Love – S03E08-09

Épisode 8 – Stunt Show – 15/20
Comme l’ensemble de la saison, je trouve que cet épisode manque pas mal de cohérence interne et de cohésion dans ses intrigues, mais les différentes avancées proposées fonctionnent toutes plutôt bien, ce qui est bon signe. En plus, je me suis senti à fond dedans, alors que ce n’était pas gagné a priori, donc ce n’est pas si mal, j’imagine.

> Saison 3


Spoilers

08.jpg

Well it’s not an « erotic » erotic film.

Allez, c’est reparti ; je crois que je vais me finir cette saison aujourd’hui si je continue comme ça. Ni vu, ni connu, pas vrai ? Ce début d’épisode reprend sur les réveils d’un certain nombre de personnages de la série (hors Gus/Mickey), ce qui n’a pas toujours de sens : Randy dort par exemple dans son pick-up plutôt que dans le lit de Bertie par exemple. En effet, il n’a plus d’appartement depuis six mois, parce qu’il l’a mis en RBnb comme il est persuadé que son appartement est hanté.

C’est une manière comme une autre de gagner de l’argent j’imagine. Bertie a en tout cas une bonne excuse pour le larguer, maintenant, mais elle n’en profite même pas. Au contraire, elle écoute presque trop calmement ses explications avant de l’inviter chez elle. Drôle d’idée. Une autre drôle d’idée ? Randy fait de la figuration dans la série d’Arya. Il y joue un zombie, parce que Gus lui a trouvé un petit rôle.

Côté travail, Gus laisse tomber son job de prof, diffusant simplement une vidéo à ses élèves pour mieux pouvoir écrire son script en paix. Il tente bien d’embaucher Arya au passage, ce qui était plutôt drôle à voir, parce que j’adore toujours le rôle d’Arya et parce qu’elle est géniale pour faire douter Gus en lui demandant s’il est bien sûr que c’est la faveur qu’il a envie de lui demander – parce qu’elle ne lui fera qu’une faveur. Sympa cette gamine.

Le tournage se passe avec plein d’embûches, comme toujours, principalement à cause de Ruby qui oublie de faire le nécessaire pour être sûr que tout se déroule bien. L’ambiance est loin d’être au beau fixe pour eux, quoi.

Bon, comme le nom l’indique, cet épisode se concentre aussi sur Chris, que l’on retrouve en cours pour apprendre à faire une cascade. Je ne comprends pas comment j’ai pu oublier ce personnage qui prend tant d’importance cette saison. Il se voit en tout cas proposer une audition à Universal parce qu’il a tapé dans l’œil de sa prof, Patty. Tout heureux, Chris décide de partager la bonne nouvelle avec… Bertie.

Il l’invite même à déjeuner avec lui, ce qui sent bon le rencard. Elle essaye bien de se persuader qu’elle a un copain et que ce n’est rien de plus, mais elle sent quand même le besoin de se maquiller en empruntant le gloss d’une ado totalement inconnue en chemin, ce qui en dit long. J’ai beaucoup aimé, en tout cas, voir Chris et Bertie passer du temps ensemble, même si Chris continue de s’écouter parler.

Il finit par la ramener chez lui, à sa demande, et elle l’embrasse dès que possible. Voilà qui est fait. C’est mal parce qu’elle trompe Randy, mais franchement, c’est difficile de ne pas la comprendre – contrairement à Mickey en saison 2, par exemple. Franchement, elle abuse, elle aurait pu le larguer avant le Randy, mais bon… Elle couche quand même avec Chris, et elle aime ça, en plus.

Pendant ce temps, Mickey arrête de nouveau la cigarette et on la retrouve presque trop vite, parce que j’aimerais avoir plus d’information sur le post-Sarah. Quoiqu’il en soit, elle se retrouve à sympathiser avec Greg, un peu malgré elle : il lui apporte un café de la paix, avec l’espoir d’être invité dans l’émission de radio de Stella, produite par Mickey. Forcément. Il vit mal la perte de son temps d’antenne, et possiblement de son audience.

Mickey fait ce qu’elle peut pour convaincre Stella d’accepter, et ce n’est pas si simple, mais elle y parvient finalement – après avoir senti les mains pleines de nicotine de sa protégée. Merveilleux. L’émission part en vrille avec la présence de Greg en tout cas, mais c’était plutôt marrant à voir… même si comme toujours je ne suis pas sûr de l’intérêt que c’est censé représenter sur le long terme.

Stella prend des appels de nanas qui ont besoin de conseils sexuels. Cela part en vrille en tout cas, parce que le féministe de Stella énerve Greg plus qu’autre chose. Il est un bon cliché du gars peu sûr de lui. Il accuse ainsi Mickey, à l’antenne, d’avoir couché avec lui pour éviter d’être virée, et parce qu’elle le manipulait. Pour lui, les femmes manipulent les hommes avec le cul, ouep. Bon, admettons, mais bon.

Il finit par péter un câble et balancer des préservatifs à la tronche de Stella. Tout cela le mène à être suspendu de la radio, ce qui était plus que prévisible et franchement attendu depuis bien longtemps. Cela ravage quand même encore un peu plus Mickey qui prend la décision de commander une vodka tonic… avant de décider de se remettre à la cigarette à la place. J’ai eu peur, l’espace d’un instant, et ça prouve que je suis investi dans la série plus que je ne pensais.

La fin d’épisode voit un montage musical plutôt réussi qui nous montre la dépression de Mickey, la galère de Gus à monter son film et la joie de Chris d’enfin faire sa cascade ! Sympa, franchement.


Épisode 9 – You’re my Gran Torino – 16/20
Bien plus court que les autres, cet épisode réussit assez bien à faire avancer les couples de cette série. C’est naturel et parfois même un peu trop tant c’est banal et tiré du quotidien, mais ça fait plaisir aussi de voir des séries savoir être dans la simplicité.

> Saison 3


09.jpg

It’s gonna be like five days and it’s super, super boring.

Bon, ben malgré Sarah, Mickey et Gus filent toujours le parfait amour dans les magasins où elle le surveille dans son achat de nouvelles fringues. Ah ENFIN, je vais valider ce point de Bingo Séries, j’ai cru que ça ne viendrait jamais. C’est en tout cas sympa à suivre parce que ça permet de suivre une nouvelle conversation pour le couple. Il y a une sorte de fascination avec ces personnages : ils ont une vie hyper banale et plein de scènes de cette série ne propose rien d’autre que de la banalité, mais c’est justement ça qui est intéressant, je crois.

On apprend dans ces scènes, en tout cas, que Gus va aller rendre une visite à sa famille et que Mickey est un peu frustrée de ne pas être invitée. Et voilà, encore une crise pour le couple, ça faisait longtemps. Pour tout oublier, Gus propose à Mickey un très bon après-midi : de la mangue, puis une visite de maison. C’est quand même marrant ces visites de maison ouvertes à tous, on voit toujours ça dans plein de séries et ça fait rêver.

Ils se posent finalement dans le jardin de la maison où Mickey fume et raconte à Gus qu’elle a failli craquer et commander un verre de vodka. C’est magique : ils en sont enfin à une période d’honnêteté complète entre eux, il était temps ! Cela fait deux saisons qu’ils se tournent autour avec plein de mensonges, alors ça fait du bien à voir. Et quand ça finit par envisager de vivre ensemble, Gus invite enfin Mickey à son voyage de cinq jours dans la famille.

Cette fois, c’est elle qui ne le sent pas cela dit : cinq jours, c’est long. Après cette journée presque parfaite, Gus et Mickey se rendent à un concert du groupe de Gus – parce que oui, c’est vrai qu’il y a ça aussi dans la vie de Gus. Ce dernier le sent mal parce qu’il sait qu’il a abusé auprès de ses amis pendant le tournage. Il suit donc les conseils de Mickey et s’excuse, et ça suffit. C’est fou : après l’honnêteté, ils se donnent des conseils utiles ? C’est qu’ils sont devenus un vrai couple sans même se confronter à toute la merde de la saison précédente, c’est dingue !

La soirée est aussi et surtout l’occasion pour Bertie d’être confrontée à sa propre merde à elle : elle voit donc Randy se défoncer pour avoir de l’argent pour eux… et être pote avec Chris. Le problème, c’est qu’elle couche avec Chris et n’arrive pas à rompre avec Randy. Elle s’en confie à Mickey qui, oui, est encore de bon conseil. C’est dingue.

Pendant ce temps, Chirs déprime et parle avec Gus, qu’il fait culpabiliser puisqu’il est persuadé que Gus a proposé à Mickey de rencontrer sa famille, alors que ce n’est pas le cas. Il lui fait aussi prendre conscience que Mickey pourrait faire peur à sa famille. Tu m’étonnes. Gus est plutôt flippant lui aussi pourtant, avec son groupe de musique de merde proposant des génériques de films. Le délire est toujours aussi perché. Si je n’accroche pas, je suis plutôt content que les scénaristes en profitent pour faire avancer Bertie.

Le concert se déroule à merveille et rend totalement amoureuse Mickey qui a été défendu face à un relou par Gus. Elle décide donc de l’accompagner rendre visite à sa famille… ça promet un bon épisode, ça !

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.