Evil – S02E10

Épisode 10 – O is for Ovaphobia – 15/20
J’ai passé un excellent moment de l’épisode et ça mériterait sûrement une meilleure note MAIS je dois avouer que je commence à en avoir marre de la manière dont la série ne répond plus à aucune question et se contente de les accumuler sans laisser la moindre piste d’explications. C’est un peu dommage, parce que ça donne l’impression que les scénaristes ne savent plus vraiment ce qu’ils font – ou en tout cas, qu’ils oublient que nous, on ne le sait pas… et elle mérite mieux que ça, cette série.

Spoilers

Le trio enquête sur RSM Fertility, menant Kristen a une découverte étonnante quand Ben est perturbé par la sœur de Vanessa.

That will be 350$.

Le titre de l’épisode ne laisse pas trop de doute : il va être question de RSM Fertility, enfin ! Et le résumé de l’épisode nous le confirme aussi : nous revoyons des anciens visages bien oubliés de parents effrayés par les enfants démoniaques. Le problème, c’est que Kristen fait partie des parents concernés puisque Lexis a été conçue grâce cette clinique privée. Kristen est clairement sur la défensive quand il est question de son expérience avec RSM, et je la comprends un peu… m’enfin s’ils enquêtent dessus, il n’y a pas trop le choix quoi.

La série est surprenante à revenir avec un véritable fil rouge dans cet épisode : ils font même revenir une des personnages très secondaires de la saison 1, et c’est la même actrice. C’est tellement rare dans ce genre de série ! En plus, la mère de Mathilda, c’est d’elle dont il est question, apporte un nouvel élément dérangeant concernant sa fille : Mathilda a eu besoin d’aller chez le dentiste, exactement comme Lexis. J’ai toujours écrit Lexie dans mes critiques, mais dans cet épisode, j’ai clairement entendu un s à son prénom dans certaines scènes, je suis perturbé.

On s’en fout un peu, ça ne change rien à l’intrigue : Kristen se met à douter de sa fille, qu’elle scrute comme jamais, n’aidant pas son entrée dans la pré-adolescence. En effet, voilà donc Lexis complexée par son sourire – et j’ai aimé les scènes concernant le tuto ou les yeux des gens détruisant toute possibilité de mentir. Vraiment, ça fonctionnait, et la gamine joue bien en plus.

Kristen est loin de se douter que sa fille la manipule pour savoir où va son regard, et bien sûr que son regard va sur les dents de sa fille quand on lui demande à quoi elle ressemble, parce que précisément, elle vient d’apprendre que les dents de sa fille étaient possiblement maléfiques. Lexis ne peut savoir ça. Quant à RSM Fertility, en menant un peu plus l’enquête, Kristen découvre que quelqu’un paie la société pour conserver ses ovaires… sans savoir qui et sans avoir la possibilité de le savoir au téléphone. Ce non-sens administratif m’a fait tellement rire !

Le problème, c’est que ça va plus loin que prévu : même sur place, Kristen n’a pas le droit de savoir officiellement qui paie pour ses ovaires… mais la secrétaire finit par être gentille avec elle et lui donner l’information. En effet, la secrétaire est persuadée que c’est la fin du monde et qu’il faut être gentil avec tout le monde. Tant mieux pour Kristen, hein, mais cette annonce d’apocalypse dans une série comme ça, ce n’est pas rien.

La personne qui paie pour les ovaires de Kristen ? Une certaine Cara Autry, un médecin qui ne bosse plus chez RSM depuis cinq ans. C’est étonnant. Cela nous fait une nouvelle piste pour la suite de la série, et ça tombe plutôt bien, parce que la maman d’un autre enfant possédé est toujours en contact avec elle. En effet, c’est grâce à Cara qu’elle a pu avoir son second enfant. Grâce à elle, Kristen peut remonter jusqu’à cette Cara… qui lui explique qu’elle trouve horrible de savoir que des ovaires sont abandonnés chaque année.

Ses convictions religieuses empêchent en effet Cara de laisser des ovaires être détruits, mais Kristen lui fait remarquer qu’on a simplement oublié de la prévenir de payer à nouveau. Elle oublie beaucoup de choses Kristen, mais en vrai, avec quatre enfants à gérer seule, je la comprends clairement. Quant à Cara, elle est une sacrée manipulatrice qui se débarrasse ensuite de Kristen en la faisant passer pour une cinglée qui l’agresse là où la vérité est clairement… le contraire, en fait.

L’avantage, c’est que tout ça a en fait pour but de faire en sorte que Cara flippe et mène Ben et David tout droit sur une nouvelle piste. Suite à sa confrontation avec Kristen, Cara décide en effet de reporter une partie de ses rendez-vous pour se rendre à la place chez… Leland. AH. Cela nous change tout, mais ça ne semble pas surprendre David qui assure que les forces maléfiques s’organisent. Soit. Au moins, David pourra en parler à Kristen la semaine prochaine ? Maintenant, soyons clairs : je n’ai rien compris à cette intrigue pour le moment. Encore.

Pendant ce temps, Lexis continue d’avoir des problèmes avec son corps. Quand sa mère, sa grand-mère et ses sœurs se retrouvent dans un magasin à faire du shopping, elle choisit alors un pull taille L quand la grand-mère choisit une robe qu’aucune grand-mère ne devrait encore capable de porter. Elle est canon, Sheryl – et c’est sûrement pour ça qu’elle vole la robe en laissant sa fille payer des fringues à ses gosses (maligne).

Lexis aussi l’est, mais il y a un petit détail embêtant tout de même : elle a une queue de démon qu’elle cache sous son pull et grâce aux conseils d’une influenceuse qu’elle adore. Alors pardon mais d’où elle a une queue ? Je suis de plus en plus perdu devant la série qui n’arrête plus de multiplier les intrigues cheloues sans leur accorder assez d’importance ou de place. Je veux dire, rien que les dents, c’était de côté depuis tellement d’épisodes !

Au moins, ça finit assez bien avec Kristen expliquant à sa fille que les influenceuses ne sont pas à suivre aveuglément : celle que Lexis idolâtre n’est pas magnifique à tous les moments de sa vie. Bien au contraire, il y a des paparazzis qui lui veulent du mal et montrent son vrai visage. Lexis peut ainsi finir l’épisode face à un miroir, pour apprécier son corps pour ce qu’il est et se dire magnifique. Malgré sa queue de démon ? We’ll see.

Du côté des autres intrigues, on retrouve dès le début la proposition de travail malhonnête de Leland pour la mère de Kristen… Et celle-ci accepte. C’est étonnant comme la tension de l’épisode précédent entourant ce dîner est totalement mise de côté par les scénaristes ici. Après, c’était marrant quand même à voir : Sheryl se retrouve à porter une robe rouge dans une soirée où il faut être habillée en blanc.

La robe qu’elle a volé dans le magasin fait encore plus d’effets que prévu, hein. Et Sheryl rencontre alors Edward, un « influenceur ». Pas au sens Instagram du terme, par contre. J’imagine. Je veux dire : Leland a dit que Sheryl était elle-même une influenceuse, alors j’imagine qu’il s’agit plutôt d’un terme satanique. Rien qui ne stoppe Sheryl et Edward dans leur étrange flirt. C’est de courte durée, mais l’essentiel, c’est que Sheryl parvienne à se faire remarquer par lui.

Elle est ainsi recontactée pour un autre rendez-vous avec Edward, qui finit par une scène étrange où elle est empoisonnée par Edward avec un cocktail délicieux. Elle se laisse avoir étrangement comme une bleue sur ce coup-là : Edward la ramène chez Leland où elle se retrouve paralysée sans crier gare au beau milieu d’une autre scène de flirt. Une fois paralysée, Edward lui fait une étrange injection, avant que Leland débarque en blouse blanche et demande si Sheryl est prête. Prête à quoi bordel ? Est-ce une opération chirurgicale ?

On dirait bien. C’est en tout cas lié à Cara qui est coincée et retenue prisonnière chez Leland aussi. Essaie-t-il de faire en sorte que SHeryl tombe enceinte ? C’était l’idée la plus logique, mais ce n’est pas la bonne, puisqu’Edward a droit lui aussi à son étrange intervention. Loin d’une chirurgie les deux personnages se retrouvent allongés côte à côté, avec du liquide passant de l’un à l’autre.

Pour ne rien arranger à l’affaire, David passe dans le coin et se rend compte que la voiture de Cara est toujours là. Il décide donc d’aller interroger directement Leland en personne, mais il tombe à la place sur Sheryl et Edward qui sortent de l’appartement tout heureux et chantant. Mais what ? Je ne comprends plus rien à ce que je regarde, à force.

En parallèle, Ben retrouve Vanessa en pleine crise de paranoïa, assurant que sa sœur, Maggie, a balancé des affaires dans tout l’appartement sans son consentement. Comme Ben PENSE être amoureux de Vanessa, il est prêt à tout endurer pour l’aider à aller mieux, ce qui fait qu’il accepte de l’accompagner chez Miss Marie, une médium soi-disant capable de la débarrasser de Maggie.

Ce n’est pas exactement ce que pense Ben, bien sûr, et il ne se gêne pas pour faire part de ses soupçons à Vanessa comme à Miss marie. Le numéro de médium est marrant à suivre, surtout que Ben est d’abord amusé des trucs et astuces de la médium, avant d’être surpris comme tout quand la table se met à s’envoler et que la médium assure que tout a marché comme il fallait. Oui, selon elle, Maggie n’est plus parce qu’une lampe s’est envolée et qu’elle a demandé de manière pas très gentille au fantôme de se casser.

Un cri de Vanessa semble confirmer que tout va mieux ensuite, ce qui ne rassure pas spécialement Ben. Il demande plutôt à Kristen de venir en aide à son amie en lui parlant, histoire de faire une sorte d’évaluation psychologique de Vanessa… mais il est interrompu dans sa demande par l’appétit sexuel de Vanessa. Ou de Maggie ? Après avoir couché avec Ben, celle-ci laisse en effet entendre qu’elle n’est peut-être plus Vanessa, mais bien Maggie.

De manière assez logique, ça perturbe Ben qui s’inquiète pour la santé mentale de celle qu’il pense aimer. De nouveau, Ben se retrouve à passer de mauvaises nuits, du coup. De mauvaises nuits, mais de bonnes journées, puisqu’il les passe avec l’appétit sexuel de Maggie quand, dans la nuit, il semble bien être avec Vanessa. Et pourtant, après avoir couché avec Maggie à nouveau, il reçoit un coup de fil de Vanessa… lui permettant de comprendre qu’il y aurait bien finalement à la fois Maggie et Vanessa. WTF ?

> Saison 2

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.