement : une voleuse qui se débrouille assez bien pour récupérer les bourses pleines d’argent de gens pourtant pauvres venant assister à l’enterrement de leur reine bien-aimée. L’enterrement est plein d’émotions, mais pas exceptionnel avec un discours que Talo n’arrive même pas à finir, histoire d’étouffer ses sanglots.

Garret prend donc le relai quand Talon perd les mots de tristesse. Moi, je veux juste qu’ils trouvent un moyen de la ressusciter, merde ! Garret essaie surtout de trouver un moyen public de convaincre Talon de prendre la couronne de Gwynn… mais bien sûr, Talon fait chier encore. Elle se barre donc en refusant la couronne devant tout le peuple – enfin, une quinzaine de figurants, quoi.

C’est doublement abusé : il devrait y avoir tout l’Outpost, déjà, et Talon devrait accepter la couronne, parce que c’est le genre de choses qui sont décidées AVANT la cérémonie. De son côté, Falista assiste à l’enterrement de Gwyn avant d’aller pleurer sur le cadavre de Tobin. Comme on revoit l’acteur, j’étais au moins content de voir qu’ils allaient ressusciter au moins un de mes deux personnages préférés.

Et ça n’a pas manqué : Falista est immédiatement contactée par les Deux qui ne sont plus Trois pour un marché sordide bien comme il faut. En effet, ils proposent de ressusciter Tobin en échange de la mort de vingt hommes. Ce n’est pas exactement un marché qui plaît à Falista, d’autant qu’elle sait que son mari le refuserait… Mais son mari est mort, alors… On sent qu’elle hésite, même quand elle les envoie bouler. Falista se décide alors à demander conseil à Zed, Garret et Janzo.

C’est du moins ce que je pensais, sauf qu’elle commence par leur reprocher l’absence de rite funéraire pour son mari – qui n’a pas pu être enterré en même temps que la reine – avant de réclamer sa place sur le trône. Après tout, c’est assez logique, elle a du sang royal.

Je me doutais bien qu’on se dirigerait vers là, mais ça ne plaît pas aux garçons. Moi, je trouve que c’est une idée sympa d’avoir Falista en reine, par contre, ils ont intérêt à être derrière elle pour s’assurer qu’elle ne reparte pas en vrille comme en saison 3. Malheureusement, je suis à peu près sûr que c’est ce que les scénaristes nous réservent. En attendant, les garçons ne voient pas Falista comme une bonne reine, et je les comprends vu son caractère changeant la saison précédente. Cela dit, elle a le sang royal et le Kinj rouge, ça peut aider, tout de même. Garret essaie encore de convaincre Talon qu’elle ferait une bonne reine, et une meilleure reine que Falista, mais c’est peine perdue : Talon préfère se bourrer et jouer à la taverne à leur fameux jeu Octor.

Elle y parie le destin des Blackbloods avec Zed, mais comme d’habitude, c’est elle qui gagne et qui pourra demander ce qu’elle veut de Zed. Pauvre Garret, il a du mal à comprendre la volonté d’autodestruction de Talon sur ce coup-là (et lui, il se remet bien vite de la mort de Gwyn par rapport à elle). Le problème de cette autodestruction ? Elle sort bourrée de la taverne et se fait attaquer par l’étrange femme qui volait de l’argent en début d’épisode.

Cette dernière est presque capable de nous tuer Talon, surtout que Xaba, son Lu-Qiri, ne répond pas à l’appel de notre héroïne. C’est un peu étrange car elle rapplique immédiatement d’habitude. Après, comme il s’agit de Talon, je n’ai pas eu vraiment peur pour elle – et même, j’ai trouvé ça bien de voir qu’elle pouvait perdre de temps en temps. Dépassée par son assaillante et sur le point de mourir, Talon se décide à ouvrir un portail…

Bien sûr, on reprend aussi loin de l’Outpost avec le réveil des dieux anciens, Tera et Verta, dans d’étranges tombeaux. Ils regrettent de ne pas voir les autres dieux se réveiller et semblent encore coincés dans les tombes, pour l’instant… sauf que chaque fois que quelqu’un utilise un Kinj, ils peuvent entrer en communication avec lui. C’est donc ce qu’il se passe quand Talon ouvre le portail, ce qui la perturbe assez longtemps pour que son assaillante puisse s’enfuir. Bizarrement, Talon fait le choix de ne parler à personne de la déesse qu’elle a pu apercevoir en utilisant son Kinj… C’est très con, je crois.

En parallèle, maintenant que sa mère est morte, Wren découvre qu’elle est la nouvelle grande prêtresse. C’est Zed qui lui rappelle son rôle, mais bon, c’est une scientifique, pas une femme de foi, et elle a une destinée à remplir désormais.

Cela dit, elle cherche un moyen de s’en débarrasser de cette destinée, et elle aime bien la manière dont Janzo lui permet de l’envisager : lui est en train de chercher un moyen de renverser Falista du trône avant qu’elle ne le prenne. J’ai trouvé que la conversation marchait bien, avec Janzo se demandant grosso modo quel système pourrait renverser efficacement la monarchie.

Pas de bol pour elle, Janzo se rend compte que le bout de ses oreilles est devenu blanc au lieu de noir. Et ça semble la perturber. À ce stade, il y avait deux possibilités : soit ça voulait dire qu’elle était la grande prêtresse, soit, à sa réaction, ça annonçait qu’elle était enceinte. Et clairement, je l’ai senti comme ça très rapidement alors que j’étais d’abord persuadé que c’était lié à son futur rôle de prêtresse. Deux changements d’un coup pour Wren, hey, j’adore le développement de son personnage !

J’ai bien fait de la penser enceinte, parce que quand Zed aperçoit ses oreilles, il lui crie qu’elle l’est. Ce n’est qu’après ça qu’elle se décide à cacher ses oreilles, ce qui est un peu con quand elle aurait pu le faire depuis le début mais qui permet de bonnes blagues avec un Zed bien incapable de tenir sa langue, malgré sa promesse de la tenir. Au moins, le sujet change rapidement quand nos héros se retrouvent pour une réunion au sommet – sans Falista – afin de savoir qui sera le prochain leader.

Falista, avec son King rouge et son sang encore plus royal que prévu, est vraiment parfaite pour ce rôle. Ils ne sont pas forcément tous d’accord (surtout Wren qui préférerait un leader choisi pour des vraies qualités), mais ils sont interrompus par une bataille entre les différents gardes de l’Outpost. Ils appartiennent tous à une faction différente, après tout, c’est donc bien logique que ça dérape.

Par chance, Falista passe par là avec son King rouge et elle torture tous les hommes présents. Garret l’arrête avant qu’elle ne commette une connerie, mais… ça prouve à quel point elle serait une reine dangereuse, en vrai. En plus, elle a un kinj qui la relie directement à Verta. La déesse lui annonce qu’elle sera bientôt parmi eux aussi – l’appelant Kultor au passage. Encore des noms impossibles à retenir tout ça.

Toujours est-il que Janzo, Talon et Garret sont bien forcés d’avouer à Falista qu’elle est la future reine légitime du royaume. Cela ne leur plaît pas, mais ils sont prêts à la reconnaître comme reine. Avant ça, Garret veut tout de même revenir sur le moment où il a été forcé d’arrêter Falista dans sa torture – ce qui ne lui plaît pas du tout. Du tout, du tout. Falista fait alors l’erreur de parler de la faiblesse de Gwynn en tant que reine. Tss. C’est un sujet sensible de parler de Gwynn comme ça, et ça tourne mal. Tant mieux, elle ne mérite pas le respect de qui que ce soit à critiquer ma Gwynn comme ça.

OK, je pensais que mon deuil du personnage était fait, mais finalement… peut-être pas totalement. Talon se barre donc quand il est question de la lâcheté de la reine précédente alors que Garret se comporte comme un coq avec Falista. La future reine est bien reloue et dangereuse, ce qui motive une fois de plus Garret à demander à Talon de prendre le trône avant elle. Cette fois, par contre, il est soutenu par Janzo. Celui-ci ne veut pas mentir à son peuple, mais il veut bien que Talon prenne le pouvoir avant Falista.

Talon n’est toujours pas pour, et elle préfère aller partager un moment chelou avec Wren – chelou parce que c’est Wren et qu’elle est enceinte – avant de rentrer chez elle pour mieux se faire attaquer par… la sœur d’Ilyin, Dragman ! Tout s’explique. Je ne sais pas trop à quoi elle servira, mais on nous révèle qu’elle a le même pouvoir de détection de mensonge que sa sœur, alors il y a du potentiel, probablement.

Elle est un peu déçue d’apprendre que Rebb, qui a tué sa sœur, est morte de la main de Talon, mais on s’arrête là pour cet épisode. Son introduction n’est probablement pas vaine cependant. On a vu assez de séries pour le savoir, non ? Dans le même genre, les Blackbloods qui perdent le contrôle des Lu-Qiri, c’est hyper flippant pour la suite.

Pourtant, ça ne semble pas affecter grand-monde. Wren et Talon les voient se balader dans la forêt, en rang d’oignon, et ne sont pas plus gênées que ça, tout occupées qu’elles sont à aller jeter les cendres du père de Talon dans l’eau. Mouais. Clairement, j’ai hâte de voir ce que ça donnera sur du long terme cette perte de contrôle. Pour l’instant, les scénaristes se concentrent donc sur les personnages et le deuil de Talon. Une fois que c’est fait, elle est capable de reconnaître qu’être reine la tente bien.

Allons bon. Ce n’est pas la seule intrigue en cours, cependant. Ainsi, la grossesse de Wren lui pose problème, de même que son statut de grande prêtresse. Elle commence donc à s’intéresser à l’histoire de son peuple et Zed en profite pour revenir à la charge pour que Janzo arrive à convaincre Talon de rouvrir le portail et de renvoyer les blackbloods. Dans le monde parallèle, Wren pourrait retrouver les notes de Yavalla.

Toutefois, tout ceci est moins urgent que la couronne à remettre à Talon. Il est pourtant déjà trop tard quand Garret réunit le peuple pour cela : il est interrompu par Falista, qui vient récupérer sa couronne. Elle n’est toutefois pas seule : elle a refusé catégoriquement de faire enterrer Tobin selon les rituels et elle a réunit une vingtaine de gardes loyaux pour s’assurer la résurrection de son mari.

Tout le monde est donc surpris de voir Tobin encore en vie, mais ça donne une légitimité assez dingue à Falista pour la couronne : elle a un mari revenu d’entre les morts, clairement, sur un peuple croyant, c’est un fait marquant. Falista introduit ensuite Un et Deux comme ses compagnons loyaux… Et la tête de Garret vaut de l’or.

Le peuple entier reconnaît ainsi la reine Falista et le roi Tobin, alors que nous savons que Falista vient d’accepter de recomposer le trio de Kinj tout puissant des premières saisons. Tout ça pour ça ! Un et Deux ont de plus vu les dieux eux aussi, alors ça va vite partir en vrille cette affaire. Et le retour de Tobin, s’il me fait plaisir !, va causer bien des remous aussi je pense. Le personnage a l’air un peu paumé et manipulé par Falista, là, je peine à croire qu’il n’essaie pas de parler à Garret ou Tobin avant de déclarer sa femme reine.

… Et en même temps, s’il la déclare reine, ça veut donc dire qu’il vient d’apprendre la mort de Gwynn. J’aurais aimé voir la scène. En tout cas, ça termine un épisode plutôt efficace, là !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.