Evil – S03E01

Épisode 1 – The Demon of Death – 17/20
Ce n’est que le premier épisode, alors nous n’avons pas vraiment une pluie de réponses, c’est évident. Cela dit, le retour de la série est réussi : je retrouve avec plaisir les personnages de la série et les intrigues, mais aussi et surtout l’ambiance si étonnante de la série, à parler religion au milieu de moments démoniaques, sexy ou bizarrement glauques, quand ce n’est pas un moment mélangeant les trois à la fois. On s’y fait avec le temps, apparemment, ça ne me surprend plus.

Spoilers

Une équipe scientifique souhaite mesurer le poids de la conscience (ou de l’esprit ?).

Well, I guess it’s a good thing that the Catholic Church has no issue with older men touching children.

Comme en début de saison 2, cette saison 3 débute exactement là où nous avions abandonné nos personnages. C’est toujours déroutant quand une série fait ça, parce que moi, ça fait un an que j’ai vu Kristen faire le choix d’embrasser David, là. Ils restent un couple auquel je n’accroche pas plus que ça, mais j’ai eu le temps de me faire à l’idée. De là à les voir en arriver à quasiment coucher ensemble, je n’étais pas encore tout à fait prêt.

Heureusement, David s’arrête à temps en voyant les cicatrices en forme de croix sur le ventre de Kristen. Elle ne se rend pas compte que c’est ça qui l’arrête, pensant sincèrement que c’est son choix d’être prêtre qui l’arrête dans son désir. Si elle s’enfuit un temps de la chambre, elle revient finalement l’interrompre dans ses prières pour céder définitivement à la tentation. Bon dieu, quel couple foireux dès le départ !

Voilà donc David et Kristen qui couchent vraiment ensemble, juste pour cette fois. Bien sûr. Le lendemain matin, on retrouve les filles insupportables de Kristen pour crier toutes en même temps, ou presque. Et pourtant, Kristen a besoin que ses filles soient bien plus matures qu’avant : elle leur demande donc à toutes les quatre de la prévenir immédiatement si Leland entre à nouveau en contact avec elles.

Il faut dire qu’elle a eu peur d’apprendre par Lexis que Leland venait la voir à l’école pour lui donner un étrange papier où il a noté « Daffodil ». Par chance pour Kristen, sa fille aînée a eu la bonne idée d’utiliser son portable pour prendre une photographie de Leland et Lexis devant l’école. Grâce à ça, Kristen peut rater le début du cas de la semaine afin d’avoir une injonction du tribunal ordonnant à Leland de rester loin de Lexis.

Ce n’est pas de chance pour Kristen car le cas de la semaine est plutôt intéressant : nous suivons l’affaire d’une scientifique qui souhaite mesurer le poids de la conscience grâce à un étrange sarcophage. Dr Swan, c’est son nom, cherche un homme sur le point de mourir pour pouvoir mener à terme son expérience et mesurer si, au moment de la mort, il y a un changement de poids qui correspondrait à la conscience – ou à l’esprit du point de vue de l’Eglise.

Le débat est forcément intéressant et ça tombe plutôt bien : il y a justement un prêtre sur le point de mourir qui est prêt à tenter l’expérience. Avant cela, il doit toutefois se confesser auprès de David, et la confession est plutôt dérangeante, honnêtement. Le prêtre ne veut pas mourir et regrette de ne pas avoir pu aimer dans sa vie. Entre ça et une réplique de Kristen sur la pédophilie dans l’Eglise, autant vous dire qu’une fois de plus, la série ne va pas se faire des amis chez les conservateurs.

Franck, c’est le nom du prêtre, finit par se rendre dans le sarcophage des scientifiques et est prêt à mourir pour la science et la foi en même temps. C’est beau… mais en revanche, du côté des scientifiques et de la manière dont tout ça est représenté, c’est plutôt ridicule. On assiste en effet à toute une équipe de scientifiques qui hurlent tous les sens pour en arriver à la conclusion que la différence entre la vie et la mort est de… 24 grammes.

La découverte surprend tout le monde, mais ce n’est que le début des surprises. On enchaîne en effet sur un Frank qui ressuscite, puis le livre démoniaque de la saison précédente qui débarque de nulle part à la vingtième minute de l’épisode, suivi en plus d’un générique. Depuis quand la série nous remet-elle son générique ?

En tout cas, après ça, Frank se réveille en pleine forme, avec 24 grammes de moins et une énergie de vivre qui fait plaisir à voir. Il va jusqu’à embrasser sur la bouche un autre prêtre, et ça m’a bien fait rire de le voir. Bon, bien sûr, la machine a eu quelques dysfonctionnements avec des explosions et des lumières qui s’allument et s’éteignent sans raison, mais les scientifiques assurent quand même que ce n’est pas l’explication de ce qu’il se passe.

Frank, quant à lui, explique qu’il se souvient avoir été accueilli par des gens avec de longs bras et qu’il est à présent de nouveau en vie après avoir vu son meilleur ami prêtre le prendre dans ses bras. C’est bien drôle à voir, parce que de son côté le prêtre dont j’oublie toujours le nom (Korecki), le supérieur du trio, est tout perturbé par le baiser.

Pendant ce temps, le psy de Kristen fait appel à Andrea pour lui confier son bien-être, et Andrea est toujours aussi bizarre. Je ne vois pas bien ce qu’elle vient faire là dans l’épisode et dans le cabinet du psy, mais admettons. Elle va jusqu’à dire à Kristen que David pense le plus grand bien d’elle, qu’elle est baptisée, mais qu’elle s’est détournée. Euh, OK ?

De son côté, Lexis se retrouve à faire quelques recherches sur les jonquilles (la traduction de Daffodil) sur Google et à suivre une pub qui la fait jouer à un jeu en ligne. Ce jeu en ligne lui permet d’être un dinosaure avec une queue, mais aussi de rencontrer un ami – un cochon avec des lunettes qui ressemblent fort à celle de Leland. Cela ne me dit rien qui veille, mais bon, Lexis étant sous la surveillance de sa grand-mère, ça ne peut que mal se passer tout ça.

En ligne, elle informe son nouvel ami que son père n’est jamais là, mais elle se trompe lourdement : Andy revient justement ce soir-là à la maison, de manière définitive. Trouvant une porte fermée, il passe la tête dans le garage de Sheryl, pour mieux y découvrir un démon lui aussi. Lexis n’en a rien à faire du retour de son père : elle préfère continuer de jouer en ligne avec son nouvel ami, et j’aime assez la direction que ça prend quand elle révèle à sa petite sœur qu’elle parle avec Leland afin de savoir ce qu’il veut d’elle.

C’est excellent à voir, de même que c’était excellent d’enchainer sur Andy qui décide d’expliquer à Sheryl qu’il veut qu’elle quitte le garage avant la fin de la semaine. C’était bien drôle comme scène, parce que Sheryl est une excellente actrice qui prend d’abord tout à la rigolade avant d’aller consulter ses poupées vaudou pour savoir quoi faire.

Malheureusement pour elle, il n’y a pas grand-chose à faire, parce que Kristen est d’accord avec son mari : elle savait qu’il voulait que Sheryl s’en aille et elle approuve sa décision quand elle retrouve son mari dans son lit. Autrement, durant la nuit, David se met lui aussi à avoir quelques visions démoniaques. Après Kristen en saison 1 et Ben en saison 2, ce n’est qu’une demi-surprise. Son démon à lui prend l’apparence de Kristen, mais d’une Kristen qui en est encore à jouer l’hypersexualisation de la scène. Je trouvais sa langue dérangeante avant qu’on ne découvre qu’elle avait une langue digne d’un serpent.

Le problème, c’est que quand David confronte Kristen le lendemain sur leur véritable nuit de sexe, il se rend compte que Kristen n’est pas du tout au courant de ce dont il parle. Oui, elle s’est confessée, mais heureusement, David les a arrêtés à temps. C’est gênant : David aurait donc couché avec un démon. Ah, cette série, je vous jure !

Dire que la même journée, le psy propose à Kristen d’inviter David chez elle pour apaiser les tensions. C’est bien trop drôle à imaginer après ces scènes honnêtement. Chez elle, il se passe plein de choses en plus. Andy décide de changer le lit de position et trouve un pot sous le lit avec une tête humaine miniature dedans. C’est juste à vomir quand on le voit s’acharner sur la petite tête dans les toilettes.

Les filles sont toujours insupportables, évidemment, mais je les apprécie vraiment beaucoup quand Lexis a la bonne idée de parler du jeu à ses trois sœurs. Elles font ainsi tourner en bourrique Leland qui est complétement dépassé par la présence des quatre filles en même temps. C’était bien trop drôle comme conclusion pour cet épisode.

La fin d’épisode est un petit bonbon pour les yeux avec David qui s’imagine à nouveau coucher avec Kristen. La série ne fait pas dans la dentelle côté sexualisation, donc, mais elle fait vraiment dans la dentelle concernant les habits de Kristen, si je puis dire. Le plus intriguant est encore que la coucherie de David est observé par le fantôme d’une bonne sœur qui vient juste de mourir dans la même machine de scientifique.

Eh oui, après le premier échec d’expérience, les scientifiques ont retenté le coup. C’est un échec cuisant : la bonne sœur pèse 36 grammes de plus après la mort… laissant David envisager la possibilité que ce ne soit pas l’âme qui pèse, mais les démons. Ma foi, ça explique bien la libération du prêtre de tous ses problèmes, alors pourquoi pas, c’est rigolo !

 

4 commentaires sur « Evil – S03E01 »

  1. Et est ce qu’on pourrait considérer qu’il s’agit d’une expérience scientifique qui tourne mal ?😅
    En tous cas ça m’a fait plaisir de les retrouver même si je n’ai pas eu les frissons que certains épisodes d’Evil peuvent me procurer !!!

    J’aime

      1. et le résultat n’est pas celui attendu et « transforme » deux personnes… c’était d’ailleurs plus dans ce sens là que je le voyais que les explosions en elles-mêmes !

        J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.