Grey’s Anatomy (S16)

Synopsis : Changement de décor pour Meredith qui a avoué sa fraude à l’assurance, pour Alex et Richard qui sont virés, pour Jo internée pour dépression, pour Maggie et Jackson perdus dans le brouillard… Eh, il y a de quoi faire en ce début de saison 16 !

Saison 13 | Saison 14 Saison 15 | Saison 16 | Saison 17
Station 19 : S01 | S02 | S03 S04

25-2

Pour commencer, je ne vois pas bien ce que je pourrai dire de différent par rapport aux saisons précédentes. Grey’s Anatomy était, est et reste une valeur sûre, à la qualité certes fluctuantes, mais toujours capable de nous surprendre à un moment ou l’autre. La saison 15 a eu ses faiblesses, c’est sûr, mais dans l’ensemble, elle regorgeait de bons moments.

Je suis bien content de retrouver tous ces personnages et l’univers de Shonda Rhimes, et peu importe ce qui les attend, ma routine du vendredi devant la série reprend alors je suis content. Bon, que ça ne m’empêche pas de prendre les mouchoirs au cas où, on sait que c’est une série à la gâchette facile et ça fait un moment qu’on a plus eu de grands drames à Seattle… Enfin, à l’hôpital, en tout cas.

Quant au spin-off de la série, la saison 3 de Station 19 n’est finalement pas pour tout de suite, alors on a le temps de voir venir. En attendant, je savoure déjà celle-ci, qui est quand même au-dessus dans mon estime de toute manière. C’est parti pour la saison 16 de ce mastodonte qu’on ne présente plus !

Note moyenne de la saison : 16/20

Voir aussi : On en était où dans Grey’s ?

S16E01 – Nothing Left to Cling To – 18/20
A-t-on jamais quitté ces personnages ? Un épisode suffit à nous remettre dans la vie de tout le monde, avec des développements pour chacun, quelques rebondissements et de nouvelles perspectives pour une saison qui s’annonce déjà riche en événements. Bref, c’est comme tous les ans, mais c’est ce qui en fait tout le charme après tout ! Et pourquoi s’en priver quand ça fonctionne si bien ? J’ai aimé, j’ai hâte de découvrir le reste de cette saison à présent !
S16E02 – Back in the Saddle – 16/20
La routine reprend au Grey Sloan Memorial Hospital. Comme d’habitude, les différentes intrigues de cet épisode se croisent et s’entremêlent avec beaucoup de justesse ; les personnages sont attachants parce que plein de défauts et les nouvelles pistes de cette saison sont empruntées avec succès. J’aime particulièrement le sort fait à Meredith dans cet épisode, mais ce n’est pas le seul point positif. En revanche, il y a un personnage qui me sort de plus en plus par tous les orifices possibles. Zen, restons zen.
S16E03 – Reunited – 16/20
Bon, l’épisode capitalise franchement sur la réunion des deux actrices de la série Charmed, mais j’ai aimé qu’ils n’en fassent pas trop pour autant. Il y a tout un tas de petites intrigues qui permettent de voir les personnages évoluer dans le bon sens, à l’exception d’une qui s’enfonce au contraire d’épisode en épisode. Mais bon, c’est aussi ça qui fait de la série ce qu’elle est, il faut bien qu’il y ait des erreurs de parcours pour mieux retrouver les personnages qu’on aime plus tard !
S16E04 – It’s Raining Men – 16/20
Cet épisode a un excellent rythme grâce à une scène d’introduction qui fait l’effet d’une bombe et remue tous les personnages, toutes les intrigues, toutes les interactions. C’est très efficace et ça fait plaisir à voir. Je pense que c’est bien aidé aussi par le fait que ça fait un mois que je n’avais plus regardé d’épisode de la série. Tout se développe de la bonne manière pour l’instant dans cette saison, en revanche, même la révélation sur le personnage que je ne supporte plus n’est pas suffisante pour me la faire apprécier à nouveau, hein !
S16E05 – Breathe Again – 14/20
Heureusement qu’une intrigue sauve les autres dans cet épisode, parce que c’était assez peu exceptionnel, je trouve. Il y a de bons moments, de bonnes scènes, notamment dans l’écriture des dialogues, mais ça n’était pas du tout leur meilleur épisode. On n’est pas loin d’un aussitôt vu, aussitôt oublié. Divertissant, donc, mais pas exceptionnel.
S16E06 – Whistlin’ Pass The Graveyard – 14/20
Pour cet épisode, c’est Halloween qui sauve tout, parce que ça ajoute l’humour souvent nécessaire à la série pour être géniale. Au niveau des intrigues, en revanche, on patine quelque peu dans la semoule. Finalement, je suis content d’avoir des épisodes de retard, parce qu’au moins, ça me donne l’impression que ça avance, alors que ce n’était pas le cas.
S16E07 – Papa Don’t Preach – 14/20
Ce n’est pas glorieux cette saison. Si tous les épisodes sont divertissants, je ressors du visionnage de trois épisodes sans avoir l’impression d’avoir eu tout à fait ce que je cherchais et ce que j’avais habituellement, à part peut-être lors de la dernière scène de cet épisode. Bref, la série commence à s’encroûter. Je ne m’inquiète pas pour autant, ce n’est pas la première fois que ça arrive, et elle trouve toujours le moyen de rebondir. La mi-saison approche déjà de toute manière.
S16E08 – My Shot – 17/20
J’ai un grand problème avec ce 350e épisode de la série : j’ai adoré les clins d’œil et tous les rappels aux précédentes saisons, que ce soit les flashbacks, les noms ou les musiques… mais j’ai détesté une grande partie des rebondissements, son côté « jumping the shark » malgré tout prévisible et surtout, surtout, j’ai trouvé que certaines personnages n’agissaient pas comme on s’attendrait à ce qu’ils agissent alors que bon, on les connaît depuis seize ans ces personnages. Bref, c’était un bon épisode vraiment agréable à regarder parce qu’il permet de célébrer seize ans d’épisodes… mais c’était faible, voire énervant, concernant certains aspects. Ce n’est pas leur plus grande réussite, mais ce n’est pas un échec non plus.
S16E09 – Let’s All Go to the Bar – 17/20
Wait what ? C’est un épisode qui repart dans la routine de la série de manière quelque peu brusque après le 350e, mais c’est aussi un épisode de mi-saison, ce qui fait qu’on est sur un entre-deux un peu déroutant du côté du rythme. Je désapprouve à peu près toutes les décisions de cliffhanger prises dans cet épisode qui était un crossover non annoncé – mais très apprécié – avec Station 19. Bref, c’était 100% ce que fait la série habituellement… mais je n’ai pas du tout aimé les décisions. C’est très étrange, c’était vraiment qualitatif, mais ça ne me va pas. Pour la suite, il faudra donc regarder le début de la saison 3 du spin-off. Je sens que la diffusion française va être bien en galère, j’espère qu’elle s’alignera à l’ordre américain !

Voir aussi : (SPOILERS) quitte la série sans prévenir

Crossover : Station 19 – S03E01 – I Know This Bar (1) – 17/20
S16E10 – Help Me Through the Night (2) – 16/20
Reprise un peu calme pour la série qui prend la décision de se concentrer sur l’ensemble de ses résidents pour nous faire comprendre que le temps passe et qu’il est l’heure pour de nouveaux personnages d’être mis en avant. Pour autant, les anciens ne sont pas oubliés et les intrigues ne sont pas vraiment mises de côté. J’ai toujours du mal avec certaines décisions, mais j’attends de plus importants développements par la suite avant de (trop) critiquer.
S16E11 – A Hard Pill to Swallow – 15/20
C’est un épisode tout routinier que propose la série, mais c’est un peu le cas toutes les semaines avec cette saison 16. On s’y fait. Les intrigues avancent petit à petit, à leur rythme, et on met de côté quelques-uns des personnages que je préfère, mais c’était inévitable après la semaine dernière. Bref, la vie suit son cbinours à l’hôpital, ni plus, ni moins.

Performance de la semaine : Chris Carmack

Crossover : Station 19 – S03E03 – Eulogy – 15/20
S16E12 – The Last Supper – 15/20
Alors que dire de cet épisode ? Ce n’est jamais brillant quand la série ne diversifie pas vraiment ses intrigues et se contente de seulement quelques personnages, mais au moins, j’ai des personnages que j’adore dans cet épisode – ma préférée de Station 19 notamment. C’est déjà ça de pris, et ça permet des développements bien réussis pour certains, ainsi que pas mal d’humour au milieu de l’émotion. Par contre, c’est très étrange ce choix des personnages qui étaient encore secondaires il y a peu.
Crossover : Station 19 – S03E04 – House Where Nobody Lives – 14/20
S16E13 – Save The Last Dance For Me – 16/20
Comme pour le spin-off, les intrigues s’emmêlent quand même beaucoup dans cette série : il y en a plein à gérer en parallèle, et ça fonctionne plus ou moins bien, avec un casting large qui n’est pas toujours présent. Le tout donne l’impression d’être quelque peu rushé avec le départ d’un acteur historique, mais autrement ça se tient plutôt pas mal et c’est intéressant à suivre !
< Crossover : S03E05 – Into the Woods – 13/20
S16E14 – A Diagnosis – 16/20
La routine continue dans cette saison 16 où le drama reprend ses droits sur à peu près toutes les relations. Je n’ai pas trop aimé la manière dont les actions de certains (certaine, surtout !) étaient légitimées et je suis surpris de me rendre compte que les personnages que j’apprécie le plus sont soit les patients, soit des personnages que je n’aimais pas ces dernières saisons… Il n’y a bien que cette série pour me faire ça !
S16E15 – Snowblind – 16/20
Les épisodes se suivent et se ressemblent, même si les personnages mis en avant ne sont jamais tout à fait les mêmes. J’ai du mal à tout suivre dans cette saison : j’ai un sentiment de lassitude de plus en plus grand face à certains drama, et j’ai vu sur Twitter que je n’étais pas le seul. Malgré tout, certaines scènes de cet épisode sont vraiment marquantes et j’ai encore quelques personnages que j’adore, alors je ne me vois pas arrêter la série.
S16E16 – Leave a Light On – 19/20
Je suis tellement triste. Et énervé. Et satisfait. Comment voulez-vous que je note ça ? Seriously ? J’imagine que c’est parfait et qu’ils ne pouvaient pas faire mieux que ça après seize ans. Quant à moi, cette série m’a brisé le cœur tellement de fois, on n’est plus à ça près, j’imagine. Mais je refuse d’y mettre 20, parce que ça m’a énervé, même si je m’y attendais, et que je n’ai pas assez de recul pour voir la qualité de l’épisode, aussi bien écrit soit-il. Et il l’est. Raah mais pourquoi j’ai un blog de critiques ? C’est impossible, là.
< Crossover : S03E08 – Born to Run – 15/20
S16E17 – Life on Mars ? – 15/20
Bon, l’égoïsme d’une grande partie des personnages me tape vraiment sur le système ce soir et ça m’a déconnecté d’une bonne partie de l’épisode. Franchement, certains n’apprennent rien de leurs erreurs passées et c’est frustrant, là où d’autres semblent enfin évoluer… mais on sait que ce n’est que jusqu’à la prochaine crise imposée par les scénaristes. Bref, je suis vraiment incertain face à certaines intrigues quand d’autres me plaisent, et je suis de plus en plus perdu sur ce que j’en pense vraiment.
< Crossover : S03E09 – Poor Wandering One – 14/20
S16E18 – Give a Little Bit – 17/20
C’était mieux cette semaine parce que les développements sont prometteurs pour la saison 17. Ben oui, la saison est raccourcie, je ne me fais pas trop d’illusion : on voit être plantées les pistes pour la fin de saison, mais ce sera un début de saison maintenant. Qu’importe en tout cas, parce que les intrigues suivent la bonne direction pour à peu près tous les personnages, à une exception notable. Cela me fait plaisir pour la série, je me dis qu’on arrivera peut-être à sortir progressivement de la torpeur de cette saison.
S16E19 – Love of My Life – 16/20
Euh… OK ? Si la fin d’épisode relance toute la série dans une nouvelle dynamique avec d’excellentes scènes, je suis désolé de devoir vous avouer que je trouve que les intrigues de cet épisode n’ont aucun sens et piétinent une bonne partie des intrigues que l’on suit depuis une dizaine d’années. Le passé revient hanter les personnages de cet épisode afin d’approfondir leur personnalité, sauf que tout semble sortir de nulle part. C’était… étrange.
< Crossover : S03E11 – No Day Off – 13/20
S16E20 – Sing it Again – 16/20
L’avantage du cliffhanger totalement perché de la semaine dernière, c’est qu’il permet à cet épisode de partir dans une nouvelle direction qui occupe tout l’hôpital – et peut-être même un peu trop parce que ça finit par devenir un refrain entêtant qu’on n’a plus envie d’entendre sur la fin. L’épisode est bon, en tout cas, sans être exceptionnel… à l’image de la saison, donc.
S16E21 – Put On A Happy Face – 19/20
Eh bien, malgré de nombreuses craintes, cette fin de saison tronquée passe vraiment très bien : on a de bonnes conclusions pour une majeure partie des intrigues et on finit sur des cliffhangers assez similaires à ce qui aurait pu être proposé pour une longue pause. C’est donc la meilleure décision possible d’arrêter la saison ici. On était sur une belle soirée pour les séries médicales de Shonda, finalement !

Le tournage de la série a été interrompu pour cause de confinement face au covid19. Cet épisode 21 marque donc la fin de la saison 16.

Saison 13 | Saison 14 Saison 15 | Saison 16 | Saison 17
Station 19 : S01 | S02 | S03 S04

On en était où dans Grey’s et HTGAWM ?

Salut les sériephiles,

Je pense que vous avez tous vu cet article venir et il ne surprendra personne : comme hier et avant-hier, je le consacre à un récapitulatif quelque peu nécessaire avant la reprise de mes séries du vendredi. Et il y a de quoi faire, sachant qu’en plus j’ai accumulé plein de retard (déjà !) depuis de le début de semaine… mais bon, les retours des séries du Shondaland, je ne peux décemment pas laisser passer ça ! Alors, c’est parti pour un rapide tour des intrigues de Grey’s Anatomy et How to get away with murder, dont j’espère voir les nouveaux épisodes ce soir… En attendant, je suis sur le qui-vive, j’ai trop peur des spoilers !

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15"

Grey’s Anatomy

La fin de saison 15 proposait encore un nouveau type de catastrophe au Grey Sloan Memorial Hospital. On aurait pu croire qu’ils avaient fait le tour, mais c’était sans compter sur une nappe de brouillard épais qui a bien perturbé nos médecins favoris. De ce côté-là, le cliffhanger le plus important concernait Jackson et Maggie.Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15 maggie jackson fog" En effet, Jackson a carrément disparu dans la brume, ce qui nous a tous fait flipper un temps puisque l’acteur n’avait pas encore renouvelé son contrat. Bon, je n’oublie pas que la toute fin voit Maggie sortir de la voiture à son tour, toujours dans le brouillard, donc je dirais qu’aucun de ces deux-là n’est encore en sécurité avec Shonda, surtout qu’ils se sont quittés sur une embrouille… Pas la meilleure des idées en fin de saison !

Loin de tout ça, Meredith est confrontée à d’autres problèmes. Refusant de laisser Andrew faire de la prison à sa place pour l’arnaque à l’assurance qu’elle a mise en place, elle a en effet décidé de se dénoncer à la police. Orange is the new Grey, les amis !

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15 maggie jackson fog"

Dans sa chute, Meredith entraînait aussi Alex et Richard, puisque Bailey avait pris la décision complètement inattendue mais ô combien logique de les virer. Je n’oublie pas non plus de parler de Jo qui est partie se faire interner pour soigner sa dépression, alors que Teddy accouchait d’une petite Alison, en présence d’Owen, mais pas de Tom complètement zappé de l’accouchement de son actuelle copine. Hum, se mettre en couple avec une femme enceinte, ce n’était pas son idée la plus brillante…

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15 maggie jackson fog"
J’avais zappé aussi cette brillante scène où Carina doit se justifier de sa brève relation avec Owen en plein accouchement :’)

En même temps, Linc ne s’en tire pas beaucoup mieux avec Amelia qui veut prendre du temps pour elle avant d’envisager quoique ce soit de sérieux. Voilà qui devrait déjà bien rafraichir la mémoire sur les principales intrigues ; même s’il reste aussi d’autres persos… Nico et Levi sont par exemple réconciliés et amoureux en fin de saison, avec un coming-out marrant/touchant de la part de Levi envers sa mère.

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy season 15 maggie jackson fog"

Voir aussi : Critique des épisodes de la saison 16

Résultat de recherche d'images pour "how to get away with murder laurel kidnapped"

How to get away with murder

Le cliffhanger de cette saison 5 était moins inoubliable que celui de Grey’s je pense, puisque la scène était gérée à merveille : alors qu’elles sont dans la rue avec Laurel, Annalise décroche son téléphone et ne se rend pas immédiatement compte que son ancienne étudiante disparaît à ses côtés. Enlèvement ? Fuite ? Mystère ! Une chose est sûre, son bébé aussi disparaît dans l’affaire, malgré la surveillance de Coliver, plus amoureux que jamais eux aussi, et d’Asher. C’est Frank qui constate la disparition de Christopher… mais ça ne le retire pas de ma liste des suspects de ce double enlèvement.

Résultat de recherche d'images pour "annalise keating end of season 5 cliffhanger"

En effet, la vie de Laurel n’est pas des plus simples. Tout semble toujours lié aux Castillo d’une manière ou d’une autre dans cette série, et il y a toujours la disparition de sa mère à régler. Laurel se sentait clairement menacée, alors elle a pu orchestrer sa disparition. Je m’avance beaucoup pour un article résumé, pardon !

Du coup, revenons à nos moutons, avec Bonnie qui a tué son fiancé et est persuadée de sa culpabilité dans le meurtre du père de Nate parce que Frank fait en sorte qu’elle ne sache pas la vérité. La vérité ? Il n’a tué personne bien sûr ! La révélation nous vient du frère de Laurel, Xavier, qui est en lien avec la Gouverneur qui voulait bosser avec Annalise. Comme celle-ci ne souhaite pas être accusée du meurtre de Nate Sr, elle prend la décision d’annoncer la culpabilité d’Emmet… qui est lui-même en train de mourir dans son bureau où il est retrouvé par une Tegan paniquée.

Résultat de recherche d'images pour "how to get away with murder laurel kidnapped"

Dans les choses que j’avais totalement zappé, il y a la relation Michaela/Gabriel, bien compliquée. Souvenez-vous, on les quittait heureux en amour, mais Telesco, une agent du FBI, appelait la mère de Gabriel pour la tenir au courant des agissements et des fréquentations de son fils. Et ça ne dit rien qui vaille, parce qu’Annalise ne doit pas être dans le cœur de la mère de Gabriel. Comme en plus on nous abandonnait sur le choc de Coliver concernant l’identité du père de Michaela, j’espère qu’on en verra plus de ce couple improbable…

Voir aussi : Critique des épisodes de la saison 6

Pour le savoir, il n’y a pas trente-six solutions : il faudra regarder cette ultime saison 6 pour voir comment tout se termine ! Curieux de voir ce que ça donnera, parce que je n’aime pas beaucoup les fins de séries de Shondaland jusque-là…

Grey’s Anatomy – S15E25

Épisode 25 – Jump into the Fog – 18/20
Cet épisode réussit une fois de plus à gérer de front tout un tas de petites intrigues qui nous font bien comprendre que nous sommes sur une fin de saison. C’est efficace et même si une grande partie était attendue, c’était suffisamment bien menée pour conserver tout mon intérêt. J’ai juste très envie de voir la suite à présent, alors vivement le mois de septembre.

> Saison 15


Spoilers

25

So I’m saying, the sun’s gonna shine again. You just got to get 20 minutes East of wherever you are.

AU SECOURS. C’est la fin de saison et comme tous les ans, je ne me sens pas prêt du tout à faire face à la furie des fins de saison de Shonda Rhimes. Tout est dit dès la première scène : Owen, Levi et la patiente dans la voiture, Andrew qui se rend auprès des flics alors que Meredith est coincée avec Alex, la patiente de Linc et Amelia qui montre les premiers signes de réveil, Teddy qui fait le ménage de ses eaux, Tommy coincé à monter la table pour changer le bébé, Jackson et Maggie sous la pluie… le tout sur une très bonne reprise musicale.

Owen a l’idée débile de sortir dans la nappe de brouillard quand il serait plus conseillé de rester en sécurité dans la voiture (bon, même si c’est une sécurité relative). De son côté, Levi gère beaucoup trop la situation avec la patiente, en lui chantant une chanson pour qu’elle se calme. Cela fonctionne vraiment bien.

Finalement Owen revient vers eux et se débrouille pour les emmener à l’hôpital à bord d’un camion de pompier, parce que pourquoi pas. Les deux chirurgiens quittent donc le lieu de l’accident là où il y aurait tant eu à faire.

Dans son sas, Meredith déprime de voir Andrew foutre en l’air sa carrière pour elle, sans prendre le temps d’expliquer à Alex ce qui arrive à Jo. Elle finit bien sûr par le faire, et Alex culpabilise de ne pas l’avoir arrêtée quand elle a voulu se rendre à Pittsburgh. C’est tellement triste comme situation, mais Meredith a toujours les meilleurs mots possibles. Et heureusement, car Alex doit rester prêt à tout : Gus fait un arrêt cardiaque, forçant à décompresser le sas avant l’arrivée d’Owen.

En parallèle, Amelia doit gérer l’accouchement de Teddy et c’est plutôt fun à voir. Au moins, Teddy est entre de bonnes mains. C’est le côté comique de l’épisode, et ça fonctionne bien : la panique bien naturelle de Teddy, le beau soleil et l’embouteillage qui les bloque.

Amelia est assez maligne pour demander à un flic de les amener à l’hôpital, tout en réussissant à apaiser Teddy en lui racontant un peu sa vie pour sympathiser… le truc, c’est que ce faisant, elle lui révèle la coucherie de Carina et Owen, alors on a connu mieux. C’était toutefois marrant et elles arrivent à l’hôpital en même temps qu’Owen et Levi, alors tout le monde se retrouve, c’était chouette. C’est ainsi Jo qui se retrouve à s’occuper de la patiente stressée, alors même que Gus est en arrêt cardiaque, ce qu’elle ne sait pas encore.

Bien sûr, Bailey est dépassée par tous les événements et c’est ainsi qu’elle n’écoute pas Jo qui vient lui parler. Par conséquent, elle n’hésite pas à la réembaucher pour qu’elle aille aider aux urgences, ce qui explique qu’elle soit là à temps pour l’arrivée d’Owen. Bailey gère toujours les conséquences de la fraude à l’assurance, avec l’aide de Catherine qui accepte de payer les soins de Gabby, alors que Deluca est bel et bien arrêté.

Quand Webber l’apprend, il est assez furax et se rend directement auprès de Meredith, légèrement occupée par le cas de Gus et par un Alex en pleine dépression de se rendre compte qu’il va encore se retrouver seul si Meredith se rend en prison (alors que l’épisode prenait de plus en plus la décision d’envoyer Richard en prison) et Jo ne reprend pas confiance en vie.

Par chance, Jo s’occupe de Frances, la patiente terrifiée par tout, et comme elle vient de reprendre goût en la vie après ce terrible accident, tout se passe beaucoup mieux soudainement. Elle est ainsi capable de gérer totalement le cas médical qui se présente face à elle et elle arrive juste à temps pour fournir le sang de Frances à Gus, qui survit sans problème.

Pendant ce temps, Bailey opère un patient avec Richard, et elle sait bien qu’il lui cache quelque chose. Comme elle soupçonne Deluca de couvrir Meredith, ce n’est pas bien compliqué de faire le lien. C’est ainsi que Richard se retrouve à interrompre les explications de Jo à Alex, alors qu’on avait la meilleure scène du couple depuis un bon moment.

Richard et Alex débarquent alors en salle de réunion pour s’accuser alors que Meredith était en train de le faire. C’est digne de la saison 2 tout ça, et c’est brillant que Bailey le rappelle tout en leur disant que nous n’en sommes plus là dans la série. Ainsi, elle décide de virer les trois chirurgiens, avec l’aval de Catherine. Sympa ces affaires de famille.

Le moins intéressant reste l’intrigue de la patiente de Linc et Quadri, très probablement paralysée mais avec des mouvements qui m’ont paru être des réactions fantômes ou quoi. C’est tellement déconnecté du reste que ça donnait moins envie d’être à fond. En plus, Linc attribue ce cas à Nico qui doit tout surveiller et comme Nico a eu tendance à me souler profondément ces derniers temps, ben…

Je n’ai pas réussi à me réjouir pour la patiente, probablement à cause de Nico qui semble craindre quelque chose tout du long. Pourtant, il finit par aller se réconcilier avec Levi, en s’excusant d’être énervé après tout depuis qu’il a tué l’un de ses patients et en lui demandant de l’aide. Ils finissent donc chez Levi qui fait son coming-out à sa mère de manière toute simple. Et celle-ci a une très chouette réaction, acceptant aussitôt Nico là où ça aurait pu être un cliffhanger parmi d’autres de voir Levi face à ce refus.

Bon, OK, il y a aussi l’intrigue de Maggie et Jackson pour être sacrément inintéressante, avec une histoire de camping débile et une randonnée… Le problème, c’est qu’avec Shonda, je sais qu’il faut se montrer prudent de tout dans les fins de saison. Les voir coincés en randonnée débile, ça peut être le calme avant la tempête.

Enfin, le calme, tout est relatif, ils passent l’épisode à s’engueuler, probablement pour mieux se réconcilier. Leur intrigue fait du bien parce qu’ils sont en forêt et que ça permet de respirer un peu, mais ils se rendent aussi vite compte que s’ils sont amoureux l’un de l’autre, ils ne s’apprécient pas en tant que personne. C’est con.

Ils s’insupportent tellement que quand ils se retrouvent en voiture coincés dans le brouillard, Jackson envisage de sortir de sa voiture. Ca pue tellement comme idée : je ne l’ai pas senti du tout, directement. On se retrouve donc avec Maggie attendant le retour de Jackson, sans le voir.

Revenons-en aussi à l’accouchement de Teddy qui est définitivement l’occasion de bien rire avec l’arrivée de Carina et ses conseils pour aider sa patiente à accoucher. Si j’ai bien ri, j’ai aussi été soulagé d’entendre Owen avouer son amour à Teddy dans ce qui est probablement le pire moment possible. Au moins, les deux personnages veulent être ensemble et le sont pour la naissance de leur fille, c’est plutôt positif. L’accouchement de Teddy semblait tellement douloureux cela dit, ce n’était vraiment pas le bon moment.

La petite vient au monde finalement et ils décident tous les deux sans se concerter de l’appeler Allison, alors que pendant ce temps Tommy est en train de tout préparer pour l’arrivée de la petite sans même être tenu au courant de sa naissance, observée par Amelia, puis Linc. Il apprend ainsi qu’il n’était qu’un rebond pour Amelia, mais qu’elle le considère toujours comme une possibilité dans sa vie, si elle n’a pas besoin de prendre une décision trop rapidement. Outch.

Alors que Jo décide de se faire interner quelques temps pour soigner sa dépression, Alex est bel et bien viré et Meredith dit au revoir à ses trois enfants, sachant qu’elle va devoir faire face à quelques temps en prison. Elle demande avant ça à voir Andrew, pour lui dire qu’elle l’aime aussi et le prévenir qu’elle s’apprête à aller voir un juge.

Et comme prévu, le plus gros cliffhanger est ce qui était le plus inattendu côté intrigue : Maggie sort de la voiture dans le brouillard et appelle Jackson, qui ne lui répond pas… La frustration est réelle ! Il va falloir attendre plusieurs mois pour la suite !!

25-2

EN BREF – Après un regain d’intérêt et d’actions en fin de saison 11, la série a su enchaîner plusieurs saisons qui remontaient vraiment la qualité générale de l’ensemble. Alors qu’elle vient d’être renouvelée pour deux saisons supplémentaires (!) par ABC, il me paraît toutefois évident que cette saison 15 est retombée dans une routine qui, si elle reste réussie, n’est plus tout à fait à la même hauteur que les années précédentes.

J’adore toujours autant la série parce qu’elle réussit à viser juste à peu près à chaque fois. Les messages politiques, les cas médicaux, les relations entre les personnages… Les épisodes vont souvent dans des directions attendues, mais c’est efficace alors pourquoi s’en priver ?

C’est vraiment la série d’une vie, et ils pourraient aisément avoir encore des choses à dire en saison 30, parce que même ce qu’ils recyclent continue d’être intéressant à suivre. Cette saison était donc à l’image de la série, elle avait ses hauts et ses bas, mais elle m’a tenu en haleine pendant vingt-cinq épisodes. Je l’achève avec l’envie d’en avoir encore plus et la frustration totale de devoir attendre quatre mois et demi avant d’obtenir enfin quelques réponses. RDV en septembre, donc – je mise sur une reprise le 27 septembre. Quatre mois, dix jours.

25-3

> Saison 15

Grey’s Anatomy – S15E24

Épisode 24 – Drawn to the Blood – 18/20
J’ai lancé cet épisode en ayant presqu’oublié qu’on arrivait vraiment à la fin de saison. Comme d’habitude, Shonda Rhimes et son équipe se cassent le derrière (littéralement ?) pour nous proposer un épisode dont les conséquences seront celles d’une énième fin d’année mémorable la semaine prochaine – et pas la dernière, puisque deux saisons nous attendent encore après celle-ci !

> Saison 15


Spoilers

24.jpg

When we’re having a miscarriage and our husband has just been shoot… Well, you remember.

Très belle introduction pour cet épisode qui commence par un cauchemar de Meredith vraiment bien écrit, histoire de nous rappeler qu’il s’en est passé des choses lors des quinze dernières années ! Il est alors révélé qu’elle se réveille dans le lit de Jo, parce qu’elle veut la faire parler et comprendre ce qu’il s’est passé. Plutôt que d’aider Jo, Meredith est en fait en train de lui raconter ses problèmes avec Andrew, puis avec sa vie en général. Elle est bien gentille à connaître la douleur du monde entier, mais c’est un peu présomptueux de se pointer dans le lit d’une pote et de lui affirmer qu’elle comprend son problème sans savoir ce que c’est. Si ce n’est pas une bonne idée psychologique, c’était au moins ce qu’il fallait pour que Jo balance enfin la vérité à quelqu’un. Meredith apprend donc que son père était un violeur, et elle ne sait pas comment réagir.

Bizarrement, Jo lui demande de se barrer, mais dans la scène suivante, elle raconte tous ses espoirs brisés à Meredith qui a au moins la bonne idée de se taire un moment… avant de trouver les mots parfaits. La scène était belle, parce que Meredith savait effectivement trouver les bons arguments pour la réconforter. C’était touchant, et suffisant bien fait pour rapidement en arriver à une Jo qui retrouve provisoirement le sourire et accepte de se battre pour aller mieux. Bon courage.

Meredith et Jo décident donc d’aller à l’hôpital pour parler à Alex et Bailey et pour faire en sorte que l’absence de Jo soit officielle. Catherine débarque à l’hôpital pour parler de la fondation avec Bailey, et elle est énervée comme tout malgré une robe de dingue. Ca sentait le Olivia Pope, non ? Faut bien réutiliser les vieux contrats, j’imagine. Ce rendez-vous secret de la fondation est en tout cas un cas à part entière dans l’épisode : tout le monde s’en inquiète et ça justifie que Meredith et Jo ne puissent voir immédiatement Bailey quand elles arrivent à l’hôpital.

Meredith promet à Jo de parler à Alex et elle la laisse à Andrew. C’est tordu de faire ça, mais ça l’est encore plus quand il est révélé que le rendez-vous est loin d’être génial : Andrew est convoqué par Bailey qui lui fait parler de Gabriella, la petite-fille pour laquelle Meredith a mis le nom de son bébé sur la feuille d’opération. C’était obligé qu’elle se ferait prendre, mais voilà donc Andrew confronté à une situation bien pourrie.

De son côté, Amelia se réveille pour découvrir que Link s’est endormi dans son lit… et elle ne veut pas le présenter aux enfants de Mer, alors c’est la catastrophe. Qui s’occupe des enfants dans l’affaire ? Certainement pas Maggie qui est partie en camping comme prévu, avec Jackson. Et si son passage dans Station 19 aurait pu la changer, elle est toujours aussi insupportable pendant tout l’épisode, à avoir peur des moustiques et à se tordre la cheville super rapidement pendant la bataille. Il n’y a qu’à elle que ça peut arriver quoi.

Et dans tout ça, c’est donc Alex qui s’occupe de Zola, parce que… pourquoi pas ? Après tout, Mer est partie aider Tata Jo. Zola a une de ces familles improbables ! Ce ne doit pas être évident de tout suivre.

Pendant ce temps, à l’hôpital Amelia, Link, Tom et Teddy se retrouvent tous sur le cas de Kari, que l’on connaît déjà, mais dont j’ai oublié les spécificités médicales, j’avoue. De toute manière, ils ne restent pas longtemps sur ce cas avant de se répartir sur d’autres problèmes, mais j’ai aimé voir Link apporter quelque chose à Amelia : de la bonne humeur, de l’optimisme. Il est vrai qu’Amelia manque cruellement d’optimisme, et c’était bien vu de la jouer comme ça pour ce couple.

C’était beaucoup moins bon en revanche quand il la confronte à propos de son désir d’être toujours là dans la vie de Léo et de l’emmener à la maison, c’est-à-dire celle d’Owen. J’ai trouvé que ça sortait de nulle part parce qu’il savait très bien dans quoi il mettait les pieds avant que ça ne devienne sérieux et parce qu’Amelia a clairement commencé à tourner la page avec lui. Pas la peine, donc, d’en rajouter une couche, je trouve.

Alex, lui, a enfin trouvé une donneuse pour Gus… mais ce n’est pas évident parce qu’évidemment, il fallait que la donneuse soit agoraphobe et que son psy ne soit pas en règle avec la douane. Schmitt fait ce qu’il peut pour la ramener, mais ce n’est pas évident. Heureusement, elle chante une chanson de Wham, alors ça me fait un point de Bingo, tout n’est pas perdu… mais je vais avoir Wake me up en tête pour la semaine !

À l’hôpital, les parents de Gus sont énervés comme tout, ce qui fait que la mère provoque bien malgré elle un accident qui casse le cul de son mari, mais littéralement. Ce n’était pas l’intrigue la plus subtile du monde, mais ça fonctionnait bien et ça permettait de bons approfondissements, notamment autour du personnage de Nico dont le sale caractère est de plus en plus évident, y compris envers Richard. Pas fan de ce développement pour un personnage qui n’était pas si sombre jusque-là et qui se retrouve à s’en prendre à Helm qui n’a rien demandé.

Alors que l’opération du mari est en cours, Hunt accepte de se rendre à l’aéroport pour récupérer le sang pour Gus, parce que la donneuse refuse de se rendre à l’hôpital. Elle est en pleine crise de panique, effrayée à l’idée de ce qui pourrait lui arriver de mal parce qu’elle sait qu’elle a un sang trop rare pour être opérée.

Bien sûr, il fallait que Teddy soit là pour le moment où Hunt parvient à convaincre la donneuse grâce à un appel vidéo à Karev, qui est dans la chambre de Gus au bon moment, avec la mère qui a les mots justes pour convaincre la donneuse de venir à l’hôpital. Entre ça et Kari qui remercie son enfant de lui avoir donné le courage de vivre, Teddy a une journée bien émotionnelle qui lui fait comprendre qu’elle est encore amoureuse d’Owen et qu’elle doit lui dire avant d’accoucher.

Elle se rend donc chez lui où se trouve Amelia, et elle le dit à Amelia parce que c’est le moment que son bébé choisit pour arriver, puisqu’elle commence à perdre les eaux à ce moment. Tout ça est bien beau, mais le problème, c’est qu’Owen n’est pas prêt de l’entendre : il est coincé dans un embouteillage et dans une nappe de brouillard avec la donneuse et Schmitt. Le problème, c’est que le brouillard est tellement dense que personne ne voit rien, et les voitures derrière eux ne sont pas au courant de l’embouteillage… elles se retrouvent donc à foncer dans le tas.

Si c’est une situation qui malheureusement existe et a existé (y compris en France il n’y a pas si longtemps que ça, en Vendée), je trouve ça gros de nous le sortir en plein milieu d’une grande ville et d’un embouteillage.

La météo n’est vraiment pas l’alliée de nos héros dans cet épisode, parce qu’elle coince également Maggie et Jackson qui se retrouvent dans leur tente sous des cordes de pluie alors que Maggie, toujours la cheville tordue, doit se rendre à l’hôpital, puisque Teddy ne peut plus la remplacer tout occupée qu’elle est à accoucher.

Enfin, Meredith ne révèle rien de l’état de Jo à Alex, puisqu’elle le retrouve prêt à entrer dans le caisson introduit en début de saison. Elle s’y isole avec lui pour s’occuper de Gus, dont le caisson permet d’obtenir l’oxygène suffisant pour attendre l’arrivée du sang de la donneuse (bloquée dans l’accident, mais ça, ils ne le savent pas encore). Et alors qu’elle s’apprête à tout révéler, Andrew feint de lui annoncer, de l’autre côté du caisson dont elle ne peut sortir, qu’il a commis une fraude à l’assurance et changé le nom de la patiente… Meredith lui interdit de se rendre à la police, mais elle est coincée dans le caisson et ne peut pas faire grand-chose face à cet acte d’amour ultime.

C’est bien beau de vouloir protéger la carrière de Meredith à tout prix, là, mais franchement, elle ne le mérite pas spécialement parce que c’était du grand n’importe quoi cette fraude à l’assurance !

> Saison 15