Grey’s Anatomy – S15E12-13

Épisode 12 – Girlfriend in a Coma – 15/20
Quel épisode ! J’ai presque regretté d’avoir un mois de retard car il se passe tellement de choses dans celui-ci que j’ai l’impression qu’il a couvert beaucoup trop de terrain. Franchement, c’est bien d’aller dans tous les sens, mais cet épisode manquait d’une solidité d’écriture, et c’était épuisant à critiquer parce que ça n’arrête pas d’avancer à toute allure sur des intrigues qui ont patiné des semaines avant ça. Pas leur meilleur, donc. Pas leur pire non plus, certes, mais j’espérais mieux après un mois à ne pas regarder la série.

> Saison 15


Spoilers

12

There’s no love. There’s no triangle.

Cet épisode commence déjà pas mal, avec une vraie réflexion sur le temps qui passe et sur une patiente dans le coma dont le fiancé attend désespérément le réveil. Tous les médecins s’occupent d’elle, évidemment, mais ce n’est pas ça quand même. Elle s’appelle Natasha, reste dans le coma pendant un mois et a la chance d’être confiée à Schmitt, qui doit reporter tous les changements à Meredith. Schmitt ? Sa vie se passe bien et il continue de flirter avec Nico, mais ça n’a pas le temps de durer des heures : Natasha se réveille pour Noël.

Oui, exactement comme dans How to get away with murder, ce début février est marqué dans la série par… un épisode de Noël ? Je ne sais pas trop ce qu’ils avaient dans les studios d’ABC cette année, mais ils ont voulu tourner leurs épisodes de Noël à Noël apparemment. Drôle d’idée quand même. En tout cas, ça permet à Owen et Teddy de profiter de Noël.

Comme c’est le réveillon de Noël, Ben profite aussi de l’occasion pour passer chez lui avec des cadeaux pour son enfant. Bon, au moins, la vie doit continuer comme si de rien n’était à la Caserne 19. Ce n’est pas le cas pour Miranda qui hésite pour le reste de l’épisode à l’inviter pour remettre du piment dans leur couple. C’est le problème quand on est entre deux séries, j’imagine. Sinon, pour Noël, Catherine se remet comme elle peut de son opération. Comme elle est en convalescence, elle porte bien évidemment des talons chez elle, parce que c’est logique, non ?

Alex et Jo organisent une fête pour la nouvelle année, et ça permet au triangle amoureux de Meredith de se développer un peu. C’est plutôt sympa, puisque Jo veut absolument qu’elle y invite Linc, mais que Meredith préfère inviter… Andrew. Et le pire, c’est encore que ça fait rire Jo qui s’amuse de la situation de Meredith.

Cette dernière préfère finalement rester avec Natasha que se rendre à son rencard avec Andrew, qui le prend super bien, évidemment, surtout quand c’est Schmitt (qui vient à la fête avec Nico !) qui le lui apprend. À minuit ? Teddy et Koracick s’embrassent, ben oui, pourquoi pas ! De son côté, pour le nouvel an, Betty est en pleine dépression et refuse de passer du temps avec Amelia. Elle lui reproche d’être là pour elle plus qu’autre chose.

Quelques jours plus tard, Natasha apprend à remarcher et Andrew se montre vexé du lapin posé par Meredith. Y a de quoi en même temps, il a passé son nouvel an avec Lincoln plutôt qu’avec Meredith, c’est juste l’angoisse. Et j’ai aimé le voir remettre Meredith à sa place, en plus.

Catherine continue aussi, encore et toujours, à se remettre de son opération, et elle se vexe de plus en plus de son état de faiblesse. Elle n’apprécie pas trop de devoir être en permanence aidée par Richard. Ce n’est toujours pas passionnant, mais bon, ça a l’avantage d’être rapide dans un épisode qui part dans tous les sens.

Ainsi, pendant ce temps, Teddy a sa première échographie en compagnie d’Owen, et ils découvrent qu’ils ont une petite fille à venir. Miranda ? Elle demande à Ben de revenir chez eux, mais ça ne peut pas être si simple. Elle se sent seule, c’est bien, mais Ben a eu le cœur brisé et il n’arrive pas à se faire à l’idée de lui pardonner si simplement. Pauvre Miranda. Elle l’a bien cherché non ?

Une dizaine de jours plus tard encore, un bon mois après Noël donc, on continue de suivre l’état de santé de Natasha qui ne va plus si bien que ça. Plutôt que d’avancer dans la bonne direction, elle semble en effet rétrograder : il faut rouvrir ses cicatrices pour l’opérer.

L’opération est l’occasion pour Schmitt d’avouer à l’ensemble de ses collègues qu’il est gay, ce qui était marrant, mais totalement inutile : je veux dire, il a embrassé Nico au nouvel an, je pense que tout le monde était largement au courant deux ou trois semaines plus tard, quoi. Allez, c’était sympa de le voir aussi confiant, on va dire.

Malgré tout ce que Betty lui a dit, Amelia insiste pour revenir la voir en détox. Et c’est une vraie réussite : elle est probablement en couple avec un certain Linus, mais le vrai intérêt de cette visite est de découvrir qu’elle ne s’appelle pas Betty, mais Britney. Et Amelia n’a jamais parlé à ses parents, donc, puisque ceux-ci font peur à Britney qui ne veut pas les voir récupérer Léo. Ah oui, quand même.

En parallèle de tout ça, Teddy et Koracick continuent de flirter ensemble, non pas que ce ne soit d’un grand intérêt.

Pour le 2 février, Natasha finit en arrêt cardiaque et quelques jours plus tard, c’est Garrett, son fiancé, qui finit en très mauvais état de santé. Il est réconforté par Meredith qui s’y connaît bien en relations amoureuses chaotique. D’ailleurs, une fois de plus, je tiens à dire que j’adore son possible couple avec Andrew qui passe pas mal de temps à la narguer, notamment durant l’opération.

Pour la St Valentin, il se moque donc d’elle et de son comportement de gamine face à l’amour. Elle est juste apeurée quoi, et c’est ridicule. Elle n’apprécie pas du tout le comportement de DeLuca et elle décide donc d’inviter Linc au restaurant pour la St Valentin. C’est d’un naze franchement… Je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que c’était un peu une connasse sur ce coup-là. Sérieusement, quoi ?

La situation de Britney avec Amelia et Owen ? Elle n’est pas simple du tout. Owen vit très mal les nombreux mensonges de « Betty » et Amelia vit encore plus mal la réaction qu’il a : il critique totalement la maladie et n’apprécie pas son manque de réactivité à elle. Pour la St Valentin, elle envisage donc de retourner chez Meredith plutôt que de rester avec Owen.

Catherine, de son côté, continue sa rééducation sous l’œil attentif de son mari et de son fils. C’est aussi compliqué que prévu, avec une Catherine qui perd espoir et un Jackson qui déprime pour sa mère. Heureusement pour lui, il a toujours Maggie. Et heureusement pour Miranda, elle a toujours Ben qui prend sur son temps libre pour lui construire une cabane dans un arbre et la retrouver. Ouep, tous leurs problèmes de mariage sont magiquement résolus en trois scènes, parce que cet épisode couvre deux mois, alors ça le fait.

Pardon : il en couvre trois puisqu’on commence l’épisode par voir Natasha arriver à l’hôpital. Et trois mois plus tard, elle demande à être débranchée de la machine qui la maintient en vie. Cela n’empêche pas ses médecins de se sentir romantique et de lui organiser un mariage « sous les étoiles » grâce à l’aide d’un peu de technologie. C’était gros, mais ça passait bien. Dans le genre ridicule par contre, Owen et Amelia se réconcilient autour d’un bouquet, avant de découvrir que Teddy et Koracick sont en couple. Ils se sont embrassés au nouvel an, quoi, il n’y avait donc personne pour les ragots à cette soirée ? C’est étonnant.

Oh, et sinon, Catherine se remet peu à peu de sa maladie et se réconcilie avec la vie grâce à Richard. Meredith ? Elle se fait belle pour son rencard et pour le mariage, pour mieux finir sur le toit de l’hôpital avec un Andrew au top du romantisme. Teddy aussi passe une belle soirée romantique, mais pas une nuit aussi torride que Miranda et Ben. Bon, bref, Meredith finit par embrasser Andrew ENFIN, ça valait le coup rien que pour ça cet épisode interminable qui partait dans tous les sens !


Épisode 13 – I Walk the Line – 15/20
Cette saison continue de se dérouler comme elle doit se dérouler. Il n’y a pas vraiment de surprise dans cet épisode : tout se passe comme on pouvait s’y attendre. C’est chouette à voir, mais ça manque un brin de pep’s. En même temps, en quinze ans, la série a traversé de bien plus grosses crises que ça, alors ça va, ça reste sympa à voir.

> Saison 15


13

I used to lie at night wishing she was dead.

L’épisode reprend sur Andrew et Meredith flirtant autour d’un café – et Meredith qui gagne cette fois du temps en prétextant être gênée vis-à-vis de Maggie. C’est ridicule. Maggie n’en a absolument rien à faire, surtout qu’elle se retrouve à devoir soigner Kimberley, une ex camarade d’étude qui finit avec un grave problème cardiaque. Bien sûr, « Magpie » la détestait pendant ses études, sinon, ce n’est pas drôle.

À la cafétéria, Jo est heureuse de découvrir qu’Alex a désormais son portrait sur le mur, et Miranda se rend compte qu’Alex est beaucoup trop aimé comme chef. Cela suffit à la rendre jalouse parce qu’il est censé être en intérim. C’est ridicule franchement… Quant à Jo, elle n’a pas que de la joie en elle, puisqu’elle est aussi bien énervée par le comportement de Meredith qui a fichu un lapin à Linc. Elle a de quoi être énervée, mais elle a aussi pas mal de boulot qui l’attend heureusement : elle doit ainsi s’occuper du cas de Maggie avec elle.

Meredith passe son temps à vouloir parler à Maggie, mais elle est bien trop occupée à détester Kimberley pour s’occuper de ça. En même temps, la situation est compliquée pour Meredith qui passe tout son temps à désirer DeLuca sans oser craquer tant qu’elle n’a pas l’accord de Maggie. À l’inverse, Maggie passe tout son temps à désirer la mort de Kimberley, mais elle ne peut faire en sorte que ça se produise en tant que médecin. À la place, elles crèvent l’abcès de leur haine, et c’est plutôt intéressant à voir.

Maggie fait donc tout ce qu’elle peut pour trouver une solution pour sauver Kimberley, même si elle n’en a pas envie. Par chance pour elle, elle a l’aide de Meredith, qui aime les situations impossibles et réussit à lui apporter la solution pour sauver Kiki. L’opération se déroule sans trop de problème, évidemment, car tout le problème était la vie perso de Maggie, pas le reste.

Pendant ce temps, Betty s’est enfuie de son centre de détox. Amelia passe donc son épisode à vouloir la chercher, mais elle est interrompue en cours de route par… les parents de « Britney ». Ouep, elle les a enfin appelé et leur a parlé d’Amelia, mais c’est à peu près tout. Amelia se retrouve donc à devoir leur apprendre l’existence de Leo, ce qui n’est pas du tout gênant comme intrigue dis donc.

Evidemment, elle n’en parle pas immédiatement, préférant leur présenter en présence d’Owen qui comprend bien que la garde est compromise. Je trouve en plus qu’Amelia en dit beaucoup trop, finissant par reconnaître qu’elle est une ancienne droguée elle aussi. Franchement, ça ne peut pas bien finir si tu dis ça à la grand-mère d’un bébé qui ne la connaît pas.

Cela ne manque pas : les grands-parents veulent récupérer Léo dès le soir même, mais ça ne marche pas car Owen ne veut pas les laisser faire. Malheureusement, il n’a que peu de pouvoir sur le long terme. Sur le court terme, bien sûr, il récupère Leo, mais il est inquiet de savoir qu’il a toutes les chances de le perdre. Et il déteste Betty d’avoir menti et d’être absente parce qu’il est probablement le pire des gardiens légaux possibles.

Owen, Avery, Richard et Alex se retrouvent autrement à s’occuper d’un patient adolescent qui s’est fait tirer dessus par accident pendant une parade écossaise. Je n’ai pas accroché spécialement à cette intrigue. Je trouve qu’ils ont l’habitude de mieux présenter les cas médicaux que ça habituellement. Il est quand même question d’un adolescent qui risque de mourir ou de perdre sa main, franchement.

Teddy et Tom continuent de flirter eux aussi, mais dès qu’ils tombent sur Owen, Teddy n’assume plus du tout son nouveau couple. Qui n’est pas si nouveau, puisque ça fait un bon mois. Ils s’occupent ensemble d’une patiente de 71 ans qui est arrivée aux urgences avec son mari et son « meilleur ami » qui a tout de l’amant. Cela les fait marrer, et ça amuse aussi Helm qui trouve ça cool de voir des vieux si amoureux.

En revanche, ça remet Teddy en mauvaise posture vis-à-vis de sa propre vie, puisqu’évidemment elle finit par comprendre que Tom la compare à la même situation. Et il faut dire qu’elle l’est quoi. Le mari termine l’épisode en ouvrant les yeux de Teddy, puisqu’il lui explique être amoureux de Lucille et heureux de la voir heureuse en amitié avec son meilleur ami, avec qui elle n’a jamais risqué la moindre relation physique.

Elle est contente de se dire qu’Owen peut rester son ami alors que Tom serait son petit ami. Pas du tout perché comme situation tout ça. On a pire dans la série : Bailey demande par exemple à récupérer son job à un Alex qui ne se laisse pas faire et veut aller au bout de ses six mois de chef par interim ; dont Jo est si fière, au point de remettre en place le portrait de son mari… Ridicule !

Bon, et sinon, l’épisode se termine par Meredith et Andrew officiellement en couple, et ça, c’est cool !

> Saison 15

2 commentaires sur « Grey’s Anatomy – S15E12-13 »

  1. C’était bizarre l’épisode 12 qui faisait des bonds dans le temps alors que l’épisode d’avant était d’une longueur incroyable avec l’opération de Catherine. J’aime bien le couple Andrew/Meredith 🙂 Par contre, abusé comment personne n’est revenu de la fête du nouvel an avec des ragots mdr c’est très peu crédible !

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.