In the Dark – S01E11

Épisode 11 – I Woke Up Like This – 13/20
La tension retombe brutalement dans cet épisode qui sert surtout de transition pour la suite. Si l’impact émotionnel voulu est plutôt compréhensible et bien amené, il n’a pas réussi à me convaincre. Peut-être que j’en attendais trop de cet épisode après les excellents rebondissements précédents, mais là, j’ai surtout eu l’impression que la série revenait en arrière plutôt que d’avancer. Bref, pas convaincu.

Saison 1


Spoilers

11.jpg

You ask me to throw my entire life away.

Si je n’ai pas vu cet épisode plus tôt, c’est parce que j’avais plein de choses à faire aujourd’hui et que je n’avais pas beaucoup repensé à la série ces derniers jours. En revanche, dès que j’ai repensé au cliffhanger de l’épisode précédent, je me suis précipité pour savoir ce que nous réservaient les scénaristes cette semaine, parce que purée, ce stress !

Murphy se réveille au petit matin dans sa barque, grâce à Pretzel qui comprend qu’ils ont touché la côte. C’est violent comme intrigue : il fait jour, mais elle ne voit rien, et il fait surtout froid vu la masse de neige. Elle se retrouve perdue au beau milieu d’une forêt enneigée, et en plus, elle a une chaussure de moins, parce que la vie est mal faite et qu’elle ne sait où mettre les pieds.

C’est super triste comme intrigue : elle se retrouve seule à parler à son chien, sans savoir où aller. Elle en arrive à manger de la neige, parce qu’elle a beau hurler pour avoir de l’aide, personne ne l’entend. Ce n’est pas son idée la plus brillante : elle a toujours un tueur qui peut potentiellement être à sa recherche. Elle n’y pense pas tout de suite, heureusement, mais elle y repense quand elle se retrouve sans le savoir au beau milieu d’une zone de chasse et qu’on lui tire dessus car elle n’a pas de gilet orange.

Finalement, dans la panique, elle parvient à s’en sortir, et Pretzel aussi. J’ai eu peur pour lui, mais non, ils rejoignent la route et sont récupérés par un bus religieux. C’était plutôt rigolo d’avoir Murphy sauvée comme ça. Elle se rend au plus vite à Guiding Hope où Jess soigne Pretzel et où Felix est dans son propre pétrin cette fois.

Sa mère a envoyé un « espion » vérifier qu’il n’avait pas fait une erreur en volant au secours du centre et pour observer une journée de travail. Felix a beau prévenir Murphy et Jess, elles font leur vie. Bon, elles ont une bonne raison puisqu’il a eu Max au téléphone, ce qui confirme qu’il est encore en vie, mais ça n’aide vraiment pas Felix. Il a même la joie de recevoir la visite du détective Barnes, à la recherche de Max.

Le pauvre Felix est donc débordé par ce qu’il se passe, et ce n’est que le début : Jess et Murphy volent une voiture et leurs collègues parlent de « l’incident » ayant eu lieu la veille entre Jess et Felix, parce que oui, elle l’a raconté. Toujours plus. Ce pauvre Felix, il prend si cher tout le temps : comme il n’a pas de camionnettes, il ne peut mener à bien la transaction professionnelle qu’il voulait. Tout ça est censé apporter de l’humour, mais je trouve surtout ça triste pour lui.

Il perd donc l’opportunité d’acheter le centre, parce que sa mère lui coupe les vivres et appelle Murphy pour l’engueuler, ce qui est le minimum. Pendant ce temps, Jess et Murphy sont à la recherche de Max qui est bien en vie : il a dormi chez Jenny la veille, une de ses ex. C’est plutôt marrant, parce qu’elle a le même caractère de garce que Murphy et qu’elle trouve ça drôle de voir que Max a vraiment un type – pour les addicts.

La bonne nouvelle, c’est quand même que Max est bien en vie, mais Jenny affirme qu’il ne reviendra probablement pas. Elle envoie donc bouler les filles, leur demandant d’aller attendre dans un bar où elle enverra Max si elle le voit revenir vers elle. C’est donc ce qu’elle fait, ce qui permet à Murphy de retrouver Max. C’est chouette : il passe un moment dans la voiture avec elle, lui expliquant qu’il ne veut pas se rendre à la police. Oui, ça permettrait de garder Nia en prison, mais ça risquerait aussi de le tuer si la police n’est pas en mesure de le protéger.

Il explique donc à Murphy qu’il préfère fuir et il le fait quand… la police débarque pour arrêter non pas Max, mais Murphy. En effet, Felix a porté plainte pour le vol du véhicule. Max peut donc se barrer alors que Murphy et Jessica sont arrêtées par la police. Et c’est la goutte d’eau pour Jessica qui décide donc d’expliquer à Murphy qu’elle est bien addict : pas à l’alcool ou à la drogue, non, à l’enquête sur la mort de Tyson. C’est trop pour Jess qui décide alors de prendre ses distances avec Murphy.

Elle perd donc son mec et sa meilleure amie en l’espace d’un épisode, mais je trouve ça plutôt logique. Disons qu’elle aurait pu le voir venir en étant moins égocentrée. Finalement, c’est sans surprise que Felix demande à ce que les charges contre les filles ne soient pas maintenues. Jessica peut donc revenir auprès de Felix et passer la nuit chez lui, toujours aussi déprimée.

Tout aussi déprimée est Murphy qui rentre à l’appartement, sans sa meilleure amie, et qui continue malgré tout ses recherches sur le cas de Tyson plutôt que de lâcher l’affaire. Elle est sûre que Darnell n’est pas le coupable, et elle veut le prouver. En attendant, il n’y a pas assez d’éléments à charge pour maintenir Nia en prison, et elle est donc libérée dès le lendemain matin.

De son côté, Jules apprend qu’elle n’est pas virée, mais assignée à du travail de bureau. Le vrai problème, c’est qu’en apprenant que Darnell va vraiment être arrêté pour meurtre, elle décide d’expliquer à Dean qu’elle est son alibi parce qu’ils sont ensemble. Et elle le connaît depuis qu’il a quatorze ans.

Dean découvre donc qu’elle a arrêté volontairement Darnell pour lui éviter une lourde peine, et plutôt que de la dénoncer, il prend le parti de la couvrir et d’être à son tour un complice de Darnell. C’est n’importe quoi. Jules veut toutefois prouver l’innocence de son mec et avoir l’aide de Dean l’aide bien, parce qu’elle ne peut pas vraiment compter sur Barnes sur ce coup-là.

Elle prend donc des risques idiots et contacte des amis de Darnell, ce qui lui permet de comprendre que Wesley n’est finalement pas coupable du meurtre de Tyson : il a retrouvé l’arme du crime dans une poubelle APRES le crime. C’est problématique.

Saison 1

2 commentaires sur « In the Dark – S01E11 »

  1. Bon sans surprise j’ai moins aimé cet épisode. La tension retombe beaucoup trop vite et toute l’histoire arrive dans une impasse. C’est triste pour tout le monde en plus.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.