Les personnages qui m’ont fait fantasmer en 2020 (4)

Salut les sériephiles !

Horreur, malheur, j’ai un TFSA de retard ! Dire que j’ai tenu plusieurs années en suivant le rythme hebdomadaire, et voilà. Ne vous inquiétez pas, je ne vous laisse pas tomber, surtout qu’il s’agit là d’un des thèmes de Tequi les plus attendus chaque année : les personnages qui font fantasmer. Et avec tout un tas de séries qui prennent fin en 2020, c’est la dernière occasion pour moi de parler de certains personnages avant qu’ils ne soient plus au goût du jour, quand d’autres séries n’ont pas été diffusées cette année et ne peuvent entrer dans le classement selon les critères que je me fixe… Aaaaaaah. Les choix furent draconiens pour cette quatrième édition, alors comme l’an dernier, ce sont deux tops 5 que je dresse !

Voir aussi mes tops de : 2017 | 2018 | 2019

Top 5 Moments 'This Is Us' Represented For Natural Hair - xoNecole: Women's Interest, Love, Wellness, Beauty

  1. Beth (This is us)

J’ai toujours tendance à l’exclure des tops, alors que chaque année, elle s’impose comme mon personnage préféré dans cette série. Elle est d’une patience incroyable et à toute épreuve, elle est intelligente, drôle, magnifique et sensible… Pourquoi ne serait-elle pas dans ce top sur les femmes qui font fantasmer, hein ? Vraiment, Beth a tout pour elle.

Amazing Emori 😍 #the100 #emori #luisad'oliveira (With images) | Pretty people, Icon, The 100

  1. Emori (The 100)

Chaque année, je cite pourtant Echo, mais pour cette saison finale, c’est Emori qui a toutes mes faveurs. Au milieu d’une saison finale ratée où beaucoup de personnages ont des évolutions douteuses – à commencer par Echo et ses constantes voltefaces en cours de route ?, Emori est un phare qui me guide. Dès son arrivée en saison 2, j’ai bien accroché au personnage de voleuse prête à tout pour survivre, mais plus le temps a passé, plus elle est devenue un objet de fantasme évident. En plus d’être maligne et de tout faire pour survivre, elle est maintenant aussi sacrément intelligente avec Raven lui ayant appris plein de choses. La voir avec un peu plus de pouvoir était plaisant et je trouve que les scénaristes lui ont donné un joli rôle cette année – tout comme Murphy, d’ailleurs. J’espère que les derniers épisodes ne viendront pas tout casser !

abigael caine | Tumblr

  1. Abigael (Charmed)

Exit Maggie, sorry, bonjour Abigael, cet ajout au casting de la saison 2 qui sortait d’absolument nulle part mais qui s’est avéré carrément efficace. Abigael cumule pas mal de choses que j’adore de manière habituelle chez mes personnages préférés : elle a une réparti à toute épreuve, un côté très bitchy et du pouvoir dont elle sait se servir. Certes, la série n’est pas toujours un exemple de réussite et d’idées grandioses, mais je suis super heureux de l’ajout d’Abigael au casting. En plus, ça fait un personnage totalement inédit, mais ça recoupe l’idée d’une quatrième sœur maléfique exploitée plein de fois dans la série ou dans les fanfics. Elles ne sont pas de la même famille, oui, mais au bout d’une saison, c’est tout comme. J’aime Abigael, et ça me donne envie de vite découvrir la saison 3 maintenant !

23 times Margo from "The Magicians" was the High King of sass

  1. Margo (The Magicians)

Ce n’est une surprise pour personne que Margo se retrouve dans ce top, mais je ne cherche pas spécialement à surprendre cette année, puisque la série étant terminée, il me fallait absolument réussir à parler d’elle une fois de plus. Margo, c’est la classe incarnée, que vous le vouliez ou non. OK, elle n’est pas toujours polie, mais eh, elle est magnifique, elle est directive, elle a des ovaires bien imposants comme il se doit et… pfiou, c’est juste une Queen. Le fantasme est total, elle me manque déjà énormément, je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’on ne retrouvera pas la série. Syfy, t’as déconné sec là !

bestofbennet - best of bennet Tumblr Blog | Tumgir

  1. Daisy Johnson (Agents of S.H.I.E.L.D)

Voir aussi : Chloe Bennet (#45)

Si entre les saisons 1 et 7, mon fantasme sur Skye s’est un peu atténué, je trouve que sur les deux dernières saisons, Daisy était carrément magnifique ! Que s’est-il passé ? En saison 1, j’adorais sa naïveté et son insouciance en tant que Skye et elle me plaisait bien… En cours de route, la vie s’est compliquée pour elle et je n’accrochais plus tellement à certaines de ses décisions, et en ce qui me concerne, le fantasme est toujours terni quand je n’accroche plus au personnage. En revanche, sur les saisons 6 et 7, tout allait bien ! Cette année, impossible de ne pas la shipper, et dès l’an dernier, sa nouvelle coupe de cheveux était à tomber par terre. Bref, à la fois belle, intelligente et charismatique, il faudrait être vraiment difficile pour ne pas fantasmer sur Daisy !


Sinon, je vais spoiler la saison 7 de la série avec mon numéro 1 du classement mecs, je préviens tout de suite ! Et côté mecs, donc ? J’ai eu l’impression que je n’allais pas réussir à en trouver cinq, et puis finalement, à faire le tour des séries, on finit toujours par trouver plus que nécessaire !

Voir aussi mes tops de : 2017 | 2018 | 2019


  1. Siddiq (The Walking Dead)

Performance de la semaine : Avi Nash (#63)

Oui, oui. Bon, je vais spoiler aussi sur ce coup-là d’ailleurs, donc si vous n’êtes pas à jour, passez votre chemin. Siddiq, c’est un personnage que j’aimais bien dès son introduction, peut-être parce qu’il a réussi à nous débarrasser de Carl, et que ça, c’était une sacrée bonne idée, n’en déplaise aux fans. Dans ce début de saison 10, je trouve qu’il était au top de sa forme physique. Certes, côté mental, ce n’était pas fou, mais j’ai vraiment accroché énormément à son personnage. Eh, sa relation avec Rosita – également un gros fantasme – a sûrement joué aussi dans l’affaire, je ne dis pas, mais j’aurais vraiment adoré qu’il puisse rester plus longtemps dans la série. Sa mort m’a vraiment fait chier !

Épinglé sur —— GIF

  1. Ricky (High School Musical: The Musical The Series)

Voir aussi : Joshua Basset (#64)

C’est honteux, c’est encore un ado, mais il a un sourire tout à fait charmant depuis toujours ce Ricky. Et puis, il a surtout une voix que j’aime beaucoup, que ce soit dans la série ou sur ses compositions perso (j’ai écouté Common Sense en boucle une bonne partie de l’été). Par contre, ça s’arrête là, en fait, parce que son personnage, bon… C’est une série Disney + pour adolescents, il ne faut pas trop en demander et il est tout de même un peu concon. Une fois adulte, il pourra avoir des rôles bien meilleurs, et je pourrais dire que j’avais repéré le potentiel avant – dès Grey’s Anatomy, en fait. D’ailleurs, puisqu’on en parle :

Sem 21: TAG Favourite Characters # 4 Doctors & Love - Behind The Doooor

  1. Levi (Grey’s Anatomy)

Voir aussi : Jake Borelli (#76)

Sans surprise si vous suivez mes critiques de la série, Levi s’offre une place dans mon top de cette année. Il a une bonne bouille, une vie tout à fait chouette et il s’affirme de plus en plus, ce qui fait vraiment plaisir à voir et participe à en faire un fantasme. J’ai beaucoup aimé cette saison pour lui, de sa trahison de Meredith parce qu’il respecte ses valeurs à sa colocation imprévue avec Jo, parce que son mec est un connard. Je suis content que les scénaristes lui fassent de plus en plus de place dans la série !

We Have To Look At This Life In Front Of Us JAugust Richards GIF - WeHaveToLookAtThisLifeInFrontOfUs JAugustRichards DrOliverPost - Discover & Share GIFs

  1. Oliver (Council of Dads)

J’ai toujours bien aimé J. August Richards, mais ce rôle d’Oliver a été une vraie surprise, parce qu’on sent qu’il était hyper à l’aise dans le rôle – peut-être parce que ça lui a permis de faire un coming-out totalement inattendu. Père aimant, ami dévoué (sa relation avec Robin était incroyable, tout simplement, je pourrais le regarder jouer avec Sarah Wayne Calles pendant des heures !) et mari un peu trop sûr de lui, Oliver était un personnage vraiment bien écrit, avec ses failles et ses forces. Je le vois un peu comme l’équivalent masculin de Beth, en fait, donc ce n’est pas si étonnant qu’il finisse dans mon classement !

oh fitz fitz fitz | Tumblr

  1. Daniel Sousa (Agents of S.H.I.E.L.D)

Eh. Evidemment, Enver Gjokaj. Déjà dans Emergence, j’étais content de le retrouver et il ajoutait un charme à la série, mais dans le rôle de Sousa, bon dieu, qu’il a ajouté un cachet de fantasme à la dernière saison ! La dernière saison est l’une des meilleures – même si je regrette une absence se faisant trop sentir – et c’est en partie grâce à l’arrivée de l’acteur, dont le personnage a su trouver naturellement sa place dans le casting large. Il me faisait rire à chaque fois et vraiment, je suis heureux de savoir que la carrière de cet acteur est assez remplie pour qu’on le retrouve dans plusieurs projets en ce moment. Depuis 2008, je trouve en plus qu’il vieillit vraiment bien – mais il était déjà un tellement bon acteur dans Dollhouse ! Le fantasme est total, rien que parce qu’il est comme le bon vin et qu’il se bonifie en vieillissant. C’est rare et ça se souligne !

rookie of the west | Tumblr
There’s always next year !

Voilà donc pour cette année. Côté mecs, je mets sur le banc Noah (de Trinkets, pas de The Affair !), Cary (The Other Two) et West (The Rookie) ; côté nanas, Lucy de cette même série aurait pu être dans la liste, Kelsey me manque énormément, Alicia aussi (toujours, oui, même si le personnage est moins fantasmant avec le temps), Maggie de Charmed et Jess de In the Dark sont passées à ça d’être dans le top. Et puis, Dichen Lachman, aussi.

Sinon, je ne vais pas remodifier tout l’article maintenant que je l’ai terminé, mais au moment de cliquer sur publier, je me suis rendu compte qu’il y en a quand même deux qui devraient être dans cet article et que je n’ai pas cité… Je ne m’explique comment j’ai pu les oublier. Peut-être que c’est le déni, peut-être que c’est que sur la fin de série, les personnages me plaisaient un chouilla moins, mais ne vous inquiétez pas, dans le genre fantasme le plus total, il y avait quand même aussi :

TV Review: How to Get Away with Murder Season 3 Winter Finale | The Young Folks - Part 2
Michaela & Connor ❤

Ah, Hollywood, cette machine à fantasmes…

Voir aussi mes tops de : 2017 | 2018 | 2019

agents of shield x you | Tumblr
Bon ben, goal couple de 2020, clairement.

Disney + débarque enfin en France

Salut les sériephiles confinés !

La Reine des Neiges : 5 choses que nous ne savez pas sur le chef-d ...
LIBÉRÉ ! DÉLIVRÉ ! JE NE M’ENNUIERAI PLUS JAMAIS !

Ca y est, Disney + est enfin arrivé en France et, chose totalement dingue et inattendue, Internet n’a pas planté dans notre pays dis donc. Vraiment, ce décalage de deux semaines par rapport au reste de l’Europe n’aura servi à rien. En tout cas, comme l’indique le titre de cet article, je n’ai pas attendu longtemps avant de tester cette nouvelle plateforme de streaming que l’on a attendu depuis des mois. Forcément, j’en profite pour vous livrer mon avis pour peut-être vous permettre de vous faire une idée. Après, pour cela, rien ne vaut la période d’essai de sept jours gratuits – un mois aurait été bienvenu, honnêtement. Ensuite, ce sera 6€99 par mois, ou 69€99 l’année.

Disney+ arrive en France plus tôt que prévu | VL Média
La plateforme est dispo pour la France juste ici.

Qu’en est-il de la qualité sur le site ? Franchement, ça va, et je ne fais pas trop de différence avec la qualité de Netflix, Prime Video ou même OCS (eh oui, j’ai pris sept jours gratuits ehe) en ce moment. Comme le reste des plateformes, donc, Disney ne propose pas la 4K et l’ultra HD le temps du confinement, mais ce n’est pas si dérangeant en ce qui me concerne. La qualité actuelle est suffisante sur mon grand-écran. En plus, et contrairement à Netflix, je n’ai pour l’instant pas rencontrer de bugs de vidéos – j’ai juste eu un petit problème au démarrage d’une vidéo, mais je pense que le problème venait plutôt de ma connexion que de Disney +.

Bambi - Maagic-Disney.sky'
Quand t’as enfin Disney + mais que ta connexion internet te lâche

Le lecteur en lui-même ne présente rien d’exceptionnel – pas de X-ray comme sur Prime Video, malheureusement : un bouton pour reculer de dix secondes, un pour faire pause ou play, un pour avancer de dix secondes. On peut mettre en plein écran facilement, les options de langue ou sous-titres sont pour ce que j’ai testé hyper complètes et bien faites… mais je verrai davantage à l’usage sur d’autres titres, j’imagine. Je retiens que c’est une plateforme parfaite pour s’entraîner à pratiquer certaines langues, comme il y a plein de dessin-animés…

For National Dog Day, here are my favorite movie dogs...and a cat ...
Ce film ! Ce film !! Je suis un enfant, ça y est !

Pour l’instant, en revanche, je suis calé confortablement devant la VF de… L’incroyable voyage. J’ai vu et revu ce film des tas de fois quand j’étais petit, mais j’en avais oublié l’existence. Pour ça, la plateforme de Disney+ est une vraie mine d’or : les classiques Disney sont tous là, mais d’autres films aussi sont présents. J’ai eu la surprise, par exemple, de voir passer Anastasia, Avatar, deux des trois films Narnia ou les films La Coccinelle dans le catalogue. Ce ne sont pas forcément des grands films (je vais me faire taper), mais la carte de la nostalgie fonctionne à merveille.

De toute manière, avec la datée chronologie des médias en France, il ne faut malheureusement pas miser sur les films les plus récents. Ainsi, les catalogues Marvel (X-Men ou Marvel Cinematic Universe) et Star Wars ont beau être aussi complets que possible, il nous manque des films incontournables des trois dernières années.

https://media.melty.fr/article-3980857-raw/media.gif
Bref, pas encore de Tom Holland (ou presque), il faut aller sur OCS pour le retrouver !

C’est frustrant, mais je le savais déjà en venant et ça ne me dérange pas plus que ça : il y a tellement de classiques et de films cultes dans le catalogue, je trouve que ça vaut déjà le coup, surtout que le prix n’est pas si élevé et que j’aime la manière dont tout est rangé sur la plateforme (par licence, par collection type « Princesses » ou « Classiques » et, sinon, simplement par titre).

Performance de la semaine #45 | Just One More Episode
Rare représentation de la motivation de Disney en constituant un catalogue séries.

La plus grosse déception vient finalement du côté des séries où le catalogue me paraît hyper vide. Oui, d’accord, il y a trente saisons des Simpsons et ça peut déjà pas mal occuper pendant des heures et jours, mais je n’en suis pas un grand fan ! À l’inverse, je suis super fan d’Agents of S.H.I.E.L.D et c’est un plaisir d’avoir accès aux cinq premières saisons (sur six diffusées aux USA) en HD aussi facilement (plus besoin de me lever pour prendre les DVDs pour l’instant). Par contre, s’il y a bien Inhumans (on s’en passerait), il n’y a pas Agent Carter sur la plateforme. Et puis, l’absence de la saison 6 me brise mes espoirs d’une diffusion de la saison 7 « en direct des USA ».

La carte de la nostalgie et de l’enfance reste donc la pierre angulaire de la stratégie D+ y compris pour le catalogue des séries : Lizzie McGuire, Phénomène Raven et plein, plein, PLEIN, de dessins-animés sont disponibles. Côté nouveautés… Eh bien, c’est la dèche. Autant pour le lancement américain, la plateforme avait mis les petits plats dans les grands, autant la sortie européenne manque complètement d’une série événement.

Voir aussi : Critiques des épisodes de la saison 1 d’High School Musical: The Musical: The Series

https://media.melty.fr/pmedia-4051037-raw/it-is.gif
On notera que tout le monde a déjà vu la série ou est méga spoilé, ne serait-ce que sur le cliffhanger du premier épisode… mais bon, l’épisode 1 est diffusé ce soir sur C8 si vous voulez faire une idée de ce que vaut The Mandalorian.

On peut se rabattre sur High School Musical The Musical The Series et sur (la médiocre !) The Mandalorian, deux titres phares du catalogue, ainsi que sur les émissions de télé-réalité, mais le catalogue a encore sacrément besoin d’être étoffé pour vraiment intéresser les sériephiles. Concrètement, prendre Disney + dès maintenant, c’est faire un investissement sur l’avenir pour les séries de l’univers Marvel notamment. Celles-ci ne sont pas près de voir le jour pourtant, surtout que le confinement a eu raison des tournages et de la post-production outre-Atlantique.

Voir aussi : Critique des épisodes de la saison 1 de The Mandalorian

Bref, je n’ai plus qu’à me contenter des films de mon enfance, quoi – et c’est justement ce que je suis en train de faire, ça tombe bien ! Bonne fin d’après-midi à tous.