The Outpost – S04E02

Épisode 2 – A Throne of our Own – 16/20
Cette saison est vraiment bien partie pour me plaire, même si le développement de certains personnages me paraît un chouilla incohérent par rapport à ce qu’on savait d’eux par le passé. Bref, du côté des détails, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais sur le plan général, la saison est vraiment bien partie, ça fait plaisir. Et je suis plutôt à fond dedans, contrairement à ce que j’imaginais, en grande partie grâce au bon équilibre de l’humour et des répliques qui font mouche.

Spoilers

Garret tente de s’opposer à sa nouvelle reine alors que les Lu-Qiri sont toujours portés disparus.

I told you not to call me a girlie.

All Hail Queen Falista ! On reprend quelques instants après les cris de la foule avec un Garret qui n’hésite pas à critiquer Falista. C’est très con : il a raison de lui rappeler les méfaits des Trois, bien sûr, mais de là à sortir son épée et s’en prendre à ses gardes pour tuer les Deux autres bouffons, là… C’est ridicule.

Falista n’hésite pas à utiliser son pouvoir pour le stopper au moment décisif, et ça n’empêche pas les deux autres de vouloir le tuer ensuite. Entre temps, Falista s’est assurée que tout le monde s’agenouillait bien devant elle, y compris Talon. C’est mignon comme tout, tout ça, mais ça ne nous explique pas ce qu’elle a pu dire à Tobin pour qu’il la suive aveuglément comme ça ! D’accord, il fait en sorte que Falista ne tue pas Garret et rappelle aux Deux qu’elle est leur reine aussi, mais tout de même, il est étrange qu’il ne pose pas plus de question. Je le comprends quand il est flippé face à Trois qui se téléporte pour le menacer de mort, par contre.

Dans tout ça, Garret est donc jeté en prison. Eh, ça faisait longtemps que quelqu’un n’y avait pas mis les pieds ! Il se sent en sécurité grâce à Tobin, mais Talon révèle alors qu’elle ne lui fait pas confiance. En fait, ils n’ont plus beaucoup d’alliés dans le poste de garde, mais au moment où ils en arrivent à cette conclusion, nous revenons à la taverne Nightshade où se trouve la sœur du Dragman.

Ben tiens. Celle-ci est rapidement en train de devenir un personnage que j’adore, comme prévu, trichant à l’Octor pour continuer de se faire plein de fric. Cela ne plaît pas tellement à Janzo qui lui ordonne d’arrêter de jouer, et on se marre bien à découvrir le caractère de cette nouvelle venue. Je me doutais bien qu’elle aurait son rôle à jouer dans cette saison, mais je ne pensais pas qu’elle prendrait si vite un rôle d’envergure.

En effet, elle se fait ensuite arrêter par les gardes de Falista parce qu’elle ne respecte pas les règles du Prime Order et ose dire qu’ils sont morts. Ouep, le Prime Order revient donc dans la série car les règles des « dieux » sont imposées par Falista et Tobin sur l’Outpost. Cela n’a aucun putain de sens de la part de Tobin qui est mort justement pour se battre contre ces règles et contre Yavalla. C’est lui retirer son héroïsme de le faire ressusciter pour qu’il soit un traitre à ses idées, je suis un peu dégoûté.

En tout cas, la nouvelle finit en prison avec Garret, qui lui trouve un air de ressemblance avec Talon. Ce n’est pas pour lui déplaire, clairement, et il s’en fait donc une pote… découvrant au passage que le Nightshade a été fermé selon les nouvelles règles. Il ne semble pas s’en formaliser plus que ça.

Malgré la fermeture du Nightshade, Janzo préfère encore s’inquiéter de la couleur des oreilles de Wren. Il demande conseil à Zed qui s’amuse bien à le faire flipper, et franchement, la série maîtrise bien le dosage de son humour désormais, ça fait plaisir. Ainsi, quand Janzo confronte Wren, celle-ci finit par être morte de rire quand elle entend que Janzo pense pouvoir attraper cette condition qui est la sienne.

Elle finit par lui dire toute la vérité, ce qui nous laisse un Janzo dans les vappes quand il comprend enfin ce qu’il va devenir. À son réveil, il est flippé de leur futur enfant métis. Après tout, ils ne sont pas de la même espèce. Le plus beau, c’est encore de voir Janzo être ravi de savoir que Wren fera une parfaite maman. Je me demande où ils iront avec cette intrigue, mais je suis content pour ces personnages. Bien sûr, Janzo a envie de crier la bonne nouvelle, mais Wren n’est pas trop dans le mood pour le moment. C’est déjà ça.

Le lendemain, Janzo se met en tout cas à stresser : le Nightshade est fermé, l’alcool est détruit et il n’a plus de sources de revenus pour son enfant. Forcément, il finit par révéler la vérité à Munt et sa copine, Warlita, et là encore, c’était avec un parfait dosage d’humour, notamment quand il est fait référence à l’achat d’enfants sur le bord de la route.

 

De son côté, Zed commence ENFIN à s’inquiéter de la disparition des Lu-Qiri. Ils ont tous disparu, alors que Talon et lui se rendent aussitôt à leur recherche. En chemin, Zed se met l’air de rien à draguer Talon, se justifiant en lui expliquant qu’il veut simplement la convaincre d’être reine. Mouais. Je crois qu’on a passé ce stade Zed.

Ils finissent par retrouver les Lu-Qiri, et les leur en plus ! Ils sont en train de s’en prendre à de pauvres humains de passage qui n’ont rien demandé et les Blackbloods ne parviennent pas du tout à les en empêcher, même en sifflant un bon coup. C’est hyper embêtant cette perte de contrôle des Lu-Qiri. C’est clairement lié aux dieux qui se réveillent et, d’ailleurs, Zed les voit enfin à son tour quand il tente d’arrêter son Lu-Qiri avec son kinj.

Ce n’est pas très efficace comme manière de l’arrêter, évidemment, et Zed comme Talon finissent rapidement par être assommés. Bon. Voilà qui est fait. À leur réveil, ils ont perdu toute chance de retrouver les Lu-Qiri et sont surpris d’être en vie. Bizarrement, c’est plutôt les visions qu’ils ont chacun eu en utilisant leur kinj qui les inquiète à présent, alors ils font demi-tour plutôt que de continuer à essayer de retrouver les Lu-Qiri sauvages…

En parallèle, Falista est contente de retrouver son mari… mais celui-ci pose enfin quelques questions sur sa foi nouvelle pour les dieux qui lui permettent de ressusciter. Avant d’en arriver là, par contre, il refuse d’abord de coucher avec Falista dans le lit et la chambre de Gwyn. Ah ben quand même putain ! On ne le voit pas spécialement affecté par sa mort, ce que je trouve vraiment abusé vu la relation qu’ils avaient. S’il n’y avait pas Talon et, vite fait, Zed pour nous parler d’elle, je me dirais qu’elle est déjà oubliée. C’est vraiment triste.

En tout cas, toute cette conversation entre le couple royal finit par nous apprendre que Falista est désormais Un. Merde, ça fait du téléporteur un Trois ? Je pensais vraiment que c’était Un, je ne comprends pas tout à ces numéros… Et Tobin non plus, clairement.

Ce dernier descend donc dans les cachots pour voir Garret. Il a encore confiance en lui, mais avant de le libérer, il lui demande tout de même de lui prêter serment… Seulement voilà, Garret refuse. Il aurait pu faire semblant, oh. Ouais, non, je ne suis pas quelqu’un de confiance apparemment… mais la nouvelle ne l’est pas non plus et elle m’a fait mourir de rire à traiter Garret d’idiot. Vraiment, je l’aime la nouvelle.

Pour en revenir à Garret et Tobin, ça finit mal entre eux. Ils n’ont jamais été les meilleurs amis du monde, mais cette fois, Garret est déprimé de découvrir que Tobin pense vraiment que Falista n’est pas manipulée par Deux et Trois. Il tente donc de lui rappeler que le Prime Order est responsable de la mort de son père et que Falista est désormais Un, mais Tobin a toute confiance en elle. Mouais.

Il sort donc de la prison sans libérer Garret avant de quand même demander à Falista ce qu’elle compte faire pour ne pas être manipulée. Cela ne mène nulle part, par contre. C’est frustrant de retrouver Tobin comme ça, on dirait que tout son cerveau n’est pas ressuscité. En tout cas, il ne semble pas plus inquiet que ça d’entendre sa femme dire qu’elle voit les Dieux – pourtant, elle ne les voit pas à chaque fois qu’elle utilise ses pouvoirs.

Quoiqu’il en soi, l’intrigue avance assez vite : à la nuit tombée, la nouvelle, fraichement libérée de prison (un peu grâce à ses mensonges) décident de payer sa dette à Talon en la vengeant et en tuant Falista dans son sommeil. Manque de bol pour elle, elle n’avait pas prévu l’arrivée d’un Tobin à moitié à poil (cette série ne changera jamais) pour l’en empêcher. Si la nouvelle réussit à blesser Tobin à la jambe, elle se fait mettre à mal par le kinj rouge et une lame plantée dans son bras par Tobin.

Cette lame lancée ne plaît pas à Falista parce qu’elle libère la nouvelle de son emprise. Elle s’en prend un peu à Tobin, mais reste tout de même de son côté le lendemain quand Deux et Trois essaient de convaincre le couple royal que le complot doit venir de Garret. Ils ont bizarrement raison, mais personne ne peut le savoir, à part nous.

En tout cas, le problème, c’est que Falista a désormais toute confiance dans ses conseillers royaux : Deux et Trois lui ordonnent de faire chercher l’Outpost, et hop, elle le fait. C’est un vrai problème, puisque justement, la nouvelle a trouvé refuge chez Talon. Cette dernière la retrouve quand elle rentre avec Zed et elle fait appel à Janzo pour venir en aide à cette gamine qui n’en est plus une.

Bon, bien sûr, il faut la cacher un moment sous le sol de la maison, mais c’est facile de trouver une cachette dans la maison occupée par Talon : elle a un énorme trou sous le plancher, tout de même. Et les gardes sont trop stupides pour le savoir, en plus ! Ils se laissent donc berner et continuent les recherches ailleurs, permettant à Zed et Talon de demander conseil à Wren sur tout ce qui leur est arrivé durant l’épisode, en vain.

La fin d’épisode m’a énormément plu en comparaison de l’intrigue sur les Lu-Qiri par contre : alors que Deux et Trois insistent pour faire exécuter Garret, le couple royal s’oppose fermement à la décision. Tout cela mène à Trois donnant l’ordre sans l’accord de Falista qui essaie en toute logique d’utiliser son Kinj contre lui.

Ce n’est pas efficace – contrairement au pouvoir de téléportation qui peut facilement mettre Falista en danger, malgré sa protection face aux Kinj. Tobin ne peut laisser passer une menace aussi sérieuse sur sa reine : il n’hésite pas à tuer Trois… et récupère ainsi son pouvoir. Yes, ça, c’est une tournure que j’aime particulièrement pour la suite !

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.