Grey’s Anatomy – S15E14-15

Épisode 14 – I Want a New Drug – 16/20
Voilà un épisode qui était déjà plus sympathique, principalement parce qu’il ne s’intéressait presque qu’à des intrigues que je voulais voir évoluer. Forcément, dès que ça touche des personnages que j’adore, il est plus simple d’être à fond dedans. Pour autant, l’épisode reste assez classique.

> Saison 15


Spoilers

14.jpg

I decided to live because he died.

L’épisode commence par une opération de plus de 24h de la part de Meredith. C’est plutôt sympa à voir et ça attire la jalousie de certains, alors qu’elle s’apprête à battre le record de l’hôpital en terme de longueur d’opération. C’est sympa même si pas encore très utile, mais eh, ça donne une réplique à Bokhee, l’infirmière qui les enterrera tous, alors c’est sympa. Elle finit son opération à 28h d’affilée, pas si mal.

Pendant ce temps, Maggie découvre que Jackson lui a préparé un week-end de camping, et elle n’est pas ravie du tout par l’idée. Evidemment, ça aura son importance par la suite, mais pas tout de suite.

Teddy raconte sa vie romantique à Miranda, pour changer, et c’est du grand n’importe quoi de les voir si pote après tout le passé qu’elles ont. Elles sont heureusement interrompues par l’arrivée subite d’un patient qui est jeté d’une voiture, en overdose. Ouep, une nouvelle drogue fait ravage à Seattle, et il est très clair que ça va déborder les Urgences. Il faut dire qu’on en arrive rapidement à… cinquante overdoses. Toujours plus, quoi. C’est con, ça aurait pu faire un bon crossover avec Station 19, tout ça.

Les urgences sont débordées, au point de devoir biper au travail Owen qui… s’apprête à dire adieu à Leo. Et oui, ses grands-parents décident de venir le chercher et il ne peut pas faire grand-chose contre ça. C’est triste et plein de gêne, et il laisse Amelia se débrouiller des grands-parents. C’est triste.

Malgré tout, Teddy déchire tout aux urgences, de même que les internes – particulièrement Quadri et Helm. La première apporte pas mal d’humour à l’épisode, faisant des grimaces en traitant les patients, ce qui ne plaît pas à Jackson, bien sûr.

Nico et Schmitt continuent leur flirt et les progrès de ce dernier dans son travail ne s’arrêtent plus. Ce n’est toutefois pas encore assez pour Linc qui s’amuse plutôt de la relation entre les deux et explique tranquillement à Schmitt qu’il n’a pas le temps de s’occuper de lui avec les urgences aussi pleines. Cela n’empêche pas Schmitt d’être transcendé par son mec et ses actes chirurgicaux. Bref, c’est toujours le paradis pour ces deux-là.

Le parc est plein de jeunes drogués et que fait Wendy, une jeune maman d’un garçon de trois ans nommé Truman ? Elle l’emmène se promener dans le parc bien sûr. Et elle le perd de vue, sinon ce n’est pas drôle. Tout ça nous mène donc à une mère paniquée qui cherche son gosse aux urgences, avec l’aide de Karev, puis Jo.

Le gamin est finalement ramené à l’hôpital par un SDF aux pieds totalement défoncés… mais pas aussi défoncé que la mère, d’après le SDF. Jo et Alex n’ont donc d’autres choix que d’appeler le mari, ravi d’apprendre que Wendy a abandonné leur fils pour acheter de la drogue. Elle provoque malgré tout la pitié de Jo, surtout face à un mari qui a l’air hyper dur avec elle. Oui, mais Alex, lui, a surtout de la pitié pour l’enfant, et il blâme la mère lui aussi. Trouble in paradise.

Jo comprend malgré tout la réaction d’Alex, parce que lui aussi a été abandonné par son père alcoolique sur un parking quand il était petit. Les deux finissent donc l’épisode ensemble, sur une bonne note, et c’était cool à voir.

Quant au SDF, il s’attire la pitié de Jackson qui comprend qu’il a beau lui avoir sauvé les pieds, cela ne servait à rien car il ne peut pas les garder au sec. On le voit venir à des kilomètres, mais il décide donc de lui filer les affaires de camping qu’il avait dans son coffre, ça tombe bien.

Sans surprise, Betty et Linus, son mec, sont admis aux Urgences eux aussi, et Betty stresse de tomber sur Amelia. Sans trop de surprise, elle fait un malaise et Linc l’amène donc directement à… Owen. Richard n’apprécie pas trop la situation, mais il laisse malgré tout Owen s’occuper d’elle le temps que Teddy arrive.

Le problème, c’est que l’opération s’annonce bien mal pour Betty, qui est tellement pâle que Teddy craint de ne pouvoir la sauver. Elle veut tout de même être celle qui s’en occupe, parce qu’elle ne veut pas qu’Amelia apprenne la possible nouvelle du décès de Betty par sa sœur, dont elle aura besoin pour le deuil. Alors oui, mais non, on ne veut pas d’un décès de plus pour Amelia sérieux.

Bon sauf que pendant ce temps, Lincoln s’occupe mal de Linus et ne parvient pas à le sauver. Malheureusement, Amelia le découvre et elle doit se prendre le deuil en pleine face, ce qui la rapproche de Lincoln. Pour la première fois, j’ai commencé à me dire que Lincoln pouvait faire un bon personnage finalement – je le veux bien en couple avec Amelia après ce genre de scènes, c’est dire !

Tout ça permet ensuite à Amelia et Owen de se rapprocher un peu des parents de Betty, et Teddy parvient évidemment à la sauver, au grand soulagement de tout le monde, y compris Meredith qui s’endort carrément contre un mur au passage.

Finalement, tout ça est l’occasion pour Amelia de ressasser une fois de plus son passé catastrophique et la mort de son fiancé, pour mieux expliquer aux parents de Betty que c’est le genre de bas qui pourrait donner envie de vivre à Betty. En tout cas, quand elle se réveille, elle semble heureuse de voir Amelia, Owen et ses parents. C’est déjà ça de pris.

La toute fin d’épisode voit Andrew s’occuper d’une Meredith en train de dormir.


Épisode 15 – We Didn’t Start A Fire – 17/20
C’est officiel, je suis devant la série médicale la plus longue de l’histoire américaine… et il n’y a pas le moindre cas médical dans cet épisode. La série en a-t-elle besoin ? La preuve est là : non ! C’est un très bon épisode qui prend le temps d’approfondir un peu l’ensemble des relations et le fait bien. Les différentes intrigues avancent, il y a de l’humour et des choses qui se mettent en place pour le long terme… C’est un grand oui, encore et toujours.

> Saison 15


15.jpg

It’s not something I feel like celebrating.

Catherine ne voulait pas d’une fête, mais son fils lui en a organisé une pour fêter sa rémission… le seul problème, c’est que ça dfinit avec les pompiers dans l’immeuble. Cinq heures plus tôt, Jackson prépare le tout, et galère à fixer une bougie, qui menace dangereusement de tomber pendant qu’il va faire l’amour avec Maggie. L’avantage, c’est que le début de l’épisode nous a montré tout le monde en vie.

Meredith avoue à Alex qu’elle sort avec DeLuca, et elle peut être toute heureuse de cette nouvelle relation, parce qu’il est quand même super cool et romantique avec elle Andrew. La fin d’épisode précédent, quoi ! Cependant, Alex est chef et il lui conseille surtout de parler de sa situation avec les ressources humaines.

Et le pauvre ne fait pas assez attention à ce que lui raconte Helm ensuite, quand il lui dit que Mrs Karev est là. Elle parle de sa mère, mais ça n’a tellement pas de sens qu’il s’attend à ce que ce soit Jo. Finalement, c’est Jo qui tombe sur la mère d’Alex et se retrouve à devoir l’emmener à la fête chez Jackson.

Une fois là-bas, il leur faut à peu près une minute pour perdre la mère d’Alex alors que Jo explique tout à son mari, et ça ajoute de très bonnes touches d’humour à l’épisode de les voir chercher Helen, la mère, absolument partout dans un appartement gigantesque – avec des tables de ping pong paraît-il.

Heureusement, ils finissent par la retrouver en compagnie de DeLuca qui ne sait pas trop dans quoi il s’est retrouvé embarqué.

Alex non plus ne le sait pas, et il n’arrive pas à avoir de nouvelles des médecins de sa mère, donc il se retrouve forcé d’accepter l’écharpe sympa qu’elle lui a fait pour son mariage, tout en stressant et se demandant si elle est en plein épisode de folie ou non. Et ma foi, on est dans le même état, surtout qu’on sait que les pompiers vont finir par débarquer.

Maggie découvre que Kiki a écrit un article sur elle, et elle passe sa soirée en boucle là-dessus. Elle est dégoûtée, parce qu’elle avait écrit un article aussi, et maintenant, le sien est juste super chiant et scientifique. Bref, Maggie quoi. Plutôt que de voir les compliments de l’article, elle voit surtout que la nana continue de la harceler à distance en lui volant son article. Mouais. Cela mène à Richard forcé de réconforter sa fille, et c’était plutôt bien à voir.

Cet épisode se déroule deux semaines plus tard, et Betty est donc sortie de l’hôpital. Elle est toute stressée de devoir retourner vivre avec ses parents, mais Amelia la soutient plutôt bien. Les parents de Betty, eux, stressent un peu de ce départ, mais ils remercient Amelia et Owen malgré tout, avant de partir avec Betty et Léo qui pleure. Amelia le vit mal, parce que Betty ne dit pas au revoir, évidemment. Après tout ça ? Ils se rendent à la fête, évidemment.

Teddy et Tom continuent de filer le parfait amour, et ils font un très joli couple, même si évidemment, ils tombent sur Amelia et Owen qui viennent juste d’entrer à toute vitesse en dépression et en crise de couple. Maintenant que les enfants sont partis, ils se retrouvent à comprendre que leur couple n’est pas si viable – ils ne sont pas amoureux, après tout. Pire, Owen est très clairement amoureux de Teddy et jaloux des vacances qu’elle va passer avec Tom.

J’ai adoré voir Amelia à nouveau au bord de la dépression, se confiant à Meredith de manière hyper égocentrique et sans jamais écouter ce que sa sœur peut bien avoir à lui dire. Et puis, la dispute Owen/Amelia était sacrément bien écrite aussi, avec des personnages se reprochant tous leurs défauts habituels.

Amelia s’en confie à Meredith qui voudrait juste lui parler de son amour de DeLuca. Par chance pour elle, Andrew aussi est fou amoureux, et ça finit dans la chambre d’ami à consumer leur amour près des flammes… où ils sont surpris par Richard, dans ce qui étaient d’excellentes scènes humoristiques.

Owen ? Il est vexé comme tout par la relation entre Tom et Teddy, parce qu’il déteste Tom, tout simplement. C’est un sentiment partagé par Richard et Avery, même s’il a aidé à sauver Catherine, donc ça n’aide pas du tout la situation. Et même s’il explique à Amelia qu’il ne veut juste pas de lui dans la vie de sa fille, Amelia continue de ne pas se sentir à l’aise avec la situation : maintenant qu’ils n’ont plus ni Betty (qui n’a pas dit au revoir), ni Leo, ils n’ont plus rien à partager, contrairement à Teddy et Owen. Et ça suffit à lui donner envie de liberté, et de ne pas rester, car elle se sent coincée dans un cercle vicieux.

Pendant ce temps, Catherine n’en finit plus d’arriver à sa fête, parce qu’elle prend tout son temps dans une limousine avec Bailey, qui ne prend plus jamais de temps pour sa propre vie. Bon, elle vient juste de virer Ben de chez elle et de le reprendre, juste pour avoir du temps pour sa propre vie, quand même, donc foutage de gueule. Enfin bon, elle finit par le faire malgré tout en s’achetant… un robot de cuisine ? OK, OK.

Tout ça finit tout de même par Catherine en pleine introspection, parce qu’elle n’a pas envie de faire la fête alors qu’elle a toujours son cancer. Certes. C’est bien qu’elle s’en confie à Bailey, parce qu’elle aussi elle est dans un entre-deux avec son cœur en qui elle n’a plus confiance. Bailey lui explique donc le sens de la vie… avant de la ramener à la soirée.

Malheureusement, l’arrivée de Catherine se fait avec un bien mauvais timing : la mère d’Alex est persuadée qu’un incendie se propage parce qu’elle sent une odeur de basket brûlées (et bon, on sait qu’il va y avoir un feu, surtout qu’il y a des flammes partout dans l’appartement) et Owen vit très mal le fait que Tom interrompe une de ses conversations avec Teddy, au moment où il se plaignait justement de ce parasite de Tom. Celui-ci finit par mettre un pain dans la tronche d’Owen quand il lui dit qu’il n’a pas ce qu’il faut pour être un père.

Il en faut difficilement plus pour qu’Amelia se barre et décide de ne pas dormir chez Meredith – outch, ça craint pour la suite. Quant à la mère d’Alex, elle avait raison pour le feu : il y a plein de fumée qui vient de la cuisine où Meredith et Andrew ont mis un plat en plastique au four. Pas de vrai danger, donc, et Ben a vite fait de dire que l’immeuble va bien.

Alex est quand même heureux de cette fumée qui confirme que sa mère n’est pas cinglé et qu’il peut présenter sa mère à Meredith. En fait, la toute fin est bien plus positive que je ne l’imaginais : Catherine fait la fête avec sa famille proche dans sa limousine ; Betty et ses parents reviennent avec Leo, parce que personne ne se sent d’éduquer correctement Leo dans un schéma familial compliqué où Betty est encore une adolescente. Ils décident donc de laisser Leo en garde à Owen, qui est de toute manière son tuteur légal. N’imaginons pas la paperasse que ça représente et soyons heureux de voir Betty dire au revoir à Amelia et Owen…

Ah, quant à Meredith et Andrew, et bien, ils auraient mieux fait d’aller chez Meredith finalement, car l’arrivée chez Andrew marque le retour de Carina (ouiiiii !) qui débarque avec… leur père. Sympa la rencontre avec la belle-famille (et sympa comment Carina ne se demande pas ce que Meredith fait là).

Notons aussi que pour la première fois, cet épisode voit également Bokhee, l’infirmière, en tenue de soirée et avec son mari. C’est exceptionnellement cool de les voir comme ça ensemble pour cet épisode qui permettait à la série de devenir la série médicale la plus longue de l’histoire américaine !

> Saison 15

6 commentaires sur « Grey’s Anatomy – S15E14-15 »

  1. Ce dernier épisode ça m’a fait comme celui pour la mort de Derek, tu sais que ça va arriver, tu spot chaque moment mais finalement ça arrive avec quelque chose que tu n’attendais pas!

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.