Salvation – S02E05

Épisode 5 – White House Down – 13/20
J’ai presqu’envie de revoir cet épisode pour compter le nombre de fois qu’ils nous disent exactement la même chose dans des scènes différentes ; mais eh, la flemme ! L’intrigue avance, la fin du monde doit être évitée une fois de plus, les dramas sont là mais tout est tellement perché et sans cohérence que c’en est risible. Pourquoi continuer ? Je viens de le dire : c’est risible, c’est donc un pas si mauvais moment !

Saison 2


Spoilers

05.jpg
Ahaaaaaaa en apesanteuuuuuuuuuur ahaaaaaaaaaa pourvu qu’on soit les seuuuuuuls dans cet ascenseur

We need her to reboot the Internet, now.

Allez, cette canicule est l’occasion rêvée d’enfin valider le point Belle étoile du Bingo Séries, je brave donc les moustiques (au moins aussi gros que la caméra espion de Darius il y a quelques épisodes) pour regarder cet épisode, souhaitez-moi d’être encore en vie à la fin de cet épisode… surtout que je meurs de rire avec ce résumé et ce « We have to shut down the Internet ».

Sans surprise, Grace est toujours en vie et est en pleine forme. Bon, elle s’est cognée la tête mais pas assez pour oublier son portable miraculeusement intact. Grâce à celui-ci, elle découvre donc que le réseau mobile est saturé, ce qui signifie qu’elle a enfin pensé à envoyer un MMS. Peut-être qu’il faudrait qu’elle se cogne la tête plus souvent ?

Elle fait en tout cas équipe avec le détective pour fuir autant que possible les hommes de Bennet qui veulent bien sûr l’arrêter. Heureusement, ils trouvent un téléphone fixe des années 90 au moins qui leur permet de contacter la Maison Blanche. Miracle ! Darius et Harris s’inquiétaient pour elle. Oh surprise, la ligne est subitement coupée et la Maison Blanche passe en quarantaine. Quelqu’un a activé ce système de sécurité qui les coupe du monde, laissant Gillian et son pote d’enfance seuls dans la même pièce, comme par hasard.

Darius comprend donc que personne ne peut entrer ou sortir de la Maison Blanche, et qu’ils ne sont pas non plus à l’abri d’un ennemi à l’intérieur – ils ont déjà stoppé une Taupe, après tout. Bennet est bon pour un président illégitime : il a tout ce qu’il faut pour prendre le pouvoir illégalement une deuxième fois, c’est beau.

Dans son coin, la présidente s’inquiète et nous répète pour la cinquième fois de l’épisode au moins qu’il n’y a plus internet ou le téléphone, c’est ridicule. Au moins, elle refuse de quitter le bureau ovale donc elle n’est pas si idiote – enfin, si, elle préfère mourir que renoncer à un petit symbole de rien du tout, mais ça m’a permis d’apprendre que le drapeau américain n’était pas censé toucher le sol. Remarquez, c’est logique et vrai que ça ne se voit jamais au sol, mais je ne savais pas. Au moins, la série m’aura appris quelque chose.

Si Mackenzie refuse de s’enfuir du bureau ovale, elle est rapidement abandonnée par Darius et Harris préférant vivre, eux, apparemment. Ils ne se quittent plus ces deux-là cette saison quand même, ils finissent par être mignons. Bon, sauf quand un homme de Bennet se met à tuer leur garde du corps pour le fun, en revanche, alors qu’ils étaient en route pour retrouver Grace. Ils récupèrent tout leur glamour quand Harris fait ce qu’il faut pour s’assurer que Darius reste en vie parce qu’il est l’une des personnes les plus importantes du monde. Ch’est meugnon.

De son côté, Gillian prend la décision d’ouvrir les documents confidentiels pour Darius et se retrouve confrontée à un grand problème dont nous n’avons jamais entendu parler dans cet épisode : elle n’a ni internet, ni le téléphone pour contacter les bonnes personnes et protéger le projet capable de sauver le monde.

Par chance, elle a encore le Dark Web pour contacter le professeur qu’elle veut. Soit, on n’est plus à une incohérence près… et puis, le vrai but de ces scènes est de montrer que Grace flirte avec son pote d’enfance qui crushe sur elle depuis toujours et profite de la quarantaine pour tenter d’obtenir un rencard, l’air de rien. C’est à peu près tout ce qu’il y a d’utile à en retenir, donc je ne vais pas m’éterniser sur leur arrestation ensuite, hein.

Grace se confie à Alonzo sur la décision de Cheng, et je ne peux m’empêcher de penser que c’est une connerie, mais ce n’est qu’après lui avoir révélé cette info qu’elle se demande si elle peut lui faire confiance. Oui, ben il était temps. Elle lui fait donc confiance pour rejoindre la Maison Blanche alors que les hommes de Bennet continuent de chercher Grace et de la vouloir en vie.

Malgré ça, ça n’empêche pas un policier de vouloir lui tirer dessus quand elle refuse de décliner son identité. Bon, en vrai, il tire sur Alonzo qui sort son flingue, mais pas grave : Grace le protège avec la chemise magique de Darius. C’est beau. Comme elle lui sauve la vie, Alonzo fait complétement confiance à Grace et décide de la protéger.

À Tanz Industries, Liam fait tout pour sauver le monde, mais il est interrompu par sa nouvelle meilleure amie catastrophée de lui dire qu’ils ont des problèmes. Ils n’ont plus internet et c’est embêtant parce que ça leur laisse 4h pour trouver une solution à un tout nouveau problème capable de détruire le monde : les missiles nucléaires contrôlés par Re/Syst seront lancés sur les plus grosses villes du monde d’ici 4h à défaut d’avoir Internet.

Voici donc Alicia et Liam qui se mettent à faire pipi culotte et Liam qui cherche à contacter Darius au téléphone. OUI MAIS Y A PAS DE TELEPHONE, NI D’INTERNET. Ni l’un ni l’autre de ces génies scientifiques semblent connaître le Dark Web, en revanche, ALLEZ SAVOIR COMMENT, ils ont accès aux images satellites de la Maison Blanche, et celle-ci est sous-attaque. C’est fou !

Cela permet à Liam de se souvenir de l’existence du Dark Web, et il contacte donc Darius alors qu’il ne leur reste plus que deux heures. Darius prétend refuser de croire à l’histoire des missiles nucléaires, et il se sert donc d’eux pour ramener Grace à la Maison Blanche ; leur raccrochant au nez à chaque fois qu’ils refusent de faire ce qu’il leur demande. C’est excellent de voir Alicia et Darius s’engueuler comme des maternelles, même si on ne sait pas bien leur passé.

En même temps, Alicia accepte de l’aider malgré tout et Darius continue d’être insupportable avec elle, refusant de lui donner les codes confidentiels de la présidente. C’est dingue. Pendant ce temps, Harris retrouve Grace et Alonzo et on apprend qu’une bonne heure a passé pendant cet épisode, même s’il ne s’est rien passé, mais bon. Harris ne fait pas tout à fait confiance au frère de Claire, surtout qu’il se dit fier d’elle, mais ils comprennent vite qu’ils n’ont pas le temps de ne pas mettre leurs différends de côté : ils sont pris d’assaut par les hommes de Bennet.

Ce dernier est tellement heureux de voir qu’il récupère peu à peu le contrôle de la Maison Blanche. Pourtant, nos héros ont un autre plan pour lui : ils veulent le renverser, et Darius et Grace profitent de la situation de chaos pour s’enfermer dans une vieille cave à vin toute pourrie et flirter une fois de plus, même si Grace trouve que ce n’est pas trop le moment. C’est fou ce manque d’intérêt romantique des nanas dans cet épisode quand même. Hein ? Oui, bon, OK, c’est la fin du monde, peut-être que ça se justifie.

À Tanz Industries, Alicia décide d’emmener tout le monde dans le bunker, mais elle reste en arrière avec Liam qui est tout content de parler avec Tess. Mais bon. Alicia le rejoint donc et tous les deux se mettent à boire de la Vodka en attendant tranquillement de mourir 45 minutes plus tard.

Une scène de trente secondes ET DIX MINUTES plus tard, Liam reçoit un appel de Darius et la fameuse vidéo faisant de Mackenzie la présidente. La pauvre est pour l’instant réfugié derrière son bureau et prête à mourir pour ; alors que Darius, Harris et Grace se rendent. Les quatre sont bons pour Guantanamo, et Bennet prend tout son temps pour le faire.

Malgré tout, à 13 minutes de la fin du monde, Internet est restauré, le monde sauvé et Liam et Alicia s’embrassent de nouveau, même si Alicia connaît désormais l’existence de Gillian. Ils n’ont plus qu’à diffuser au monde entier la vidéo de Cheng, que Bennet est sûr d’avoir détruit. Il s’apprête donc à parler au monde entier, mais pas de chance, la vidéo le coupe dans son élan et le ridiculise.

En parlant de ridicule, tous les hommes de Bennet change subitement d’allégeance maintenant que la vidéo est publique – alors qu’ils ont bien dû voir que Bennet l’avait écouté puis supprimé quelques scènes avant, mais bon. Ainsi donc, Bennet se fait arrêter par ses propres hommes sous les ordres de Mackenzie au top de sa forme ; mais il n’oublie pas de faire quelques petites menaces : ce n’est que le début… et effectivement un drone était en train de les surveiller. C’est louche, c’est louche.

On notera tout de même la magie de la Maison Blanche capable de désactiver l’ensemble de l’Internet mondial quand même. Je veux dire, certes, ils ont la majorité des serveurs mondiaux et leur désactivation doit bien déséquilibrer le tout… mais en huit heures, y a bien quelqu’un quelque part pour réparer ça, non ? Enfin bref, pourquoi chercher de la cohérence, me demanderez-vous…

Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.