Fear the Walking Dead – S04E08

Épisode 8 – No One’s Gone – 20/20
Je suis généreux avec cette note, mais c’est la mi-saison et cette saison est partie de tellement loin avec des épisodes ne m’ayant pas plu du tout qu’il faut bien que j’en remonte la moyenne pour mon classement de fin d’année ! Depuis quelques épisodes, j’ai en effet retrouvé ce que j’aimais dans Fear, à savoir une ambiance différente de la série-mère, avec un peu moins de longueurs, et des personnages auxquels j’accroche car ils ne sont pas le cliché de leur équivalent comics, mais plutôt des clichés télévisuels. Les performances d’acteurs sont dingues, l’intrigue générale bien foutue, les pièces du puzzle des sept derniers épisodes s’emboîtent, tout est là pour faire de cet épisode une réussite.

Saison 4


08-3

Look I know I don’t have the story you’re looking for. But someone might be interesting in yours someday.

Habituellement, je commence par Westworld, mais la promesse de cette mi-saison m’a bien sûr fait venir ici d’abord. On commence on ne sait pas trop avec Madison rencontrant Al et tentant de lui voler son camion du SWAT. Voilà qui promet. Elle se fait avoir comme une bleue par le piège d’Al et manque de la tuer en revanche. Bon, Madison est énervée, mais elle cherche désespérément les clés. Elle tombe sur les K7 et finit par s’en contenter. Elle espère ainsi retomber sur ses enfants qu’elle a perdus. Elle s’arrête sur un pont pour regarder tout ce qu’elle peut, mais sans avoir la moindre trace d’eux.

Tout le suspense reste à savoir si ça s’est passé avant ou après la mort de Nick, donc. On laisse de côté le stade pour avoir Madison interviewée par Al, mais elle ne raconte bien sûr rien permettant à Al de savoir qu’elle a rencontré ses enfants si ça se passe après, ou qu’elle a rencontré la mère d’Alicia et Nick si ça se passe avant. C’est frustrant, parce que ça bouffe pas mal de temps, mais pour une fois, je vois en quoi ça développe la psychologie de l’une ou l’autre. C’est finalement plutôt Al qui se dévoile alors que Madison nous confirme que tout ça se passe après le stade.

Justement, dans le stade où on les avait laissés, Al demande à Charlie de la filmer et de filmer tout ce qu’il se passe. Assez vite, Naomi et Morgan prennent la décision de sortir du camion pour aller récupérer de quoi faire à l’infirmerie. Avoir un camion du SWAT aide bien, mais ne fait pas tout, surtout quand Alicia, Strand et Luciana les retrouvent bien plus vite que prévu.

Dans le camion, John meurt à petit feu et organise un message d’adieu à Naomi et Morgan où il leur demande de rester en vie quoi qu’il arrive. Morgan et Naomi réussissent de leur côté à retrouver rapidement ce dont ils ont besoin pour tenter de sauver John, mais Alicia a l’idée d’utiliser le bazooka contre le tank d’Al, et c’est excellent, car une explosion suffit à tout exploser. Il est intéressant de voir Al s’impliquer dans une histoire plutôt que de simplement la filmer, mais je crois qu’elle n’a pas choisi le bon côté.

Et puis, il reste le problème de choix de sauver John ou pas une fois qu’Alicia la braque. Le choix évolue vite : Alicia la force à choisir entre la vie de Charlie et celle de Naomi, et Al choisit celle de l’enfant. Heureusement pour Naomi, John est assez réactif pour rallumer la radio et faire entendre à Naomi ce qui l’attend si elle tente de venir au camion… et cela suffit à piéger Alicia dont la garde est baissée un instant.

Le combat est super sympa, avec Al qui devrait y passer en se faisant bouffer la face, mais qui s’en tire contre toute attente. Dans le combat, Alicia fait tomber quelques vivres et les reconnaît immédiatement : en farfouillant les K7, elle en trouve une nommée « Amina ». Et ça lui fait comprendre que sa mère était en vie : c’est le nom d’un oiseau recueilli quand ils étaient enfants – un oiseau blessé qui a survécu grâce à Nick et Alicia. C’est une histoire de base assez simple que Madison raconte à Al et qu’Alicia finit par regarder dans le camion – toute cette histoire de film finit par être utile !

Madison espère que ses enfants ne perdront jamais cette étincelle d’espoir et de bienveillance, mais je crois bien que c’est déjà trop tard. De son côté, Naomi veut sauver un John mal en point, mais elle ne peut le faire. Elle lègue la mission à Morgan qui peut tenter de rejoindre le camion, lui. Cela dit, ils sont rejoints plus rapidement encore par une Alicia qui veut toujours tuer Naomi, mais qui n’en a pas le courage quand Morgan essaye de l’en empêche. Finalement, Naomi peut donc aller sauver John, ce qui est un peu abusé – je m’attendais vraiment à ce que Luciana la shoote puisque personne n’a pris le temps de la prévenir du changement d’avis d’Alicia.

Cela dit, ça n’arrive pas et Luciana et Strand semblent tomber d’accord avec la décision d’Alicia. C’est un peu simple tout ça. Dans le camion, John est donc sauvé (ben oui, évidemment) et apprend que Naomi/Laura s’appelle en fait June. Moui.

En flashback, Al libère Madison et lui donne des provisions pour qu’elle retrouve ses enfants. Tout ceci se déroulait donc avant qu’elle ne trouve le stade, et après la saison 3. Il y a tellement de zones d’ombres dans la chronologie désormais que ça passe plutôt bien. Madison finit par retrouver ses enfants, Strand et Luciana dans un motel en bord de route où elle leur donne les fameuses provisions et où elle mène tout le groupe au stade, leur racontant ce qu’elle espère créer là-bas, sur le modèle d’Al n’ayant pas cherché à la tuer. On doit donc toute la saison à Al, ça va, pas mal pour un nouveau personnage introduit à l’arrache !

Dans le présent, Alicia accepte de raconter la fin de l’histoire de Madison à Al, et il a été dit clairement dans l’épisode qu’elle était morte. Il n’empêche que l’on veut savoir exactement comment nous aussi, pour voir si elle peut encore être en vie. On revient donc dans un énième flashback au stade, pour reprendre sur le cliffhanger de la semaine dernière. Nick, Mel et Alicia sont donc sauvés par Madison, Strand et Luciana pour mieux se rendre compte qu’ils n’ont plus nulle part à aller.

Plutôt que de rester et protéger le stade comme prévu, les autres habitants de celui-ci ont en effet préféré ouvrir la porte du stade et tenter de s’enfuir. C’est pour ça qu’ils ont pensé que Naomi était morte : il n’y avait plus personne dans la caravane quand ils l’ont trouvée. De son côté, Mel s’est enfui avec la voiture, préférant sauver Charlie que les autres ; et Naomi s’en est tirée en courant (elle est restée un peu plus longtemps dans le stade que les premiers à s’échapper qui se sont fait bouffer).

À court d’idée pour s’échapper, Madison a alors fait le choix du sacrifice : elle a mené tous les zombies à l’intérieur de celui-ci grâce à une torche. Ne parvenant pas à s’échapper du stade car il y avait encore des zombies à l’extérieur malgré tout, elle a décidé de fermer les portes et d’adresser un dernier mot à ses enfants : « personne n’est parti tant qu’ils ne sont partis ». Humph, message d’espoir pour sa survie ?

Ce n’est tout de même pas gagné, parce qu’elle prend ensuite la décision de faire cramer le stade, satisfaite de savoir que ses enfants sont toujours bons en eux… Et Naomi… Ben, ils la détestent parce que c’est la fuite des gens en qui Madison avait confiance qui ont provoqué sa perte. Et malgré tout, voici Alicia partageant un repas au coin du feu avec Al, Strand, Luciana, Morgan… mais aussi Charlie, qui a tué Nick, et Naomi, qu’elle juge responsable de la mort de sa mère. NORMAL.

Ces dernières scènes de témoignages étaient néanmoins vraiment bien fichues, les pièces du puzzle s’emboîtant enfin et avec des jeux d’acteurs vraiment au top. Il n’empêche qu’on a perdu Nick et possiblement Madison. Possiblement ? On ne la voit pas cramer, on ne la voit pas se faire bouffer, juste partir dans un fondu blanc. Eh les cocos, vous nous aviez fait le coup du feu et des zombies en saison 2 avec Daniel (on ne sait toujours pas ce qu’il est devenu, d’ailleurs, mais j’en ai rien à carrer), et il a survécu quand même.

Je reste donc plein de doutes : no one’s gone ‘til they’re gone. Et en attendant, ben… l’épisode de la semaine dernière faisait un meilleur cliffhanger pour une mi-saison. Au moins, je ne vais pas me désespérer en attendant août et la série s’en va en pause sur un excellent épisode, ce qui me rassure pour la suite. Cela dit, toutes les réponses immédiates sont apportées maintenant, alors je ne sais vraiment pas trop ce qu’ils vont proposer pour la suite. Limite, ça aurait fait une bonne fin de série.

08-2.jpg

Saison 4

2 commentaires sur « Fear the Walking Dead – S04E08 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.