J’ai commencé The West Wing (et j’ai aimé)

Salut les sériephiles,

Non, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu ce titre. Je n’ai écrit aucune critique d’épisodes de série depuis deux semaines, mais j’ai pris le temps d’en commencer une nouvelle. Je me dédouane totalement de ce qu’il s’est passé : je n’y suis pour rien si Ludo a pris la décision de m’offrir sept saisons d’une nouvelle série d’un coup comme ça. Et si je n’ai vu que deux épisodes, j’ai déjà envie d’en parler ici !

Une réputation déjà bien faite…

The West Wing - Complete Season 1 [DVD] by Martin Sheen: DVD et Blu-ray : Amazon.frEn effet, The West Wing, ou en français À la Maison blanche, est une série à côté de laquelle j’étais passé quand j’étais enfant/ado, mais qui est suffisamment une référence pour m’avoir attiré depuis un moment. Il fallait juste que je trouve le temps de voir sept saisons, et comme ce n’était pas prêt d’arriver, Ludo s’est dit que me les offrir était la meilleure idée du monde. Ensuite, il lui restait à s’assurer que je regarde au moins un épisode pour être pris au piège.

Reste à savoir quand je verrai le reste… mais en attendant, j’ai déjà beaucoup apprécié les deux premiers épisodes. Je n’en ferai pas une critique par épisode car ce serait trop long, mais j’aime l’effet d’attente du premier épisode qui ne ramène son président que dans les dernières scènes alors qu’il est clairement le personnage central de ce pilot. Pour l’époque, et même encore aujourd’hui, je trouve ça tout de même sacrément osé comme technique.

Une série en avance sur son temps ?

The West Wing" Pilot (TV Episode 1999) - IMDbEt dans l’ensemble, j’ai trouvé que toute la série était assez osée et en avance sur son temps. Oh, bien sûr, ça fait mal au féminisme par moment, notamment quand on a un personnage féminin décrit comme une hystérique beaucoup trop régulièrement pour son bien ou une autre décrite comme une prostituée alors que ce n’est pas exactement ce qu’elle est ? Il faut savoir remettre l’œuvre dans son contexte et apprécier déjà le fait qu’il y ait plusieurs personnages féminins développés autant que les hommes.

The West Wing/A La Maison Blanche - Pilot/Les Foudres du ciel (1.01) - Critictoo Séries TVQuant au casting de cette série, il est assez exceptionnel tout de même. Cela me fait vraiment bizarre de voir un Rob Lowe si jeune – et de le voir interagir si jeune avec celle que je connais comme son ex-femme dans 9-1-1 Lone Star est encore plus étrange et marrant – mais c’est chouette de découvrir aussi le début de sa carrière.

Un bordel bien organisé

La série en elle-même ? Elle est évidemment très politique et elle aborde des sujets importants pour l’époque – de la peoplisation de la vie politique à la géopolitique parfois chaotique. En deux épisodes, la série a déjà pris ses habitudes : elle nous propose un gros thème par épisode, mais on voit bien qu’elle sera sérialisée et qu’il y aura des impacts d’épisode en épisode. Certains thèmes seront donc repris d’un épisode à l’autre, pour écrire un mandat présidentiel probablement passionnant.

Today in TV History: 'The West Wing' Premiered and Created a Parallel Universe Where Politics Was Fun | DeciderJ’ai déjà hâte de savoir où tout ça mènera quand en deux épisodes j’ai eu plusieurs surprises. Je n’ai pas encore mémorisé les noms de tout le monde (mais j’y travaille) que plusieurs twists qui seraient des tremblements de terre dans la réalité ont eu lieu. Et puis, la fin de l’épisode 2 est super frustrante avec une annonce inattendue après un tel début de série.

Une écriture incroyable

Pour avoir adoré The Newsroom et son rythme assez similaire, je ne suis absolument pas surpris de voir que The West Wing est déjà très marquée par l’écriture d’Aaron Sorkin. Je suis aussi absolument ravi d’avoir sept saisons de tirades et de scènes aux échanges de répliques impeccables qui m’attendent ! Et comme j’ai des DVDs sans sous-titres français, j’ai intérêt à m’accrocher quand je me déciderai à la regarder : le vocabulaire de la série est incroyablement riche et le rythme hyper soutenu.

S1E1: Pilot - The West Wing Soundtrack | Tunefind

C’est vraiment le genre de série qui compte sur un public averti et instruit, et c’est tout à fait ce que j’adore, même si je ne le suis pas toujours assez moi-même. Bref, sept saisons de répliques savoureuses qui m’apprendront plein de vocabulaire, en anglais comme en latin si j’en crois l’épisode 2. Allez, j’en reparlerai probablement par ici, vous vous en doutez…

2 commentaires sur « J’ai commencé The West Wing (et j’ai aimé) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.