The Gifted – S01E04-08

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée des épisodes 4 à 8 de la première saison de The Gifted, vus lors du #WESéries de décembre.

04.jpgÉpisode 4 – eXit strategy – 14/20
Sometimes you got to take a risk and hope for the best.

Il faut s’y remettre après un mois et ça reprend au milieu d’une intervention des mutants pour libérer on ne sait trop qui. Cela se passe mal pour eux et Gus, un nouveau pour nous je crois, se fait tirer dessus. C’est en fait un flashback de la dernière fois que les mutants ont tenté d’agir contre le système Sentinelle.

Polaris est de nouveau transférée et se retrouve désormais dans la cellule à côté de celle de Strucker. Cela sent bon la stratégie pour les faire parler, mais ça fonctionne. Reed se met ainsi à raconter sa vie à Lorna qui l’écoute bien gentiment avant de se moquer de lui parce qu’il a enfin compris qu’il était méchant.

Pendant ce temps, au QG, les mutants décident de libérer Lorna et Strucker en s’en prenant au système Sentinelle : le problème, c’est que la dernière fois, ils ont perdu six mutants. C’est problématique. Quelques mutants, principalement ceux qu’on connaît déjà, se portent volontaires pour les aider. Il est décidé que l’attaque aura lieu pendant le transfert des deux prisonniers, histoire d’optimiser les chances de tout le monde. Ils considèrent Caitlin intelligente parce qu’elle a cette idée vue dans tous les films et séries du monde, quand même.

Reste à trouver comment stopper le camion, mais les enfants Strucker ont plus d’un tour dans leur sac : ils apprennent ainsi à utiliser leurs pouvoirs ensemble pour canaliser ceux d’Andy avec les capacités de Lauren et ça fonctionne rapidement. Caitlin désapprouve, mais sa fille lui rappelle toute son éducation et les risques qu’il faut parfois savoir prendre. Scène inutile bonjour.

En parallèle, il reste des problèmes à gérer, notamment celui de Clarice qui a désormais un souvenir amoureux avec Johnny et des rêves pseudo-érotiques qui l’empêchent de dormir. Ah les séries pour adolescents.

Marcos recontacte la famille de son ex, Carmen, pour avoir de l’aide et découvre que son ex possède désormais le business. C’est compliqué tout ça, ça le force à redevenir ami avec une ex qu’il préférerait assez clairement oublier car elle fait partie d’une famille de dealers. Il ne manquait qu’un cartel à la série pour leur rajouter de la merde : Carmen accepte de donner les informations dont Marcos a besoin, mais seulement s’il se sert de ses pouvoirs pour l’aider.

Elle demande donc à Marcos de torturer un homme qui l’a trahi pour savoir où il a planqué la drogue. C’est une torture facile où il menace simplement un homme de devenir aveugle, mais ça suffit à le traumatiser et à le faire se précipiter dans les prières.

La nuit qui précède l’opération est donc synonyme d’insomnie pour à peu près tout le monde, à l’exception des enfants bien sûr.

La journée de l’attaque commence de manière sympathique surtout pour Clarice qui drague ouvertement Johnny. Celui-ci ne semble pas le remarquer plus que ça au début, puis il choisit de ne pas lui parler du souvenir supplémentaire dans sa tête, alors même qu’elle l’évoque clairement.

Du côté de la famille Strucker, on en est encore aux ajustements par rapport à la vie qu’ils menaient, ce qui est logique après quatre épisodes, mais ça fait plus d’un mois pour moi alors ça me paraît presque redondant.

La fin d’épisode remonte heureusement le niveau de tout ça avec un plan qui ne se passe pas comme prévu : le mutant que l’on a vu mourir en début d’épisode n’est pas si mort que ça et son pouvoir bloque les capacités des autres mutants dans le secteur. L’homme invisible se fait tirer dessus et tout le monde est bloqué, voire en danger.

Johnny finit fatalement par comprendre que son ex-meilleur ami, Pulse, est encore en vie et parvient à le mettre K.O, permettant à tout le monde de récupérer ses pouvoirs pour la grosse scène d’action finale, très réussie et permettant à Reed et Polaris de s’échapper, même si Reed est blessé par l’opération car Polaris se sert du métal qu’il avait dans la jambe. L’épisode était un peu en-dessous des autres, mais les dernières minutes m’ont remotivées exactement comme dans mon souvenir. Je suis faible face à ce genre d’intrigue, ce n’est pas nouveau.

05.jpgÉpisode 5 – boXed in – 16/20
Well, your peaceful protest killed my little girl.

Ce début d’épisode est un nouveau flashback peu sympathique qui nous montre pourquoi le chef Sentinelle que nous connaissons est si peu aimable avec les mutants. On le savait déjà, mais ceux-ci ont tué sa petite fille dans ce qui ressemble à un accident en marge d’une manifestation. C’est triste effectivement, au mauvais endroit au mauvais moment. J’aime beaucoup l’idée de l’humaniser lui aussi, ça ne peut que servir la série sur le long terme.

Lorna et Marcos profitent de leurs retrouvailles pour s’attaquer à un drone et semer les autorités. Ce n’est pas si simple, et même quand ils se pensent tranquilles, ils découvrent vite qu’ils sont tombés sur plus malins qu’eux. On notera que Polaris a retrouvé ses bagues on ne sait trop comment. Le changement de fringues encore, OK, mais le reste bon, faut pas abuser.

Confrontés à un barrage, Polaris et Marcos ne se laissent pas faire pour autant. Polaris prend les décisions et kidnappent notre agent fédéral préféré, Turner, pour l’interroger sur Pulse. Plutôt que de leur expliquer ce qu’ils veulent, Turner préfère leur raconter la mort de sa petite fille, ce qui met en perspective les choses pour les mutants. Au moins, maintenant, on sait précisément ce qu’il s’est passé le 15 juillet dans la série, même si on ne connaît pas la date complète.

Au QG, Reed retrouve sa famille, mais aussi tout un tas d’amis, à commencer par l’homme qu’il a trahi il y a deux épisodes avec son tracker dans le bar. Les Strucker ne se sentent plus si bienvenue, mais Caitlyn a pas mal de travail pour sauver la vie d’Harry, le mutant invisible de l’épisode précédent.

Pour se faire, elle utilise l’aide de ses enfants, et l’une des jeunes mutantes qui vient de débarquer au QG semble étrangement intéressée par Andy. Eh oui, il y a plein de nouveaux mutants au QG car les autorités s’en prennent à tous mutants et leurs alliés en représailles.

C’est facile comme intrigue, et ça permet à Reed de s’intégrer en expliquant le fonctionnement des recherches. Il sert ensuite d’appât pour éloigner autant que possible les autorités du QG, au sein duquel Caitlin opère Harry, avec aussi l’aide de Lauren et de ses pouvoirs. Toute la famille Strucker devient soudainement super utile au QG et cela leur permet de gagner définitivmeent la confiance des mutants. Il était temps et ça leur laisse une occasion de rester

Clarice découvre les pouvoirs de la petite-amie de Johnny et comprend peu à peu qu’elle s’est fait manipuler. Pour en prendre conscience, il faut encore qu’elle voit Sonya se servir de ses pouvoirs. C’est chose faite lorsqu’elles vont aider Polaris et Marcos à obtenir les réponses qu’ils souhaitent. Sonya parvient à soutirer quelques informations de l’agent Turner, forcément, mais ils sont forcés de partir précipitamment.

Elle le laisse donc dans le brouillard de ses souvenirs, ce qui promet de bien mauvaises choses. Les mutants découvrent toutefois une sorte de conspiration et reconversion forcée de mutants, comme ce qui est arrivé à Pulse. Cela sent bon le fil rouge, et ça manquait jusque-là, même si c’était sous-entendu dans l’épisode précédent avec le tatouage sur le bras de Pulse.

La fin d’épisode voit Clarice confronter Sonya et découvrir toute la vérité sur son souvenir de Johnny. Elle n’est pas super heureuse de tout ça, forcément, mais pour l’instant, je trouve ce faux triangle amoureux vraiment sympathique.

Sans surprise, l’agent Turner rentre chez lui amnésique : il n’est pas au courant que sa fille est morte, et sa femme doit le lui rappeler, ce qui est une scène un chouilla moins dramatique que ce qu’ils essayent de nous vendre.

Dans l’ensemble, la série reste sacrément rythmée et se sert bien de l’ensemble de ses (nombreux !) personnages à chaque épisode. Il y a des moments prévisibles, c’est sûr, mais je suis à fond dedans et je suis content d’avoir plusieurs épisodes à binge-watcher, car ça s’y prête parfaitement.

06.jpgÉpisode 6 – got your siX – 15/20
They’re mutants. This. This is their new normal.

Comme à son habitude, la série commence ce nouvel épisode par un nouvel épisode pour nous mettre dans l’ambiance politique de ce nouveau monde post-15 juillet : Johnny se retrouve au cœur d’une scène de racisme ordinaire anti-mutant, puis au beau milieu d’un attentat. Sympa.

Dans le présent, Johnny veut changer de stratégie et être beaucoup plus offensif après avoir découvert l’utilisation de Pulse contre ses amis.

Au QG, Lauren se fait draguer par Wes, encore un mutant capable de changer ce qu’on voit. Cela devient classique pour la série (et pour les autres, coucou Stranger Things).

Polaris recrute de jeunes mutants pour les former et les entraîner au combat, ce qui ne plaît pas à Caitlin. C’est encore pire quand Andy se propose pour percer et infiltrer un bâtiment fédéral, mais ils n’ont pas spécialement d’autres options : vexée par les réactions de Sonya et Johnny, Clarice s’est barrée du QG. Voilà donc Johnny qui doute de lui-même et du choix des X-Men de l’avoir nommé leader du QG. Intéressant non pas à voir, mais à savoir : je suis pressé qu’on en sache plus sur les X-Men, franchement.

Sonya rassure toutefois Johnny et lui rappelle que s’ils avaient parlé plus tôt à Clarice, elle serait partie plus tôt.

Quant à Caitlin, elle faut qu’elle se fasse à l’idée que son mari et son fils sont des grands tarés en quête d’action, comme tous les autres mutants du coin. Lauren trouve cool l’entraînement de Polaris, mais elle n’a pas l’autorisation de rester bien longtemps.

La série dessine très clairement une confrontation entre Caitlin et Polaris sur l’éducation à donner aux jeunes mutants, et ça sent bon les prémices d’une académie à la Charles Xavier. C’est particulièrement plaisant à voir, surtout que ça vient assez naturellement dans la série, alors que ça aurait pu être forcé, comme la rencontre entre Lauren et Wes qui mène déjà à de la drague de très bas étage. Vous n’êtes pas Bobby et Malicia les amis !

Reed voit surtout la mission de la semaine comme une occasion de passer du bon temps avec son fils, même si c’est parfaitement illégal et loin d’être sans risque. Ils s’enferment dans un camion avec Marcos et advienne que pourra, même si c’est pour lui reprocher d’utiliser ses pouvoirs. Les conversations ne sont pas franchement super passionnantes, mais ça permet de développer les personnages.

Niveau scène d’action, les pouvoirs se combinent naturellement et Reed a déjà récupéré une jambe en parfaite santé. Le truc, c’est qu’il n’assume pas trop de s’en prendre à ses anciens amis. Ceux-ci sont loin d’être stupides et les repèrent. Le piège est aussi remarqué par les mutants, donc Lauren propose l’aide de Wes pour sauver son père et son frère.

Cela fonctionne sans problème, le futur couple étant géré à la perfection par Polaris. C’est sacrément efficace, même si on est loin des scènes d’action habituelles. On se doute qu’ils vont y arriver, mais j’aime bien l’utilisation des différents pouvoirs de chacun.

Du côté des Sentinelles, on part sur quelque chose de plus classique avec un Turner vraiment énervé de ce qu’il a subi et prêt à tout pour arrêter les mutants, même à s’allier avec les scientifiques dont il ne voulait pas entendre parler jusque-là.

Enfin, le cliffhanger voit Marcos recevoir un appel de Carmen qui a un service à lui demander…

À ce stade, je pense que je peux dire que les personnages sont le point faible de la série. Les dynamiques et développements de chacun sont encore beaucoup trop clichés et prévisibles. Je sens qu’il y a du potentiel, mais toutes les scènes les développant paraissent chaque fois forcées.

À l’inverse, les pouvoirs de chacun sont réfléchis, impactent le développement des personnages et permettent de belles combinaisons dans les scènes d’action. C’est très exactement ce que j’adore dans ce genre de séries, que ce soit à la télévision ou en comics. Pour le moment, toutes les scènes de groupe sont réussies et c’est ce qui me plaît tant. Andy est le personnage le moins convaincu de l’avantage d’avoir une équipe, mais les scénaristes s’occupent de son cas pour l’instant. Je le vois bien devenir un grand méchant avec le temps ; ce serait intéressant.

J’ai de plus en plus envie de me replonger dans les comics X-Men en tout cas.

07.jpgÉpisode 7 – eXtreme measures – 14/20
Well I’m not here for the soup.

Le flashback est clair : 3 ans plus tôt, Johnny et Lorna ont recruté Marcos après le départ des X-Men et en le détournant de Carmen et du reste de sa belle-famille de dealers. Seulement, aujourd’hui, Carmen a besoin de lui et essaye de le convaincre de bosser pour lui.

Pour se rendre la voir, Marcos a menti et dit qu’il partait chercher des fournitures dans un autre QG. C’est complètement con car Lorna, entre deux entraînements d’ados boutonneux, repère vite qu’il la mène en bateau et elle n’aime pas ça du tout. Elle embauche Sonya pour le retrouver, ce qui est une intrigue plutôt sympathique.

Malheureusement, ça débouche sur du moins bon : Lorna voit Marcos bosser avec une Carmen qui l’allume toujours autant. Le couple se dispute donc en fin d’épisode et il faudra attendre plus tard pour la résolution.

Pour le reste du QG, les préoccupations sont ailleurs : Johnny décide de partir à la recherche de Clarice qui pourrait les trahir et les autres doivent faire face à la surpopulation.

De leur côté, Lauren et Wes continuent de flirter et sont à deux doigts de s’embrasser quand ils sont interrompus par Andy. Bon alors, Lauren & Wes, ça va trop vite, mais les interrompre à ce moment-là, c’était inutile, surtout pour nous remettre une scène où Caitlin leur dit de faire leurs devoirs. Il faut dire qu’elle prend au sérieux son nouveau rôle de prof : elle donne même des cours de biologie avec les plantes du QG.

Reed découvre que Wes n’est pas un simple ado, mais un escroc recherché pour le braquage d’une bijouterie. Lauren apprécie peu de voir ses parents interférer dans son flirt, surtout que son père remue bien le couteau dans la plaie.

Reed laisse donc Caitlin s’en occuper et retourne travailler avec Sage, la mutante super intelligente capable de calculer toutes les probabilités de toutes les situations.

Lauren confronte Wes pour mieux apprendre que son père disait la vérité. Je l’avais dit que ça allait trop vite tout ça. Elle est dégoûtée de savoir qu’elle était en train de tomber amoureuse d’un criminel ; c’est rigolo.

Finalement, Reed parle à Wes qui avoue tout à Sage et se voit accorder le droit de rester. Il décide malgré tout de partir pour un autre QG avec un groupe de mutants. Lauren l’embrasse, mais il se barre quand même. Voilà qui est fait pour l’instant.

Turner découvre que le grand plan des scientifiques (le Dr Campbell) avec qui ils bossent est d’utiliser des mutants sous couverture pour surprendre leurs ennemis en les tuant sans prévenir. Cela lui plaît, mais ça ne plaît pas à sa supérieure qui lui demande de tout arrêter.

Celle-ci organise une réunion pour se faire comprendre, mais paf, elle a une attaque cérébrale immédiate. Turner commence à avoir des doutes sur le chemin qu’il emprunte, mais c’est trop tard : le Dr Campbell se dresse comme un grand méchant pour le reste de la saison.

Enfin, Johnny et Clarice se lancent en quête de la fameuse route de l’épisode 2 où Clarice continuait en permanence d’ouvrir un portail, parce qu’il s’agit sûrement d’un endroit où elle se sentait bien. Cela la ramène dans une maison d’enfance où elle découvre que les Opérations Sentinelles ont déjà fait le ménage et tués ses parents adoptifs. Clarice accepte de revenir au QG pour se venger c.

Les cliffhangers sont on ne peut plus clairs : l’Agent Turner et le docteur Campbell ont leur armée de mutants, Sage découvre que Trask industries est derrière le programme contre lequel ils luttent (jusque-là, c’est logique vis-à-vis des Sentinelles). Cela remue Reed qui avoue que son père bossait pour Trask. Ben tiens.

08.jpgÉpisode 8 – threat of eXtinction – 16/20
Let’s try to remember we fight for a world where people can live together. That stars here.

Le flashback de début de saison ramène en 1952 à Londres. C’est inattendu et difficile de tout comprendre : il y est question d’un couple qui semble avoir le même pouvoir que Marcos. J’imagine que l’explication viendra plus tard.

Andy et Lauren découvrent que leur grand-père est en vie et était un connard, y compris avec Reed enfant. Voilà qui va nous aider à le détester.

Marcos et Lorna recommencent l’épisode sur la même dispute que le précédent. J’espère que ça ne durera pas trop longtemps toute cette affaire.

Sonya essaye de faire la paix avec Clarice, mais c’est un échec total. Elle préfère aider à aller chercher d’autres réfugiés cachés derrière une église parmi lesquels se trouvent l’un des soldats de Turner et Campbell. Heureusement, une télépathe, Esme, a perçu le danger et prévient John de ce qu’il se passe. Une rapide scène d’action plus tard et le QG a sa première prisonnière, une mutante capable de bouger super vite.

Suite à cette attaque, et sachant que ce n’est pas la première pour d’autres QG, Reed décide de rendre visite à son père pour avoir plus d’informations. Celui-ci ne veut pas tout révéler, mais finit par craquer face à la demande pressante de son fils. Il l’interroge sur les pouvoirs de ses petits-enfants et se morfond d’avoir échoué.

Il est lui-même un mutant, alors que son père et sa sœur avaient les mêmes pouvoirs que Lauren et Andy. Le problème, c’est que les frères et sœurs étaient des terroristes, ceux vus en début d’épisode. C’est pourquoi papi Strucker a travaillé pour Trask à mettre au point un vaccin au gène X. Oui, oui, comme dans X-Men 3. En fait, c’était un grand gentil, mais il a déconné grave avec son fils en lui supprimant le gêne et en manquant de le tuer quand il était enfant et à l’hôpital.

Otto Strucker finit par se sacrifier pour protéger son fils, utilisant son pouvoir malgré celui de Pulse censé le bloquer. Du coup, il blesse Campbell, tue Pulse et se fait tuer au passage, mais ça permet à Johnny et Reed de s’enfuir… C’était une scène avec pas mal d’émotions et je suis dégoûté pour Pulse, un personnage qui aurait pu apporter beaucoup plus à la série je trouve.

Au QG, Lorna a sa méthode bien à elle pour obtenir des informations : la torture. Assez rapidement, toutefois, ils découvrent tous que leur prisonnière, Chloe, est en manque d’une drogue qu’on lui a donné pour booster ses pouvoirs. Le groupe décide de la soigner et d’enquêter sur elle pour obtenir les informations qu’ils veulent sur le sujet.

En fait, c’est facile et expliqué dans l’autre intrigue : pour convaincre Pulse de travailler pour eux, ils l’ont simplement drogué. Ils lui promettent de la drogue à chaque fois qu’il utilise ses pouvoirs. Facile, et ils ont fait pareil avec Chloe.

Caitlin pense trouver un moyen efficace de la faire parler en utilisant Esme qu’elle a rencontré plus tôt (et je suis désolé, mais après Person of Interest, j’aurais envie de les shipper). Esme découvre ainsi le grand plan de Campbell. Comme Chloe a sombré dans la drogue après le meurtre de son mari et de son bébé par les Opérations Sentinelles, Lorna et Marcos décident aussi de se réconcilier… en tout cas, pour le moment.

Oh, et enfin, Clarice prend sous son aile Nora, une autre réfugiée enfant qui a assisté à la scène et semble déprimée par tout ça. La jeune mutante ne peut cacher sa mutation, exactement comme Clarice, et avait les mêmes parents adoptifs ayant rencontré les opérations sentinelles. Clarice ne sait pas comment l’aider à stopper ses cauchemars et finit par demander l’aide de Sonya.

L’épisode se termine par les enterrements de Pulse et Otto par Johnny et Reed. Ce dernier revient finalement au QG et s’effondre dans les bras de sa femme, alors que leurs enfants… agissent exactement comme leur grand-oncle et leur grande-tante en se donnant la main. Oh, un grand pouvoir, de grandes responsabilités !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.