The Magicians – S04E01

Épisode 1 – A Flock of Lost Birds – 20/20
Oh lala, c’est une excellente reprise, légèrement placée sous le signe du girl power. J’ai tout simplement adoré cet épisode qui est dans la lignée de ceux de la saison 3. Les nouvelles intrigues sont brillantes et permettent de renouveler totalement la série, sans pour autant donner l’impression d’en regarder une autre. Le rythme est vif, l’écriture fluide, l’ambiance polymorphe. J’adore, tout simplement. C’est à croire que la série va vraiment être meilleure de saison en saison !

Saison 4

Spoilers

01.jpg

That definitely wasn’t helpful at all.

Comme prévu, le résumé s’appuie sur les répliques d’Alice en fin de saison 3 pour nous expliquer que l’ensemble du groupe est désormais amnésique. Cependant, la première scène nous embarque tout à fait ailleurs, avec une femme recevant une lettre mystérieuse la félicitant pour on ne sait trop quoi. Un coup de vent plus tard, elle essaye de rattraper la lettre et escalade une grille bien fermée… pour se retrouver sur le sol de Brakebills.

C’est génial, ça. Totalement inattendu, mais génial. Elle tombe sur Todd, qui se prend totalement pour Eliot, et là franchement, on est dans un reboot complet : Kimber d’Antoni est la nouvelle Quentin, et elle est balancée à son examen d’entrée de l’université, où Fogg ne livre aucune information utile. Oh, il est bien embêté de ne pas avoir plus de magie pour précipiter l’examen, mais on découvre rapidement que Kimber a un grand potentiel… au point d’être comparée à Julia ? Etrange.

Du côté de la Bibliothèque, on retrouve une Alice prisonnière légèrement moins excitée qu’en fin de saison précédente. Cela ne l’empêche pas d’être énervée et anxieuse, mais elle est distraite par un co-détenu dans la cellule d’à côté et par la bibliothécaire qui lui donne de la nourriture qui n’a pas l’air si mauvaise.

Elle est forcée de manger pour recevoir un livre de Kafka, chacun sa torture. Il est surtout marrant de voir que la Bibliothécaire a toutes les informations sur elle et prend vraiment son pied avec tout son nouveau pouvoir. Elle a totalement l’autorité sur l’ensemble de la magie, alors forcément, elle a de quoi, en même temps. Par exemple, Fogg est forcé de s’écraser face à elle, de lui fournir sa liste d’étudiants.

Alors qu’il bavarde avec elle, on découvre que non seulement nos héros sont amnésiques, mais qu’en plus, ils ont changé d’apparence.  Kimber serait donc vraiment Julia ? Allons savoir. Cet épisode s’intéresse surtout à Kady. Loin d’être la droguée qu’on imaginait en fin de saison 3, cet épisode nous révèle ainsi qu’elle est en fait policière. Cela lui réussi grave bien niveau look, si je puis me permettre.

J’adore l’idée, et j’aime comment le scénario joue de sa nouvelle apparence, à coup de miroirs et rétroviseurs bien placés.

Kady n’a jamais été mon personnage préféré, mais ça marche bien de la voir mener son enquête, et ça change un peu d’ambiance pour la série. Evidemment, elle cherche à arrêter un drogué et cela la lance sur la quête de la magie. C’est génial : dès qu’elle a un indice utile, le sort s’acharne sur elle pour qu’elle ne puisse pas enquêter.

La magie la poursuit, mais la Bibliothèque fait en sorte que ça ne puisse pas lui être utile, ni qu’elle puisse la découvrir. J’adore l’idée, et ça la mène sur la piste de son drogué, lui-même magicien… qui s’avère terrifié de découvrir les sorts de protection qu’elle a autour d’elle. Il lui en révèle un tout petit peu trop avant… de se suicider en comptant sur un camion qui passait par là. Outch.

Il lui laisse tout de même une amulette de protection qui lui permet de continuer quelques recherches et de trouver un comic book bien intéressant, lui racontant toute la vie de Sam, c’est-à-dire d’elle-même, en théorie.

De son côté, Janet, c’est-à-dire Margo, dort tranquillement sur son bureau et… rêve de Fillory, bien sûr. Elle est menée face à Ember, qui lui reproche de ne pas tenir son rôle de Grande Reine de Fillory. Qu’est-ce que j’adore Margo ! Peu importe son identité, elle est toujours plein de réparti. Evidemment, elle travaille à présent dans le journalisme de mode (quoi d’autre ?) et elle refuse de croire Ember, qui s’énerve contre elle et lui dit de se réveiller à présent.

Elle le fait, mais pas de la manière dont il voudrait. Encore que : elle essaye de se faire livrer les livres sur Fillory sans y parvenir parce que son assistante, Sophie, n’arrive pas à se les procurer. Elle a aussi des problèmes de vue étrange, l’obligeant à porter un patch sur le visage. Ah, Margo, que je l’aime !

Elle reçoit ensuite la visite de Sam. J’aime comment c’est rapide comme reprise : le rythme est excellent et nous fait oublier le cliffhanger de la saison précédente. Kady explique tout à Margo, et les deux sont poursuivies par les sorts qui veulent les empêcher de découvrir la vérité. Oui, mais bon, toute leur vie est dans un comic book, et elles ont une amulette de protection, alors bon… Tout finit bien pour elles.

Elles rejoignent ensuite Penny et Josh, chacun menant sa vie, l’un en tant que DJ Hansel, l’autre en tant qu’Isaac, chauffeur de taxi. Les filles leur expliquent tout ce qu’elles peuvent, c’est-à-dire pas grand-chose puisque Eliot et Quentin ont disparu de la circulation et puisque le comic book date d’il y a quatorze ans.

C’est amusant comme tout, même si un peu dommage que Penny ne change pas vraiment de look et que Josh soit toujours un peu boulet. À parler directement des souvenirs qu’il a oublié, il manque de tous les tuer. Alors qu’ils sont franchement confrontés à une impasse, ils sont rejoints par… MARINA ! Ah putain, je m’y attendais pas à celle-là. La voilà donc de retour dans la série, bien en vie et bien en forme.

Si elle est là, c’est parce que le magicien qui a manqué de se faire tuer par un camion (pas tout à fait un suicide donc) est un de ses amis et qu’elle veut comprendre ce qu’il se passe avec ce groupe de gens étranges. Elle n’est pas au bout de ses peines avec eux. Elle leur révèle définitivement l’existence de la magie en les faisant passer à travers un miroir et en pratiquant des sorts de protection pour mener son enquête.

Elle essaye de découvrir leur véritable identité, mais tout ça provoque plus de dégâts qu’autre chose. En fait, elle manque de les tuer et les laisse inconscient. Cela permet à Janet/Margo de faire à nouveau face à Ember qui lui demande de s’occuper de Fillory. Elle en profite pour lui expliquer que c’est un livre pour enfants et qu’elle est à New-York, pas dans ce royaume qui serait soi-disant le sien. Qu’à cela ne tienne, même si elle n’a clairement plus aucun souvenir, il l’envoie donc… à Fillory. J’adore ! La pauvre se réveille au milieu d’une forêt avec deux lunes et est complétement flippée de ce qui lui arrive. Tu m’étonnes ! Le cliffhanger de cet épisode est excellent, franchement, et je suis à fond dans cette saison déjà. Pressé de retrouver Fen sur le trône !

Même si c’était là la dernière scène, il me reste encore trois intrigues à développer. On retrouve ainsi Julia/Kimber à Brakebills au moment du choix de la spécialité des magiciens. Le problème, c’est qu’elle n’a toujours pas révélé la moindre trace de magie. Je ne sais pas trop à quel jeu joue Fogg avec elle, mais il se garde clairement une carte maîtresse dont il ne parle à personne, donc je pense que son plan à long terme est de reprendre le contrôle total de la magie sur la Bibliothèque.

Et puisque j’en parle, retournons y faire un tour pour savoir ce que devient Alice : elle est comme torturée tout l’épisode par une étrange voix dans la cellule d’à côté, lui permettant de s’occuper et de mener l’enquête, malgré tout. C’est la partie à laquelle j’ai le moins accroché, même si c’est génial de voir une nouvelle Alice, encore. Et elle parle au Père Noël, rien que ça. Il lui révèle que la Bibliothèque le tient prisonnier, qu’il n’a pas réussi à s’échapper, ni à se suicider. Joyeux Noël.

Je reste sceptique sur l’existence de cet homme qu’elle ne voit jamais. Nous, on le voit, mais je reste sceptique quand même : le père Noël est fait pour ne pas exister non ? Il la remotive en plus, c’est étrange. Il la motive à quoi ? À tenter de se suicider, pour mieux réussir à s’enfuir bien évidemment. Elle se taillade les bras et quitte ainsi sa cellule pour se retrouver à l’infirmerie.

Oh, bien sûr, elle a des gants et des menottes pour limiter son champ d’action, mais cela ne l’empêche pas de… Bouffer un cafard ? Bien. La bibliothécaire débarque ensuite pour lui rappeler qu’elle n’est pas responsable de ce qui est arrivé à ses amis. Elle est simplement punie de ne pas avoir respecté son contrat. Quant au cafard, Alice ne l’a pas bouffé : elle le ramène dans sa cellule et compte bien s’en servir pour s’enfuir, même si elle ne sait pas encore comment.

Eliot et Quentin ? On les retrouve en dernier et ce n’est pas Bryan. Euh, brillant, pardon. Je sais pas, j’avais envie de faire cette blague, pardon. Bryan/Quentin est donc forcé de suivre Eliot partout où il va, et ils sont couverts de sang parce que le Monstre s’amuse à tuer tout le monde – tous les serveurs qui leur viennent en aide. Le monstre s’entend à merveille avec Quentin, qu’il drague de manière bizarre en lui annonçant qu’il a pour projet de tuer les autres. Et ça marche bien, Eliot en psychopathe non ?

Saison 4

 

2 commentaires sur « The Magicians – S04E01 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.