Semaine 16 : du 18 au 24 avril

Entre deux chapitres d’Harry Potter et surtout deux pages de rédaction du mémoire, je me suis trouvé le temps de continuer à voir mes inédits et à essayer de ne pas avoir trop de retard (et pour l’instant, je gère grave cette année, je suis plutôt content, le blog me force psychologiquement à pas traîner). Bon, j’ai mis une excellente note à Grey’s pour un épisode juste bon, mais j’ai mes raisons. Le reste de la semaine était assez stable par rapport à d’habitude, avec un mauvais Scandal et un excellent Agents of S.H.I.E.L.D. Sans plus traîner, les notes :

Fear the Walking Dead (2×02), 15/20
Quantico (1×18), 11/20
OUAT (5×18), 12/20
Last Man On Earth (2×15), 13/20
Blindspot (1×18), 16/20
Supergirl (1×20), 17/20
The Grinder (1×20), 15/20
Agents of S.H.I.E.L.D (3×17), 18/20
Grey’s Anatomy (12×20), 20/20
Scandal (5×18), 07/20
Les colocs de Mamie (1×14), 13/20
Le Secret des Balls (2×09), 13/20
The 100 (3×12), 18/20
Orphan Black (4×02), 18/20
The Catch (1×05), 07/20

Et j’ai également visionné dans le cadre du #ChallengeSéries2016 la saison 3 de Person of Interest, dont j’ai publié le bilan jeudi dernier.

01.jpg
On va encore se faire chier cette semaine ?

On a retrouvé Caleb dans Quantico cette semaine ! … Et on aurait pu ne pas le retrouver finalement, parce que l’état dans lequel il est, bof. Bon, voilà pour le futur : Alex cherche à avoir des nouvelles de tout le monde mais n’y arrive évidemment pas. Dans le passé à Quantico : Alex prend le temps de se coiffer, tout le monde est à moitié à poil pour les audiences et euh… Voilà ce qu’il faut retenir des ¾ de l’épisode en fait. Le mystère est bien trop dilué pour être encore prenant, on sait que ce qu’on attend est en fin d’épisode et voilà. Où est passée la série qui nous faisait nous demander qui était le terroriste à chaque instant ? Où est la série qui avait un vrai bon rythme ? Plus on avance, plus les schémas se répètent, ce qui la rend d’une part prévisible, de l’autre de plus en plus insipide. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir envie d’y croire, à chaque fin d’épisode, cette semaine le cliffhanger se fait autour de Caleb, à la fois dans le passé et le présent. Bon beh, rendez-vous lundi prochain à la 35è minute pour la suite. OK, je suis de mauvaise foi, j’ai aussi aimé la scène des jumelles où elles comprennent qu’elles vont devoir créer une troisième identité qui n’était pas tout à fait à la fin. Mais alors le reste franchement…
PS : mon gros coup de cœur pour Iris se confirme une fois de plus et j’ai de plus en plus de mal avec Shelby (pourtant j’adore l’actrice depuis UNreal).

02.jpg
Double retour que je n’attendais plus ❤

Red ET Mulan ? OK, Once Upon a Time a su attirer mon attention de la plus basse des manières possibles, mais eh, c’est déjà mieux que ces dernières semaines ces retours de personnages que j’adore ! Bon, j’avoue qu’en revanche, certes j’étais attentif sur les flashbacks, mais moins au reste de l’épisode qui poursuivait son intrigue dans l’underworld (plus que quelques semaines à supporter ce filtre dégueu allez). Il y avait des rebondissements sympas (Snow White/David), mais cette intrigue m’a perdu il y a quelques épisodes et j’attends la prochaine sans vraiment suivre ce qu’il se passe désormais. Je veux dire mon moment préféré dans l’épisode a été l’affichage de la pub Agents of S.H.I.E.L.D quoi. Bref, je m’ennuie, je n’accroche même plus à Régina… Le happy end pour Red est sympa, la conclusion de l’épisode est un nouveau cliffhanger sans vraie saveur en ce qui me concerne. Je pense que l’an prochain, j’attendrais plusieurs épisodes avant de reprendre la série ; surtout que l’ennui paraît clairement généralisé pour le moment.

03
Je ne fais rire que moi ?

Last Man on Earth propose cette semaine un épisode un brin meilleur, mais alors vraiment juste histoire que c’est mieux. La série s’est perdue il y a longtemps maintenant et je dirais qu’une blague sur deux ne prend pas maintenant. Le caractère de Phil/Randy est insupportable, dans le mauvais sens du terme, et les autres intrigues sont toutes tellement incompréhensibles. Todd finit donc l’épisode avec aussi Carol. OK. On pouvait difficilement imaginer pire OOC pour Carol. Les blagues lourdes entre les deux frères fonctionnaient un peu mieux cette semaine que la semaine dernière et ce nouveau look osé pour Randy et Tod est à mourir de rire (ça permettait de bonnes – et moins bonnes – blagues de la part de tout le monde, au moins). La série reste drôle, mais elle a tendance à également irriter en parallèle, c’est dommage.

04.jpg
Quand tu n’as rien à faire de l’épisode (et c’est dommage)

C’est franchement une bonne surprise, mais Blindspot nous a encore pondu un très bon épisode cette semaine. J’ai commencé cette série en y allant à reculons parce que c’était grosso modo le genre de série que je n’aime pas, une grosse partie procedural, une cohérence pas toujours au top et une intrigue générale dont on aurait probablement jamais le fin mot (les tatouages). Une saison plus tard, ils ont pris d’énormes risques (David) et ont développé les personnages au point que je tienne à eux. Il y a bien sûr des défauts (Tasha n’était pas franchement utile dans cet épisode), mais cette semaine proposait d’excellentes choses avec le retour d’un criminel déjà vu dans la série qui a réussi à arnaquer l’équipe en deux deux avec son (spoiler alert) petit-ami (whaaat ?). Parfaits retournements : certains étaient évidents, d’autres franchement surprenants. Quoiqu’il en soit, l’épisode proposait 43 minutes très agréables à regarder, et ça fait déjà plusieurs semaines que c’est le cas. Je vais finir par vraiment bien aimer (et c’est con, parce que la saison s’achève bientôt !).

09
« J’ai l’air ridicule, pas vrai ? »

Construction étrange pour l’épisode de Supergirl cette semaine, qui prend un acte à achever l’intrigue de la semaine dernière. Ça fonctionne plutôt bien pour cette intrigue, ce long discours sur l’espoir marque bien la fin de ce qui était entrepris la semaine dernière… le problème, c’est que la tension n’a pas eu le temps de remonter vraiment pour le spectateur. Deuxième acte : c’est parti pour un nouvel épisode, qui va automatiquement être rushé. Il l’est bien, mais ça ne fait pas de mal, car il s’appuie sur la même intrigue en la perversifiant. Le gros problème de l’épisode vient des adieux de Kara à l’ensemble du casting, pour faire monter la tension peut-être, mais dans des scènes trop longues, qui ne permettent que de définitivement comprendre les dynamiques entre persos pour le final qui approche. Et là, ça part en vrille : l’action est géniale, avec des effets spéciaux bien comme il faut et une violence inhabituelle, mais Kara dans l’espace échoue. Ca échoue parce que non, Alex dans le pod de Kara, ça ne fonctionne pas : comment le pilote-t-elle ? comment fait-elle pour retrouver Kara ? Comment fait-elle entrer Kara sans elle-même manquer d’oxygène ? D’ailleurs le taux d’oxygène n’est pas le même sur Krypton, en a-t-elle vraiment assez ? Bon, dommage, ça ne fonctionne pas et ça fait vraiment pétard mouillé. Heureusement, les deux dernières scènes sont parfaites et relancent pour l’épisode suivant. La construction me fait pour le coup penser à Alias, en moins bon, avec des épisodes imbriqués les uns dans les autres. Mieux que la semaine dernière, mais pétard mouillé quand même.

05
Les moments gênants sont les plus drôles

Très bon épisode du Grinder cette semaine, qui prend le temps de se recentrer un peu sur la famille (ce qui est évidemment souligné dans un commentaire méta). Un épisode assez classique dans la formule : des quiproquos qui rassemblent tous les personnages dans le même restaurant, des intrigues très différentes qui du coup se rejoignent toutes. Et j’ai trouvé ça vraiment bien sympa, bien écrit, mais ça manquait d’un gag réussi, je trouve. Enfin, le tout faisait sourire, mais pas rire aux éclats comme on pourrait l’attendre d’une sitcom. La série étant en danger d’annulation, je m’attendais à des scénaristes s’étant défoncés sur les derniers épisodes, et là c’est un peu trop conventionnel je trouve. Il faudra voir ce que ça donne par la suite.

06
C’est notre épisode les gars, on va tout faire foirer !

Avec son cliffhanger de la semaine dernière, cet épisode d’Agents of S.H.I.E.L.D sentait d’avance bon l’excellence… Et il s’avère que c’est effectivement le cas : je suis absolument fan des Secret Warriors (malgré le nom ridicule). L’équipe est géniale et les interactions en espagnoles une vraie réussite. Cette idée d’une infection parmi eux pour créer des tensions, c’était parfait, car aucune équipe n’est jamais au point tant qu’elle n’a pas connu de tensions, surtout dans le Whedonverse. Et je suis encore plus convaincu par les Secret Warriors que je ne l’ai autant auparavant : j’adore les quatre personnages, leur dynamique générale, leurs pouvoirs. Très bon ; Je ne m’attendais pas à être surpris devant l’épisode cependant, car j’ai immédiatement soupçonné Lincoln (du fait qu’il avait besoin d’un rôle plus important franchement et qu’il avait déjà croisé Hive auparavant). Du coup, que ce soit Daisy l’infectée était une vraie bonne surprise… C’était tellement obligé aussi, comment j’ai pu rater ça ? Les Skyward ne vont jamais s’en remettre. La fin d’épisode était parfaite pour son personnage, tellement badass la petite Skye devenue grande… Vivement la semaine prochaine (et en plus, ça sent bon le Civil War… Encore un virage à venir dans la série, donc) !!

Oh et… On peut revenir sur le fait que j’ai totalement zappé de parler de Fitzsimmons ? Genre, ENFIN. Et ENFIN. ENFIN. Voilà. J’ai bien aimé May aussi, même si elle m’a un peu saoulé à braquer Yoyo/Helena (que j’adore, au cas où ce ne serait pas encore assez clair : #JeSuisSecretWarrior). Voilà, maintenant j’ai honte de mon article avec cet hashtag.

11

Bon, cet épisode des Colocs de Mamie était assez égal à ce que propose habituellement la série. Je n’aime pas la St Valentin non plus et j’ai bien ri à certaines blagues (notamment le « joyeuses menstruations » ou le coup des pompiers). Pour le reste, je suis toujours aussi perplexe devant l’humour vache de cette mamie qui, à terme, épuiserait même le plus bienveillant des colocs. Je veux dire, y a de vraies déclarations de guerre dans ce qu’elle a fait chaque semaine et les jeunes ne réagissent jamais ? Je sais pas, j’aimerais un épisode où le schéma s’inverse.

10
De dos ? Vraiment ? Subtil.

Virage à 360° pour Le Secret des Balls, déjà un peu amorcé la semaine dernière mais totalement intrigant avec une relation amoureuse entre mecs qui semble presque sortir de nulle part tant elle a été niée dans J’ai jamais su dire non et La Théorie des Balls. Du coup, pour moi, ce sont plutôt deux potes qu’autre chose, et j’ai un peu de mal à accrocher à cette révélation que je trouve assez décevante s’ils continuent dans cette voie (et en même temps ça peut être source de tellement de gags et c’est tellement rare en terme de représentation en France que c’est plutôt une bonne idée). Je suis partagé et je suis pressé de voir l’épisode 10. En tout cas, cette saison me semble quand même en-dessous du final de la première, même si l’ensemble doit être meilleur. Non, vraiment, je suis mitigé.

07
L’horreur.

Oui, tout à fait, j’ai surnoté cet épisode de Grey’s Anatomy, et je ne m’en excuserais pas : l’intrigue des deux petits garçons… Et bien, disons simplement que ma famille a connu une situation similaire, que c’est atroce et que l’issue n’a pas été si joyeuse pour nous. Or, ce n’est déjà pas très joyeux dans cet épisode. Non, ce n’est pas la faute de gamin s’il a paralysé son meilleur ami, mais oui, la cicatrice traumatique, il l’aura pour le reste de sa vie. Amélia était une fois de plus merveilleusement écrite cette semaine. Et la crise de Maggie ? Je suis un oncle, je garde régulièrement mes neveux et, mon dieu, comme je la comprends. Je l’ai trouvée très juste dans son jeu, du début à la fin, OK, surtout à la fin. Bon, cette intrigue m’a retourné plus qu’elle ne le devrait et c’est pourquoi je mets une aussi bonne note à l’épisode. Quoiqu’il en soit, la série a pris conscience cette saison de l’importance que les enfants pouvaient (devaient) avoir pour ses personnages, et ça fonctionne tellement bien. Cette nouvelle crise pour le Calzona, c’est presque du pain béni pour les scénaristes qui après des années de chat et la souris ont trouvé le moyen parfait de les faire continuer à se déchirer. Étonnamment, la scène finale ne paraît pas redondante de toutes leurs crises, c’est une guerre froide bien plus intéressante qui semble se mettre en place. Du coup, dans les moins cette semaine : Bailey et Ben, c’était un peu trop en dehors de tout le reste et Japril, qui fait surplace malgré tout. Bon, et les flingues, c’est le mal.

08.jpg
Oui, Olivia, moi aussi je fais cette tête quand je capte que j’ai un épisode de Scandal à voir…

Badaboum, épisode catastrophique pour Scandal cette semaine après le pourtant excellent dernier épisode. Sérieusement. Rien n’allait dans cet épisode : ni Olivia, ni Jake, ni Papa Pope, ni le mariage, ni les flashbacks. Quinn et Huck allaient, à la rigueur, si on veut trouver un quelque chose à sauver. Mais sérieusement, STOP B613, tuez papa Pope. Là, ce n’est plus possible. 40 min d’ennui total, 1 minute d’intérêt quand Olivia a les cheveux en bataille, quand elle s’apprête à aller faire son jogging et quand elle largue pour la énième fois Jake avec des arguments auxquels personne ne croit, si ce n’est lui. La tuile, la catastrophe, je manque de mots, mais franchement : j’ai préparé mes vacances devant l’épisode, je n’ai rien suivi, tellement il n’y avait rien à suivre. Qu’est-ce que c’est dommage…

Voilà, c’est tout pour cette semaine ! Si ça vous intéresse, vous pouvez retrouver le bilan des autres semaines par ici 🙂 Et sinon, voilà le planning pour la semaine prochaine : je posterai l’avis sur Fear The Walking Dead demain, le bilan de saison 4 de Person of Interest (avec MAJ du marathon) probablement mercredi et les autres articles (sur Orphan Black, The 100 & The Catch, le bilan d’Avril du challenge ainsi que l’article à la semaine et l’avis sur l’épisode 4 de FTWD) auront tous du retard, parce que je ne sais pas si j’aurais accès à internet jusqu’au mardi.

Bonne semaine à tous 🙂

 

2 commentaires sur « Semaine 16 : du 18 au 24 avril »

  1. J’ai ,fermé les yeux sur Agents of SHIELD (on a repris du retard 😦 ) mais on a exactement le même avis avec Quantico (j’ai failli m’endormir devant) et Blindspot (qui a été une très bonne surprise)

    J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.