Grey’s Anatomy – S15E10

Épisode 10 – Help Me, I’m Alive – 16/20
Pfiou, c’était un épisode à la structure complexe et où tout se mélangeait sans forcément que je n’en vois la logique. En plus, on se concentre sur un couple qui ne fonctionne pas sur moi et de nouveaux duos sont créés, alors que d’autres scènes sont trop faciles pour être vraiment pertinentes. Bref, ça faisait beaucoup d’un coup : l’épisode reste très chouette, mais je ne le trouve pas aussi bien mené que les précédents.

> Saison 15


Spoilers

10.jpg

It’s not undramatic to the point of being comical.

Allez, je veux fuir mon boulot et cet épisode commence par « Voltaire », c’est mal barré quand ça commence ça ! On découvre même que Meredith n’est pas allée à l’enterrement de Cece, a priori Hellmouth non, mais Maggie si. C’est un peu n’importe quoi, non ? Allez, qu’importe.

Amelia aide Tom sur le cas de Catherine, contrairement à Meredith, qui se fait virer du dossier par Catherine elle-même. C’est le minimum : elle est dans son bon droit d’être complétement sur les nerfs, Meredith a juste brisé le secret médical quoi. Genre, elle ne maîtrise pas le fondement de son boulot, évidemment qu’elle lui en veut.

Catherine reprend du service malgré tout, avec une chirurgie complexe, qui sera probablement sa dernière. Cela impressionne tout le monde dans ceux qui savent qu’elle est malade, et ça inclut Bailey à qui Catherine a pu le révéler par elle-même. C’est un changement.

D’ailleurs, en début d’épisode, Miranda se rend chez le psy pour régler ses nombreux problèmes de stress et de TOC. Cela fonctionne tellement bien qu’elle arrive même à échapper aux supplications de Teddy voulant récupérer son job. Elle est forcée d’aller demander à Karev qui… la renvoie à Maggie. C’est excellent et bien drôle, surtout qu’elle croise un Owen malade au passage et que les deux parviennent à s’engueuler au beau milieu de l’hôpital. Evidemment.

Le tout se fait devant Maggie, puis Amelia, parce qu’en toute logique, l’hôpital est tellement immense qu’il fallait qu’elle soit là. Malgré tout, Maggie accepte de bosser avec Teddy, ce qui s’avère plutôt sympathique.

De son côté, Richard retourne chez les alcooliques anonymes et rencontrent celui qui sera son nouveau parrain et qui lui conseille de se mettre à la méditation, ce qui résulte en un Richard assis par terre dans un parc. Pas passionnant, franchement. Heureusement, il rejoint l’hôpital pour la dernière chirurgie de Catherine qui… se passe mal. Elle est forcée de retirer l’utérus de sa patiente.

Elle est logiquement énervée pour ça aussi, et à force d’être énervée pour 150 000 raisons, ça finit par péter entre elle et Jackson/Richard. La scène que l’on attendait tous, et particulièrement Maggie/Miranda finit donc par arriver : Catherine s’engueule avec son fils et son mari, puis finit par craquer sur son cancer. C’est tout à fait normal. Le meilleur de l’ensemble de ces intrigues-là reste l’improbable rapprochement entre Maggie et Miranda qui ont toutes les deux besoin de changer de comportement et de grandir. Cela marche bien de les voir se confier leurs problèmes l’une à l’autre, c’est un duo auquel je ne m’attendais pas.

En parallèle, Lincoln attend les traumas de manière toute simple, en mangeant des chips, ce qui énerve Meredith. Ouep, les deux sont forcés de travailler ensemble, et avec Jo en plus, puis Nico. C’est une équipe totalement improbable, et c’est frustrant de voir que l’épisode se concentre donc sur Meredith/Link. On ne veut pas de ce couple, et eux non plus : ils le font bien comprendre à tour de rôle à Jo, le tout en s’occupant d’une patiente censée se marier le lendemain. L’angoisse.

Jo fait tout ce qu’elle peut pour faire voir à Meredith que Lincoln est cool, et lui est insupportable avec son attitude de merde. Il réussi tout de même à faire ce qu’il faut pour sauver la patiente, qui se retrouve dans un coma artificiel en attendant de voir si elle peut survivre. Sympa la veille de mariage. Cela fait relativiser Jo sur son propre mariage.

Finalement, Lincoln gagne donc des points auprès de Meredith, et en plus, il peut carrément l’aider à organiser une fête pour ses gamins car il s’y connaît en superhéros. C’est n’importe quoi cette relation, personne n’en veut et bon, ça se saurait si une relation pouvait s’appuyer simplement sur le fait que le type connaît le nom de deux trois superhéros. Je ne sais pas, c’est naze quoi.

En plus, mini-Bailey le prend pour Thor, franchement ! Il faut lui acheter des lunettes à ce petit. Et même si les scènes Linc/Meredith sont bien écrites et sont sympathiques et sont typiquement le genre d’intrigues qu’on donne à un couple… Ben, je n’accroche toujours pas. En plus, désolé, mais sa blague de fin à Linc, elle n’est pas drôle, et j’aurais tellement préféré que Meredith regarde son téléphone sur lequel elle avait un message de Deluca.

Oui, parce que pendant ce temps, Owen, clairement avec des symptômes de grippe, s’occupe d’une femme obligée de s’occuper des enfants de sa sœur décédée. Le fail est visible à des kilomètres : elle ne veut pas mourir mais doit être opérée, Owen a une perf… et voilà l’accident qui arrive ! Owen se retrouve endormi par l’anesthésiste à la place de la patiente. Ce qui est sympa, c’est que DeLuca est forcé de s’occuper de la patiente et Schmitt d’Owen. Chacun a donc une promotion express.

Et pour Schmitt, c’est la meilleure journée de sa vie, puisqu’il obtient le respect de Teddy, qui est complétement flippée de voir Owen sur un lit d’hôpital. C’est plutôt sympa de le voir s’affirmer un peu plus comme docteur, c’est dans la lignée de sa storyline. Franchement, ça se suffisait je trouve, mais ils ont rendu ça encore plus explicite avec Schmitt qui rejoint ensuite Nico pour le remercier à sa manière de la confiance qu’il lui donne. La fin d’épisode le voit prendre la décision de se débarrasser de ses lunettes, pour qu’on arrête de lui coller le pire des surnoms. S’il n’arrive toujours pas à mettre ses lentilles seul et a besoin de l’aide d’Helm sous la surveillance de Parker, il a pris confiance en lui suite à tout ça. C’est un peu cliché quand même, mais ça fonctionne bien pour cette série.

En plus, il en va donc de même pour DeLuca, qui réussit parfaitement sa chirurgie, sous la surveillance d’Alex. Pour célébrer ça ? Il prend la confiance et envoie un message à Meredith, histoire de passer du temps avec elle. Malheureusement, cette idiote est en train d’en passer avec Lincoln. Je suis frustré, franchement.

Teddy ? Elle explique finalement à Owen qu’elle en a marre de tout sacrifier pour lui, et pour leur enfant. Elle hésite à retourner en Allemagne et Owen décide donc de… lui céder son job. Par contre, s’il veut voir Teddy et le bébé rester à Seattle, il ne veut pas non plus perdre Amelia. Ils sont mignons, mais c’est une situation tellement ridicule et compliquée qu’on n’est pas sorti de l’auberge.

Tout l’épisode voit aussi Amelia travailler avec Tom en parallèle de ses disputes avec Owen. Ce n’est pas dingue à voir, mais ça finit par Amelia s’engueulant aussi avec lui. Cela permet à Jo de les entendre se disputer sur l’incapacité de réussir leur recherche, mais elle n’est pas d’accord avec eux. Avec ses connaissances sur la médecine du futur, elle parvient ainsi à les aider, et j’imagine que ce trio finira pas être sympa à suivre. Tout aussi sympa est la décision des scénaristes de rapprocher Tom et Teddy. Je trouve que ce couple pourrait hyper bien fonctionner vu le caractère des deux ; et ça ferait chier Owen et Amelia aussi. Bref, une bonne base de drama, quoi, j’approuve !

> Saison 15

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.