Pluie de Disney pour Noël (#50)

Salut les cinéphiles,

On est le premier décembre, ce qui signifie qu’il est temps que je me bouge très sérieusement pour mettre au point tout ce que je mets habituellement en place pour Noël. Autant il y a deux semaines, je me sentais serein, autant ce n’est plus du tout le cas ce soir qu’il est 20h et que je n’ai rien de prêt. Tant pis, on va faire comme si. Pour ce premier article cinéma de décembre, je me suis dit que j’allais me mettre dans l’ambiance cocooning de Noël et revenir sur quelques films Disney revus cette année pour la première fois depuis des années.

Mon idée était de faire ça pour tout le mois de décembre, mais il y a plein de films que j’ai envie d’aller voir. Bon, et je n’ai pas de carte de cinéma jusqu’à ce week-end, et je ne vais pas être beaucoup sur Paris… c’est pas grave, hein, on fera avec, il y aura des articles Disney et des articles sur les nouveautés. Si tout va bien. Bref, là aujourd’hui, on est en plein Disney :

Pocahontas

Pocahontas, une légende indienne - version française - Bande originale de dessins animés - CD album - Achat & prix | fnacLes pleurs du chat sauvage au petit jour, je les connais par cœur, mais ça n’empêche pas que je n’avais pas revu le dessin animé depuis que j’étais enfant. J’en gardais un souvenir plutôt mitigé avec une histoire où je ne comprenais pas pourquoi Pocahontas était amoureuse de John Smith… Eh bien, je ne comprends toujours pas. J’espère que ça ne me fera pas le même effet avec Tarzan le jour où je le verrai…

Je suis ressorti de Pocahontas avec les mêmes idées que ce que j’avais eu devant Avatar, à savoir que c’est bien sympathique tout ça, mais elle est vraiment trop bête de lui faire confiance à bien des moments. Les dessins restent magnifiques, les chansons sont sympathiques, mais la vision idéalisée de l’état sauvage m’a toujours posé problème, même enfant. Et ça me pose des problèmes politico-philosophiques à l’âge adulte. Le message d’amour pour les enfants est chouette, on va dire.

La Petite Sirène

La petite sirène de Disney - Album - Livre - DecitreAh Ariel. Sa voix française est toujours aussi magique, puisque c’est celle de Buffy et Susan Mayer, et ça me fait marrer de la reconnaître sur certaines intonations parfois. Pour le reste, c’est un dessin-animé que je continue de trouver très efficace parce que j’ai toujours eu un faible pour la méchante qu’est Ursula. Oui, je sais, ce n’est pas le but… pourtant, je trouve qu’Ariel est assez stupide d’accepter de passer le contrat, parce que dès le départ, les conditions de Ursula sont très claires : la princesse ne peut que se faire avoir.

Certes, Ursula finit par nous trahir en se déguisant et en utilisant la voix d’Ariel, ce qui fait qu’elle n’est pas si réglo que ça, mais elle avait quand même tout prévu dès le départ pour être celle qui gagne. Je n’en restais pas moins enfant et heureux de voir le bien et l’amour triompher, mais je me souviens qu’enfant, je trouvais Ariel stupide et Ursula super maligne.

Ce n’est peut-être pas le meilleur film pour les enfants, du coup ? Non parce qu’on peut y ajouter une once de racisme avec Sebastien, un brin de traumatisme sur les droits des animaux et beaucoup de musiques qui vont rester dans la tête des parents pour 150 ans. Eh, les musiques sauvent tout d’ailleurs, ça camoufle ce qui ne passe plus et on passe un excellent moment. Un Disney, donc.

Peter Pan

Peter Pan - L'histoire du film - Walt Disney - broché - Achat Livre | fnacAïe. J’adorais Peter quand j’étais enfant, je regardais le film assez souvent et je passais en boucle la première chanson du film ou la file indienne… Quand je l’ai relancé, j’ai déjà eu peur dès les premiers instants en voyant s’afficher le message d’avertissement comme quoi les temps avaient changé et que ça ne reflétait plus vraiment les opinions des personnes travaillant à Disney, tout ça, tout ça.

Bon dieu, que le film est pénible à voir aujourd’hui, avec des clichés racistes et sexistes en veux-tu en voilà. Ah, si c’est ça de rester un enfant toute sa vie, non merci. Je crois que je n’ai jamais autant compris Wendy que pendant ce revisionnage. J’adore ce personnage et ce concept… mais vraiment, il faut savoir grandir, Peter.

Vite, faites-nous un bon remake, encore.

Taram et le chaudron magique

https://www.ecranlarge.com/media/cache/1600x1200/uploads/image/001/129/z9mu3mpozymuzf2j3cdqqzc9sz7-070.jpgLe vilain petit canard des studios Disney, celui qui a failli couler la boîte en coutant une fortune sans que personne n’aille le voir en salle ensuite… Mais bordel, qu’est-ce que je le comprends ! Entre la voix féminine parfaitement insupportable et l’intrigue hyper glauque, le film réussit l’exploit de se mettre à dos les adultes sensibles aux voix aigues et les enfants facilement terrifiés. Comme je n’étais ni l’un ni l’autre, c’est un autre Disney que je regardais énormément en boucle quand j’étais petit.

Pourtant, contrairement aux autres, je ne m’en souvenais vraiment pas beaucoup en le relançant au mois de juin. Ce fut une redécouverte, avec chaque fois des moments où je me disais « oh, je me souviens, il va se passer ça », quand ce n’était pas carrément la réplique suivante qui me revenait en tête. Le cerveau humain est fascinant.

Ce film-là aussi est fascinant : je ne peux que le recommander chaudement tant il est très cool. Il va juste falloir se préparer à détester la gamine, mais tout le reste du film vaut le coup, avec une intrigue sortant des sentiers battus et des moments plus noirs que dans beaucoup de Disney. En plus, ça peut plaire aux gens pas funs qui n’aiment pas les chansons – oui, je parle ici de Ludo ehe.

Allez, ça fait déjà presque deux fois 500 mots, on va s’arrêter là et s’en garder pour la prochaine fois – avec aussi certains « vieux » Disney regardés pour la première fois au programme !

PS : on s’étonne de ma passion pour Riverdale après, mais euh, Taram et Peter sont clairement de la même team qu’Archie, je découvre des trucs fous sur moi-même, je crois. Par contre, Disney est dans l’abus, ce sont les deux mêmes, sérieusement.

6 commentaires sur « Pluie de Disney pour Noël (#50) »

      1. Mdrrrrr : beaucoup de musique et du racisme… Ca attendra ^^
        Je connaissais même pas Taram !
        Je crois que je vais commencer par les DVD offerts, paraît que j’ai été gâté dernièrement !

        J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.